MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

l'adoption vous y avez pensée?

39 ans brest 3644
lsayane a écrit:
discogrenouille a écrit:
j'ai une amie qui viens de Martinique (rien a voir avec l'adoption) (elle est typé cheuveux crépu, couleur de peau...) elle ce  
qui l'énerve avec l'adoption c'est les parents qui oubli les origines de leur enfant. Par exemple un enfant d'origine africaine, il faut penser au soin des cheveux et de la peau ce ne sont pas forcément les soins que pour les européens, certains parents ne font pas attention


Bah tu sais ma fille est métisse, ça voudrait dire qu'on ne pourrait pas faire d'enfant avec une personne d'une autre origine parce qu'on est pas de la même même culture ou parce que les soins sont différents? Je pense que lorque l'on devient parents adoptifs ou non, on s'adapte et on acquiert ce genre de choses au fil du temps...


si justement, c'est ce que je dit , mais certains parents oublis de s'adapter a leur enfant, ils ne s'informe pas assez (j'en connais), ils efface complètement les origine de leur enfant
C
55 ans Lyon 69
Est ce que vous vous êtes déjà posez la question d'adopter plutôt que d'avoir absolument un enfant naturel? Faut il être enceinte pour se sentir maman?

Je ne me pose plus la question puisque moi aussi j'ai adopté. Ma fille a 7 ans, il y a 6 ans et demi qu'elle vit avec nous. Elle est née au VietNam et nous avons fait les démarches par nous même sans passer par un OAA.

Je crois que se sentir mère est tout à fait personnel. Certaines femmes se sentent mère dès qu'elles sont enceintes, d'autre quand elles ont leur enfant dans les bras, d'autres parfois encore plus tard...
Pour l'adoption c'est pareil. Il y a tellement de procédure différente, en France ou selon les pays.

Personnellement, j'ai été 5 fois enceinte mais la grossesse n'était pas forcément pour moi (même la première) un état bienheureux. Il m'a donc été facile de faire le sacro saint "deuil de l'enfant biologique".

J'ai des copines qui ont fait des années de traitement et je trouve ça très courageux, moi je n'aurais pas pû.

Donc je te dirais que c'est à toi (et à ton compagnon) de choisir votre mode de parentalité. Si tu veux des infos n'hésites pas même en mp mais que tu adoptes ou que tu fasses de la pma. Tu seras mère de toute façon et pour la vie :)
Cajou
C
55 ans Lyon 69
Lorene a écrit:


J'ai tjrs bcp de mal à rester zen devant ces inconnus qui se permettent des remarques aussi peu intelligentes, et portant sur un sujet aussi intime, mais bon, on n'a pas le choix, les questions continueront d'être posées de tte manière.

En revanche, je ne suis pas zen qd on me demande, devant Pierre, "il vient d'où ?" (dernière réponse en date, il ya quinze jours : "je vous demande où vous l'avez conçu, vous ??").

Bref, l'adoption est un acte d'amour, et pas une bonne action.



Tu m'étonnes :twisted:
Cajou
C
55 ans Lyon 69
Lorene a écrit:

Qt aux OAA, je vais demander du renfort à Cajoux, qui connaît la question mieux que moi,


Je ne suis pas une spécialiste des OAAs mais du refus des OAAs :twisted: .
Deux agréments, des dizaines de courriers, de coup de fils et toujours niet, sans explication.
Je ne serais cependant pas aussi radicale que Lorène.

Pour avoir plusieurs amis ayant adopté par OAA, je dirais que certains sont très bien dès l'instant que tu es "dedans".

Ils offrent un service et un accompagnement. Cela dit cela n'empèche pas non plus les dérives et les pratiques plus ou moins claires sur place. En revanche, cela dédouane les parents car bien souvent ils ne savent pas comment cela se passe, donc ils ont la "garantie OAA" et peuvent ainsi ne pas se poser de question. Par ailleurs, du point de vue des média et des pouvoirs publics, c'est moins bien vu d'adopter en direct et cela grâce au discours de certains OAAs comme MdM notamment qui ne se prive pas à longueur d'antenne radio ou tv de stigmatiser les démarches individuelles.

