MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Qui a adopté récemment / est en cours d'agrément ?

46 ans quelque part sur la route du bonheur 621
Bonjour les filles,

ben voilà de retour de la première réunion d'info, obligatoire avant commencement demande agréement.
Lendemain de gueule de bois, ou de combat de boxe !!!

Je m'y étais préparée à  
cette réunion qui a pour but de décourager les candidats à l'adoption, mais quand ça dure 3 heures, ou on nous martelle des propos pessimistes, décourageants, incohérents, culpabilisants.... c'est difficile, on était épuisé en sortant.

Ben ouais je suis vieille stérile et fauchée, ok.... J'ai demandé si elle avait préparé la potence pour qu'on se pende tous en sortant, ça a fait rire tout le monde dans la salle, meme elle, mais elle a pas compris que ça aurait pas du la faire rire elle....

Piouffff, euh j'y crois pas quand elle nous a dit qu'ils étaient là pour nous aider, moi je crois que les rdv vont être un nid de crocodiles....

Alors je résume :
si tu veux un enfant de moins de 24 mois tu seras meme pas retenu, si tu décides de demander un enfant de plus de 3 ans, tu seras refoulé parce que ton projet est voué à l'échec, tu demandes pas de fratries (refusées en générale dans le 92) parce que tu t'illusionnes sur le concept de fratrie, les enfants ils aiment être dorlotés seuls et ils ont besoin d'être seul pour s'enracinner, et pis les frères et soeurs ça se détestent faut pas oublier d'où ils viennent, hein, t'as plus de 40 ans ce sera dur, il faut 5 ans pour avoir un enfant à l'étranger, mais pas question de demander un agréement pour le deuxième enfant qq mois après l'arrivée du premier parce que tu dois te consacrer entièrement au premier (ben ouais mais il faut 5 ans pour avoir le deuxième, voir 10 au rythme où ça va!!), faut avoir fait le deuil de l'enfant biologique (comme si on faisait vraiment le deuil de cet enfant), et pis faut pas arrivée en lambeaux après la pma, sinon on te donne pas l'agréement parce que t'es fragile (en meme temps t'as 5 ans pour remonter la pente), faut aussi savoir que tout les ans t'actualise ton agréement en passant devant le travailleur social et la psy, et que l'agréement et les rapports peuvent etre très mauvais, on voit tellement de couples se détruirent, se déchirer, etre en charpie en cours d'adoption, alors il faut que dès maintenant t'arret de te focaliser sur ton désir d'enfant, sinon gare à ton couple, sans pour autant oublier que si t'es pas super sur le coup, ton adoption tu peux l'oublier.... et pis de toute façon si au bout du compte t'as un enfant, t'illusionne pas ma grande, les enfants adoptés, c'est les problèmes des enfants biologiques, multipliés par 10 voir 100, alors si t'arrive à en avoir 2 t'images meme pas....

A j'oubliais, faut que t'es bien conscience d'une chose : un enfant ça change la vie, hein, faudra oublier ton petit train train....

OK
43 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
:-k

Minouchette,

Je suis vraiment désolée de voir que tu es tombé sur le même genre de spéciment que la mienne...

Moi aussi je me suis sentie très mal, sans parler de Zhom après notre rencontre (qui a duré 2h30 et on était en tête à tête... :roll: ).

Nous non plus nous ne roulons pas sur l'or, nous avons pourtant des situations stables mais nous avons eu pas mal de soucis, on se remet doucement.

On part du même constat que toi : attendre ou pas ? Parce que faut pas se leurrer, ta situation financière et matérielle s'améliore avec l'âge (d'ici un an, on ira mieux on le sait) mais tes chances d'adopter diminue en paralèlle.

J'en arrive même à me demander si je ne vais pas me lancer dans la fécondation par don d'ovocytes via l'Espagne (vu les délais d'attente en FRance, c'est même pas la peine). Je verrai ça avec mon gygy en juin si je peux porter un enfant sans trop de risque.

As-tu regardé le doc sur l'adoption hier soir sur France 5 ? Avec Zhom on a failli zapper tellement on avait les nerfs...Mais on voulait savoir.

Tu sais, tout ce qu'elle t'a dit, il y a une part de vrai mais tout ne l'est pas.

Sa "moyenne" de 5 ans c'est des co***ries ! Tout dépend de comment tu t'y prends, de ce que tu attends, du type d'enfant que tu souhaites accueillir.

Et sa théorie sur les fratries a été démontée hier soir dans le même doc. C'est dommage, j'arrive pas à voir si on peut la revoir...

