MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Fausse couche à 11 sg : questions...

35 ans france 21
Bonsoir à toutes,

Je viens de vivre l'éxperience la plus difficile qui m'ait été donnée de vivre jusqu'alors... Une fausse couche...
J'ai appris ma grossesse il y a environ deux  
mois, grand moment de joie...
Ma grossesse s'est poursuivie pour ainsi dire "normalement"... Il y a 3 semaines j'ai ressentit des crampes assez fortes, j'ai décidé de me rentre aux urgences pour être rassurée, ce qui fut le cas... Bébé allait bien.
Je suis donc rentrée chez moi rassurée.
Entre temps, l'écho du premier trimestre a été programmée, ça aurait du être après demain... Mercredi 25 juin...
Jeudi 19, alors que j'étais tranquillement devant mon pc, est survenue une grosse coulée de sang... Paniquée j'ai appelé mon mari qui a quitté son travail pour m'amener aux urgences. Je vous passe les détails de la longue attente avant d'être reçue, les pertes de sang avaient néammoins cessées. A l'échographie, je vois de suite qu'il y avait un problème... L'embryon me parait bien petit et surtout, je ne le vois pas bouger... Moment très difficile pour moi, la sage femme me confirme qu'il n'y a plus d'activité cardiaque, et selon la taille du foetus, ça faisait 2 semaines que le coeur s'était arrêté de battre... Le monde s'écroule autour de moi. On me parle de choses que je ne comprends pas, telles que le curetage... Je comprends néanmmoins que je reste hospitalisée pour la nuit en attendant le curetage le lendemain matin. Ma famille était là pour m'encadrer, jusque là je m'en sortais pas trop mal.
Toute la nuit, j'ai perdu du sang de manière assez abondante, l'infirmière a du changer mes draps au moins 6 fois. A 5h30 du matin elle me demande d'aller me doucher à la bétadine... A 11h j'étais toujours dans ma chambre moi qui pensais descendre au bloc rapidement... Et c'est là que le véritable cauchemar a commencé... Depuis le début de la matinée j'avais des douleurs que l'infirmière assimilait à des contractions mais elle ne pouvait rien pour me soulager puisque je devais être à jeun en vue de l'opération... à 11h je sens comme quelque chose qui se bloquait en mon bas ventre, et en descendant du lit j'ai fais une véritable hémmoragie... Ma compagne de chambre a donné l'alerte... Je me suis littérallement vidée de mon sang, jamais je n'aurais pensé qu'une chose pareille soit possible... Je mettais mes mains sous moi comme pour empêcher le sang de couler davantage et là, j'ai expulsé un caillot énorme de la taille d'un gros pamplemousse... J'ai eu tellement peur, j'ai cru que c'était le bébé et je ne voulais pas voir ça... Surtout pas... Du coup, je ne sais pas ce que c'était...
On m'a descendue au bloc en urgence et la seule information que j'ai eue c'est que l'opération s'était admirablement bien passée.
Le tort que j'ai eu est de n'avoir posé aucune question... Et je voulais savoir selon vous ce que j'ai pu expulser de si gros... Cette scène m'obsède, j'arrive pas à passer outre... Je voulais savoir si à votre avis une "autopsie" allait être effectuée sur l'embryon.... Je sais, j'aurais du poser la question, mais rien n'est venu sur le coup, je n'avais qu'une envie, oublier tout ça, rentrer chez moi pour écouler ma douleur toute seule...
Plus les jours passent, et moins bien je me sens... L'image de mon bébé sans vie à l'écran et la scène de cette hémorragie me reviennent sans cesse. Tout cela a été si soudain, je me sens vide dans tous les sens du terme... Si quelqu'un a des réponses ça m'aiderait beaucoup.

Je vous remercie de m'avoir lue et m'excuse par avance de la longue de ce post.

Kareen.
36 ans mantes la ville(78) 4522
Moi j 'ai fait une fc a 2 mois de grossesse,j 'ai pris des médoc car je ne voulais pas de curetage alors le truc que t 'as perdu ,c 'est soit l oeuf mais sa peut etre un caillot du placenta ,je ne suis pas sur qu 'il fasse une autopsie quand tu sais qu il commence à recherché les causes d'une fc à de 3 fc .
35 ans Tours 2247
Ton témoignage me bouleverse et je constate qu'encore une fois, le orps medical ne s'est pas montré tres psychologue. Ce que tu as expulsé devait etre un gros caillot de sang, certainement ce qu'ils voulaient enlevé si tu étais passé à l'heure en salle d'opération.

Peut etre devrait tu rencontrer un psychologue pour t'aider à surmonter cette épreuve, perdre un enfant ce n'est pas anodin. Il existe des groupes de paroles aussi pour les parents qui ont vécu ca, renseigne toi.

