Le 19.05.18 Par Anne

Fat tax le Scandale : Des prix plus fort pour les vêtements grande taille !

La polémique fait rage en ce moment après qu’une cliente ait dénoncé lundi dans le magazine britannique The Sun la différence de prix pour des articles similaires, selon qu’ils soient dans le rayon standard ou grande taille.
La marque pointée du doigt, New Look pratiquerait une augmentation de prix de 15 à 30%.

Maria Wassel, une cliente de New Look qui vit dans le Kent en Angleterre c’est rendu compte que le même t-shirt à rayures n’avait pas du tout le même prix selon qu’il était dans la collection standard, ou la collection Curves.
Et cette constatation l’a écoeurée.
Alors elle a fouillé le site, pour voir si cela concernait plus d’un article, et le constat est sans appel.
Il y a toujours une surtaxe, plus ou moins importante pour deux articles similaires de tailles différentes.

Elle confit : “C’est comme si on me discriminait pour être une taille au-dessus de la moyenne alors que je suis juste légèrement plus forte

D’après Maria, la différence de prix est de 15 à 30% plus cher selon que l’on s’habille dans le rayon “standard” ou grande taille.

Quand on pose la question aux fabricants, on se retrouve avec les mêmes classiques excuses, comme ceux qui disent que le prix se justifie par la quantité de tissus.
Maria Wassel qui a travaillé dans les milieux de la mode pour les rondes affirme que ceux qui prétendent cela sont je cite “des ordures“.

Elle a donc contacté New Look qui lui a répondu : “Pour éviter que des différences de prix comme celles-ci ne se reproduisent à l’avenir, nous sommes en train de réévaluer la structure tarifaire de notre collection grande taille, pour qu’elle soit la mieux adaptée à nos clientes et nos activités.

Mais ce type de taxe sur les grande taille n’est pas nouveau, nous posions d’ailleurs la question à Blanche Porte l’année dernière.

Et ce ne sont pas les seuls à pratiquer ce type d’augmentation.
L’été dernier en faisant du shopping avec ma soeur, c’est chez Violeta by Mango que nous avions constaté cette différence, entre un jean de Violeta et le même jean à la même taille chez Mango.

Ce genre de pratique est tellement monnaie courante que les rares marques qui ne pratiquent pas l’impopulaire Fat Tax en fond un argument, avec le fameux “Toutes les tailles au même prix”, comme on peut le voir chez Bonprix ou Moda Vilona par exemple.

Et quand ce n’est pas sur le prix de vente de la nouvelle collection que cette différence se fait sentir, c’est le prix en promotion que l’écart est là, comme on peut le voir chez Asos par exemple.

Mais soyons honnêtes, ce sont parfois aussi les grandes tailles qui profitent de ces disparités dans les réductions.

J’ai moi-même eu l’occasion de trouver une robe à 10€ de moins en rayon grande taille, comparé au prix standard chez Forever 21
C’est extrêmement rare, mais cela arrive, exceptionnellement, et quand cela arrive on a la sensation qu’il s’agit d’une erreur et qu’on a eu de la chance.

Alors que faire pour que les grandes tailles ne soient plus discriminées avec cette Fat tax ?
Doit-on demander à chaque marque qui fait encore ce genre de différence de changer sa politique ?
Doit-on continuer à accepter cela et se sentir déjà bien heureuse que ces marques proposent aussi des grandes tailles ?

D’après un sondage que l’on retrouve sur le journal britannique Telegraph , 78% des personnes interrogées pense que cette taxe est justifiée.

Qu’en pensez-vous ?
D’après vous, cette différence de prix est-elle de la discrimination ou peut-elle se justifier par les coûts de production ?