En gros en démarche individuelle, tu mets les mains dans le cambouis et c'est à toi de décider les limites. Par OAA, tu décides de faire confiance à l'OAA et c'est elle qui plonge dans le moteur....

Le gros problème selon moi c'est que des organismes privés, animés souvent par des bénévoles sans aucune formation que celle d'avoir adopté et d'avoir été coopté dans l'association ont le pouvoir de juger un projet parental déjà sanctionné par les conseils généraux et c'est vrai, comme le dit Lorène, que dans la sélection des dossiers c'est le règne du n'importe quoi, avec souvent (pas toujours) une priorité aux CSP+ ou aux familles bien pensantes. (je le dis d'une manière objective et je n'ai pas de jugement de valeur : tapez pas ;)
En gros il vaut mieux avoir entre 30 et 35 ans, un bon revenu, un boulot valorisant et être marié à l'église mais bon il y a aussi des mères célibataires smicardes (sûrement).

Après quand tu fait partie des heureux zélus, je crois que c'est confortable et que la majorité des bénévoles des OAAS sont sincères. Je n'en dirais pas autant des dirigeants des gros OAAs. Et puis c'est vrai qu'il y a eut des affaires pas très nettes notamment avec RDS et que cela n'a pas trop remué du côté des pouvoirs publics....

Maintenant, il y a aussi des dérives en démarche individuelle.

Je vais enfoncer des portes ouvertes, mais là où il y a de l'humain, il y a toujours des plans douteux et malheureusement, l'adoption (pas les enfants) mais l'adoption est un marché et selon les pays et leur degré de développement administratif, les dérives sont plus ou moins fortes.

Tiens juste un exemple à méditer : en Thaïlande, la procédure est hyper contrôlée par le gouvernement thaïlandais et elle est totalement gratuite : eh ben il n'y a qu'un OAA habilité et un petit....Va comprendre Charles

Pour finir merci de m'avoir lue jusqu'au bout.
Je suis prête à la discussion mais sans esprit de polémique. Je ne stigmatise pas systématiquement les OAAs ni ceux qui y ont accès mais je souligne ce qui m'apparait comme des dysfonctionnements.

Enfin MA fille est géniale et c'est MA fille :P

Cajou
S
37 ans la ville rose 115
Merci beaucoup pour vos témoignages. Je enfin on ne veut pas adopter pour faire bien mais car l'envie d'un enfant est de plus en plus insoutenable. J'ai commencé à en parler à ma mére qui ne comprend pas trop ce désir d'adopter pour elle je serai enceinte avant la fin de l'année. Comment votre entourage a perçu le fait que vous adoptiez et quelles ont été leur réaction quand ils ont vu votre bout de chou? Je m'excuse de poser des questions tout le temps mais je me renseigne car des réflexions notamment de ma mère du genre tu partiras à l'etranger pour t'offrir un enfant qui ne sera pas le tien me blesse . Voilà c'est très encourageant tout ça n'est ce pas. Donc c'est vrai que je prèfere commencer en parler avec elle pour savoir quel est son point de vue car je pense que l'on doit avoir envie d'être entouré dans une telle aventure même si le plus important c'est que mon chéri et moi soyons soudés . J'ai une autre question par quel organisme etes vous passé pour adopter ou si vous l'avez fait sans aides comment vous y etes vous pris. Voilà encore mille merci pour vos témoignages à bientôt :D
42 ans Exactement à côté de sous le soleil... 1081
Lorene a écrit:
En revanche, j'ai déjà eu, à plusieurs reprises, des réflexions d'adultes noirs (et je ne fais pas de généralité, hein, je dis juste que c'est arrivé à plusieurs reprises), qui trouvaient choquant que des enfants noirs soient adoptés par des blancs. Et je me demande si ça ne serait pas le cas de ta copine, par hasard ?


