MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

intimité et PMA

877
Est-ce vraiment la PMA (piqures, prises de sang, endographie...) ou le fait que l'un des deux soit stérile, qui a une influence sur la vie du couple ?

Le traitement  
est épuisant, c'est vrai.
Nos nerfs sont à très rude épreuve, surtt qd on on essuie plusieurs échecs, comme cela a été notre cas (5 ICSI infructueuses).
Mais la culpabilité de mon mari a pesé davantage sur notre "vie intime", et pèse encore aujourd'hui alors que nous sommes les parents du plus beau, intelligent et drôle des enfants.

La PMA est terrible, mais bien moins que la stérilité en elle-même.
Voilà ce que j'en pense, avec 5 ans de recul.

Lorène, maman de Pierre.
53 ans 91 25731
Ce n'est pas faux ce que tu dis là Laurène. Et c'est particulièrement vrai pour les couples pour qui ça n'a pas marché. Dans notre cas, nous avions des problèmes tous les deux... On en vient à se sentir différent... anormal...

La PMA, on compte tellement dessus, on y met tellement d'espoirs... Il faut prendre sur soi, avouer ses "faiblesses", se mettre à nu dans tous les sens du terme...

La culpabilité est là. Dans mon cas. Dans le sien. Pourtant on n'y est pour rien... C'est bien plus destructeur que les traitements...
7404
Herlyd

je pense qu'il ne faut pas ajouter des obstacles à ceux qu'on a déjà. J'ai enseigné à des jeunes paraplégiques et l'un deux, 25 ans, s'est marié avec sa kiné....ils ont eu deux adorables enfants, par PMA. Et pourtant, lui paraplégique myopathe et elle obèse...ils n'ont rencontré aucune difficulté si ce n'est avoir du changer de médecin. Mais celui qu'ils ont trouvé leur a dit "ben oui vous êtes un couple le reste...." c'est la seule chose qui compte, avoir ce discours sans jugement.Renseignez-vous bien avant ;)
courage je suis certaine que l'on pourra compter très bientôt ici une maman de plus ;)
42 ans Campagne Avesnoise 8546
Eve a écrit:
Herlyd

je pense qu'il ne faut pas ajouter des obstacles à ceux qu'on a déjà. J'ai enseigné à des jeunes paraplégiques et l'un deux, 25 ans, s'est marié avec sa kiné....ils ont eu deux adorables enfants, par PMA. Et pourtant, lui paraplégique myopathe et elle obèse...ils n'ont rencontré aucune difficulté si ce n'est avoir du changer de médecin. Mais celui qu'ils ont trouvé leur a dit "ben oui vous êtes un couple le reste...." c'est la seule chose qui compte, avoir ce discours sans jugement.Renseignez-vous bien avant ;)
courage je suis certaine que l'on pourra compter très bientôt ici une maman de plus ;)


Merci Eve ;)

Je vous tiendrai au courant quand nous commencerons, et je viendrai certainement poser beaucoup de question :oops: ;)
45 ans 759
D'après vos témoignages, il y a quand même un manque de respect et d'intimité et d'humanité aussi. Je sais pas moi des portes fermées jusqu'en bas, un endroit discret où on n'est pas obligé de passer devant tout le monde, le fait d'avoir un minimum d'intervenant pour ne pas être tripotée par plein de monde etc... C'est vraiment trop demander ? En fait on dirait qu'ils s'en foutent ! Je sais pas moi déjà je pense que c'est pas une partie de plaisir mais si il y a pas un minimum de respect de la pudeur de chacun!
877
Sisisisii, tu as raison, il y a de ça.
J'ai surtt eu l'impression d'avoir à faire à des techniciens, moins à des médecins prenant soin de ma petite personne.
53 ans 91 25731
J'ai même eu affaire à des techniciens peu compétents... :?

J'ai eu droit aussi à un rappel dans le couloir : "Madame il faut passer au labo de génétique, les résultats de votre mari présentent une anomalie, il faut faire aussi votre caryotype !" (sympa d'annoncer une nouvelle qui vous fout la trouille comme ça...).

J'ai eu droit aux contradictions :

Lettre du labo de génétique : "pour monsieur et madame, anomalie sur la zone d'épissage du gène T5, risque résiduel d'avoir un enfant atteint de mucoviscidose"...
Le même jour, lettre de l'hôpital :
"les patients peuvent être rassurés, pas de risque particulier"...

Coup de fil affolé à l'hôpital : "il y a un risque d'enfant handicapé ?" "Mais non vous n'avez pas de risque" "Alors pourquoi c'est écrit" ? "Ben en fait vous avez le même pourcentage de risque que tout le monde, mais le labo se couvre au cas où..." Super... :?

Le problème c'est que les médecins, les laborantins et tous ces gens, ils en voient tous les jours des couples, alors ils sont habitués. Les couples le sont moins... :?

Et puis le soutien psychologique... Qq'un en a eu ? Nous pas du tout...

Et un truc qui va vous sembler idiot, mais que j'ai super mal vécu. A chaque échec ou réussite, il faut téléphoner à l'hôpital pour prévenir et retourner un papier fourni à compléter... Je supportais pas de téléphoner et de consigner mes échecs par écrit... Qu'est ce que j'ai pu pleurer... Et puis jamais un mot gentil, juste un "c'est noté merci madame !" Je sais bien que c'est pour leurs stats... Mais franchement pour moi c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase...

Il y avait aussi l'ordonnance pour le dosage Hcg à faire au bout de 12 jours. Les dernières fois je n'y allais même plus. Je savais que c'était raté. A force on le sent... Je n'avais pas de règles en allant au labo mais elles arrivaient toujours après la prise de sang. Alors flute ! Je m'épargnais au moins ça...
38 ans Les pieds dans l'eau 1060
Oui, la discrétion et la psychologie, visiblement, c'est pas le fort des labos... un jour où je vais faire une prise de sang, je suis dans la file au comptoir et un type passe déposer un flacon avant de sortir. Et ça a donné ceci:

- merci monsieur
- ... (ben oui, discret, le monsieur...)
- Evelyne! quand est-ce que monsieur peux passer chercher les résultats de sa spermographie?...

C'était il y 7 mois de cela... j'en ai eu mal au coeur pour lui...
877
Et après le 5ème échec, alors que nous sommes allés, démolis, voir le toubib :
"Il faut laisser sa chance à la Science, faites un 6ème essai"
Réponse de mon mari "Je m'en fous de la Science, c'est à nous que je veux donner une chance d'avoir un enfant".
Et zou ! Direction l'Aide Sociale à l'Enfance.
Nous avons acceuilli Pierre deux ans après. Deux années sans aucune prise de sang, sans anesthésie, sans visite à l'hôpital à 5 heures du mat pour la piqure de déclenchement, sans piqures du tout, sans crise d'angoisse à crever...
Nous attendons maintenant notre deuxième enfant, qui devrait nous rejoindre dans dix-huit mois. Toujours sans aucun médecin à l'horizon.

La FIV, ça a été un long tunnel de souffrance. Il était évidemment nécessaire d'en passer par la PMA, mais cela aurait pu être moins dur. Et l'accompagnement psychologique aurait peut-être permis de mieux gérer ou d'éviter certaines csq sur notre couple de cet horrible traitement.
B I U


Discussions liées
?>