MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Le surpoids est il si mal que ça accepté par les gynécos ?

1488
Madame, mademoiselle ( pas de messieurs)

D'abord navré de ne pas avoir gynécologue écrit correctement dans le titre mais ça rentrait pas dans la case.

A présent ma question ( très sérieuse):  
j'ai souvent vu des interventions de VLRiennes qui se plaignaient de l'accueil exécrable de leur médecin gynécologue, apparemment du au fait qu'elles étaient en surpoid.

Mais est ce que ces traitements sont dus au poid ou bien sont dus parce que ces gynécos sont de toute façon de mauvais conseil avec l'ensemble de leurs patientes ?

De l'aveu d'amies et d'ex-copines, il leur arrive d'avoir affaire à des spécialiste incompétents et/ou non respéctueux mais sans que ce soit lié à leur poid.

Donc la question est: existe t'il une objective et réelle discrimination envers les rondes de la part des gynécologues ( et de la part des autres médecins d'ailleurs, je sais pas pourquoi je limite aux gynécos, non non, je ne suis pas pervers, non ) ?

Merci donc de vous attarder quelques instants ici afin d'éclairer mon misérable esprit mal dégrossi.
13610
gawan a écrit:
Merci donc de vous attarder quelques instants ici afin d'éclairer mon misérable esprit mal dégrossi.

Bon alors je m'attarde si tu le veux bien ;)

En ce qui me concerne, j'ai de la chance d'être tombée sur un bon gynécologue (oui un homme, ne cherchez pas, je refuse d'être touchée par une femme). Efficace, sympa et connaissant son boulot, mais évidemment toujours en train de me dire de faire attention et de perdre du poids.

L'année dernière, lors de mon contrôle obligatoire (hum que j'adore aller chez lui…), je lui pose plein de questions du genre : est-ce que le fait d'être en surpoids va m'empêcher d'avoir des enfants? Est-ce que le fait d'être en surpoids va obligatoirement me donner des ovaires polikystiques (excusez moi si ce mot est mal orthographié)? Bref tout plein de questions qui me trottaient dans la tête. Il a répondu à chaque fois que : non, mais ça peut favoriser.

Plus tard, il me dit : Vous savez, il faudrait quand même perdre un peu de poids. Alors moi je lui réponds : Mais comment je fais pour perdre du poids, étant donné que je me sens bien dans mon corps actuel pour le moment? Bon, là, il s'est senti con.
J'en ai quand même profité pou lui demandez s'il ne voulait pas me prescrire de pilules miracles pour maigrir (je voulais juste voir sa réaction). Il m'a de suite dit non et m'en a expliqué les conséquences. J'ai attendu qu'il termine pour lui dire que j'étais vachement impressionnée par son professionnalisme.

Mais je m'égare. Pour répondre à ta question petit-fromage-fretillant, je dirais que OUI, il y a de la discrimination. Rien que pour une échographie par exemple. Je souviens qu'il voulait m'en faire une pour voir s'il y avait un problème, et là, il me dit, bon, pour être sûr, on va faire à l'autre méthode (l'espèce de vibro qui vibre pas). Ca par contre, je n'apprécie pas du tout.

Je pense, pour terminer (ouf), qu'il faut que la femme mette les choses au clair avec son gynéco dès le début. Dire qu'elle est ronde, qu'elle ne compte pas faire de régimes-bouffe-fric et qu'il est là pour faire son métier et non pas pour jouer au diététicien…
1488
Ambre a écrit:


Mais je m'égare. Pour répondre à ta question petit-fromage-fretillant, je dirais que OUI, il y a de la discrimination. Rien que pour une échographie par exemple. Je souviens qu'il voulait m'en faire une pour voir s'il y avait un problème, et là, il me dit, bon, pour être sûr, on va faire à l'autre méthode (l'espèce de vibro qui vibre pas). Ca par contre, je n'apprécie pas du tout.



