MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

mal d'enfant! je ne vais pas bien...

51 ans gard 384
je viens de voir un film à la télé qui parlait des FIV et ça m'a replongée dans mon parcours pour avoir un bébé.
15 ans de traitements pour RIEN! pas  
de bébé! 38 ans maintenant et j'ai du mal à donner un sens à ma vie! j'essaye de faire le deuil de cet enfant que je n'ai pas mais c'est tellement dur!!!
je vous vois toutes parler de vos grossesses et ça me fait très mal (mème si je suis contente pour vous).
il faut vraiment le vivre pour comprendre cette souffrance de ne pas ètre mère et de ne pas pouvoir faire ce cadeau à mon homme.
je me dégoute! je hais ce corps difforme qui m'empèche d'ètre mère!
J'ai perdu mon frère de 31ans il y a peu de temps, et le seul bonheur que je pourrais offrir à mes parents en plus, ce serait de leur donner un petit fils ou une petite fille, et là je suis nulle, je ne suis mème pas capable de faire ça! mème pas capable de maigrir! je me hais!
au secours! aidez moi! :cry:
L
40 ans Bruxelles 2125
Et l'adoption? Tu y as déjà pensé?
33 ans le havre 587
Ma belle, ça doit vraiment pas etre facile mais ce n'est pas ta faute, je sais que c'est facile a dire mais la nature est vraiment mal faite ....
Mais tu sais pourquoi tu arrives pas a avoir un bébé ?? tu as déjà tout tenté ?
Je te fais pleins de bisous pour te réconforter ( meme si je ne te connais pas vraiment ). Je te souhaite tout pleins de courage et sache que si tu veux je suis là même si je suis jeune, j'imagine un tout petit peu ce que tu peux ressentir car je n'arrive pas non plus ( mais j'ai encore le temps)

Courage ma belle ;)
51 ans gard 384
bien sur que j'ai pensé à l'adoption, j'ai d'ailleurs eu un agrement pendant 5ans et je devais le renouveler l'année dernière lorsque mon mari est tombé malade (il va mieux maintenant) et moi je suis devenue diabétique après le décés de mon frère. j'ai donc peur maintenant que l'on me refuse l'agrement pour raison de santé.
je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières mais je me sens vraiment mal ce soir et comme je n'exprime pas souvent mes sentiments , ce forum me permet de le faire plus facilement.
merci de votre écoute!
33 ans le havre 587
si tu veux parler , je suis là, si tu veux mon msn pour parler hésite pas a me le demander en mp ...

Gros bisous ;)
838
si seulement je savais quoi dire pour apaiser ta peine...
c'est difficile tu sais.Moi dans ces cas là , j'aime prendre les gens dans mes bras pour leur dire que je suis là, que je comprends,que je prendrais bien un peu de leur chagrin pour que ce soit moins lourd.
Mais là derrière mon ecran...je me sens un peu démunie :( ,
Alors je ne peux que t'envoyer tout plein de bisous virtuels ,et espérer a(pas virtuellement ) avec toi qu'un jour la vie te fera ce cadeau.
Tu sais,il se passe parfois des choses su'on n'attendait plus,qu'on n'espérait plus...et ça j'y crois :)

grosssssssssss bisou
51 ans gard 384
merci de votre compréhension! ça fait vraiment du bien de savoir que quelqu'un vous écoute!
je vais aller me coucher en espérant que ça ira mieux demain;
je suis croyante et je pense qu'il est normal de subir des épreuves dans la vie, il faut essayer d'en tirer des leçons et faire en sorte que ça nous aide à grandir...mais que c'est dur!
Bisous à vous :)
46 ans BREST 3113
Coucou !! On est tous là pour t'écouter. Pas facile de vouloir etre maman, et de voir que ça n'arrive pas. Il n'ya pas vraiment de mots pour apaiser cette peine. Bien du courage à toi et j'espère de tout coeur que tu connaitras ce bonheur là. Bisous.
48 ans 5519
Les mots me manquent... :cry:
Mais ont ils le droit de te poser des questions de santé pour l'agrément ? En clair, tu peux mentir par omission, ou il y a une vraie visite médicale (ce en quoi je ne pense pas qu'ils fassent le test du diabète). Mon cousin est diabétique, et il a un enfant, donc je ne vois pas pourquoi pour l'adoption ce serait différent. Cela ne va pas t'empêcher de l'élever avec amour, et longtemps...
43 ans agen 126
Effectivement l'adoption serait la "solution" pour combler ce vide que je comprends....ce n'est pas pour autant que tu es nulle et pas obligatoirement à cause de ton poids, je connais des femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfant et qui sont des allumettes!!!

