MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Est-ce possible de maigrir de 50 kilos avec le sport ?

G
35 ans 744
Désolée pour ce titre un peu "choc" et surtout "vendeur", mais c'est une question qui m'interpelle depuis déjà plusieurs mois.

J'ai lu des témoignages de personnes en surpoids manifeste (au moins  
20 ou 30 kilos de trop) sur d'autres forums et il y en avait un (je ne retrouve plus le sujet, c'était sur 123maigrir.com) qui racontait avoir perdu plus de 50 kilos en quelques mois, en passant d'environ 150 kilos à moins de 100, rien qu'en faisant du sport (en gros, deux heures de vélo d'appartement par jour) et sans faire de régime particulier (seulement en faisant attention à ne pas trop manger) et il y a un site web d'une personne qui raconte comment avoir perdu 20 kilos avec le sport, sans se priver de rien, ici : http://richard.geneva-link.ch/maigrir2.html

Alors, je m'interroge : est-ce que c'est vraiment fiable comme témoignages ou c'est comme ceux qui se vantent d'avoir perdu 40 kilos en un mois avec tel régime miracle, avec toutes les conséquences négatives qui s'ensuivent ?

Sachant que ce sont tous les deux des hommes (pour les seuls témoignages que j'ai trouvés), est-ce que ça s'applique aussi aux femmes, ou il y a des différences ?

Est-ce vraiment durable sur le long terme (à condition de ne pas arrêter totalement le sport, ce qui est bien sûr évident) ?

On voit tellement d'histoires sur les régimes qui échouent à hauteur de 95%, mais je n'ai pas vu grand-chose sur les pertes de poids importantes liées à une activité physique soutenue (voir très soutenue). Qui pourrait apporter son point de vue sur la question ?

Juste pour savoir si ça vaut vraiment le coup que j'enfourche mon vélo d'appartement et qu'à terme, j'arrive à perdre du poids rien qu'avec :)
48 ans 176
je dis OUI, mais pas en 6 mois.
mon expérience :
je suis passée de 125 au 69 kgs
en 2 ans 1/2
grâce à 2 facteurs :

- REEQUILIBRAGE ALIMENTAIRE
- DU SPORT QUOTIDIEN, MINIMUM 1H à 2H

mais sans le rééquilibrage alimentaire, le sport m'aurait sans doute aidé à me raffermir, pas à maigrir autant.
Parce que si nous savions REELLEMENT bien faire un régime, personne d'entre nous ne serait "gros". Si cela loupe, c'est justement parce qu'on n'est pas spécialiste.
Et le rééquilibrage alimentaire m'a permis de prendre conscience que "j'avais tout faux"... Je supprimais tous les féculents pour les compenser par des laitages/fromages...

voilà, j'espère avoir répondu à ta question;
838
J'ai perdu beaucoup de poids en faisant du sport....j'allais courir tous les matins....1/2 heure, puis une heure , puis deux , puis trois :?
la perte de poids était tres rapide, j'étais euphorique d'autant que le sport avait sur moi un effet coupe faim.
Le piège c'est que ( les gens qui courent ne me contrediront pas ) le sport agit parfois comme une drogue (quand on pratique un sport d'endurance , on libère des endorphines qui sont, on va dire des hormones du bonheur)et plus on en fait plus on a envie d'en faire.Il faut dire que la transformation est spectaculaire .
Mais bon, à force d'exces un jour je suis restée bloquée, plus moyen de courir et à peine de marcher :verdict :périostite, ce sont les membranes qui entourent les os qui se décollent (les tibias dans mon cas) et la douleur est terrible.
Les conséquences: j'ai du arrèter totalement le sport et je n'ai rien pu faire pour les 30 kilos que j'ai pris en 6 mois, sans compter le moral aux 36emes dessous qui va avec.
Si j'ai un conseil à donner c'est de faire du sport oui, c'est indispensable mais avec modération, sinon ça peut être la cata, faites pas la même bétise que moi :(
(je vais reprendre le sport après un an et demi d'arret mais dans une salle et bien encadrée ...j'ai quand même la trouille que la douleur se réveille :? )
biz :)
48 ans 176
C'est vrai, j'ai eu le même soucis que toi : je suis devenue accro, des heures à passer en salle de gym, etc...
et des douleurs ensuite... et surtout les insomnies tant j'étais "bien" après le sport le soir : j'aurais pu aller en boite, mais certainement pas dormir !!!

mais depuis j'ai repris un rythme plus léger : j'y vais 3 fois par semaine, 1H, et le dimanche, nous faisons une longue balade en vélo en famille (30km)... ca permet de maintenir le poids perdu, tout en restant raisonnable et en vivant aussi pour autre chose que le sport
G
35 ans 744
Merci pour vos réponses et surtout pour vos témoignages.