Je n'ai pas compris en quoi c'était discriminant.. :roll:
13610
gawan a écrit:
Ambre a écrit:


Mais je m'égare. Pour répondre à ta question petit-fromage-fretillant, je dirais que OUI, il y a de la discrimination. Rien que pour une échographie par exemple. Je souviens qu'il voulait m'en faire une pour voir s'il y avait un problème, et là, il me dit, bon, pour être sûr, on va faire à l'autre méthode (l'espèce de vibro qui vibre pas). Ca par contre, je n'apprécie pas du tout.



Je n'ai pas compris en quoi c'était discriminant.. :roll:


Euh oui... j'ai pas compris la question :roll:

Ben une "mince" on va lui faire une écho normal, sur le ventre et pas par le bas... Enfin, je dis ça, au même temps...
1488
Ambre a écrit:


Ben une "mince" on va lui faire une écho normal, sur le ventre et pas par le bas... Enfin, je dis ça, au même temps...


Donc on peut en conclure que l'option d'une autre technique patin couffin n'est pas discriminante mais justifée par le fait couffin toussin que la personne est corpulente: donc le médecin ne cherche dans ce cas que le bonheur du patient.

:roll:
13610
gawan a écrit:
Donc on peut en conclure que l'option d'une autre technique patin couffin n'est pas discriminante mais justifée par le fait couffin toussin que la personne est corpulente: donc le médecin ne cherche dans ce cas que le bonheur du patient.

Fait pas ton petit malin espèce de petit-fromage-frétillant.
Non ce n'est pas discriminatoire, c'est juste un peu dégueulasse (dans le sens injuste) par rapport aux autres et très (en tout cas pour moi) désagréable.

c'est pô juste
38 ans France 5621
alors pour réponder un topic, bien que je n'ai pour ma part pas un surpoids exceptionnel (une taille 44 pour 1M70) , je dirais que dnas un premier temps les gyneco insistent pas mal sur le poids par rapport à différents trucs ( prise de pilule, cholestérol, écho, tension, problème veineux, kystes, etc) qui peuvent avoir un lien plus ou moins direct avec le poids ( constituer des contre indications, favoriser la survenue de tel ou tel truc, etc).

par exemple , ma gyneco, que j'apprécie beaucoup m'a déjà fait des remarques sur mon poids, pas des remarques désobligeantes, mais jsute par rapport à mes variations excessives ( à un mois près je peux peser 10 kg de plus ou de moins) qui sont nocives pour ma santé, et perturbent un peu le cycle.


j'imagine que les gyneco insistent sur le poids car les patientes en surpoids sont plus à surveiller sur le plan médical , pour certains trucs. (cités par Ambre par ex)


ensuite, mais ça je pense que ce n'est pas l'apanage des gyneco, certains ont vraiment des préjugés concernant le poids ( laisser aller, manque de volonté, etc...) et les praticiens médicaux étant des êtres humains comme les autres il s'en trouve sur le lot qui n'aiment pas les gros, et le leur font sentir. or comme ils ont un pouvoir sur leur patient, ils se permettent de bien leur faire sentir combien leur situation est "déplorable" d'un point de vue médical et qu'il faudrait songer à changer cela,etc....

donc pour répondre à la question: plus de discrimination envers les rondes? non je ne pense pas. En revanche plus de soucis quand à la santé des patientes rondes et du coup un peu d'acharnement peut être quant à un amaigrissement , plus certainement.
38 ans Bretagne 1692
Je dirais que c'est pas forcément lié aux gynécos : comme on le dit souvent ici, il y a un certain nombre de médecins (toutes spécialités confondues) qui dès que t'arrive chez eux, t'écoute exposer ton pb, et tout de suite après : "ben on va vous peser" :roll:

Donc voilà, cette catégorie de médecins pensent que dès qu'il t'arrive un truc c'est à cause de ton poids...

Maintenant les gynécos que j'ai vu en général ont toujours été compétents, à part peut-être la dernière (que je m'étais jurée de ne pas aller revoir, mais il se peut que j'aille la revoir, mais là si elle recommence je lui dirai ses 4 vérités)...