Je suis moi même métisse, et si pour moi noir ou blanc ce qui lie une famille c'est l'amour, ce que je trouve "troublant" c'est qu'un couple de couleur ne pourra jamais adopté d'enfant blanc par exemple. Même un couple mixte noir/blanc ne le peut pas. L'enfant devra être metisse, ou noir.
En tout cas, à ma connaissance, je n'ai jamais entendu parlé de parents noirs adoptants un enfant blanc.
Ca n'est peut être stipulé nulle part, mais cela se verifie sur le "terrain", les parents adoptants blancs adoptent des enfants de toutes couleurs et toutes origines, mais je crois bien qu'ils sont les seuls à pouvoir le faire...
C
55 ans Lyon 69
Myraellen a écrit:
Ce que je trouve "troublant" c'est qu'un couple de couleur ne pourra jamais adopté d'enfant blanc par exemple. Même un couple mixte noir/blanc ne le peut pas. L'enfant devra être metisse, ou noir.
En tout cas, à ma connaissance, je n'ai jamais entendu parlé de parents noirs adoptants un enfant blanc.
Ca n'est peut être stipulé nulle part, mais cela se verifie sur le "terrain", les parents adoptants blancs adoptent des enfants de toutes couleurs et toutes origines, mais je crois bien qu'ils sont les seuls à pouvoir le faire...


Peut-être qu'il y a une dérive "raciste ou coloniale" je ne sais pas comment l'appeler dans l'adoption...Il y a aussi peut-être plus simplement que la majorité des enfants proposés en adoption que ce soit en France ou à l'étranger sont issus d'asiatiques ou de noirs ou de population "typée" Tzigane par exemple en Roumanie.
Cajou
44 ans suisse 625
Myraellen a écrit:
Lorene a écrit:
En revanche, j'ai déjà eu, à plusieurs reprises, des réflexions d'adultes noirs (et je ne fais pas de généralité, hein, je dis juste que c'est arrivé à plusieurs reprises), qui trouvaient choquant que des enfants noirs soient adoptés par des blancs. Et je me demande si ça ne serait pas le cas de ta copine, par hasard ?


Je suis moi même métisse, et si pour moi noir ou blanc ce qui lie une famille c'est l'amour, ce que je trouve "troublant" c'est qu'un couple de couleur ne pourra jamais adopté d'enfant blanc par exemple. Même un couple mixte noir/blanc ne le peut pas. L'enfant devra être metisse, ou noir.
En tout cas, à ma connaissance, je n'ai jamais entendu parlé de parents noirs adoptants un enfant blanc.
Ca n'est peut être stipulé nulle part, mais cela se verifie sur le "terrain", les parents adoptants blancs adoptent des enfants de toutes couleurs et toutes origines, mais je crois bien qu'ils sont les seuls à pouvoir le faire...


Et bien la réponse est toute simple... il y a pas assé de bébé blanc déjà pour les blancs... alors c'est presque impossible pour un couple noir ou mixe....

Juste une chose.... je déteste parler comme ça.. mon dieu, blanc noir jaune vert... on est humain avant tout... et moi ma fille est métissée indien d'amérique latine, et pour moi le métissage est une force et une beauté, qu'elle soit de couleur ou ds nationnalité, j'envie ma fille d'avoir la possibilité de vivre dans l'europ entière une fois grande et si elle le souhaite allez dans son pays d'origine comme elle le souhaite aussi... c'est une force... bref, je m'excuse je me suis égarée du sujet.... pardon....
877
Tu as tt à fait raison, Myraellen, et j'en avais discuté avec une autre listière d'AdoptionFrance (Nathouba, tu t'en rappelles, Cajou?), noire, qui avait fait la réflexion.

Et c'est Cajou qui, à mon sens, a la bonne réponse.

