MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Mon fils veut inviter une copine à dormir, que faire ?

71 ans 9
Bonjour les Mamans

Je ne vais pas me présenter de nouveau, j’ai déjà fait un grand coucou dans le forum des arrivés

www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_12498.htm

Voila le lien si vous voulez en savoir  
plus sur le contexte qui m’amène ici et le problème à propos duquel j’ai besoin d’un éclairage féminin.

Mais si vous ne regardez pas je résume en deux mots

Mon épouse est décédée il y a un an, depuis j’ai pris 10 K en grignotant le soir parce que je m’ennui.

C’est à propos de mon fils que je viens vous demander, je ne vois pas ce que ma femme aurait fait, vos avis de mamans


Mon fils à 14 depuis janvier mais on lui en donne facile 17 (1m75 )

Il me demande l'autorisation d'inviter à dormir sa copine (en supposant que les parents de la copine soient OK, ce qui me surprendrait)

dans un premier temps j'ai noyé le poisson, mais il est revenu à la charge depuis que j'ai reçu le bulletin de notes du 2eme trimestre qui est canon 17 de moyenne et premier de la classe en maths physique/chimie latin grec (il est en classe de 3ème)

Une précision, il y a eu une tentative mais qui a échoué de m’embrouiller (tentative émanant exclusivement de la copine semblerait il)

Il y a quelques semaines en sortant à 17 H du collège il me téléphone (vive le portable) pour me dire que sa copine passera la soirée à la maison et que ce n’est pas la peine que je prépare le dîner ils mangeront dehors des pizzas (ils ont le même age et sont dans la même classe)

Ils arrivent vers 19 H vont dans sa chambre, de mon coté je suis dans le salon et regarde un film a la TV (et je grignote…et je prends des kilos)

Quant à 22h30 le téléphone sonne et j’ai en ligne le père de la copine complètement affolé qui me dit être sans savoir ou est sa fille depuis 17 h

Et il vient la chercher en voiture

Ensuite je discute avec mon fils je m’étonne du comportement de sa copine qui laisse ses parents dans l’angoisse

Il est de mon avis

Le lendemain je lui demande comment s’est passé le retour au domicile

Il me dit qu’elle s’est fait incendier et me raconte que les parents sont séparés elle est une semaine chez le père l’autre chez la mère

La c’était la semaine de la mère et en fait la gamine n’avait pas disparu sans prévenir à 17 H sortie du collège elle avait <<prévenue sa mère>>

<<Prévenue sa mère>> en lui disant qu’elle allait dormir chez une copine

Et pour une raison que j’ignore la mère a téléphoné la où devait dormir sa fille et elle est tombée sur la mère de la copine-alibi qui juste ce jour la était de sortie

D’où affolement de la mère qui a du appeler son ex et qui par l’intermédiaire d’autres amis de leur fille ont pu récupérer mon téléphone

J’en ai tiré la conclusion que la copine (en accord avec mon fils ? je ne crois pas) avait l’intention de m’embrouiller de me mettre devant le fait accompli

Elle ne pouvait pas rentrer chez elle puisque son alibi était de dormir chez une autre, mais précisément cette autre était ailleurs ce jour la

Donc elle avait l’intention en présentant la chose je ne sais comment de dormir chez moi.

Voila.


Maintenant mon fils me demande l’autorisation de l’inviter à dormir

Je voudrais avoir des avis de Mamans sur cette question
B
39 ans Là ou nous sommes pauvres mais fiers lol 2300
Je suis pas maman masi encore une jeunette.

POurquoi ne pas proposer qu'elle vienne quelques après midi pour mieux la connaitre.

Ne crois tu pas que de rencontrer les parents meme si ils sont separés pourraient t'aider dans la decision? La copine te mets devant le fait accomplit comme si c'est elle qui decidait.

Il faut peut etre lui montrer qui decide vraiment.

QUe dit ton fils de la situation? Depuis combien de temps sont ils ensemble?
C'est peut etre en etant chez toi qu'ils passeront le pas et il faudrait que tu le saches et ses parents en soit aussi conscient.

