MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Papa qui ne s'implique pas dans la grossesse

A
35 ans Belgique 7
Bonjour à toutes et tous,

Je suis enceinte de bb4 de 6 mois révolus. C'est un bébé surprise (un accident, je déteste ce mot-là). Les débuts ont été difficiles, IVG envisagée  
mais je n'ai pas pu m'y résoudre. J'ai seulement dit au papa "Je suis désolée mais je ne pourrai pas faire ça".
Notre situation financière était pas au top, mais il a retrouvé du travail :D et ça va mieux (on est pas riches non plus, mais on peut envisager de déménager pour plus grand et de vivre correctement à 6). Depuis le début, il n'a assisté à aucune écho (travail ou aînés à garder), mais surtout ne pose jamais la main sur mon ventre pour sentir bb, ne se projette pas, ne discute pas des prénoms, de connaître ou non le sexe à l'avance. J'ai un rdv gynéco important la semaine prochaine et il doit prendre congé pour garder le plus jeune, ça ne l'arrange pas. Pour lui je pourrais annuler, mais non! C'est une écho morpho complémentaire parce qu'on a pas pu voir qqch d'important la dernière fois (le coeur entre autres) et je dois aussi voir gygy pour le col, la tension etc mais ça lui passe au-dessus. Quand je dis "alors je ne me fais plus suivre et on verra bien dans trois mois?" il ne réagit pas, à la limite ça serait plus simple pour lui je suppose. On dirait qu'il se fout de ce bébé. Il est parfois (je dis bien parfois) prévenant avec moi, attentif à la fatigue que je pourrais ressentir mais c'est très rare.

Vous auriez des pistes pour le faire réagir? Lui faire comprendre qu'il sera à nouveau papa dans moins de trois mois et que c'est impossible de faire machine arrière? Et que ce petit bout mérite autant d'amour et d'attention que les autres?

Merci d'avance
43 ans albertville 1799
Je te donne mon point de vue d'homme et de père, notamment pour explorer quelques pistes qui pourraient expliquer pourquoi il réagit comme ça:

A priori, il ne désirait pas particulièrement cet enfant. Ce que tu lui as dit est une "imposition" de la grossesse. Je ne te juge pas, on n'a chacun son approche par rapport à un IVG et je ne condamne pas le fait que tu ne t'en sentes pas le courage. En revanche, si j'ai bien compris ce que tu as écrit, il n'a pas eu son mot à dire, c'est toi qui a décidé. Peut-être a-t-il tenté de justifier une IVG au début?
Quoiqu'il en soit, on peut comprendre aussi qu'il ne soit pas forcément impliqué pour un événement pour lequel il s'était prononcé "contre".
De surcroît votre situation financière lui fait peu-être peur. Je me souviens qu'avant la naissance de Valentin, et ce malgré le fait que j'aie plutôt une bonne situation, je "balisais" sur combien pouvait bien coûter un bébé.

Bref, à mon avis, plutôt que d'essayer de changer à tout prix son comportement, je te suggère de commencer d'ores et déjà par essayer de comprendre pourquoi il ne s'implique pas. Après il sera temps d'en débattre et d'exposer vos points de vue respectifs.
A
35 ans Belgique 7
Merci Mike, pour ta réponse.

En fait, en ce qui concerne l'IVG, nous n'en avons jamais vraiment parlé. Du moins il ne s'est pas prononcé.

A l'annonce de la grossesse, il m'a pris dans ses bras et m'a dit "je suis super content". Ensuite, il y a eu les questions, les doutes, que j'ai traversés aussi. J'ai évoqué l'IVG, je lui ai demandé si c'était ce qu'il pensait être le mieux. Réponse "je sais pas". J'ai appelé le planning, j'ai eu un rdv. J'ai parlé avec lui, de comment ça se passait (aspiration, j'étais à 9 semaines), de mes angoisses, de mes ressentis, mais il ne répondait pas vraiment. Il a juste frémi un peu quand il a compris ce que signifiait "aspiration". Et puis le moment du rdv est arrivé et en larmes, je lui ai dit "Je ne peux pas". Il m'a répondu "OK". Il n'a pas argumenté pour ou contre garder le bébé, et il aurait eu son mot à dire s'il l'avait dit. A priori, je ne suis pas contre l'IVG, juste j'avais vu mon bébé presque formé complètement, son petit coeur qui battait. C'était terriblement difficile.
Je n'ai pas envie qu'il change en fait, je me suis mal exprimée. J'aimerais juste le comprendre...
35 ans Montréal 1666
Pourquoi ne pas lui en parler?
B I U


?>