Le 24.01.12 Par Anne

Le sport : plaisir ou torture ?

Après plusieurs mois sans activité physique, je reviens d’une ballade en vélo et je me sens bien.
Ça m’a fait un mini break, mes problèmes se sont momentanément écartés comme des petits nuages et ce soir je vais dormir comme un ange.

Dehors 25 minutes et puis hop un moment de bien-être, la détente, une forme de sérénité que je n’avais pas ressentie ça depuis un moment. Du coup je me dis que je vais surement reprendre la nage et continuer le vélo par-ci par-là, sans me mettre la pression.

Pourtant quand on entend parler de sport ça sonne souvent comme une “obligation médicale”, quelque chose de déprimant plus que comme quelque chose de fun, facile avec un rapport effort/bénéfice intéressant.

“Il faut/on doit” faire du sport pour “se maintenir en forme/en bonne santé/mince/musclé”. Ensuite, il faut “persévérer” et faire preuve de “volonté” si on veut des “résultats”. Ainsi on part “brûler des calories” alors qu’on aurait peut-être juste pu partir prendre un bol d’air et se défouler.


Les salles de sport sont remplies de gens qui rament, pédalent, steppent à tout va, peut être en quête de devenir plus beau, plus jeune, plus fort, plus mince, plus autre chose.
Nombreux finissent par s’épuiser, abandonner, laisser tomber…avant de réaliser qu’ils se sont “laissés aller”…pour reprendre de plus belle le même cycle.
Et pour des tas d’autres gens, le sport apparait comme une obligation de plus, un truc méga chiant… je suis sûr que plein de gens ne font pas de sport en réaction de cette vision répandue du sport.

Quand en plus on est ronde, qu’on a bien du mal à trouver des vêtements adaptés en particulier des soutiens-gorge sport, des vêtements de ski, combi de plongée… ou des appareils qui ne sont pas limités à un poids inférieur au notre , et qu’on débarque dans une salle comme ça on peut vite se sentir jugée, pas à sa place, hors jeu, foutue d’avance.

Pourtant qui n’a jamais aimé faire du sport ? Attention, je parle de sport marrant !
Qui n’a pas de souvenir d’avoir couru dans tous les sens dans une cour de récré, joué à chat, pris un ballon, fait un mur, une marelle, du saut à l’élastique, jouer à la balle dans une piscine, s’être jeté dans les vagues en groupe …
Pour moi le sport ça devrait rester ça. Un moment où on prend l’air, on oublie tout, on retourne un coup en enfance, réapprendre à jouer et à s’amuser en toute simplicité, et que la vie peut être aussi facile et amusante que ça, sans trop d’arrières pensés.

Et pendant cette petite aventure, on revit, on se fait des amis, parce qu’on est dans l’action, et contrairement à la parole, au blabla, là on ne peut pas mentir, être quelqu’un d’autre que soi-même et ça non seulement ça détend, mais surtout ça soude les gens entre eux.
Le problème aussi c’est qu’une fois adulte, même dans les sports collectifs il y a souvent une idée de performance derrière.

Moi j’aimerais bien monter une équipe de beach-volley. “Cherche adultes, on se fait pas de bronzage UV, on n’hésite pas à mettre foulards à fleurs si ça nous chante, on se prend pas pour des gens beaux, on ne porte pas des fringues fashion, pas besoin de faire 12 heures de muscu par semaine, puis de prétexter qu’on a chaud pour se mettre torse nu sur la plage, on s’amuse c’est tout”.
Créer une équipe de “loosers” en somme.

J’attends l’arrivée d’un site qui permettra d’organiser des rencontres sportives pour gens intéressés, mais sans autre ambition que de s’amuser. Ça existe peut-être déjà.
Vous pouvez aussi passer une annonce dans le forum rencontre sportif de VLR… On peut aussi y rencontrer des gens pas pris de tête.

Et toi chère lectrice, quelle est ton histoire avec le sport, ta vision du sport et tes envies sportives ?


Peut-être lié


Partager cette page
Clicky