MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

l'absence d'un père , responsabilité, conséquences...

78
Messieurs, voici ce que je viens d'écrire à mon papa. Mesdames, vous pouvez le lire aussi car c'est un témoignage de femme et d'enfant.
Pour l'histoire, je suis l'aînée de 8  
frêres et soeurs, à ce jour c'est une famille monoparentale mais pour moi ça l'a pratiquement toujours été. Mes parents ont divorcé j'avais 7 ans. A cette époque nous étions 5 enfants. Ensuite ma mère s'est remarié avec un "gros con" quand j'avais 10 ans. Il lui a fait 3 enfants et j'ai été aussi la victime de ce connard à partir de 11 ans. (Je vous fais pas le portrait d'un pédophile, vous savez ce que c'est). A 16 ans j'ai parlé, et ils ont divorcés. Puis ma maman a rencontré divers types et un autre enfant a été conçu. A ce jour nous sommes 9. Tous mes frères et soeurs sont adorables, ma maman c'est la plus forte du monde, mais avoir un papa, je ne sais pas ce que c'est...
Voila ce que je lui ai écrit:

"Juste parce que tu ne donnes pas de nouvelles, je vais t'en donner. J'ai eu 24 ans y a 2 semaines maintenant.

Ma vie est très stressante en ce moment parce que niveau boulo on me demande beaucoup. J'ai pris la décision de ne pas passer mes concours pour m'installer sur Paris et faire mon intermittence. Je ne vais pas bien. Je n'ai toujours personne dans ma vie et c'est presque pathétique mais bon, je comprend qu'on puisse s'en foutre...

voila, encore un cri du coeur dans le vide...

Sinon bah j'espère que toi et elaine allez bien. Il parait que t'es en France et bah c'est cool... J'avais des vacances j'aurais pu bouger pour venir te voir mais bon comme on est au courant de rien bah je peux pas faire grand chose. Maintenant les prochaines vacances elles sont dans longtemps .. donc comme ça bah tant pis comme on dit...

Juste que franchement ça me fait chier qu'on se voit tous les 10 ans. Est ce qu'on compte vraiment pas pour toi papa?

est ce que tu nous a fait juste pour nous abandonner? est ce que tu sais qu'on a souffert et qu'on souffre de ton absence (enfin moi du moins)? est ce que tu sais quand t'écrivant je pleure en même temps?

Pourquoi tu donnes pas de nouvelles alors que t'as voulu renouer? Pourquoi est ce que tu joue encore à cache-cache avec nous? On sait maintenant que t'es fort à ça, mais moi personnellement je rêve que d'une chose c'est de te serrer dans mes bras.

Quand est ce que tu reviendra? tu sais, il parait qu'il est jamais trop tard mais le temps fait des ravages dans les coeurs trop fragiles alors si tu pouvais ne pas trop tarder ça serait pas mal. t'es parti j'avais 7 ans, la dernière fois que je t'ai vu j'en avai 17.. et là j'en ai 24.. tu te rends compte?

La dureté de mes mots et due à la rage et à la frustration que j'ai de ne pas te connaître assez. Sâches que je t'aime.



Céline"

Je ne pense pas que faire un enfant ce soit pour ne pas lui parler pendant 10 ans. Je ne pense pas qu'avoir un enfant c'est pour le faire se retrouver seul. Je pense qu'être papa c'est avoir un rôle de protecteur, non? Je ne sais pas. Je ne pose pas particulièrement de questions ici. mais je voulais juste vous faire partager la peine et la violence de l'abscence d'un père.

C'est long je l'admets. Je tremble en même temps car j'y dévoile mes plus grandes blessures et c'est comme se mettre à nu devant des inconnus.

C'est un témoignage comme un autre je dirai.

Bonne journée à vous tous et aimez votre famille de tout votre coeur.
31 ans 4796
Ton message est très beau... ;)
Je voulais juste te dire à défaut de remplir le vide que le pleint n'est pas toujours plus agréable...

J'ai vécu jusqu'à 19 ans avec un père violent, alcoolique, manipulateur et qui pratiquait à merveille l'art du harcèlement moral.
J'ai vécu les crises, les engueulades, l'hystérie, la TS de ma mêre, l'angoisse au fond de mon lit.
J'ai souhaité pendant des années que ma mère divorce.
J'ai souhaité sa mort.

