MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

retentrer pour la dernière fois

49 ans Nice 2046
bonjour

apres 5 ans de fiv
4 fausses couches
et le perte de mes jumeaux à 21s
apres une amio il ya un an
deux fiv ont suivi négative

je suis au bout du rouleau
fatigué.
reprendre un  
traitement me reprendre encore des kilos
les douleur la pontion l atente le stress l angoisse

j ai du mal à me remettre de la pertes de mes anges
a part ma mere
tout l monde autour de moi semble oublier
je dis pas que j'y pense tout les jours
mais les jours ou j y pense
m aneantisse comme ce soir..

comment faire le deuil de ne jamais avoir d enfants
j ai été suivi par psy apres ce malheur
mais rien ne change..
mais d un autre coté qui tente rien n'a rien
mais tellement peur encore d un échec
je suporte plus les phrases du genre qu il faut pensé
positif

mon couple par en brioche...
et plus envie de faire des efforts aussi de ce coté la !je medis que je devrais la psy avant de prendre toute décisons je sais pas
merci de m avoir lu
30 ans ... ailleurs, c'est plus beau... ? 1402
Bonsoir,
Je ne peux pas comprendre ce que tu vis et ce que tu as enduré... Mais, malgré tout, je voulais juste te dire que tu es quelqu'un de très courageuse et que sans doute, d'autres auraient abandonnés bien avant toi.
Tu m'as l'air d'être une battante. Je te souhaite beaucoup de courage et de trouver quelqu'un sur ce forum avec qui partager toutes ces douleurs insupportables... et bien sûr, pour la finalité, un p'tit bout...
49 ans Nice 2046
merci pour ce petit mot réconfortant ça fais toujours plaisir ;)
46 ans Vendée 1478
Je ne viens plus souvent dans cette section car depuis quelques temps elle me fait un peu peur.

Néanmoins, je suis vraiment désolée de tout ce qui t'es arrivé, même je ne peux pas m'imaginer toute la souffrance endurée.

Je te souhaite le meilleur si tu décides de retenter l'expérience, car d'après les témoignages, il faut beaucoup de courage et de ténacité pour endurer tous ces examens.

Prends soin de toi.
A
33 ans Nice 21965
tu sais pourquoi tu as fait des fc? parce que si ca se "resoud" tu pourrais tenter une derniere fois
105 ans 6176
j'aurai ben dû mal à trouver quoi te dire car si je connais les multiples echecs en pma et l'experience de la fc , en revanche je n'ai pas eu a vivre la perte de mon ouistiti a un niveau si avancé de la grossesse. Je comprends que tu ais encore du mal à t'en remetttre et que tu ne puisses oublier tes petits anges.

Pour cette dernière fiv, à te lire, je suis partagée sur te donner des encouragements ( vas y , tentes le tout pour le tout sinon tu regretteras) et te dire de bien reflechir car tenter une fiv et essayer de mener a bien ce projet alors que ton couple part en sucette, ça me semble difficile.

bien sur toi seule pourras decider sur ce qu'il faut faire. Physiquement on peut toujours supporter une énième tentative, c'est pas trop ce qui me soucierait mais moralement, c'est une autre affaire surtout si tu ne te sens pas soutenue. Tu as parlé de ton ressenti mais qu'en pense ton mari ? se sent il d'attaque lui pour tenter cette nouvelle tentative auprès de toi?
49 ans Nice 2046
merci pour ton post

efecctivement j en ais parlé a mon mari
il juste dis que je me résignais...
apres reflexion je vais attendre et reprendre rdv avec la psy de la pma avant de prendre une decision peut être irréversible..pour y voir plus clair..
en tout cas merci de ton attention ;)
105 ans 6176
Fais au mieux ma belle, mais quoi que tu décides, n'oublies pas de penser d'abord à toi car quoi qu'on te dise autour de toi( tu te résignes, tu t'en fous, tu vas le regretter, etc...), celle qui va devoir supporter ça au plus profond de sa chair, c'est toi. Il est donc primordial que cette décision soit prise en accord avec le corps et la tête.

n'oublies pas également que, même si c'est pô grand chose, quelque soit ta décision, on reste là pour te soutenir de notre mieux.

:kiss:
49 ans Nice 2046
merci c est gentils ton post me touche!
un petit mot pour celle qui sont dans mon vas et même
pire il faut pas hesité à se faire aider par psy
mais pas n importe lequel biensur

gros bizou a toi et toutes les filles du forum ;)
53 ans 91 25731
Je fais partie des "résignées". :)

Dans mon "malheur", j'ai eu, par rapport à toi, la "chance" de ne jamais être enceinte malgré tous les traitements. Donc pas de fausse couche, ni de perte de bébé. Et je me rends bien compte que paradoxalement c'est une chance, car je sais tous les espoirs que l'on met dans les traitements, je sais la douleur quand ça ne marche pas, mais je ne connais pas cette atroce douleur de perdre cette vie qui naissait.

Te résigner ? Non, ce n'est pas de la résignation, c'est un sursaut de vie. Pendant ces traitements, on vit à moitié, on compense, on espère et on souffre quand ça ne marche pas. J'avais le sentiment d'avoir mal, physiquement et moralement, tout le temps. Pendant des années... Personne ne peut vivre la souffrance en permanence et tu as eu plus que ta part.

Tu as le droit de dire « j’en ai marre d’avoir mal, marre d’exposer mon corps et mon âme, marre de ces espoirs perdus, marre de souffrir, marre de vivre entre parenthèses pour quelque chose qui ne viendra peut être jamais ». Tu as le droit de reprendre ta vie en main, de vivre autre chose, de vivre autrement.

