MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Être père : une envie ou une résolution ?

1834
Je parcourais ce soir cette section ("Être papa") tout-à-fait par hasard, pour le plaisir de lire.

J'ai jamais eu vraiment envie d'avoir d'enfant.
Ils ne m'attirent pas, je ne les comprends pas,  
j'ai toujours peur de leur faire mal...
Même si c'est pas bien vu de dire ça, parfois ils me gonflent aussi tout simplement.
Et en règle générale, même si une exception peut arriver, ils me rendent bien ce malaise.

Mais en parcourant les messages, au bout d'un moment ma gorge
a commencé à se serrer et ma vue à s'embrumer. J'ai stoppé la lecture.

Je ne sais plus trop quoi penser.
Je n'arrive pas à ressentir cette envie, et pourtant il traine bien quelque chose...

L'impression que je ne serais jamais assez mature pour pouvoir être
père de toute façon, déjà pas foutu d'être un "père" pour moi-même.

Peur de cet engagement sans équivalent dans une vie.
Peur d'infliger malgré moi toutes mes cicatrices à un être humain qui n'a rien demandé.

Et puis, paradoxalement, peur aussi d'arriver à ne ressentir
vraiment cette envie qu'à un âge où il n'en sera plus question.
Et ce jour-là l'amertume de l'échec, une fois de plus, jusque dans la tombe.


Bon... je ne sais pas trop pourquoi je dis ça.
Mais peut-être certaines d'entre vous reconnaitront leur
ex, leur conjoint ou leur mari dans ce que j'écris et
auront envie d'ajouter quelques réflexions à ce message ?
1834
Je précise que ce sujet sent un peu la déprime nocturne.
Donc si ça se trouve demain je le trouverais peut-être
complètement con au réveil avec un regard plus neutre...


:roll:
39 ans 49 119
Bonjour! pourquoi ce serait mal vu d'expliquer ton sentiment face aux enfants? C'est ton ressenti,ton vécu,tu en fais ce que tu veux.Ce n'est pas un obligation d'avoir des enfants mais un choix personnel qui se vit à deux.
Il vaut mieux être réaliste que de s'engager à en avoir et finalement, renoncer à cet enfant car trop lourd à gérer.C'est une grande responsabilité.
La maturité et la sagesse? Elles viennent avec l'âge,pas besoin d'avoir d'enfant pour les obtenir,lol.On est jamais assez mature pour soi-même.
Tu n'es peut-être pas foutu d'être un père pour toi mais je suis sûre que,quelque part,tu l'es pour un(e) autre être humain.Si,si,on est toujours "utile"à quelqu'un grand ou petit.
Sois plus compatissant avec toi, mi-k-l,tu es une belle personne,une belle âme. ;) Bisous d'une maman qui adore la vie et qui le lui rend bien!
L
35 ans 3913
Mi-k-l tu as l'age que mon mari avait quand j'ai arrêté la pillule avec son accord six mois après notre mariage.

Nous avons mis deux ans à concrétiser ce projet bébé et avec le recul en fin de grossesse mon mari m'a avoué qu'il était prêt maintenant mais que si j'étais tombé enceinte très rapidement il ne sait pas s'il aurait été aussi prêt que maintenant.
En deux ans il a muri, il a pris le temps de me poser pleins de questions, de se préparer en somme.

Aujourd'hui c'est un super papa, Loulou est en admiration devant son père et je lui laisse le petit les yeux fermés. ;) ;) ;)

Et puis si cet envie ne vient jamais c'est pas la mort, faire un enfant n'est nullement une obligation ;) ;) ;)
3923
Tes hormones te travaillent Michaël ?...


Dis-toi qu'un gosse c'est encore plus contraignant qu'un chien, et que c'est très mal vu de l'enfermer dans la cave.
37 ans RP 3487
Ressents-tu le meme malaise face à un bébé et à un enfant (passé 3 ans quoi ...)

Je connais pas mal d'homme qui ne sont pas debrouillard avec les bébé, qui preferent quand l'enfant est plus autonome, plus interactif avec son environnement ...
34 ans Dans un petit village dans le Sud 2273
Il y a deux ans, avoir un enfant ne m'aurai même pas traversé l'esprit.

Nous avons commencé à parler bébé avec mon compagnon en janvier 2009 mais c'était un projet, sans plus.

Je suis tombée enceinte en Octobre 2009 par accident et on ne s'est rendu compte de ma grossesse qu' a deux mois et demi. On a été surpris, un peu bousculés dans nos habitudes mais on était heureux! :D

Mon compagnon à 34ans et avant ses 33ans, il ne se sentait pas pret à sauter le pas . Par contre lui, il s'est toujours bien entendu avec les enfants.

Je pense que tu n'est pas "mûr" mais ça te travaille donc ça va peut être changer ;) et le malaise qui existe envers les enfants change en général quand on a ses propres enfants. Si ce n'est pas le notre, la relation et la vision qu'on a des enfants n'est pas la même.
35 ans Paris 2570
C'est assez hallucinant ce que tu décris car c'est exactement mon ressenti, mais en tant que femme.

Je ne suis pas attirée par les enfants, mais alors pas du tout. Comme toi, ils ne m'interessent pas trop. Ca choque beaucoup de gens autour de moi mais je n'y peux rien c'est ce que je ressens.

Tout le monde autour de moi sait que je ne veux pas d'enfants. En plus de mon manque d'intérêt, je ne me sens pas non plus à la hauteur. Je manque de patience et je paniquerai au moindre problème.