Penses-tu que le diabète est une raison pour refuser l'agréement, de toute façon qui tente rien n'a rien, tu as déjà réussi à supporter 15 ans de traitement pourquoi ne pas retenter la demande d'agréement
j'espère ne pas avoir été maladroite car c'était tjs facile de donner des conseils quand on ne vit pas la situation
dans tous les cas COURAGE et on est toutes là pour t'écouter
877
Je reviens sur le sujet de l'adoption.
Un agrément ne peut pas t'être refusé pour raison de santé.
Je connais des handicapés qui ont l'agrément. Je connais des obèses, et pas qu'un peu, qui ont eu l'agrément. Cela n'est pas le vrai prb.

En revanche, je suis plus inquiète du fait que tu vives mal les annonces de grossesse des autres. Bien évidemment je les vivais mal aussi qd j'étais en FIV. Un vrai drame à chaque fois.
Mais une fois que tu sais que la FIV ça ne va pas marcher, quelle est la SEULE autre solution pour avoir un enfant à aimer ? L'adoption.
Qd les choses sont claires, tu repars pour un agrément, le sourire aux lèvres, et voilà !
Mais encore faut-il que les choses soient claires...
L'enfant adopté n'est pas un ersatz à un enfant bio. C'est ton enfant tt pareil, mais il ne doit pas avoir à porter sur ses épaules ta déception à jamais de ne pas avoir accouché.
Il me semble que ta situation est très loin d'être désespérée, mais encore faut-il que tt ça soit très clair ds ta tête.
Je suis à ta disposition si tu veux en discuter plus longuement par mp.

Lorène, maman d'un super Pierre.
53 ans 91 25731
Je suis comme toi, des années de traitement et rien au bout... :(

Ce que je vais te dire va te sembler dur, mais il y a un moment où il faut renoncer à avoir un enfant biologique. Parce que même si la médecine a fait des progrès, même si des femmes qui ne pouvaient jamais avoir d'enfant arrivent à en avoir, ça n'est pas la majorité. Et les traitements ne sont pas anodins. On manque encore de recul pour dire ce qui nous attend dans qq années. Et puis ces déceptions, cette frustration, ce dégoût de soi, cette idée qu'on est nulles, bonnes à rien alors que les autres y arrivent, on ne peut pas vivre toujours avec.

J'avais lu cette phrase dans le livre de Chantal Ramogida, de l'association "Pauline et Adrien" : "Pour la majorité des couples, la FIV constitue un espoir d'enfant qui malheureusement ne se concrétisera jamais". Pas facile à accepter sur le moment... Mais pourtant c'est la réalité.

Moi j'ai renoncé en 2000. J'ai insisté auprès des médecins qui me suivaient pour entendre ce que j'avais besoin d'entendre. Je ne voulais plus de "mais ça va marcher ne vous inquiétez pas, il faut être patiente". Parce qu'il arrive un moment où on n'a plus le temps d'être patiente. Alors après ce dernier traitement où j'ai failli mourir, je leur ai demandé d'être francs et de me dire quelles étaient mes chances A MOI et pas leurs statistiques de labo. Un seul a eu le courage de me dire "vous êtes un très mauvais pronostic, ça pourrait marcher bien sûr, mais vos chances sont très faibles, voire quasiment nulles". Ca ne fait pas plaisir à entendre, et pourtant quel soulagement ! C'était comme si on m'avait enfin autorisée à penser à autre chose, à reprendre ma vie en main.

Tant qu'ils me laissaient de l'espoir, je n'arrivais pas à faire ce deuil. Je crois qu'à un moment, les médecins doivent faire leur travail et oser dire à leurs patients la vérité, surtout s'ils la demandent.