Je te souhaite beaucou de courage
67 ans 3528
Ce que tu as vecu n'est pas anodin, et tres impressionant... Il est normal que tu te sentes comme ca... :(

Pour repondre a tes questions, peut etre pourrais tu contacter un medecin avec qui tu es en confiance (ton generaliste, ton gyneco etc.) et aller le voir avec ta liste de questions. Le fait d'obtenir des reponses "medicales" et "biologiques" a cet evenement peut t'aider a le depasser.

Au dela de cet aspect "biologique", qui n'est pas negligeable, il faudra aussi, petit a petit, faire le deuil de cet enfant, a ce moment la.... ca va prendre un certain temps, peut etre long, peut etre plus court que ce que tu croyais.... dans tous les cas, ce qui compte c'est que tu prennes ton temps, celui qu'il te faut pour aller mieux.

Pleure si tu en as besoin, parles en si tu en as besoin, tes proches et nous sommes la pour te soutenir et t'ecouter, autant de fois que necessaire...

:kiss:
42 ans eure 977
coucou....
j'ai vecu a peu près la même chose que toi....
etant en démarche FIV.... je l'ai expliqué à l'interne entre deux sanglots et demandé a faire analysé l'embryon.....afin de connaitre les cause de ma fausse couche (faut dire que je culpabilsait enormement et ça fesait dejà trois ans que nous étions en essai bb)
j'ai eu la réponse à ma question ... le bébé n'etait malheureusment pas viable et présentait de très grosse anomalies cellulaires.....

je pense qu'il aurait fallut demander de suite une analyse car je pense pas qu'il le fasse systématiquement......
en tout je te souhaite beaucoup de courage!!!
34 ans Vannes 2776
Kareen, je suis navrée de ce qui t'arrive :cry:
Ton témoignage me touche d'autant plus que j'ai vécu la même chose... :cry:

J'ai été hospitalisé pour une IMG (interruption médicale de grossesse) à 14 semaine... L'écho de fin de premier trimestre a révélé une grave malformation de mon bébé. IL était encore en vie mais était condamné.

J'ai été hospitalisé une semaine après le "verdict" car la commission d'éthique devait se réunir comme pour chaque cas d'IMG. J'ai donc eu le temps de me "préparer" mais je l'ai pourtant très mal vécu...
Tout comme toi, on m'a laissé seule, sans m'expliquer comment ça allait se passer...
Un jour avant, on m'a fait une biopsie du placenta pour assurer une recherche génétique.
J'étais censée "accouchée" par déclenchement pour que l'on puisse pratiquer une autopsie sur le bébé, le curetage rendant cette démarche impossible m'a-t-on dit.... J'étais censée donc "accoucher", c'était mon premier bébé, personne n'a jugé bon de me dire comment on faisait, ce qui était normal ou non...
Le matin j'ai eu une très grosse perte de sang au toilette, avec caillots... J'ai appelé la sage femme, on m'a descendu en salle d'accouchement où je suis restée 10H sous perf d'ocitocine. On a fini par me faire un curetage... Le bébé était parti le matin dans les toilettes et personne ne s'en était rendu compte, la SF avait même tiré la chasse d'eau.... :cry:

Il n'y a donc pas eu d'autopsie sur mon bébé...Je n'ai pas pu le voir alors que j'attendais ce moment pour lui dire au revoir...

Mon seul souvenir de mon bébé est la fameuse écho "verdict"... Elle reste en mon coeur (même 3 ans après...) Elle a été un des moments les plus douloureux de ma vie et pourtant je la chérie car j'ai vu à l'écran le visage de mon bébé, sa petite main... J'ai la "photo" de cette écho dans mon album photo... Certainement ma façon d'idéaliser ce bébé jamais venu au monde et pourtant tant aimé...

Te dire exactement ce qui s'est passé pour toi, je ne saurais le faire... Je ne suis pas sure que le corps médical le sache lui même, pourtant c'est vers lui que je te conseil de te tourner pour avoir des faits....
Je connais ce sentiment de "fuite", je me suis quasiment enfuie de l'hôpital pour ne pas revoir la psychologue... Elle ne me parlait que de mon "foetus" alors que je la reprenait en disant mon bébé... Peut-être essayait-elle de "minimiser" les choses en "déhumanisant" ce que j'avais perdu? Quand je lui ai parlé de mon sentiment de culpabilité d'avoir laisser mon enfant dans les toilettes, elle m'a répondu que de toute façon c'était là que finissait la plus part des fausses couches :shock: Avec le recul, je me rend compte que c'est vrai mais sur le coup, cela m'a plus enfoncé qu'autre chose...

15 jours plus tard, toujours effondrée malgré le réconfort de mon chéri, de ma famille et de mes amis, nous y sommes retournés (mon chéri et moi) voir une autre psy. Celle-ci a été plus à l'écoute, avait lu notre dossier, a pu m'apporter des réponses médicales et un véritable réconfort psychologique...