Ceci dit, il y a une chose que j'ai encore du mal à comprendre : comment peut-on devenir "drogué" du sport ? :shock:
Je n'ai jamais fait assez de sport pour aimer ça et avoir envie de continuer, mais comment ressent-on cet effet qui nous pousse à continuer ? Est-ce que ça influe sur le moral, les compulsions ? (plus du tout envie de sucreries, par exemple). En combien de temps s'installerait cette "dépendance" du sport ?
42 ans 17521
chou22 a écrit:

Mais bon, à force d'exces un jour je suis restée bloquée, plus moyen de courir et à peine de marcher :verdict :périostite, ce sont les membranes qui entourent les os qui se décollent (les tibias dans mon cas) et la douleur est terrible.


juste une précision : la périostite est une inflammation de la surface externe de l'os (périoste), causée par la trop forte sollitation des muscles et vaisseaux qui sont raccordés directement sur l'os... il ne s'agit pas d'une membrane qui se décolle... ;)
L
31 ans paris 9
Coucou a toi
C'est certain que tu peux perdre du poid en faisant du sport mais il est necessaire de l'associé a une alimentation saine pour que ca soit efficace.
Le sport ne fais pas perdre obligatoirement du poid car tu prends en muscle mais tu affine ta silouhete.
Allez bon courage a toi moi j'ai perdu presque 30 kg avec ca c'est la meilleur des recettes pasqu'on prend de bonne habitude :D
gros bisous
51 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
Glyss a écrit:
Merci pour vos réponses et surtout pour vos témoignages.

Ceci dit, il y a une chose que j'ai encore du mal à comprendre : comment peut-on devenir "drogué" du sport ? :shock:
Je n'ai jamais fait assez de sport pour aimer ça et avoir envie de continuer, mais comment ressent-on cet effet qui nous pousse à continuer ? Est-ce que ça influe sur le moral, les compulsions ? (plus du tout envie de sucreries, par exemple). En combien de temps s'installerait cette "dépendance" du sport ?



je crois avoir compris que la pratique du sport provoque la production d'endorphine (hormones dites du plaisr ;) ) mais la dependance est certainement quelque chose de tres personnel
et malheureusement je ne pense pas que la pratique du sport ai un effet sur les compulsions alimentaires qui sont plus un probleme psychologique
838
Cocagne a écrit:
Glyss a écrit:
Merci pour vos réponses et surtout pour vos témoignages.

Ceci dit, il y a une chose que j'ai encore du mal à comprendre : comment peut-on devenir "drogué" du sport ? :shock:
Je n'ai jamais fait assez de sport pour aimer ça et avoir envie de continuer, mais comment ressent-on cet effet qui nous pousse à continuer ? Est-ce que ça influe sur le moral, les compulsions ? (plus du tout envie de sucreries, par exemple). En combien de temps s'installerait cette "dépendance" du sport ?



je crois avoir compris que la pratique du sport provoque la production d'endorphine (hormones dites du plaisr ;) ) mais la dependance est certainement quelque chose de tres personnel
et malheureusement je ne pense pas que la pratique du sport ai un effet sur les compulsions alimentaires qui sont plus un probleme psychologique


psychologique oui mais on sait aussi que les compulsions sont souvent liées au moral et à l'état d'esprit...
Ceci impliquant celà...je peux assurer que le sport (comme je le pratiquais ) influait énormément sur mon moral et mon énergie et donc sur mes compulsions alimentaires
48 ans 176
Je sais que ca peut paraitre surprenant de devenir "accro" du sport, pour des personnes, comme moi auparavant, le fuyait comme la peste...
et là, 2 jours sans sport, je ressents comme un manque.
Manque de pouvoir s'extérioriser par exemple, c'est un bon exercice pour déstresser, on se sent "zen" après.

J'ai eu la chance d'être prise en main par un ancien pompier professionnel, super dynamique, et qui m'a beaucoup boosté.
c'est grâce à lui que j'en suis arrivée là, comme je l'ai dit sur d'autre posts, en commençant doucement par de l'aquagym, mais régulièrement, puis en passant à du renforcement musculaire, puis à des choses plus "hard" comme le step, l'aérobic, etc

mais pour ces choses plus "hard", il vaut mieux déjà avoir perdu du poids, pour éviter de trop solliciter les articulations.

Et surtout pas s'écoeurer en faisant 2H de sport un jour, et ne plus y retourner ensuite.
Mieux vaut un peu moins, mais régulièrement.