En tout cas, gros gros :kiss: et ne la laisse pas gagner à te décourager !
S
31 ans france 2687
ben dans mon département les assistantes sociales étaient clair au sujet des fratries, refusés d'office...pourquoi ? parce que les seuls fois où des familles ont eu des fratries ça s'est mal passé, que "souvent" les adoptants demandent une fratries pour espérer avoir un bébé et s'occupe moins de l'enfant qui est un peu plus âgés...



maintenant rien n'empêche de faire en même temps une démarche pour don d'ovocyte et faire la démarche adoption en parallèle, seulement dans ce cas vaut mieux pas parler lors des entretiens du projet d'ovocyte...



le deuil de l'enfant biologique...en gros cette question peut avoir plusieurs sens :
quand le couple se retrouvent avec leur enfant adopté, ne l'idéalise pas (parce qu'il ressemble pas biologiquement à eux )
que l'enfant adopté reste à son statut d'enfant adopté et que le couple ne le considéra peut être jamais comme leur enfant légitime


Maintenant qu'on dise qu'il y a davantage de problème avec des enfants adopté que des enfants naturelles, aucune étude sérieuse ne l'a montré ! adopté ou non, un enfant et ses parents peuvent rencontrés des problèmes !


sinon lors des entretiens, petit conseils :
- que monsieur et madame soit d'accord sur leur projet commun ( par exemple madame dit qu'elle souhaite adopter en afrique et monsieur semble pessimiste), le couple doit se concerter avant l'entretien ...


- lors de l'entretien si monsieur et madame sont reçu en même temps, faire attention que monsieur et madame parlent tous les deux , éviter par exemple que madame parle tout le temps et monsieur ne décroche pas un mot de l'entretien ( ça pourrait sous entendre dans ce cas que monsieur fait les démarches uniquement pour faire plaisir à madame )---- l'adoption est un projet commun

- être au clair si vous souhaitez une adoption internationale ou nationale ( rien n'empeche de faire les 2 procedures en meme temps )

Adoption nationale :
- Démarche gratuite certes, mais des délais très long, parfois 8 ans pour l’adoption d’un pupille de l’état ( baisse de l’accouchement sous x …)
Adoption internationale
- Situation paradoxale : par manque de structure administrative ( services sociaux, juges) qui peuvent entrainer une lenteur dans les démarches, beaucoup de pays ont un grand nombre d’enfants en orphelinat qui pourrait être adoptés et ne le sont pas.
- Cout élevé : moyenne de 15 000 euros qui se justifie par les frais du voyage, de traduction …




REFLEXIONS


Aspects philosophiques :
L’adoption a beaucoup évolué au cours de l’histoire. Il s’agit d’une filiation volontaire instituée par une décision judiciaire qui permet de répondre aux besoins et à l’intérêt d’un enfant adoptable en lui donnant des parents.
Tous les enfants délaissés ne sont pas des enfants adoptables. La plupart des enfants pris en charge à l’ASE ont encore leurs parents.
L’enfant en attente d’adoption est un enfant qui peut avoir souffert de carences graves.
Sa famille adoptive doit donc avoir la capacité de prendre soin de lui de manière durable et satisfaisante et de l’accueillir dans sa réalité psychologique, sociale, médical, identitaire et culturelle ( comportements, langue et habitudes différentes … )

Aspects psychologiques :
La filiation adoptive ne se réduit pas à une simple procédure administrative. Les moments de rencontre consacrés à l’agrément constituent un temps de réflexion, de maturation, qui permet de délimiter avec les candidats leurs aptitudes à accueillir un enfant ayant vécu une première histoire, parfois douloureuse.
C’est une occasion d’informatique, de discussion et d’échanges sur les aspects juridiques, sociaux et psychologiques de l’adoption.
Les différents entretiens permettent aux candidats de situer la place d’un enfant adopté dans leur histoire, de reconnaître la qualité de leurs repères éducatifs, psychologiques et affectifs et d’interroger leur capacité à s’en gager dans une démarche de parentalité adoptive.
Il est nécessaire de parler des difficultés, voire de échecs de l’adoption, pour essayer de repérer les facteurs de risques et les prévenir.

Le désir d’adopter dans une perspective humanitaire crée une confusion des désirs qui est préjudiciable à l’enfant ainsi accueilli car un enfant n’est pas une idée ni un idéal et il ne faut jamais perdre du vue qu’il s’agit d’être parent avant d’être militant.
S
31 ans france 2687
Le temps que j'y pense... parmi les questions qui sont posé à l'entretien il y a la suivante :

- Allez vous dire à votre enfant qu'il a été adopté ou garderez vous le secret ? ( autant dire qu'il faut répondre par la vérité )

- Votre enfant vous demande pourquoi il a été adopté // abandonné, que lui dites vous ? ( déjà faut adapter la réponse en disant que ça dépend à quel âge l'enfant la pose )

- Quelle type d'éducation souhaitez vous donner à votre enfant ?

