MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Mort subite

34 ans Sherbrooke 2
Bonjour à toutes,
J'ai eu une petite fille il y bientôt de ça 5 ans qui est décédée de la mort subite du nourrisson mais à l'âge de 10 mois, ce  
qui est rare. Après cette épreuve, je suis redevenue enceinte six mois après et j'ai eu une petite fille. Toute qu'une épreuve à surmonter durant la première année. Puis le deuxième enfant après a été moins pénible et là je suis enceinte du troisième et je crois avoir trouver la force de vivre avec ce drame. Comme parent, nous n'acceptons jamais de perdre notre enfant surtout qu'en temps normal ce sont nos enfants qui nous enterrent. Bref, tout ceci pour dire à ceux qui subissent le même sort que moi qu'il y a une lueur d'espoir et qu'on peut très bien s'en sortir lorsqu'on voit la vie de l'avant et non de l'arrière Bien à vous xxx et Bonne chance
34 ans Trézelles(03) 522
Je suis tellement désolée pour ta puce. :cry:
C'est une belle petite fille qui a de jolies ailes maintenant et qui veille sur toute ta famille.
Je me doute que ça doit etre très dur,même 5 ans après.

Les cousins de mon mari ont perdu leur petit Valentin d'une mort subite à 2 mois la veille de leur mariage.
C'était une horreur.
Ils ont surmonté cette douleur,se sont mariés l'année d'après et pendant leur mariage,ils ont annoncé qu'ils attendaient une petite fille.
Elle se porte a merveille mais la peur les a hanté pendant les 2 premières années de leur puce.

Je te fais des gros bisous.
43 ans albertville 1799
J'ai beaucoup pensé à ça durant la première année de Valentin. C'était arrivé à nos voisins lorsque j'étais enfant (je devais avoir 7/8 ans).

Ca m'est toujours resté en mémoire, à tel point que j'ai toujours eu cette peur.
Je crois que si je devais avoir un autre enfant, ce serait la même chose.

C'est bien que tu aies réussi à remonter la pente parce que j'imagine à quel point la douleur de perdre un enfant peut être difficile.
J'ai toujours été affecté lorsque je voyais aux infos des enfants morts (quelle qu'en soit la raison), mais depuis que je suis papa, je ne supporte plus au point quasiment de changer de chaine ou éteindre la radio lorsque j'entends qu'il y a eu un drame de ce type.
33 ans Paris 1810
La mort subite du nourrisson est ma hantise... Je ne sais pas du tout pourquoi, n'ayant côtoyé personne à qui ce soit arrivé... Mais c'est une véritable peur obsessionnelle chez moi, qui, j'en ai peur, va me pourrir la vie lorsque j'aurai mon premier bébé...

Ce côté complètement aléatoire (concrètement, on peut faire toutes les suppositions du monde, on ne sait pas vraiment ce qui la provoque), d'injustice à l'état pur, me thétanise...
34 ans Trézelles(03) 522
On en sait pas à 100% ce qui le provoque mais on peut le minimiser:
-ne jamais prendre un matelas qui a déjà servit que ce soit les frères et soeurs ou d'autres bébés car un bébé met forcément des germes dans le matelas suite a des vomissements ou autre.
-ne jamais faire dormir son bébé sur le ventre,l'idéal étant sur le coté.

Grâce a ces deux choses,les morts subites ont été réduites de 70%.

Moi aussi ça me fait très peur mais on n'y peut pas grand chose malheureusement.Quand ça arrive, à moins de le voir dans la seconde et d'être médecin,ben on est impuissant.
35 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
Il y a eu un cas de mort subite dans ma famille...il y a 23 ans. Elle aurait 24 ans

PAS d'explications. SA maman était monté lui donner son biberon. Elle l'a découverte dans son berceau. Elle avait 3 mois.

Une amie m'a racontée s'être levé une nuit et avoir trouver son bébé le yeux révulsés elle l'a vite prise dans ses bras
ce qui a eu pour effet de "la faire revenir". Celà m'a laissé dubitative
Elle est persuadée que par ce geste elle a sauvé sa petite fille de la msn. Elle a aujourd'hui 9 ans.
42 ans 78 416
Cyril avait 11 mois, il avait 4 dents et il marchait...
j'avais 11 ans et nous avions passés la journée précédente avec lui...

ca a été l'épreuve la plus dur pour ma cousine (la maman)... quelques années plus tard un deuxième garçon est arrivé, ils ont aussi faillit le perdre car il faisait de grosses apnées du sommeil, ma cousine l'a veillé toutes les nuits jusqu'à ses 2 ans.


quand j'ai eu mon premier je n'ai pu bien dormir que quand il a eu ses 1 an....

mon papa refuse toujours que mes petits dorment chez eux "de peur qu'il arrive qqchose"...
Chez nous c'est toujours la famille qui habille le mort, mon père a donc aidé mon oncle (le grand père du bébé) a etre présent lorsque l'infirmière a habillé le bébé après l'autopsie, je pense qu'il est encore hanté par cette journée même 23 ans après.

Perdre un enfant n'est pas dans la logique des choses, quel courage il faut avoir pour continuer à aller de l'avant... maman de 2 enfants de 13 et 35 mois je n'arrive même pas à imaginer ce que les mères peuvent ressentir, la tristesse peut être la culpabilité (même si on sait que c'est la faute de personne, quand on est mère on le porte en nous on s'imagine qu'on doit les protéger que c'est notre boulot), et se sentir vide ... quel épreuve pour le couple aussi...

vraiment quel courage, en même temps continuer à vivre, faire des frères et soeurs c'est aussi une très belle preuve d'amour pour cet enfant!
106 ans 2475
Ma grande soeur a vécu le même drame que toi.

Elle travaillait dans un bureau qui lui donnait une vue directe sur la rue de la nounou de sa fille. Elle a entendu et vu passer les pompiers et le samu, mais ne s'est pas posé de questions. Quelques minutes plus tard on l'appelait à son travail. Sa fille venait de mourir de la mort subite du nourrisson, la veille de ses 5 mois.

Je crois que tu connais la réaction qu'on peut avoir face à une telle douleur. Moi-même, aujourd'hui encore rien qu'à écrire une réponse j'ai les larmes aux yeux. Je crois qu'on ne se remet jamais vraiment du choc. C'était sa fille, la première, c'était ma filleule. Elle devrait avoir 17 ans...

Et puis un an après elle s'est à nouveau retrouvée enceinte. Curieusement elle n'a jamais pensé à la mort subite pour elle... Alors que pour la première, c'était une peur qui ne la lâchait pas. Instinct ? Je ne saurai le dire.
B I U