Il faut voir le sport plus comme faisant partie d'une hygiène de vie..
1301
fut une epoque ou je fesais 4 sport par jour tous les jours sauf le dimanche ou j'en fesais "que " 2 alors oui c clair je me sentais super bien, j'etais toujours en forme, bon moral, bon physique.

j'en etais tres accro car ce la me fesait un bien fou, je ne me rappele pas particulierement d'avoir eu mak ou que ce soit, mis a part mes abdos hyper douleureux un jour apres avoir franchement trop forcé dessus.

j'ai aucun regrets mis a part celui d'avoir arreté et oui a l'epoque moi poids etait tout a fait correct, ceci dit mes progres je les voyais sur la feuille de performance de mon club et pas sur la balance :)

si aujourd'hui j'aurais le courage necessaire pour sortir de chez moi tous les jours y aller, j'irais c'est sure!
34 ans 4422
Chou, ton témoignage m'a... wow ! impressionnée !
Je n'ai pas été droguée du sport autant que toi, mais j'ai aussi du freiner apres une blessure à répétition. Mon copain m'a envoyée chez le doc, et j'ai été sans sport pendant 3 mois. (rien du tout comparée à toi!). Pour moi ca a été un bonheur de prendre soin de mon corps différement (kiné etc).
J'ai repris le sport avec la peur au ventre d'etre blessée de nouveau. Et j'ai découvret qu'on pouvait faire du sport autrement, sans forcer. C'est tout nouveau tout beau pour moi. Je crois que j'apprécie encore plus, je me sens bien. Bien sur le bien être n'est pas aussi fort qu'apres 1h ou 1h1/2 de course. Mais je sais vraiment que je me fais du bien pour de vrai !

Bref, reprends en doucement et sous l'oeil d'un bon doc, je te souhaite plein de plaisir. ;)

Glyss,, ahh, ca t'épate, pas vrai !! Hihi, mais on rigole pas, c'est sérieux, je crois vraiment qu'être drogué du sport peut être mauvais pour la santé (et les jambes de Chou :roll: )
37 ans Ici et là-bas 3402
Glyss a écrit:

Est-ce vraiment durable sur le long terme (à condition de ne pas arrêter totalement le sport, ce qui est bien sûr évident) ?

On voit tellement d'histoires sur les régimes qui échouent à hauteur de 95%, mais je n'ai pas vu grand-chose sur les pertes de poids importantes liées à une activité physique soutenue (voir très soutenue). Qui pourrait apporter son point de vue sur la question ?

Juste pour savoir si ça vaut vraiment le coup que j'enfourche mon vélo d'appartement et qu'à terme, j'arrive à perdre du poids rien qu'avec :)



Salut Glyss, si ça peut t'eclairer voilà mon témoignage:
Il y a trois ans j'ai rencontré mon amoureux sur le net, 400km nous séparaient donc j 'ai pris un billet de train et avec quelques euros en poche je l'ai rejoint. On s'est trouvé un appart et j'ai pris le premier job que j'ai trouvé, plongeuse+femme de ménage dans un restau. Résultat, 20kg en moins en 6 mois sans modifier mon alimentation, enfin, je mangeais en quantités moindres car j'étais crevée et je n'avais pas la force de manger ni même l'envie d'ailleurs... Je ne grignotais plus, sauf pendnat mes jours de repos... De 124kg je suis passée à 105kg...
Enfin voilà, bien évidement aujourd'hui je pèse 140kg... enfin, 139, je tiens à ce kilo que je n'ai pas encore pris :lol: Mais j'ai tout arrêté...
38 ans 2883
Pendant un an, j'ai fait pas mal de sport: basket, badminton et muscu pour completer tout ça.
Je n'ai pas perdu de poids pendant cette année là, pas du tout, par contre, je me sentais au top physiquement, pas fatiguée, bon moral.
Mais bon, j'avais l'impression d'être un poteau: bonnes cuisses, bras costauds, pas de taille marquée: j'étais musclée de partout.
Et puis j'avais de moins en moins de temps à consacrer à mes amis, je courrais toujours entre le sport, les cours, et les autres activités.

Aprés, j'ai arrété quasi tout le sport (changement de ville, d'établissement, j'ai tout changé).
Là, mon corps s'est modifié encore: j'ai eu l'impression que mes bras, ma taille, mes épaules s'affinaient, et ce que je perdais là descendait dans mes fesses, mes cuisses, ma poitrine: je suis devenue plus féminine, mais plus grassouillette, aussi, et moins en forme que précedemment.

Depuis quelques temps, je recommence le sport à petite dose: pour garder la forme, completer mes efforts alimentaires, mais pas pour redevenir le tronc que j'étais.
28 ans Toulon 21
Il y a une fille dans ma classe qui a perdu 48 kg en moins d'un an.
D'apres ce qu'on m'a dit elle s'est mis a fond dans le fitness et la muscu mais je sais pas comment ça se passait niveau alimentation :?
B I U


Discussions liées