Après notre démarche a changé, nous avons pensé à l'adoption, et décidé d'y renoncer. Notre but c'était d'avoir un enfant à nous, pas un enfant à tout prix. Et maintenant je vais bien. Oh bien sûr, parfois j'y pense encore, mais plus de la même façon. Je vis normalement, je m'occupe de mes neveux et nièces, je suis contente quand mes collègues, mes amies, mes belles soeurs... ont des bébés, je ne suis plus du tout jalouse d'elles, j'aide même des amies ou des collègues qui sont obligées de subir des IVG sans me projeter dans leur histoire. Ce qui m'est arrivé n'est pas leur faute !

Je ne suis pas arrivée où j'en suis en qq jours bien sûr. Mais ce que je te conseille, c'est d'oser aborder le problème franchement avec ton médecin et de lui demander quelles sont tes véritables chances. Comme ça tu sauras à quoi t'en tenir et tu pourras décider de continuer ou pas.

On dit que l'espoir fait vivre. Je suis d'accord à condition que l'espoir soit positif. Quand l'espoir qu'on met dans qq chose ne devient qu'un chemin semé d'embûches et de déboires en permanence, il faut renoncer à cet espoir qui, peut être, empêche de voir un autre espoir plus accessible.

Bon courage à toi en tout cas :)
C
55 ans Lyon 69
Bonsoir,
Si tu es en France, je ne vois pas de raison de t'inquiéter pour le diabète. D'abord parce que le boulot des AS est avant tout de voir si ton projet d'enfant est cohérent et si tu es prête à l'accueillir.
Je crois que c'est avant tout à toi de cheminer dans ta tête pour choisir le mode parentalité que tu te sens prête à assumer.
En ce moment tu as le blues mais essayes de repenser à tout ça sereinement.
Si tu veux en reparler éventuellement en mp, n'hésites pas.
Cajou
mère adoptive pas mince non plus avec des soucis de diabète aussi !
C
55 ans Lyon 69
Patty a écrit:
Je suis comme toi, des années de traitement et rien au bout... :(
Après notre démarche a changé, nous avons pensé à l'adoption, et décidé d'y renoncer. Notre but c'était d'avoir un enfant à nous, pas un enfant à tout prix.


Bonsoir Patty,
Je reprend une de tes phrases car elle m'a interpellée en tant que mère adoptive. Sans agressivité mais pour argumenter sur le choix personnel que représente la parentalité à laquelle nous sommes prêtes à faire face ou non.
Que tu parles d'enfant à tout prix pour l'adoption m'a fait sourire car c'est au nom de ce même argument que nous avons refusé les traitements médicaux mon mari et moi (le problème vient de moi) parce nous ne voulions pas un enfant "à tout prix" il nous semblait plus évident d'adopter ! ;-)
Cajou
51 ans gard 384
bon me revoilà après une journée de déprime et de réflexions...
d'abord merci pour vos messages si réconfortants :D
en fait mon réel problème c'est mon poids:120kg environ(je ne me pèse plus) pour 1m67. et j'ai l'impression que tous mes problèmes tournent autour de ça; d'ailleurs c'est ce que les medecins me disent!
j'ai donc peur pour tout y compris pour l'adoption puisqu'il faut passer chez un médecin.
Je me culpabilise de puis toutes ces années , car cet enfant qui ne vient pas c'est de ma faute!
et quand il y autant d'amour dans un couple comme le mien (mon mari m'aime comme je suis) c'est très dur de ne pas le concétiser par cet enfant qui serait un peu de nous deux.
la démarche de l'adoption est donc différente (mème si elle nous convient aussi) car c'est d'aimer un enfant ensemble.
Et puis les gens autour de moi me culpabilisent aussi car ils me disent: si tu veux un enfant tu n'as qu'à maigrir!
Facile à dire mais vous savez toutes que ce n'est pas si facile à faire! perdre des kilos je l'ai déjà fait plusieurs fois mais j'en reprend le double ensuite(entre le stress et les traitements hormonaux!).
Bref je pense que je vais me relancer dans l'agrement pour l'adoption 'mais ne suis je pas maintenant un peu trop vieille?)
Ou alors trouver d'autres buts à ma vie comme toi Patty,mais c'est un gros travail à faire dans ma tète...
BISOUS ET MERCI A TOUTESj'ai vraiment l'impression de trouver des amies! :angel:
B I U


Discussions liées