- Il peut aussi y avoir des question relatives à la religion ( avez vous une religion ? souhaitez vous donner des valeurs religieuses à votre enfant ? )
46 ans quelque part sur la route du bonheur 621
Bouquet,
nan t'inquiéte, je vais pas laisser plomber le moral, de tout façon ça n'est que le début d'un long parcours. Un de plus. Si la pma marche pas, je serai maman quand j'aurais 42 ans....Et fonce pour ton projet.

Sunflower, merci de tous ces renseignements,ils sont précieux.

Il faut que j'adopte la zen attitude là parce que sinon je vais péter un plomb, et c'est pas le but....

Bonne soirée à toutes
A
44 ans Auvergne 33
A la reunion d'information, nous ce qu'on a retenu c'est que si on voulait un enfant pupille de l'etat c'etait plus long et difficile (il y en a eu 2 dans notre departement pour 40 familles adoptantes) mais pour l'adoption international elle a parlé positivement et ne nous a pas du tout plomber le moral.
J'ai des amis qui viennent d'adopter un petit garçon en afrique. Ils ont eu leur agrement il y a moins d'un an.
C'est sur faut ca va pas etre de tout repos mais bon il faut de la patience et du courage.
Merci sunflower pour tous les renseignements. c'est tout a fait ce que j'avais retenu de la reunion d'information. par contre sais tu comment se passe les entretiens avec les psychologues?
46 ans quelque part sur la route du bonheur 621
merci anne-laurie, merci, merci, merci,

elle m'avait bien décourager la dame de la maison de l'adoption de mon département, quasiment l'adoption à l'étranger était impossible, tous les pays se fermaient, et ceux qui restaient ouverts, il fallait 3 ans minimum pour avoir un enfant, et en plus des enfants en mauvaises santé... y'avait de quoi se flinguer.

L'agrément va etre dur à obtenir, je le sens bien. Peut-être qu'ils changent de discours une fois qu'on a décidé de sauter le pas, qu'on a renvoyé notre dossier... on verra...

et oui encore merci à sunflower pour ces renseignements. J'avais l'EFA au téléphone il y a qq semaines, et ils nous avaient d'adhérer, et que l'assos nous aiderait à préparer les entretiens pour baliser ce qu'il faut dire et ne pas dire, les erreurs flagrantes, qu'on peut faire "innocemment" parce qu'on ne réalise pas la signification que peuvent donner les psys à ces réponses...

Bisous, je me sens mieux là ....
A
44 ans Auvergne 33
Moi aussi je vais aller vers efa, c'est une tres bonne amie a moi qui en est presidente. C'est elle qui nous briefe lol

Elle nous a dit surtout ecouter pas tout ce qu'on vous raconte, dans la plupart des cas l'adoption se passe bien et d'ailleurs à la reunion c'est ce qu'ils ont dit (bon ok la vidéo vaut mieux pas la regarder mdr ....) d'ailleurs ils devraient la revoir car les adoptions datent d'il y a 30 ou 40 ans et maintenant tout est bien mieux encadré.

Je suis repartie positive et pleine d'espoir de cette reunion. Maintenant reste plus qu'a convaincre Zhom de se marier mdrr c'est encore une autre histoire lol
S
31 ans france 2687
lors de l'entretien avec la psy ou le travailleur social, on va vous demander si vous souhaiter un enfant à particularité ou non, en gros si vous etes prêt à adopter un enfant handicapé (sachant que dans ce terme sont regroupé les enfants qui peuvent avoir une trisomie 21, handicap mental ou à qui il manque un bras ou un doigts de pied ) ... si vous ne souhaitez pas un enfant handicapé autant dire non, parce que entre un enfant à qui il manque un doigt et une trisomie, les conséquences ne sont pas les mêmes...
35 ans Montréal 1666
Citation:
si tu veux un enfant de moins de 24 mois tu seras meme pas retenu, si tu décides de demander un enfant de plus de 3 ans, tu seras refoulé parce que ton projet est voué à l'échec, tu demandes pas de fratries (refusées en générale dans le 92) parce que tu t'illusionnes sur le concept de fratrie


Et ils en font quoi des bambins ou des enfants de plus de 3 ans?

Ma tante n'a que des fratries en famille d'accueil et j'ai l'impression que ça donne un sentiment d'appartenance supplémentaire à ces petits là, qui sont chez elle depuis longtemps, sans problèmes...

Cette réunion est probablement une façon malhabile de tester votre motivation.

