Le 12.11.04 Par Anne

Insultes, moqueries : Ras le bol ! Comment répliquer !

Insultes, moqueries : Ras le bol ! Comment répliquer !
Qui n’a pas entendu des réflexions désagréables sur son compte telles que “sale gros !”, “baleine !” … etc.

Pour certains ces agressions sont quasi quotidiennes et parfois depuis la petite enfance.

Il n’y a rien de pire pour casser le moral ….. Quoi que, si on riposte, celà pourrait bien se transformer en petite victoire !

On ne peut pas éradiquer la connerie de la terre, dommage mais impossible, cependant on peut se défendre face à ces réflexions désagréables.

Que faire face à une agression verbale concernant notre apparence ?


On peut ignorer bien sur, car -c’est bien connu- le mépris et l’indifférence sont les pires marques pour montrer que l’agresseur ne vous atteind pas plus qu’un pet dans la mer !

Cependant, on peut se sentir frustré et en colère de ne pas avoir réagi.

Vous remarquerez que la plupart du temps, ces “vannes” sont envoyées par une personne bien protégée au milieu de sa petite bande “d’abrutis“, ou encore derrière son écran !

Oui car le petit plaisantin est un lâche et souvent un poltron, qui ne fait celà que pour se faire bien voir par ses potes, ou s’auto congratuler sur sa “finesse” d’esprit et sa “supériorité” !

Il n’a rien contre vous personnellement ! C’est juste que vous êtes là et que vous ne correspondez pas au moule (personne ne rentre exactement dans le moule, sauf le moule lui même : une poupée en plastique qui s’appelle Barbie lol) auquel il pense se référer en étant “in” ou “hype”.

N’oublions pas que les singes adorent copier.

Il a sans aucun doute une vie vide et sans intérêt, puisque pour la combler et se sentir bien il a besoin de vous alors qu’il ne connaît même pas, il cherche ainsi une reconnaissance de la société.

Il fait souvent un complexe d’infériorité face à vous, et c’est pour cela qu’il vous attaque, car vous êtes plus belle, plus grande, plus riche ou juste plus indépendante …. que lui (c’est ce qu’il se dit, consciemment ou non, dans sa tête de moineau, mais là il n’a pas tord pour une fois ;) ).

Bref quelque chose en vous lui échappe.

Il exorcise sur vous sa peur de ne plus être conforme, normal, standart, par rapport à ses références culturelles : la télévision.

(ben oui on vous l’a dit c’est un con).

Une fois que l’on a bien intégré que ce type d’individu ne vaut même pas la crotte de pigeon qui lui tombe dessus, il devient beaucoup plus facile de se défendre et même de l’ignorer!

Mais avant de pouvoir rester zen, une ou deux petites mises au point à la prochaine attaque ne ferons pas de mal !

Alors histoire de remettre de temps en temps les grossophobes et autres stupidos à leur place, nous allons voir quelqu’unes des remarques blessantes les plus courantes, et une suggestion pour y répondre :

  • Hééé t’as le permis ??

    (En général l’interlocuteur s’adresse à votre homme, et s’attend à ce qu’il réponde : “Quel permis ?” ou une réponse similaire, pour pouvoir rétorquer (à votre homme) “Le permis poids lourd !“. C’est d’une finesse !

    Vous pouvez lui répondre que “oui mon homme a le permis poids lourd, et aussi le moteur qui va avec. ” et que “Vu ce que son pantalon suggère lui a certainement un moteur de la taille d’une bille

  • Votre interlocuteur ne s’attend pas à ce que vous répondiez “oui”, et cela le déstabilise ! Il s’attend encore moins à ce que vous retourniez sa vanne contre lui et à se retrouver minable.

    De toute façon vous êtes rondes, alors inutile de le nier, autant pousser plus loin la vanne pour rendre son auteur ( ou plutôt son minable interprête ) ridicule.

    Un peu de courage, lancez vous !

  • WWOUAAh la grosse vache !”

    Grosse oui, mais vache bof, la vache elle a des pies riquiquis alors que moi j’ai une vrai belle poitrine. Dommage pour toi tu n’en auras jamais d’aussi beaux (pour un homme, il faut rajouter) …dans tes mains ! !”

    Variante : “WWWOUAAH le gros porc !”

    Gros oui, mais ….“.

  • Cette réponse n’est pas la meilleure mais elle peut faire l’affaire :

    Tu es …. (Petit – chauve – blonde – moche – etc.) et du coup tu t’assumes pas ! Soit pas jaloux de mon physique, surtout que ton vrai problème c’est ta connerie !