Alors je ne peux pas comprendre ce manque, car je ne l'ai jamais vécu, mais sache que parfois le manque est préférable...
Je ne connais pas ton père, ni sa vie, ni sa façon d'être mais si ça ce trouve il a préféré fuir plutot que de vous imposer une vie mauvaise...

Bref désolée de raconter moi aussi ma vie en polluant ton post :oops: , mais c'était juste pour te dire que si les manque est affreux la présence peut l'être tout autant...

plein de courage :kiss:
78
bah en fait je peux comprendre que le trop plein soit aussi angoissant. Parce que je l'ai vécu avec le beau-père. Ce mec qui battait ma mère, qui utilisait le chantage... Enfin, moi j'dis que chaque expérience que l'on a avec ses parents , beau-parents n'est jamais la même et que chacun a son propre ressenti. Le père dont je parle je le connais un peu, j'en ai que de bons souvenirs quand j'étais petite, quand je l'ai revu quand j'avais 17 ans, il était exactement conforme à mon souvenir. C'est vraiment qlqn de cool qu'aurai pu être un père magnifique MAIS qui a un gros défaut, il se déresponsabilise.
Tu n'as absolument pas pollué mon post et tu sais pourquoi iilune? Parce que ton message est aussi un témoignage sur l'abscence d'un père, sur un père qui ne prend pas ses responsabilités.
Donc c'est le bienvenu et franchement ça peut en faire réfléchir plus d'un sur leur comportement. Voili voulou :)
Merci d'avoir pris le temps de t'exprimer ;)
105 ans 6176
Je comprends bien ta situation pour avoir été à ta place il y a plusieurs années.

Après plus de 20 ans de relations épisodiques, dont les 10 dernières années de silence total, j'ai eu l'occasion d'écrire à mon père, ce que j'avais sur le coeur, de lui écrire toute ma douleur d'avoir grandie sans lui, ce père que j'idôlatrais, pendant que lui refaisait sa vie de son côté nous ignorant royalement mon frère et moi, de lui écrire à quel point il avait été un père indigne de ce nom, que j'avais attendu de sa part indéfiniment un signe de lui à chaque Noël ou anniversaire qui passaient, que ma vie amoureuse était un désastre car je restais désespérement accrochée à un homme qui me rendait malheureuse ( accrochée à cause de cette put... de peur d'être encore abandonnée), que malgré tout je lui pardonnais mais que, à l'avenir, je n'attendrais plus rien de lui. Je n'attendais pas de réponse et cette lettre fut un des derniers contacts que j'ai eu avec lui mais elle m'a permis de faire le vide dans mon coeur et dans ma tête, de faire le ménage dans mon passé pour mieux avancer vers l'avenir ( pour preuve, j'ai trouvé le courage de divorcer, ce qui m'a permis de rencontrer un homme formidable qui me comble de bonheur).
Mon père comme le tien aurait certainement pu faire un père formidable, s'il avait assumé son rôle ( c'est d'ailleurs ce qu'il est apparemment avec les 8 autres enfants qu'il a eu entre temps). Mais ce ne fût pas le cas nous concernant, il trouvait que notre mère se débrouillait bien mieux sans lui ( ce qui était plutôt vrai d'ailleurs, j'ai une mère superformidable aussi :)).

De par mon expérience,la seule chose que je puisse te conseiller, c'est de passer à autre chose, ton avenir est devant toi et ne doit pas dépendre d'un éternel absent qui continuera de te faire souffrir si tu persistes à attendre quoique ce soit de lui. Préserves toi car ce n'est pas lui qui le fera.

:kiss:
47 ans 5519
Question : qu'attends tu en envoyant cette lettre ?

Mes parents ont divorcé quand j'avais 9 ans. Pour éviter les ennuis avec mon père, ma mère s'est fait mutée dans le sud (mon père vit depuis toujours à Paris).

Et puis ça se passait mal avec sa copine (pas avec lui, mais bon, lui il passait son temlps au boulot, donc on le voyait peu finalement), ben j'ai fait une fugue de chez lui en emmenant ma soeur sous le bras pour rejoinder am mère. Le juge a donc dit que vu mon âge (15 ans), je n'étais plus obligée d'y aller.

Déjà avant, il ne donnait signe de vie que si ma mère se bougeait pour organiser nos horaires d'avion poru aller chez lui.
DEe jour de la fugue, il n'a plus jamais donné de nouvelles.