Ca m'angoisse de rester avec ma nièce de 3 ans toute seule. J'ai peur qu'elle se mette à pleurer en réclamant sa mère, j'ai peur qu'elle se fasse mal en ma présence...
D'un autre côté, ça m'attendrit de voir l'amour qui existe entre ma nièce et ma soeur.

Avec le temps je peux peut-être évoluer. Si un jour je connais le grand amour peut-être que j'aurais envi de partager cette expérience avec mon bien aimé.
L
37 ans 691
Je pense qu'on devient père ou mère au moment où l'enfant est là. Y en a qui se sentent prêts avant, tant mieux pour eux, mais ce n'est pas parce que tu n'en ressens pas l'envie que tu serais un mauvais père.

Jusqu'à 29 ans, je ne voulais pas avoir d'enfants, j'étais sûre d'être une mauvaise mère. Et les gamins, ça pleure, ça pue, ça marche même pas... Je me suis mariée et je me suis dit que ce serait dommage de priver mon mari de ça, juste par égoïsme, et qu'après tout, je serais peut être pas si horrible comme maman. C'est le jour de l'accouchement que je me suis sentie vraiment maman et aujourd'hui, je savoure chaque moment avec ma fille tellement je suis heureuse qu'elle soit là et tellement elle me comble. Ca fait cliché et bisounours mais c'est ce que je ressens. Par contre, faut pas me demander de garder les enfants des autres, ils puent, pleurent... :roll: :lol:
1834
Merci à tous pour vos messages !

Pour résumer, il suffit de faire un enfant pour devenir père quoi ! :lol:

Je plaisante mais il y a un peu de ça...

Bon, ça a plutôt tendance à me rassurer quelque part que même
des femmes puissent ressentir aussi ce genre de malaise existentiel !

Comme pour Moune, certainement que c'est une rencontre qui peut
faire évoluer sur ce sujet, qui peut faire naître en nous cette envie.
Et puis, on dit toujours que le rapport que l'on a avec les enfants en
général n'a rien à voir avec celui que l'on a avec ses propres enfants.

Être plus compatissant avec moi-même Lili ?
Hum, ça me semble une piste trrrrrès intéressante aussi !
Enfin, être plus honnête aussi serait un bon complément !

Merci encore pour les réponses. ;)



Et en attendant le divin enfant PierreLyon, tu me conseilles quoi comme race ?! :lol:
35 ans Paris 2570
Ton témoignage Cleophis m'interpelle car c'est justement la question que je me pose : Mon envi d'être mère naitra t-il avec mon enfant? Beaucoup le dise mais le doute est là quand même.

Si à la base je ne le veux pas cet enfant. Je veux faire plaisir à mon conjoint, je cède. Il nait et là patatras, je ne ressens rien. :?
Et ben, je ne suis pas dans la mouise! Quel avenir aura cet enfant non voulu? Je ne veux en aucun cas infligé ça à un enfant qui n'a pas demandé à naitre.

Beaucoup dise que je suis egoïste de ne pas vouloir faire d'enfant. Ben au contraire, il est plus egoïste à mon sens de faire un enfant car c'est dans la logique des choses et en définitif ne pas l'"aimer", et donc prendre le risque que cet enfant soit malheureux.

En tout cas Cleophis, c'est super ce qui t'es arrivé. Ta fille t'apporte beaucoup de bonheur. :P
3923
Alors là, vu que je ne veux même pas de chien...

Pas trop mon truc d'agir et de réfléchir aux conséquences seulement après...
37 ans Campagne poitevine 2227
J'ai super envie d'avoir des enfants, une envie vraiment... viscérale.
Mon mari, je l'ai toujours senti un peu moins chaud... jusqu'à il y a peu de temps. On en a discuté et il a finalement avoué qu'en fait, il ne serait probablement jamais vraiment prêt, qu'il aurait toujours peur et que, si ça ne tenait qu'à lui, peut-être qu'il n'aurait jamais d'enfant, parce que justement, il n'a pas cette envie "dans sa chair". Il dit que malgré tout, l'envie est là, mais que tant qu'il ne sera pas devant le fait accompli, il continuera à avoir peur.
Du coup, bon, on a décidé de s'y mettre ;) Et depuis qu'on a pris cette grande décision, je sens bien qu'il s'y fait tout doucement, je le sens un peu plus serein. Je crois que le fait de lui dire aussi que, même si j'en avais très envie, ça me faisait quand même peur, ça l'a rassuré un peu.

J'ai une amie (maman depuis peu) qui m'a dit très justement "c'est normal de se poser plein de questions et d'avoir peur, c'est l'inverse qui serait étrange". Je suis tout à fait d'accord avec ça...
1834
Noplacetohide, c'est exactement comme ton mari que je t'ai
toujours imaginé la forme que ça pouvait prendre chez moi !

Je sais pas si c'est bien, mais bon...

Ces réactions sont probablement assez répandues chez les hommes.
50 ans Out of Africa... 4355
Mi-k-l a écrit:
je ne les comprends pas,


Probablement parce que tu n'arrive pas/plus à te "souvenir" émotionnellement de tes ressentis d'enfant.

Pour ma part c'est avec ces souvenirs de ressentis d'enfant que je peux les comprendre et me sentir proche d'eux, pas avec mon "statut" d'adulte. ;)

Après pour ce qui est de la peur ou le non désir d'avoir des enfants, c'est personnel à chacun
B I U


?>