Il faut comprendre que les parents, lors de l'agrément, doivent dire quel est leur "projet parental", c'est-à-dire, en gros, l'enfant qu'il souhaiterait adopter: âge, sexe, santé et... couleur.
Par exemple, notre 1er agrément portait sur un nourisson en bonne santé, et notre deuxième, sur un nourisson de sexe féminin en bonne santé.
Si j'ai trouvé pdt très longtemps scandaleux qu'on puisse exclure une couleur de peau (et je te rejoins entièrement, indo-fee, sur ta réflexion), au final, je pense maintenant que si l'on confie un enfant noir à un couple qui voulait un enfant blanc, le gamin sera malheureux. Et le but c'est que les gosses soient heureux.

Et la réalité, c'est que les candidats à l'adoption veulent, majoritairement, adopter un enfant de leur couleur. Et, mathématiquement, il y a plus de couples "blancs" (pour ce que ça veut dire,mais bon, vous me comprendez...) que de noirs, de jaunes, ou de caramels.

Résultat, la demande d'adoption d'enfants blancs est très forte, alors qu'en réalité, il y en a peu très d'adoptables, que cela soit en France ou à l'étranger.

C'est pourquoi il y a bcp parents adoptifs d'enfants noirs (dont moi) ou asiatiques (dont Cajou), mais pas de parents noirs d'enfants blancs.

Ceci dit, je ne suis pas sûre qu'il y ait une grande demande...

Voilà, c'était un peu long, mais je voulais expliquer le phénomène.
877
sabi a écrit:
Comment votre entourage a perçu le fait que vous adoptiez et quelles ont été leur réaction quand ils ont vu votre bout de chou?



Alors, pour les parents, on constate souvent le phénomène suivant : réticence au départ (mais pourquoi pas essayer une 101ème FIV ??), et gâtisme total une fois l'enfant arrivé.
Mais bon, il ne faut pas se leurrer, ds certains cas, il existe des familles bornées, et ds ce cas, il faut couper les ponts.
Et il existe aussi des familles à fond dedans (je dois dire que c'était le cas de ma belle-famille, mais il est vrai que mon beau-père est lui-même adopté).

Allez, continue à réfléchir,on est là pour t'aider.
877
Avec l'accord de l'auteur de ce texte (que je remercie encore), voilà le témoignage de parents qui pensaient, comme bcp, que le passage par un OAA permettait de garantir une procédure "nickel".
Je rappelle, encore une fois, qu'il ne faut pas faire de généralités. Il ya des OAA très biens, qui font un boulot remarquable.
Mais il y a aussi des OAA incompétentes. En voilà un exemple :


Persuadés que tout serait beaucoup plus simple en passant par OAA
nous avons postulé, été acceptés et orientés sur la Russie. Mais
devant le manque de communication et une façon de "travailler" qui
ne correspondaient pas à l'idée qu'on s'en faisait au départ, nous
avons choisi de changer de démarche et de partir en individuel
toujours sur la Russie.

Nos raisons :
---Dossier orienté sur la Russie alors que le MOE est fermé pour
restructuration sans savoir quand il va rouvrir.
---Dossier envoyé en Russie par l'OAA après la perte de leur
accréditation dans le pays sans avoir de date de réaccréditation, et
sans nous demander si on est d'accord.
---Exigence de paiement de la traduction alors que 9 mois après elle
n'était toujours pas faite.
---Refus que nous utilisions nos miles pour un éventuel voyage en
Russie, il faut passer par l'agence de voyage qui travaille avec eux.
---Annonce de délais de 18 mois au départ puis annonce de 2 ans
voire plus à partir de leur réaccréditation.
---Toujours reçus comme des importuns ( pour être correcte ) au
téléphone, c'est surtout nos questions qui sont gênantes car leur
principe N°1 est de ne pas tenir informé de l'avancée du dossier.
---Jamais rien par écrit de leur part, alors qu'ils ont une exigence
de transparence de notre part, la réciproque aurait été normale...
---Les informations données aux différents adoptants sont
contradictoires d'un appel à l'autre le même jour voire dans la même
heure.
Cette liste n'est pas exhaustive...
Hélas notre choix de réorienter notre démarche est risquée sur la
Russie en ce moment à cause du risque de fermeture du pays à
l'adoption individuelle. Je les tiens pour responsables de notre
changement de parcours, ils pouvaient éviter de prendre des dossiers
dans la situation de flou où ils se trouvaient alors. Par contre je
suis responsable d'avoir été plus que naïve et ne m'être pas
renseignée suffisamment sur les difficultés rencontrées dans ce pays
par les OAA. J'ai cru qu'avec eux tout irait pour le mieux dans le
meilleur des mondes. On a été fier d'être accepté par cet OAA, on a
même frimé ! Face à la réalité de leur fonctionnement nous avons
repris nos esprits et perso je me sens stupide d'avoir été éblouie
par cette institution...qui m'a été décrite quand même comme "une
pauvre petite association bien fragile" par leur correspondante dans
le pays.
Alors renseignez-vous le plus possible sur le pays que vous propose
l'OAA et demandez des témoignages aux adoptants de ce pays, les
renseignements de la MAI ne sont pas suffisants.