Le jour des mes 27 ans, je me suis dis, c'est pas possible, j'étais sa petite fille préférée (ben oui, il ne voulait qu'un enfant, ma soeur passait bien après moi), il a pas pu tirer un trait comme ça, plaf ! Alors je suis montée le voir, direct comme ça, à a sa boutique. Il était très content de me voir. Il 'ma invitée au restau our qu'on discute. Et là, ben tout s'est effondré, sa pétasse était là, il n'a pas voulu m'affronter seul. Quel lâche quand j'y pense :roll: Il m'a racompagnée à mon hotel, sans elle, et là on a discuté un peu (M$ossier était pressé). J'ai mis fin à u malentendu, il pensait que c'étati ma mère qui avait orchestré ma fugue, etc. ALors j'ai tenté de lui expliqué que le pb en venait pas delui, mais d'elle, sa copine, qui ne nous aimait pas, et nous le faisait bien sentir quand on venait. Que lui n'avait même pas été capable de prendre un ou deux jours pour passer du temps avec nous.
Il a promis de donner rapidement de ses nouvelles...

C'était il y a 11 ans, j'attends toujours :lol:

Mais je suis passée par dessus maintenant, j'ai ma vie, et lui n'en fait plus partie, et je sais que je n'ai plus envie qu'il en fasse partie. Moi aussi j'ai tiré un trait, définitif, sur lui. ma mère s'est super bien occupée de nous, je n'ai pas besoin de lui, je n'en ai jamais eu besoin je crois, et je l'ai toujours su. juste que maintenant, c'est confirmé, c'est tout ;)


Tout ce que je peux te conseiller, si tu envoies cette lettre, c'est de ne rien attendre en retour, tu pourrais être trop déçue :(
78
Carole_78 a écrit:
Question : qu'attends tu en envoyant cette lettre ?
Tout ce que je peux te conseiller, si tu envoies cette lettre, c'est de ne rien attendre en retour, tu pourrais être trop déçue :(


lol Bon aller, je te répond en me quotant toute seule:

anine a écrit:
Je ne pose pas particulièrement de questions ici. mais je voulais juste vous faire partager la peine et la violence de l'abscence d'un père.
C'est un témoignage comme un autre je dirai.


Merci beaucoup d'avoir fait partager ton témoignage. Je sai très bien que je ne suis pas la seule à qui c'est arrivé, à qui ça arrive. Chaque relation père-fille est différente, chaque comportement de père est différent. Je ne cherche pas du tout, et loin de là, à ma faire plaindre (je dis ça parce que y en a qui pourrai le prendre comme tel :p)
Disons que cette lettre est faites pour me faire du bien. Pour témoigner, partager, sortir ce qu'il y a dedans parce que tout garder on sait que c'est pas bon^^

Merci encore et grosses bisouilles :D
L
68 ans 7508
Mon père sait depuis 18 mois qu'il est grand-père, on lui a même montrer les photos de son petit-fils sans mon accord. Que penser d'un personne qui ne réagit même pas pour au moins dire ne serait ce qu'un mot. Ca ne veut rien dire de faire passer le mot pour au moins dire félicitations par le biais de ma tante.

Il y a un moment où l'on dépersonnalise ce géniteur biologique pour le regarder seulement en tant qu' être humain et pour mon cas n'y voir qu'une personne égoïste et froide. C'est un étranger.

Enfin j'ai moi aussi eu tout un tas de période où j'avais envie de le faire réagir mais le connaissant si indifférent je suis passé à autre chose. Il m'a fallu un temps pas possible.

Enfin je suis tout de même reconnaissante à une personne formidable qu'est le père de mr Yub car il s'est toujours comporté avec moi comme un père et ça c'est un beau cadeau, je te souhaite de croiser un jour le chemin d'une telle personne.
44 ans Luxembourg 31390
j ai vecue sans pere,ma mere aillant ete "abandonnee" avant ma naissance,il voulait un garcon...

juste un coups de fils pour mes 18 ans,voulant parle a ma mere,alors qu elle s etait suicidee en 89..

je lui ais dit de disparaitre de ma vie,vie a laquelle il ne s etait jamais interresse...

depuis j ai bcp culpabilisee

j ai decidee de ma separation en 2004,enceinte de 4 mois,Noah a tres peu connu son pere,de son faite,bien que ca aille mieux depuis 1 ans.mm si je dois poussee pour que les 3 est un pere...