    Ca ne fait pas de mal de renvoyer les gens à leur propre défaut.

  • Autre méthode, pas très règlo, mais à la guerre comme à la guerre : Cherchez rapidement ce qui vous marque physiquement chez cette personne … beaucoup de gens peuvent faire penser à animal.

    N’a t il pas de grands nazeaux, un dos recourbé, ou même une verrue, une façon de s’exprimer ou une démarche particulière.

    Choisissez en un de préférence mal considéré : rat, vautour, fouine, cafard, teigne, goret,ane, caniche…

    Le résultat peut être à la fois surprenant et hilarant, y compris pour votre interlocuteur et sa bande, qui se foutront immédiatement de lui, si vous avez frappé juste.

  • Une réponse que l’on peut faire à presque toutes les remarques sur votre poids :

    Mon poids je peux le changer si je veux. Mais ta connerie et ta méchanceté tu les as à vie ….

  • J’aime pas la chair flasque

    Et moi les cerveaux mous

  • Les tas de saint doux je te les laisse

    Les tas de couilles molles, c’est toi !”

  • Quand je vous vois au mac do vous baffrer je change de table ça me coupe l’appétit

    Au mac do on te prend pour une serpillière

  • T’as l’humour gras et lourd de tes congénères en surcharge pondérale

    Et toi, t’es aussi léger et puant qu’un prout

  • Ton quintal en trop tu l’as en bouffant des salades vertes ?

    C’est le téloche qui t’as fait fondre le cerveau ?

  • Evite de parler de finesse c’est exclu dans ta bouche

    Ta finesse à toi c’est ta virilité !!”

    Ta finesse moi je la vois dans le poids chiche que t’as entre tes oreilles !!”

  • Baleine – Cachalot – éléphant – casimir – roseanne – sumo – tas de saint doux – obélix – babar – mammouth etc …..

    Je te chie dessus, et une merde de … ça fait mal

  • On peut rajouter en prime, une insulte tel que bimbo décérébré, bouffonne – pétasse – pauvre type ou puceau.

    Ça ne mange pas de pain et ça soulage, mais attention à ne pas en abuser !

Dans tous les cas, avancer vers l’autre avec un air sur de vous (même si c’est faux), envoyer lui votre réponse sans lui laisser le temps de comprendre ce qui se passe, et partez. Si on veut vous rattraper ou vous balancer une autre réflexion, riez (ou ignorez le) et continuez votre chemin.

Voici quelques éléments à retenir :

L’humour est toujours une bonne défense alors apprenez aussi à rire de vous et à dédramatiser.

La fuite n’est pas de la lacheté, mais bien au contraire une preuve de bon sens face à une agressivité démesuré.

Répliquer une fois peut vous aider, mais la revanche est la porte ouverte à tous les exces. Au lieu de vous libérer, cela vous entrenaira dans une spirale de haine qui sera douloureuse pour vous.

Personne n’a ne le droit de vous insulter en s’appuyant sur votre apparence, cela démontre une intolérance et surtout une étroitesse d’esprit incroyable. Il s’agit purement et simplement de bêtise et d’ignorance. Un grossophobe vaut-il la peine qu’on lui parle ?

Apprenez à vous aimer ! Il sera alors plus facile de ne plus être toucher par les remarques.

Si la personne qui vous insulte le fait de longue date et cherche à vous mettre dans une situation pénible (travail – voisinage – famille…), ce genre de technique pourrait se retourner contre vous, en faisant de vous aux yeux de tous La personne de mauvaise foi et agressive.

Donc faites attention à ce que vous faites, et à qui vous répondez ainsi.

Attention, il ne s’agit pas de répondre par l’agressive systématiquement, mais juste de pouvoir au moins une fois faire face à cette attaque, en vous défendant.

Une fois que vous saurez que vous êtes capables de vous défendre et de montrer à ceux qui vous envoient ces brutalités que vous pouvez les rendre tout petit (voir minable).

Il faudra les ignorer et passer à autre chose, ce n’est pas dans la haine et la rancoeur que vous trouverez votre équilibre, et ce qui compte c’est vous, et pas de répondre à des abrutis qui ne le mérite pas.

Ayez confiance en vous !

De temps en temps ça fait tout de même du bien de casser du con, après tout il n’avait qu’à pas vous chercher !

A lire :

Comment réagir aux insultes.

Faut-il répondre à une insulte?. pour les moins de 18 ans.

Des livres :

A lire aussi dans les forums : Se faire insulter dans la rue : comment réagir ?


Partager cette page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Clicky