Encore une fois, pas de généralités. Ni ds un sens, ni dans l'autre.
M
34 ans fresnes sur escaut 4
moi j'ai 23 ans et sa fait déja un moment que je réfléchie au fait d'adopté un enfant.
mais je l'avais mis de côté puisque mon conjoint n'est pas très content car il veut des enfants "biologiques", mais je pense que l'on peut faire un bon marché entre nous il a son enfant et moi j'ai le mien pas questions de ce séparer les enfants non mais on a chacun des attentes est je pense que je peut être très heureuse avec cet enfant mais si il n'a pas le même sang que moi mais mon amour sera identique à celui d'une mère c'est sa le plus importantj'adorerai avoir un bb africain ou asiatique.
dimanche j'ai vu a m6 au 66 minutes des images d'enfants au Maroc qui été abandonné car il été fait hors mariage et sa m'a fait repenser à ces envie que j'avais d'adopter!!!!!

il fait penser aux enfants il faut les aider!!!!!
105 ans 6176
marisha a écrit:
moi j'ai 23 ans et sa fait déja un moment que je réfléchie au fait d'adopté un enfant.
mais je l'avais mis de côté puisque mon conjoint n'est pas très content car il veut des enfants "biologiques", mais je pense que l'on peut faire un bon marché entre nous il a son enfant et moi j'ai le mien pas questions de ce séparer les enfants non mais on a chacun des attentes est je pense que je peut être très heureuse avec cet enfant mais si il n'a pas le même sang que moi mais mon amour sera identique à celui d'une mère c'est sa le plus importantj'adorerai avoir un bb africain ou asiatique.
dimanche j'ai vu a m6 au 66 minutes des images d'enfants au Maroc qui été abandonné car il été fait hors mariage et sa m'a fait repenser à ces envie que j'avais d'adopter!!!!!

il fait penser aux enfants il faut les aider!!!!!


ouh là déjà si tu pouvais écrire plus clairement on a un peu du mal a comprendre ce que tu veux dire.

Ensuite je te dirais qu' on choisit pas un bébé a adopter comme on va adopter un chien.si tu veux adopter juste parce que "c'est trop triste de voir ces gamins malheureux a l'aut'bout du monde dans les orphelinats" ,je crains que tu ne te trompes sur toute la ligne (en plus,si d'ors et déjà,toi et ton conjoint n'etes pas d'accord sur le fait d'adopter,il y a peu voir pas de chances que vous obtieniez l'agrement pour pouvoir le faire).Le choix de l'adoption se fait au plus profond de soi,c'est un choix réfléchi ,mûri qui ne se fait pas au détour de la vision d'un reportage tv. c'est un enfant que tu vas adopter pas un animal a la SPA! l'adoption n'est pas un geste de pitié ,c'est un véritable acte d'amour. je pense d'ailleurs que si c'est aussi long pour finaliser un projet d'adoption,ce n'est pas innocent:ça permet d'eliminer les volontaires a l'adoption les moins motivés.

par curiosité,d'ailleurs, j'aimerai bien savoir ce qui te fait preferer l'adoption au fait d'avoir tes propres enfants. qu'en est-il ?
B I U


?>