il fait sa vie je fais la mienne en esperant que leur lien jamais ne se perde,mm si mon pere a moi ne m a jamais manquee

ca serait trop facile de revenir une fois que le "boulot" est fait...

bin que des fois je me dis que je fais "le boulot" et que mon ex n a que le meilleur...
46 ans Belgique 3287
Mes parents ont fêté leurs 40 ans de mariage hier, ils ont bien élevés ensemble leurs deux enfants, sans violence etc. Et pourtant je n'ai pas l'impression d'avoir une Maman et un Papa... Je me sens plus complice avec celle qui est ma "jolie maman" depuis un peu plus d'un an (la mère de mon copain) qu'avec ma propre mère que je pratique depuis presque 38 ans... Ils ne sont pas méchants non, juste distants et renfermés...
36 ans 88
Bonsoir,

Si vous le voulez biens, je vais aussi aporter mon temoignage...

Avant de commencer, je precise que j'ai eu la chance de ne pas vivre avec un gars qui m'ais fait autant de mal qu'a certaines de vous...

Bref, mon pere est decede d'un accident de voiture alors que qu'il me restait 2 mois de plus a vivre dans le ventre de ma mere. J'ai vecu seul avec ma mere jusuq'a 7-8ans.
Apres, elle a rencontre le futur pere de mes deux soeurs.
On a vecus ensemble ( ma mere, mes deux soeurs, leur pere et moi ) pendant une dizaine d'annes. Les relations entre lui et moi n'ont jamais ete tres "bien"... Sans vraiment de grosse violences, il faut plutot reconaitre que les remontrance que je recevais etaient parfois assez viriles...

Ma mere et cet homme ont finalement divorces. Aujourd'hui, je n'ai plus de contacts avec luis depuis plusieurs annes... Ah si! J'ai recu une carte avec cheque pour notre mariage...

Meme si je pense avoir fait "le deuil" de cette relation, je pense qu'il m'as quand meme manque un quelque-chose...

Courage a toutes et tous!
L
68 ans 7508
Marrant de relire parfois ses messages.
Ca fait maintenant 36 mois qu'il est grand-père et toujours rien à dire :lol:
S
28 ans 3465
Intéressants, tout ces témoignages. Même si le premier post remonte pas mal.

J'ai moi aussi un père particulier. Mes parents se sont séparés quand j'avais 4 ans et on divorcés quand j'en avais 7.Je suis leur enfant unique. Mon père était un homme très violent, alcoolique et amateur de hashish. Malgré tout, c'est une personne qui été plus ou moins, présente dans ma vie. avec quand même quelques coupures, qui n'ont cependant jamais durer plus de quelques mois. Si je dois lui reconnaître une chose...C'est qu'il n'a jamais fait preuve de violence physique à mon égard. Il en a pas besoin...Un regard suffit pour que je me plie à ce qu'il dit. Moi qui suit plutôt du genre à avoir un caractère bien trempé habituellement.

J'ai peur de mon père. Ayant été témoins des violences qu'il a infligé à ma mère...Et aujourd'hui, j'avoue avoir un problème à ce niveau, puisque je n'arrive pas à m'imaginer une relation amoureuse, sans violence de la part d'un homme. Il s'est remarié quand j'avais 14 ans, et j'ai eu une petite demi-soeur à 16 ans. Il a réitéré les mêmes violences avec sa femme. Ils sont actuellement en plein divorce.

Je sais que mon père m'aime...C'est un homme malgré tout, sensible. Mais son amour est trop lourd à porter...On doit être à la hauteur de ce qu'il attend de nous...Je dois être comme il a envie que je sois. C'est dur, tout en sachant que si je le contrarie dans sa volonté, je prendrais plein la gueule. Ce qui me pousse souvent à lui mentir sur ma vie...C'est triste d'en arriver là, mais j'ai une peur bleue de ce qu'il pourrait me faire si je lui disais la vérité. Un moment j'étais devenue tellement parano, que je craignais pour ma vie, en sa présence.

