MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Césarienne les complications

38 ans bourgogne 450
Voilà, ça fait maintenant 3 mois que j'ai accouché et ça fait quelques semaines que j'ai envie de vous parler de quelquechose, mais que je n'y arrive pas.
Pour situer mon  
histoire à celle qui ne m'ont jamais lue, Esteban est né par césarienne programmée car ils estimaient (à l'hopital) qu'il ne passerait pas par voies naturelles.
Outre le fait que comme certaines d'entre vous, je n'ai pas bien vécu et je ne vit toujours pas trop bien ma césarienne, car je n'ai pas pu vivre le moment de la naissance avec mon mari, principalement, en plus j'ai eu des complications qq semaines plus tard.

Je sais que je ne suis pas un cas isolé, mais il n'empêche que c'est pas forcément facile à vivre.

Donc en sortant de la mater, j'avais très mal au ventre près de la cicatrice, ça me brûlait et il y avait des marques rouges, comme des boules sur mon ventre au dessus de la cicatrice ... comme je cicatrise bien, je ne me suis pas inquiétée ...
Au bout de 3 semaines, j'avais tellement mal que je ne pouvais quasi plus marcher ... donc en même temps que la visite du 1er mois de mon loulou, j'en parle à ma généraliste.
Elle regarde et pense que ce sont des hématomes et espère qu'on ne devra pas me réouvrir pour pomper le sang ...
Le soir même dans la nuit, je suis réveillée par une douleur qui est devenue insupportable. Je suis emmenée aux urgences où on me pose une perf d'antidouleur et on me dit qu'on verra demain avec le gyneco de garde.
Le lendemain, celui qui m'a fait la césa vient et appuie sur les "boules" et la "sploch" (désolée pour les détails) du pue se met à sortir ... et là tout s'enchaîne, ils se mettent à 3 sur moi pour m'appuyer sur le ventre de toutes leurs forces pour me vider l'abcès, car oui, c'est bien un abcès !
Mais il est tellement profond (au niveau de la cicatrice interne des muscles) et tellement gros (10cm de diamètre) qu'il faut me charcuter...
Je suis dure au mal, mais il m'ont trop fait souffrir, je pleurais, je criais ...
Donc, une semaine d'hospi avec des soins 2 fois par jour, privée de mon fils tant qu'on ne savait pas si c'était un staphylo (1 semaine) interdiction de donner le biberon en rentrant chez moi (+ 15 jours de soins par une infirmière à domicile 2 fois par jour). J'ai souffert pendant 3 semaines.
Finalement ce n'est pas un staphylo (antibio et anti inflammatoire qd même pendant 15 jours).
Vous me direz tout ça est derrière mois et il ne faut plus y penser, mais j'ai eu tellement peur de râter quelquechose, le lien avec mon fils, ne pas le voir du tout pendant 1 semaine, seulement 3 semaines après sa naissance ...etc, il me reste une blessure due à cela et à la souffrance que j'ai endurée.
D'autant plus que qq temps après cela j'ai revue ma généraliste qui, prennant de mes nouvelles m'a dit que "vraiment ce sont des bouchers ils auraient pu vous réouvrir, tout nettoyer et refermer" ...

Enfin bref, je suis désolée d'avoir été si longue, mais j'avas envie et besoin de vous en parler depuis longtemps, mais ça ne sortait pas ...

Alors que toutes les vlrondiennes ne paniquent pas , si elles ont une césa, les infections ne sont pas systématiques, souvent tout ce passe très bien ...
Mais peut-être que certaines ont eu des complications et comprennent ce que j'ai vécu.
52 ans sud sarthe 1290
c'est dur de lire ça... :oops: mais même si je n'ai pas vécu ça, je comprends que tu aies du ml à l'accepter...il y a vraiment de quoi!

je pense que ce n'est pas normal de t'avoir ainsi fait souffrir, il existe toute une panoplie de moyens pour t'éviter la douleur, des plus simples aux plus lourds!

tu ne pourras pas revenir en arrière mais je crois que tu pourrais au moins écrire une lettre à ton médecin, copie au directeur de l'hosto ET au conseil de l'ordre pour expliquer ce qui s'est passé (avec tes doutes sur la césa, même si ce ne sont que des doutes), la prise en charge avant/pendant/après et surtout ce qui s'est passé lors de ton passage aux urgences!

dsl je reviens, y'a de l'orage faut que j'éteigne!
38 ans bourgogne 450
eolo a écrit:
c'est dur de lire ça... :oops: mais même si je n'ai pas vécu ça, je comprends que tu aies du ml à l'accepter...il y a vraiment de quoi!

je pense que ce n'est pas normal de t'avoir ainsi fait souffrir, il existe toute une panoplie de moyens pour t'éviter la douleur, des plus simples aux plus lourds!

tu ne pourras pas revenir en arrière mais je crois que tu pourrais au moins écrire une lettre à ton médecin, copie au directeur de l'hosto ET au conseil de l'ordre pour expliquer ce qui s'est passé (avec tes doutes sur la césa, même si ce ne sont que des doutes), la prise en charge avant/pendant/après et surtout ce qui s'est passé lors de ton passage aux urgences!

dsl je reviens, y'a de l'orage faut que j'éteigne!