Je suis vraiment désolée pour vous et je vous souhaite que tout se passe pour le mieux!

xx
46 ans quelque part sur la route du bonheur 621
coucou,

ben oui vertige, j'ai pensé "quand ils disent se mettre du coté de l'enfant" je me suis dit qu'ils se mettaient pas du coté des enfants "grands" qui eux aussi ont droit à une famille et de l'amour, des soins.

Oui je pense qu'ils testent la motivation, mais ce que j'espère c'est qu'ils ne vont pas tester durement comme ça pendant tout l'agrément, mais nous affronterons ensemble, à deux...

Anne Laurie, t'en fait pas, quand ton homme comprendra que sans mariage, l'adoption sera très très difficile, et bien ça viendra tout seul. Le mien voulait pas se marier, quand je lui ai montré les textes qui disaient que les couples non mariés ne pouvaient pas adopter en tant que couple, j'ai eu ma demande en mariage dans la minute, et on va se dire oui en septembre prochain....

Et puis la dame mardi a enfoncé le clou, en disant que dans bcq de pays étranger, sans mariage pas d'adoption (pour une fois que son discour négatif, mais réaliste pour le coup, a confirmer un truc sympa en définitive : se marier ;) )
46 ans quelque part sur la route du bonheur 621
ah pis merci vertige, parce que je me disais que je m'illusionnais sur l'importance de ne pas séparer les fratries. En plus je me disais qu'en effet un des soucis des enfants adoptés résidait dans l'absence de "racines" et qu'avoir des frères et soeurs, c'est avoir un peu de ses racines familiales avec soi.
Alors en meme temps je m'illusionne pas non plus sur les difficultés propres à l'adoption de fratries : la cohésion de la fratrie contre les parents adoptifs, l'ainé qui peut avoir pris la place du chef de famille et avoir des difficultés à l'abandonner, les tensions entre les enfants, les rivalités dans la place à prendre dans la nouvelle famille et dans l'affection des parents ... mais toutes difficultés que tu rencontres aussi, de manière différente, dans une famille biologique, je le sais j'suis issue d'une famille de 4 et je suis la dernière...
46 ans quelque part sur la route du bonheur 621
lors de la réunion d'information, la dame nous a dit qu'on pouvait "limiter" le handicap, en clair mettre notre limite. Je lui ai reposé la question, reformuler sa réponse, pour être sure que j'avais bien compris. Ainsi on peut dire qu'on accepte un enfant à particularités de type diabète, asthme, fente labiale, comme tu dis doigt en moins, sourd etc. J'ai meme dit que je supportais pas de m'entendre dire cela, et une adoptante (ils avaient déjà unenfant) et la dame a répondu qu'il fallait savoir mettre les limites et les faire apparaitre clairement, pour que notre projet soit en accord avec nos possibiltés et nos limites. A-t-elle dit une erreur ?
35 ans Montréal 1666
Ouf... Faire subir tout cela aux couples et en plus, les pousser à se marier... Après, on s'étonne que ces couples finissent par se quitter?!

Franchement, même pour le bien être de l'enfant, il faudrait peut-être essayer d'épargner les candidats à l'adoption pour qu'il puisse mettre leurs énergies à l'accueil et à la vie avec l'enfant plutôt que dans ces bêtises.

Je comprends très bien qu'il faille s'assurer de placer l'enfant dans une bonne famille, mais j'ai l'impression que là, on ne fait que mettre un poids supplémentaire à ça sur tout le monde!

Je trouve que c'est très révélateur du processus que vous ne sachiez pas si vous avez le droit de mettre vos limites et j'espère vraiment que vous le pouvez, encore là pour le plus grand bien des enfants!

Je suis avec vous...
C
55 ans 26
Bonjour à toutes
je suis nouvelle sur ce forum (inscrite aujourd'hui)
mais je voudrais donner de l'espoir à celles qui se lancent dans ce merveilleux parcours
j'ai 46 ans, célibataire, ai obtenu mon agrément sur paris en juillet 2008
même si le parcours n'est pas facile, il vous faut être sincère avec les AS et les pSy
je suis en procédure individuelle sur la Russie (1000 et quelques sur la lsite d'attent AFA et impossible de passer par une OAA)
j'ai déposé mon dossier au ministère d'une région en russie en novembre 2008 et j'ai eut la chance d'avoir de suite une présentation d'enfant (une petite fille de 2 ans 1/2)
je suis en cours de constitution du dossier de jugement qui j'èspère sera déposé chez le juge ce mois ci

Donc préparez votre projet, sin vous êtes en couple parlez en beaucoup entre vous, et rien n'est impossible
bon courage
Françoise
B I U


?>