S'il y a un seule conseil que je peux donner aux femmes qui subissent de la violence, ne restez surtout pas avec vos conjoints " pour les enfants". Vous le ferez bien plus de mal que de bien, et n'attendez pas...Je n'avais que 4 ans quand ma mère a mis mon père à la porte et pourtant je me retrouve, aujourd'hui, à l'âge adulte, bien traumatisée. J'ose même pas imaginé ce que ça aurait été, si elle n'avait jamais divorcé.
50 ans Out of Africa... 4355
Sibell a écrit:

Un regard suffit pour que je me plie à ce qu'il dit..
J'ai peur de mon père. Ayant été témoins des violences qu'il a infligé à ma mère
On doit être à la hauteur de ce qu'il attend de nous..
Je dois être comme il a envie que je sois.
C'est dur, tout en sachant que si je le contrarie dans sa volonté, je prendrais plein la gueule.
Ce qui me pousse souvent à lui mentir sur ma vie...C'est triste d'en arriver là, mais j'ai une peur bleue de ce qu'il pourrait me faire si je lui disais la vérité. Un moment j'étais devenue tellement parano, que je craignais pour ma vie, en sa présence.

Je sais que mon père m'aime...


C'est ça que tu appelle l'amour d'un père ?

Lejour où tu auras compris que ton père était dans l'incapacité de t'aimer et que ce n'est pas de ta responsabilité ni de ta faute, tu ne risqueras pas de "tomber" sur un homme qui luii ressemble parce que tu sauras ce que veut vraiment dire aimer quelqu'un
Bon courage
31 ans 899
Pour ma part, j'ai perdu mon père à k'age de 8 ans. il est mort d'un cancer du poumon après 2 ans environ à se battre. je n'ai aucun souvenirs de lui.
ça a été une des causes de ma depression dont je sors maintenant, après avoir réglé tout ça.
ma mère s'est remise avec un homme de 10 ans son cadet environ 2 ans après la mort de mon père. au début ça allait, et puis les disputes ont commencé à être fréquentes, une fois par 15 jours, puis une une fois par semaine et puis une fois par jour ou presque.

il l'a trompé, j'ai vu ma mère plus bas que terre. au quotidien, pas de violences physiques, seulement des violences verbales et morales.
des insultes, envers ma mère et envers moi qui était de la meme "race" qu'elle.
des moqueries, des interdictions de parler de mon père, ou alors pour l'insulter.

je suis parti faire mes études loin de chez moi à 18 ans, pendant 2 ans ça a pu mieux se passer, et puis j'ai eu 1 ans de chomage. là ça a explosé avec lui.
j'ai retrouvé du boulot, j'ai trouvé mon futur mari, et un appart.
jene pouvais pas voir souvent ma mère car ça ne lui plaisait pas. il continuait de m'insulter à distance du style à dire à ma 1/2 soeur de 8 ans à l'époque "le t shirt que t'as acheté pour ta soeur tu l'as pris en L mais elle est tellement grosse qu'elle rentrera pas dedans".ou "mange pas trop, tu vas devenir obèse comme ta soeur , tu seras moche".
bref...dépression, couple au bord du gouffre et finalement, j'arrive à remonter la pente, et j'accepte la demande en mariage de mon amour.
et le 30 aout de l'an dernier il est mort. arret cardiaque.
j'ai pleuré, j'ai culpabilisé de l'avoir tué dans mes reves, d'avoir souhaité sa mort...
mais maintenant qu'il n'est plus la, moi, je me sens mieux. j'ai guéri de ma dépression très rapidement...

pour autant, j'aime pas etre seule, je complexe sur mon obésité, je me sens pas toujours belle, et j'angoisse à l'idée d'avoir des enfants avec mon chéri car je sais pas ce que c'est un bon père. ni mort, ni méchant...
35 ans Qqpart en France 676
je n'ai pas de réponse à part d'écouter ce que te dis Câline plus haut

mes parents sont des gens toxique et j'avais fais le choix une fois adulte de partir loin d'eux ... je n'ai pas réussi ils revenaient régulièrement pour me pourrir et me mettre à terre.

depuis peu, mes 30ans en fait, j'ai envie de changer donc je les ai éloigné énergiquement de ma vie car j'en ai marre de toujours être celle qui tend des perches, à eux de prouver leur ressenti ...

avec tout ce que j'ai fais c'est bien normal ....

je te conseille donc de donner une dernière lettre un peu le "tout pour le tout" ou tu expliques que c'est la dernière fois que tu vas à sa rencontre et qu'après soit ca sera lui soit rien.

et tenir ....
B I U


?>