Maintenant, je pense aussi que l'attitude à avoir est de bien montrer de manière plus ou moins sous entendue ou comme l'a fait Ambre que faut pas nous prendre pour des poires. Certains médecins ont trop tendance à se croire Dieu tout puissant, faut un peu les remettre à leur place (même si on compte pas revenir chez eux), ne serait-ce que pour les autres et pour les jeunes filles de 12 ans qu'ils vont stresser pendant toute leur adolescence en leur imposant (oui, oui) de maigrir :roll:

Sinon, j'ai eu le cas d'un gynéco, (qui s'est révélé être charmant par la suite) et qui m'a fait poireauter plus d'une heure avec la vessie remplie d'eau pour une écho abdominale. Ca c'est quand même à peu près du foutage de gueule et une preuve de non respect de ses patients :evil:
48 ans 5519
Alors pour répondre en gros.
Ma gygy actuelle est super, et ne m'a JAMAIS rien dit sur mon poids.... sauf quand j'étais enceinte. Là, pas de miracle, j'étais suivie de très très près, pas droit à plus de 7/8 kgs de prise. Ce que j'ai réussi à faire pour mes 2 BB. Comme je fais de l'hypertension, qui est aggravée avec la grossesse, il faut pas que je prenne trop.

En revanche, pour mon BB2, l'année dernière, la discrimination est venue... de l'anesthésiste :twisted: Quand jai passé la "prévisite" un mois avant mon accouchement, pas de pb. Mais le jour de l'accouchement, c'était une femme. Elle me regarde, me dit : pas de péri pour vous, trop de surpoids. Je la toise (là, vu comme je souffrais déjà à cause du déclenchement), et lui dit : c'est mon troisième accouchement, et les 2 précédents, j'ai eu une péri. Super étonnée la nana, mais m'en fout, j'ai eu ma péri, même si elle m'a fait super mal (je suis sure qu'elle l'a fait exprès).

Je ne comprendrais jamais pourquoi on fait pas péri à une femme en surpoids. C'est comme si on disait : pas d'anesthésie Madamen vous etes en surpoids, l'appendicite, on vous la fait à vif. N'importe quoi quoi..

Bref, oui, il y a de la dsicrimation, comme partout, et dans ce cas là, moi je change de médecin.
48 ans 5519
Ah oui, pour toues mes premières échos, on me les a faite par voie vaginale, mais mes copines aussi, et ce sont des minces. Donc je ne suis pas sure que ça aie un rapport.
Les suivantes, par voie abdominale, et pas de pb.
K
39 ans Hettange Grande, Lorraine 5130
Ben comment dire... Y'a les medecins ou gynécos qui vont avoir tendance à se focaliser un peu sur le poids, mais de façon on va dire "gentiment concernés", bref, par rapport à une pathologie ou à un traitement, par exemple.
Et après, y'a les gynécos et les medecins qui font un raccourci à la hache qui fait que quoi que l'on puisse avoir, c'est la faute à notre poids... Entendre des filles qui viennent ici dire "je ne pourrai jamais avoir d'enfants parce que je suis grosse, c'est mon gynéco qui me l'a dit", ça me fait légèrement hurler !!

Pour ce qui est des échographies, il faut savoir que les deux existent, on m'a toujours fait les deux l'un après l'autre (avec pause pipi pour vidanger le litre d'eau après l'abdominale, ouf !) pour mes ovaires polykystiques, et que les deux donnent un point de vue différent. Passer par voie vaginale, c'est sur, c'est ARCHI désagréable, même quand on a la chance d'avoir un opérateur doux et prévenant, ce qui est loin d'etre toujours le cas, mais parfois, c'est nécessaire... Après, certains le choisissent peut-etre par flemme, ou en donnant une raison mesquine genre "trop de gras sur le bide"... Mais bon, on n'est pas non plus formé(e)s pour savoir s'il a tort ou pas...
37 ans 78 3901
J'ai jamais eu de soucis avec les médecins en général. Pour la gynéco que je vois depuis très peu de temps, l'accueil s'est super bien passé, aucune réflexion désagréable sur mon poids, elle m'a juste demandé si j'étais suivie ou non...