Je ne sais pas si je suis prête à faire ça, il faut que ça mûrisse... j'avoue que j'y ai pensé, mais je pense qu'il vaut mieux pour moi que je tire un trait là-dessus, pour avancer. Je vais déjà beaucoup mieux psychologiquement et physiquement, je ne pense qu'à profiter de mon ptit loup et de son papa avant la reprise du boulot...
Je le ferai peut-être mais pas tout de suite, mais merci du conseil ;) je pense que je le suivrais ...

:kiss:
37 ans caudrot 1384
salut,

Il m'est arrivé la même chose que toi, sauf que j'ai été hospitalisée avec mon fils car lui aussi avait été mal pris en charge par la mater.
Je n'arrive tjrs pas à écrite de lettre au praticien, mais une chose m'a vraiment fait du bien : reprendre le boulot. C'est paradoxal car j'avais l'impression d'avoir tant de choses à rattraper avec mon fils, mais finalement cette séparation quotidienne me fait du bien. Et surtout ma césa ne me fait plus souffrir (alors que je marche 10 heures par jour). Tout ça était très psychologique finalement.

Je n'accepte tjrs pas de n'avoir pas accouché par voie basse mais j'arrive à faire pour pouvoir profiter du moment présent. Je ne veux pas dans 6 mois me dire que j'ai gâché tant de moments de bonheur avec fils à ruminer toutes ces choses concernant ma césa.

Si tu veux me mp, pas de soucis ;)
38 ans bourgogne 450
lalulu333 a écrit:

Si tu veux me mp, pas de soucis ;)

Merci c'est très gentil :)
Je pense que retravailler va me faire du bien aussi ... la césa, je l'accèpte mieux, c'est les suites qui me travaillent encore, mais rien que le fait de vous en avoir parler me soulage un peu ...
37 ans caudrot 1384
lalulu333 a écrit:
salut,

Il m'est arrivé la même chose que toi, sauf que j'ai été hospitalisée avec mon fils car lui aussi avait été mal pris en charge par la mater.
Je n'arrive tjrs pas à écrire de lettre au praticien, mais une chose m'a vraiment fait du bien : reprendre le boulot. C'est paradoxal car j'avais l'impression d'avoir tant de choses à rattraper avec mon fils, mais finalement cette séparation quotidienne me fait du bien. Et surtout ma césa ne me fait plus souffrir (alors que je marche 10 heures par jour). Tout ça était très psychologique finalement.

Je n'accepte tjrs pas de n'avoir pas accouché par voie basse mais j'arrive à faire avec pour pouvoir profiter du moment présent. Je ne veux pas dans 6 mois me dire que j'ai gâché tant de moments de bonheur avec fils à ruminer toutes ces choses concernant ma césa.

Si tu veux me mp, pas de soucis ;)
52 ans sud sarthe 1290
me revoilà...orage passé! ;)

je dirais que ce n'est pas une question de faire une procédure, ça ne changera plus rien; mais simplement d'éveiller la conscience de certains praticiens et d'attirer l'attention de leur cercle fermé (conseil de l'ordre) sur ces faits!
il n'est pas admissible d'oublier la prise en charge émotionnelle d'un patient (et encore là je crois que ce n'est pas que ça, physiquement aussi il a oublié de te prendre en charge), on a de plus en plus l'impression que les médecins ne voient en leurs patients qu'un "cas", une pathologie: on s'occupe de la pathologie, après le patient n'a qu'à se démerder...NON :robot: ce n'est pas ça la médecine, en tout cas pas de nos jours!

mais tu as (vous avez) raison d'aller de l'avant, il faut évacuer pour ne pas ruminer; après, chacun évacue à sa façon et malheureusement il faut aussi se dire que ne rien dire engendrera des souffrances identiques pour d'autres femmes qui passeront par là...
52 ans sud sarthe 1290
et j'oubliais: je vous souhaite plein de bonnes choses avec vos enfants, beaucoup de courage, on en a toujours besoin et tout mon soutien, même si ce n'est pas grand chose :kiss:
38 ans bourgogne 450
eolo a écrit:
et j'oubliais: je vous souhaite plein de bonnes choses avec vos enfants, beaucoup de courage, on en a toujours besoin et tout mon soutien, même si ce n'est pas grand chose :kiss:


Merci à toi eolo ... c'est bon de se sentir comprise et de ne pas se sentir seule ... :kiss:
43 ans Lyon 1299
hello !

j'ai eu aussi un abcès après césa et j'ai souffert le martyr ! Il s'est révélé environ 10 jours après l'opération, dans ma baignoire. J'ai eu beau dire avant que j'avais mal, que ça brulait, c'était limite si on ne me traitait pas de chochotte !! Je souffrais tellement que j'ai voulu passer du désinfectant et c'est là que le "sploch" a eu lieu... Une vraie fontaine !
Comme toi, je n'ai pas été réopérée... J'ai appelé mon obstétricien qui m'a dit de venir en urgence, et là seringue de bétadine injectée dans la cicatrice, et va-y qu'on appuie comme un sourd dessus, j'ai cru que j'allais m'évanouir de douleur... et cela pendant une semaine...

tout cela est derrière maintenant (cétait en 2002), mais dur d'oublier.

remets toi bien !

bisous.
52 ans sud sarthe 1290
put*** mais c'est des bouchers ces types bon sang :shocked!: ! je ne peux que vous :kiss:
735
Je comprend et imagine trés bien ce que tu as pu endurer!! J'ai moi aussi mal vécu ma césa, jen'ai pas eu d'abces ( remarque il ne manquait que ca dans le tableau...) mais une césa sous péridural inefficace, je les ai insultés, supplier de me faire une anesthesie general et n'y ai eu droit que pour recoudre...... bref ca ajouté à une méga reaction au sparadrap!!

Ecrire au praticien semble en effet une chose à faire,ne serrais que pour l"informer" en esperant que cela serve pour les suivantes!! Moi je ne l'ai pas fait, tous ceux à qui j'en parlais me disait que se n'etait pas possible, que j'avais du "inventer" ma douleur...................bref!!

Il y a 9 mois maintenant que j'ai une petite puce absolument adorable, tous ca est maintenant derriere mais je ne peux m'empecher d'angoisser un peu pour le jour ou nous deciderons de lui faire un petit frere ou une petite soeur!

Tu as bien fait de poster, ca fait le plus grand bien de parler de ces choses, de pleurer un bon coup, d'exterioriser ! Maintenant, profites à 200 non à 300% de ton petit bout! Avec le temps ces blessures s'attenues, et nos petits choux nous apportent tellement de Bonheur que nous ne pouvons qu'aller de l'avant et profiter de chaque moment avec eux!

Désolée pour la tartine, je me suis laissée allé! lol

Bizzz

:D :D
38 ans bourgogne 450
Merci les filles, ça fait du bien de se sentir moins seule face cela et savoir que d'autres sont aussi passées par là ...
Quand je regarde mon petit amour endormi dans son transat ... (je finis le post et je le couche) j'oublie tout ça, c'est vrai !!!

Alors profitons de nos petits bouchons et espérons e pour les futures naissances des ptits frères ou soeurs ça se passera mieux !

:kiss: à toutes
37 ans caudrot 1384
Petite précision, la meilleure solution pour drainer un abcès est de laisser la plaie ouverte et de faire des irrigation de betadine. On ne "reouvre" qu'en cas d'extrême gravité et encore. Moins on ouvre mieux c'est, car c'est l'occasion d'une nouvelle opportunité d'infection.
Voilà pour la minute médicale :lol:
D
35 ans 4
Bonjour delph1979

Ton message date un peu, mais je tiens à te dire : j'ai vécu exactement la même chose que toi, tout pareil.

- césarienne le 17 octobre 2008
- grosses douleurs toute la semaine qui a suivi (mais à la mater ils ont cru que je faisais du cinéma)
- mauvais état pendant les 3 semaines après ma sortie de maternité, je pouvais à peine marcher ou même m'occuper de mon bébé
- au bout de 3 semaines (je te passe les détails de l'incompétence des médecins) je suis opérée d'urgence pour un énorme abcès sous la cicatrice, mais profond : re-ouverture de la cicatrice (très dur à accepter, ça), 10 jours d'hospitalisation sans voir mon bébé, puis 1 mois et demi de soins tous loes matins à l'hosto pour faire sortir le pus de la cicatrice, jusqu'à temps qu'elle se referme.

ça me ferait plaisir d'en parler un peu plus avec toi car tu es la seule que j'ai vu à avoir vécu ça et c'est pas facile. Comment envisages-tu la suite, une prochaine grossesse ?
B I U