Tu donnes l'impresison que la copine essaie de manipuler, avec les parnets reprenez les rennes.
7404
moi je suis maman et même si mon aîné a la moitié de l'âge du tien je peux me projeter dans ces questions-là ;) je te dis ce que je ferais à ta place, ce qui ne veut pas dire que c'est "la" solution hein entendons-nous bien ;)
ce que je ferais, moi, c'est appeler les parents de la copine qui, en effet, refuseront tout net très certainement...mais de cette façon au moins les choses sont claires; vous pouvez vous mettre d'accord sur la raison du refus et au moins ils seront dans l'impossibilité de remonter un plan foireux comme la fois précédente...
sans animosité aucune je le ferais en pensant que c'est la meilleure solution, 14 ans c'est quand même jeune pour commencer ce genre de plans ;)
7404
j'en oublie le principal: bienvenue parmi nous et puis, si je peux me permettre, tente peut-être de vivre aussi pour toi au lieu de vivre pour ton fils et le net ;) je me doute à quel point toutes ces épreuves ont du être difficiles et je suis bien jeune pour donner des conseils mais vraiment ça sent le gâchis là ;)
2309
C'est vrai que c'est compliqué ça... Je pense aussi que rencontrer les parents, ou au moins discuter avec eux et puis recontrer la jeune fille l'inviter à passer une journée avec vous...) serait bien déjà au départ.
Sinon, toi, tu en penses quoi ? Est-ce que l'idée d'avoir la petite copine de ton garçon qui viendrait passer la nuit chez toi te dérange ?
44 ans 76 10598
L'ideal serait de pouvoir avoir une conversation tous ensemble: toi, les parents de la fille et les 2 tourtereaux afin de mettre les choses au clair.

Personellement, je trouve que 14 ans, c'est jeune mais d'un autre coté, je me dis que si ils veulent vraiment passer une nuit ensemble, autant que ce soit chez les parents plutôt qu'au fond d'un terrain vague.

Mais il faut vraiment avoir une discussion à batons rompus: depuis combien de temps se connaissent-ils? Ne peuvent-ils pas apprendre à se connaitre un peu mieux....
S
31 ans france 2687
j'ai 18 ans et mes parents ont accepté qu'un copain vienne dormir chez moi qu'a partir de mes 17 ans...

Je pense qu'il faudrait aller voir directement les parents ou au moins la mere de la jeune fille pour mettre tout au clair, car 14 ans c'est quand meme jeune pour dormir ensemble.

depuis combien de temps sortent-ils ensemble? cela joue un role important aussi...

ensuite s'agit -il d'une relation tres sérieuse ?!
1301
Mon fils a aussi que la moitie de l'age du tien oui bon un peu plus ..; donc on en est pas encore la... :roll: mais je pense tres sincerement que en premier je contacte les parents de la jeune fille, pour en discuter, ceci dit je ne pense pas que je refuserait sec pour une raison : Je prefere qu'on se met d'accord sur une eventuelle nuit a la maison, mais en chambre séparé, plustot qu'ils inventent des conneries a tous les parents et aillent decoucher ailleurs.
Je pense effectivemetn que 14 ans c'est jeune, et en meme temps, ce n'est plus siiiiii jeune que ca, c'est l'age des ados, c'est la ou tout commence, alors pour moi, j'aimerais mieu etablir des regles a ne pas depasser tout en laissant un peu de liberté, plustot qu'un non Net avec derriere aucune idée de ce que les enfants feront.
Est ce que bcp des Non net de nos parents nous ont vraiment arreté lorsque nous voulions vraiment faire qlqch coute que coute? perso, non, dans mon entourage en discutant la dessus, pareil on a pas trouvé bcp d'exemple ou le "non" severe parentale a suffit a calmer. Ils trouvent comment detourner le non et y vont... alros pour moi j'aimerais peut etre d'essayer et de garder le maximu de confiance avec les momes meme pendant cette age terrible qu'est l'adolescence.
K
39 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
Je ne rajouterai qu'une chose aux sages conseils de ces dames : profites-en aussi si ce n'est pas déjà fait pour lui faire un bon petit cours (du genre qui fout la honte ;) attends toi à un "rhaaa, papa, c'est bon !") sur la contraception et la protection au cas où... Et aussi p'tet une petite topo sur l'importance qu'a la perte de virginité pour une fille (c'est pas DU TOUT pareil que pour un garçon, hein !), et qu'il ne faut pas faire n'importe quoi si elle doit le regretter plus tard...

Au pire, il aura les boules de parler de ça avec toi mais au moins, ce sera dit. Au mieux, ça le dégoutera à tout jamais du sexe et il se fera moine. :D
2309
Katkal, pourquoi penses tu que perdre sa virginité n'est pas aussi important pour un gars que pour une fille ? Je crois que c'est aussi important pour les deux...
Mais peut être nous emballons nous un peu, ces jeunes gens n'ont peut être pas envie de faire des câlins de ce type... Une conversation avec ton fils pour si ça fait partie de ses attente peut être envisageable; mais c'est vrai que c'est très difficile d'aborder ce sujet...
38 ans Bretagne 1692
lil a écrit:
Mais peut être nous emballons nous un peu, ces jeunes gens n'ont peut être pas envie de faire des câlins de ce type


c'est ce que j'étais en train de me dire, mais en même temps p'têt que si :P

Moi je trouve que tous les avis qui t'ont été donné sont bons :lol: :

1) d'abord inviter la copine le samedi après-midi, dimanche après-midi à la maison... (laisser aussi ton fils aller chez la copine le samedi et le dimanche après-midi histoire que ses parents le connaissent)

2) parler avec les parents, histoire qu'ils aient confiance en toi et en ton fils et qu'il sache où leur fille va aller le samedi et le dimanche après-midi

3) parler avec ton fils de la sexualité, de la première fois pour tout le monde ;) , donne lui des préservatifs ou mets les bien en évidence quelque part, etc...

