Le 19.12.02 Par Anne

Josiane Balasko

Beau sourire! Hein !

Josiane Balasko, impossible de la rater, un rire sonore, un caractère unique, un franc parlé peu commun, des looks toujours innatendus et une filmographie impressionnante. En effet, actrice mais aussi réalisatrice et scénariste, cette femme est un incontournable du box office francais, et elle compte plus de trente films à son actif depuis 1976.

Ma vie est un enferImpossible d’oublier des films comme Les bronzes ( Patrice Lecomte avec le Splendid en 1978 et 1979), Les Hommes préfèrent les Grosses (1981), Nuit d’ivresse ( Bernard Noer en 1986), Trop belle pour toi (Bertrand Blier en 1989) ou plus récemment Un crime au paradis (2001). A une époque où la minceur est de rigueur, Josiane Balasko nous montre que sans cacher ses rondeurs on peut réussir dans le milieu très select du cinéma.

Josiane nous présente une panoplie de personnages très variés et souvent oubliés, française moyenne, fille frustrée, mégère ou encore alcoolo invétéré. Elle nous fait rire ou pleurer car si elle joue souvent dans des films comiques, ces interprétations ne sont pas dénouées de sensibilité et nous montre parfois des âmes à vifs, des personnages vrais, bien qu’elle joue parfois à la limite du bon goût.

Un crime au paradisNéanmoins, les clichés ont la peau dure, c’est ce qui comme d’habitude l’a poussée à écrire et réaliser ses films pour se donner des rôles qu’on n’offre pas aux rondes.

A 52 ans, cette slave a sut nous éblouir en jouant avec des grands noms du cinéma tel que Gérard Depardieu, Carole Bouquet ou Nathalie Baye. Josiane Balasko a aussi écrit plusieurs pièces de théâtre, et prêté sa voix à une poule dans Chicken Run.

Voir aussi

Les autres grosses renommées