Le 22.05.14 Par Anne

Whitney Thore, “A Fat girl dancing” : Une histoire inspirante ou Comment oser vivre et danser ! ‪#‎nobodyshamecampaign‬

fat-dancer-2014

Grosse depuis toujours ou prise de poids subite, parfois la vie semble nous mettre des batons dans les roues et nous empêcher de vivre, de bouger comme tout le monde, au point que… parfois on ose même plus !
On a trop honte, honte de se montrer, honte de notre corps, honte de ce que les gens vont penser et s’imaginer sur nous au point de finir par s’enfermer …

Ça a été le cas de Whitney Way Thore !
Passionnée de danse, Whitney a toujours aimé bouger malgré une mauvaise image d’elle-même qui l’a poussé vers des TCA dès ses 12 ans.
Sans raison apparente, le poids semble s’installer et change petit à petit la vie de Whitney, qui atteind alors les 150 kilos et découvre qu’elle souffre du syndrome des ovaires polykystiques.

Malgré tout elle continue le sport, devient prof de Zumba licencié, mais dès qu’elle sort dans la rue les réflexions blessantes (Body shaming) sur son physique lui minent le moral, jusqu’à ce qu’elle abandonne tout et sombre dans une dépression.

Engagée dans une radio, plus sédentaire que jamais son poids continue à augmenter.
Mais son amour de la danse est toujours bien là, alors elle décide d’agir et reprend son activité !
Ses collègues incitent rapidement Whitney à partager sur Youtube une vidéo la montrant en action.

Avec presque 3 millions de vues depuis sa mise en ligne fin janvier 2014, la vidéo qui suit a fait un véritable buzz !

Prendre la décision de sortir de la honte et d’avoir une image positive de son corps a véritablement changé la vie de Whitney. Faire ce choix change chaque jour la vie de milliers de personnes qui décident d’oser, de vivre en étant eux mêmes.

Suite aux nombreux messages de soutien et au succès de sa première vidéo, Whitney a lancé le No Body Shame Campaign. En plus des vidéos, de la radio où elle est productrice et des émissions de télévision qui l’invitent pour parler de son parcours, on peut parfois croiser la pétillante Whitney dans la rue en train de danser pour inviter les gens à aimer leur corps.

Votre corps ne doit pas vous stopper, qu’il soit bien “trop maigre”, “trop obèse”, ou cassé. Vous n’avez pas besoin de la permission de la société pour chercher votre bonheur dès maintenant. Vivez pleinement. Pas d’excuses. Pas de hontes !
(“Your body doesn’t have to limit you, whether it be deemed “too skinny,” “too fat,” or “broken.” You don’t need society’s permission to seek your joy right now. Love yourself. Live fully. No excuses. No shame.” )

Tout le monde peut participer au No Body Shame Campaign, minces, grosses, grandes, petites, hommes, femmes …
Il ne s’agit pas de promouvoir les grosses, mais bel et bien de dire que nous avons tous le droit de vivre et d’aimer notre corps sans attendre !

Pour en savoir plus : No Body Shame Campaign et aussi sur Facebook


?>