4) au bout d'un certain temps si veulent dormir ensemble un soir t'appelle les parents et vous voyez ensemble.
K
39 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
Lil'Kitty a écrit:
Katkal, pourquoi penses tu que perdre sa virginité n'est pas aussi important pour un gars que pour une fille ? Je crois que c'est aussi important pour les deux...


Ah ben non, j'ai jamais dit ça, j'ai dit que ce n'était pas du tout pareil !!! Evidemment que c'est important pour les deux, mais que je sache, ce n'est jamais (ou alors très rarement ?) douloureux pour le garçon ! Et qui plus est, une fois perdu, pour une fille, ben, c'est perdu et personne ne pourra dire le contraire, c'est une question bassement physique, alors qu'un garçon pourra très bien passer à la prochaine en prétendant etre puceau (j'vois pas l'intéret, là, sur le coup, mais c pour illustrer). En plus les filles sont parfois plus reveuses, elles ont tendance à idéaliser ça comme un moment particulier, romantique, alors que pour les garçons, en général, il est plus question de défi, de performances.

Ok, c'est surement caricatural, un brin, mais c juste pour dire que comme pour beaucoup de choses, les garçons et les filles n'envisagent pas une même situation de la même façon, et que si les garçons se rendent compte de la façon dont les filles le voient, et/ou vice-versa, ben les choses peuvent mieux se passer.
38 ans Bretagne 1692
Kat a écrit:
ce n'est jamais (ou alors très rarement ?) douloureux pour le garçon


<HS>
Ah non, non, non ;) J'avais un copain qui nous avait expliqué que les garçons également "perdent quelque chose" lors de la première fois, ça s'appelle le frein, ce serait un tit bout de peau qui retient le gland et qui se détend/casse/déchire la première fois ? Et que cela était souvent douleureux...

Je mets tout cela au conditionnel car je ne suis pas allée vérifier dans des livres... si y'a des gars qui pouvaient nous éclairer...
</HS>

Mon post est juste à caractère informatif, aucune polémique là dedans :D
37 ans Amsterdam 546
ben elle a quel age la copine?
Parceque si elle a 14 ans seulement aussi, elle est sacrement pas farouche...
A mon avis, je serais une maman irascible, et je parlerai a mon fils en lui disant que il n'y a aucune raison pour que la demoiselle dorme a la maison, et que donc je vois pas pourquoi elle viendrait passer la nuit.
Je confronterai le gosse, et puis je crois bien que devoir parler des choses du sexe avec son pere/sa mere, ca le calmerait assez.
Il faut placer des limites; sans etre trop dur non plus.
par exemple dis lui que non elle dort pas a la maison, mais que pour conpemser, tu leur offres une soiree cine/resto histoire que ils aient un bon moment ensemble.

Tu me diras, je suis pas maman, je suis jeune, mais je pense que c'est ce que je ferais.
1301
pupucinette a écrit:
Kat a écrit:
ce n'est jamais (ou alors très rarement ?) douloureux pour le garçon


<HS>
Ah non, non, non ;) J'avais un copain qui nous avait expliqué que les garçons également "perdent quelque chose" lors de la première fois, ça s'appelle le frein, ce serait un tit bout de peau qui retient le gland et qui se détend/casse/déchire la première fois ? Et que cela était souvent douleureux...

Je mets tout cela au conditionnel car je ne suis pas allée vérifier dans des livres... si y'a des gars qui pouvaient nous éclairer...
</HS>

Mon post est juste à caractère informatif, aucune polémique là dedans :D


nous aurions une population d'homme souffrants si c'etait le cas a mon avis... le frein est la et ca depuis leurs naissance, lorsque les bebe garcon ont dans les hummm quelques mois je sais plus trop, le medecin verifier justement la fonctionalité tu frein, et en grandissant les garcon passe aussi par l'etape de la masturbation qui fait fonctionnner le frein, ce qui le "perdent" c'est les garcon circoncis, puisque on enleve la peau de dessu est donc le frein avec vu que le frein proprement dit est la partie du milieu de cette peau.

Je suis pas experte ni medecin mais j'ai un fils et un frere, et un homme, pour le frere il m'a montré son zizi quand on ete grand enfants et on a joué au docteur pour apprendre la difference, sur mon fils j'ai pu apprendre vraiment les details d'un sex masculin avec le medecin, et avec mon cheri on va dire c'est un apprentissage detailé privé... a moi qu'eux trois sont malformé, je pense pas que les garcon perdent leur frein a la premiere experience sexuelle.

Eclairez moi si je me trompe :) :)
B I U


Discussions liées
?>