Avoir un enfant est merveilleux bien sûr et c’est dans le prolongement naturel de l’histoire de plein de couples.

Mais on peut vivre sans enfant, on peut vivre autrement et bien.

D’abord, si tu le souhaites, il y a d’autres alternatives comme l’adoption (mais pour le moment ça doit être un peu tôt pour en parler). Pour ma part j’ai fait le choix de ne pas adopter. Et je vis bien. Depuis que j’ai renoncé à cette aventure, depuis que j’ai compris que ma vie valait quand même le coup, même sans enfant, j’ai construit d’autres choses.

Je ne regrette pas mon choix, je suis allée au bout de ce que je pouvais supporter, au péril de ma vie (car si je n’ai jamais été enceinte, j’ai fait de graves complications et j’ai failli y rester). J’ai compris que j’avais couru après un beau rêve et que même si ce rêve n’était pas pour moi, ça ne m’empêchait pas d’être une vraie personne, une vraie femme. Et j’ai compris que ma vie valait le coup d’être vécue autrement certes, mais bien ! Je me souviens encore de ce que j’ai éprouvé quand j’ai réalisé qu’enfin tout cela était fini, quand j’ai compris que j’allais reprendre le contrôle de ma vie, sans avoir à supporter en serrant les dents. Quand j’ai compris que cette souffrance que je m’imposais était terminée. Quelle délivrance !

Mais si j’en suis arrivée là, c’est que j’avais fait le deuil de l’enfant que je n’aurais jamais et je ne sais pas où tu en es toi de ce parcours.

Si tu penses qu’il faut retenter, fais le. C’est important de ne jamais regretter, de ne jamais se dire « mais j’aurais du le faire ». Si tu dois faire cesser ce beau rêve, il faut que tu le fasses en te disant que maintenant ta vie va être différente, que tes priorités vont changer, que tu vas retrouver ton couple (même si ça n’est pas toujours facile…) et ta vie. Tu ne peux le faire que si tu renonces non seulement à avoir un bébé, mais aussi à l’espoir d’en avoir un. C’est difficile, mais quand on est prête, on le ressent, l’espoir se transforme en contrainte, la docilité en révolte et la vie mise entre parenthèse revient au premier plan.

Je te souhaite plein de courage et sache que la décision te revient, qu’il n’y a pas de honte à dire qu’on en a assez d’espérer en vain et d’avoir mal et que tu es une femme à part entière, quoique tu décides.:kiss:
49 ans Nice 2046
tu as formidable résumé le probleme du renoncement
et je suis en pleins dedans
tout ces parametre à étudier
du genre est ce que je vais regretté
de ne pas être allez jusqu au bout...
ou est ce que je suis prête à faire le deuil et passé à autre chose
si on regarde les chose en face et le monde tel qu il tourne
est ce vraimant une bonne idée de mettre un ange au monde
(disons que ça calme un peu)
car au départ ont fais un enfant pour soit
même si la vie vaut le coup d être vecu
ma mere me dis souvent
tu n as pas le bonnheur d avoir d enfant
mais tu nas pas le soucis d avoir n enfant
j ai un neuveu que j aime plusque tout
et des qu il n est pas bien je suis pleine d angoisse
ça me donne une idée...
le plus dur c est de prendre une décision déffinitive un coup de poker ..rouge ou noir ... et le tic tac de
l horloge..quand t vois toutes ces horreurs c est infanticide que je zape des que j entends tout ça..et nous toutes qui avons risqué nos vies pour faire un enfant quel paradoxe...
merci pour ton post et je suis de tout coeur avec toi !
bizz patricia
53 ans 91 25731
Je ne crois pas qu'on prenne la décision sur un coup de poker.

Ma maman à moi me disait toujours que tant que je me posais la question de savoir si je voulais continuer les traitements, c'est que je n'étais pas prête à arrêter. Elle disait que le jour où je voudrais arrêter, la question ne se poserait même plus, je saurais ce que je devais faire.

Et elle avait raison. Un jour, au bout du xème échec, j'ai su que c'était fini, ras le bol, plus envie de me bousiller la vie pour quelque chose qui ne m'arriverait jamais, marre de pleurer tout le temps, d'avoir mal et de montrer mon cul plusieurs fois par semaine ( :lol: je te jure que je me suis dit ça ! ). Je ne me posais plus la question de continuer ou pas, je ne VOULAIS plus continuer.

Je suppose que ça sera pareil pour toi. Si tu te poses encore la question, c'est sans doute que quelque part tu aimerais bien retenter une fois.

Ce qu'il faut c'est t'écouter toi. En fait tu sais ce dont tu as envie, il te faut juste accepter, soit d'arrêter, soit de continuer avec le risque d'un nouvel échec. Et c'est difficile...
49 ans Nice 2046
Audrina a écrit:
tu sais pourquoi tu as fait des fc? parce que si ca se "resoud" tu pourrais tenter une derniere fois



non je ne sais pas pourquoi toute c est fausses
couche malgres les recherches poussé au niveau des genes
des recherches ont été faites et rien
par contre pour la pertes des bébés
j avais fais amio et j ai contracté infection échéria coli
et accouché 8 jours apres..
le pire c est ça cest de ne pas savoir... :?
49 ans Nice 2046
tu as tout a fais raison
une partie de moi à envie de recommencé..
la der des der...

je téléphone des demain pour voir la psy et la pma la gényco... :idea:
53 ans 91 25731
:) Voilà tu sais maintenant et je suis très contente si j'ai pu t'aider à y voir plus clair.

En tout cas je vais croiser les doigts pour toi pour que cette fois-ci soit la bonne ! :kiss:
B I U