MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Présence du papa à l'accouchement

35 ans france 692
bonjour,

Avant et pendant ma 1ère grossesse, nous avions décidé que Zhom ne participerait pas à l'accouchement pour diverses raisons qui nous ont parus plus que valables .

Mais avec un bébé  
qui ne voulait pas pointer le bout de son nez et donc un déclenchement super douloureux avec un travail de plus de 10h et une péridurale qui n'a pas fonctionné, j'étais plus qu'heureuse qu'il soit la .

Il m'a donné beaucoup de courage, en m'aidant à chaques contractions, en lisant sur la machine la montée en puissance des contractions. Toute seule , j'aurais été perdue vraiment si il était pas la car je n'ai pas eu de préparation à l'accouchement et c'était une aide très précieuse que j'ai eu. Et pour lui, il a pu aider les sages-femmes au 1er soins de son bébé et profiter du calme après la tempête...
36 ans chez moi 5070
Moi je voulais qu'il soit j'avais l'impression que jamais je ne réussirais à accoucher si il n'était pas là, mon mec c'est ma béquille et pendant ma grossesse il m'a vraiment vraiment aidé, mais s'il n'avait pas voulu je ne l'y aurais pas forcé, donc on était partis sur l'idée qu'il viendrait mais que si jamais il se sentait pas bien ou mal à l'aise il attendrait dehors.
Au final il est resté et je crois que même si j'ai eu un accouchement quasi idyllique il serait resté en toute circonstance, le désir de boucler une boucle de tordre le cou de toutes ces années galères de reprendre un peu le droit sur notre vie.
Je crois que l'accouchement comme la maternité comme la parentalité ne s'inscrit pas dans un chemin unique et que la meilleure solution est celle qui convient à chacun.
41 ans dans la lune 1661
A 3 mois de l'accouchement je n'ai toujours pas décidé s'il sera là ou pas.
Il essaye d'être présent pendant la grossesse et sais que c'est difficile pour moi, il se sent coupable de la situation en plus nous n'habitons toujours pas ensemble donc dès qu'il est là il se donne à fonds.
Pour lui devenir papa c'est magique, pour moi juste 9 moins interminables et douloureux, entre la thérapie depuis le 1er mois pour combattre mes phobies du milieu hospitalier et de l'accouchement, l'arrêt de travail qui vient de tomber, le repos obligatoire etc... j'en passe des vertes et des pas mûres
Et puis ce dernier trimestre qui arrive et l'accouchement au bout je dois avouer que je ne me sens pas de faire face seule mais honnêtement je serais tellement plus sereine si c'était ma soeur qui était à mes côtés que mon mari :oops:
82 ans 4474
j'ai assisté ma soeur pour son deuxième accouchement qui a été très long, son ex-mari ne voulant pas y assister et elle ne se sentant pas d'y aller toute seule.

Il faut pouvoir être à l'aise au maximum, donc si tu es à l'aise avec ta soeur et qu'elle se sent de le faire.

Je n'avais pas encore eu d'enfant quand je l'ai fait.
34 ans 40
J'apporte mon témoignage!

Je ne me serais pas vue accoucher sans le papa. Pour le soutiens qu'il est à ce moment là.

La gestion du travail, etc etc. Pour mon fils, il y a eu quelques complications, ça a aidé de vivre ces moments à deux.

Maintenant, le choix de mon homme à été respecté par l'équipe: il ne voulait pas voir le bébé sortir (largement faisable il suffit de se placer au niveau de la tête de sa femme ) et ne voulait pas couper le cordon ombilical.

Le sang..... en fait il n'y en a pas vraiment. Et lui qui y est sensible, ça ne lui a pas posé de problème. (il n'y en a vraiment pas beaucoup, pourtant j'ai eu une grosse épisio pour le premier)
34 ans 40
Après, je ne porte aucun jugement. Moi, je ne me sentais pas capable d'accoucher sans lui, point.

Du moment que vous êtes tous les deux d'accord sur le sujet, au final, c'est tout ce qui compte!

Laissez vous toutefois la possibilité de changer d'avis au dernier moment.
B I U


?>