Je veux te dire que tu n'as pas à te culpabiliser de "ne pas avoir penser à"... J'ai eu plus de temps que toi et pourtant j'ai réagi de la même façon que toi...
Retourne vers le corps médical, le gygy qui t'a suivi, la SF, la psy ou même ton généraliste si tu te sens plus en confiance avec lui (il peut demander à avoir une copie du rapport et donc t'expliquer les choses)

Surtout, dans ton chagrin, n'oublie pas ton chéri.... Lui aussi a perdu son bébé... Il est certainement aussi triste que toi même si il ne le dit pas et même s'il n'a pas vécu les choses aussi physiquement que toi... Demande lui si il veut t'accompagner dans tes démarches, si lui même veut accomplir certaines démarches...

J'espère ne pas m'être perdue dans mon témoignage, et surtout qu'il ne t'a pas blessé d'avantage...
Toutes mes pensées vont vers vous...
:kiss:
Laly
35 ans france 21
Merci à toutes pour vos petits messages d'encouragement et vos témoignages... Ca m'aide à me sentir moins seule... Plus les jours passent et plus je réalise le manque de tac de l'équipe hospitalière et sa peu de disponibilité... Et en te lisant ptitefleur44 ça se confirme... Ils ne t'ont pas épargnée non plus, en lisant ton témoignage j'ai vraiment sentit mon coeur se serrer...
Je pense que je vais effectivement prendre contact avec mon médecin traitant pour qu'il m'explique le déroulement de ce qui m'est arrivé. En fait tout un dossier médical a evidemment été créé, je sais que les infirmières notaient régulièrement mon évolution, et en début d'hospitalisation j'ai rempli un papier demandant à ce que mon médecin traitant soit mis au courant...
Ca peut paraître bête mais j'ai vraiment besoin de comprendre ce qu'il m'est arrivé... Je vais attendre deux cycles au minimum avant de reprendre les essais, cette histoire m'a bien ébranlée.
Je vous tiendrai au courant de la suite des evenements et je vous remercie encore une fois.
Pensée particulière à mon amie Mamisha que je remercie pour son soutien sans faille.
33 ans 29200 brest 158
salut karen

désolé de ce qui t'arrive :(

j'ai fais une fausse couche moi aussi.. j'allais faire ma visite de controle avt la fin du 3ème mois et la je vois la tete du gynéco qui me dit ya plus d'activité cardiaque ... :( sur le coup jai rien dit j'ai regardé mon homme je suis restée sans voix pdt la consultation.j'ai pas réussi a sortir un mot !!! c'était le gouffre total..

jai juste compris que le gynéco laisser faire les choses naturellement .. il ne voulais pas me faire de curetage ..

le pire c'est que j'ai attendu 15 jours avt de perde l'embryon..

pas facile de vivre normalement après une épreuve comme celle la mais encore moins quand je savais l'embyon sans vie a l'intérieur...

donc au bout de 15 jrs jai perdu l'embyron en allant au toillette et ensuite contactions pr evacuer la membrane embyonnaire... j'ai douillé !!!! :(

mais le cours de la vie revient vite me voila enceinte de 7 mois et mon loulou va très bien

je te souhaite de remettre ca très vite et de faire un joli bébé a ton tour !!!
46 ans PARIS 211
J'ai connu aussi cette douleureuse épreuve ; Moi aussi j'ai vécu une hémorragie , j'ai été hospitalisée, mise sous perf et j'ai évacué "tout" naturellement, sans curetage. Comme toi, je n'oublie rien de toute cette journée, j'ai aussi vu une grosse "masse" sortir de moi et je ne souhaite à personne de vivre cette expérience...
Prends le temps du repos, moi en parler m'a aussi fait bcp de bien et puis le temps fait le reste ...
Courage !
35 ans france 21
Salut les filles,

Merci encore pour vos témoignages. Ca me bouleverse de vous lire, et j'éspère que bientôt nous pourrons toutes connaitre la joie d'être mamans... J'ai eu rdv avec la sage femme hier qui a répondu à certaines de mes questions. Du coup j'y vois plus clair, et c'est important pour passer un cap. Il n'y a rien de pire que d'être dans le flou...

Aujourd'hui c'était un peu difficile parce que c'était il y a tout juste une semaine, jour pour jour... Maintenant je vais essayer de tourner la page, evidemment je n'oublierai jamais, mais le temps fera sûrement son oeuvre et rendra cette épreuve moins douloureuse. Dans quelques mois nous reprendrons les essais bébé, je vous informerai dès qu'une bonne nouvelle pointera le bout de son nez.
41 ans 17521
MInce... je suis désolée d'apprendre ça, Kareen... :?
je te souhaite beaucoup de courage...
:kiss:
B I U


Discussions liées
?>