Katcal a écrit:
Pour ce qui est des échographies, il faut savoir que les deux existent, on m'a toujours fait les deux l'un après l'autre (avec pause pipi pour vidanger le litre d'eau après l'abdominale, ouf !) pour mes ovaires polykystiques, et que les deux donnent un point de vue différent. Passer par voie vaginale, c'est sur, c'est ARCHI désagréable, même quand on a la chance d'avoir un opérateur doux et prévenant, ce qui est loin d'etre toujours le cas, mais parfois, c'est nécessaire...


Pareil, sauf que mon échographe, il regarde pas où il met la sonde et qu'il a eu du mal à trouver le bon endroit donc déjà que c'est pas agréable, ça fout encore plus mal à l'aise...
7404
j'ai eu une discussion sur le sujet avec ma gyné suite à la naissance de ma fille (ben oui j'ai attendu que tout soit fini pour en parler :lol: non en fait j'ai été vicieuse, comme elle enseigne elle était venue me voir à la mat avec des étudiants et je voulais voir leurs réactions suite à la question posée. Mais je m'égare là...) et pour elle en fait pas mal de médecins ont peur...peur de prendre en charge des cas particuliers, pas seulement le poids mais aussi les diabétiques, les personnes handicapées, les grossesses qui pourraient s'avérer être à risques, simplement. Pour elle pas mal de médecins considèrent que "il suffit de maigrir" pour diminuer les risques. Alors que pour elle on en prend souvent plus en voulant maigrir qu'en maintenant son poids, même important.

Une piste?

A l'unif les étudiants médecins m'ont avoué n'avoir eu que quelques heures de cours sur la particularité du surpoids, mais uniquement en tant que fléau à combattre, sans plus. Et se rendre compte que la réalité du terrain est si différente...
A
39 ans 78 78
pour mon petit grain de sel personnel.
gygy ou autre c'est mal vu d'un point de vue médical de pas avoir le bon IMC.
personnellment avant de tombé enceinte j'allais voir une diététicienne lorsque je lui est annoncer ma grossesse je me suis fais engeulé que j'aurai pu attendre d'avoir fini mon régime que je ne devais pas prendre 1 gramme au 1 er trimestre et en perdre durant les 2 suivants,je ne l'ai plus jamais revus.
quand à ma gygy de ville,elle est grosse alors elle me conseile de perdre mais pour ma santé sinon elle s'en fou
et obstétricien durant m grossesse puisque suivis à l'hopital lui tant que je prenais pas plus de mon kilo par mois et que les bébé allait bien il s'en foutais il m'a donner un régime à suivre si je voulais faire attention qui le régime de base no mc do,no pizza,no frite mais tant ue j'avias pas de tension ou de diabète il disait juste de me surveillé c tous comme il dit à toute les femmes.
par contre c'est vrai que je suis tombé sur un écographe pas très cool d'un autre coté je le comprend c'est pas toujours évident de faire une bonne éco s'il y a 15 couches de graisse entre l'appareil et le bébé mais bon lui s'étias plus après le matériel qu'il en avait faut dire c'est encore une fois pas adapté à nos morphologie
voilà pour mon grin personnel
46 ans Belgique 3287
Mon gynéco actuel est obèse, il m'a recommandé de surveiller ma tension pour éviter qu'elle passe en hyper sans plus... La précédente était fine, elle n'a jamais fait d'allusion à mes kilos. Bon je ne veux pas d'enfant, ça aide.

Euh Ambre ils font aussi une écho vaginale quand la vessie est trop remplie c'est pas une question de graisse... et moi ça me dérange pas le vibro qui vibre pas ;)
B I U


Discussions liées