MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Ma FC a 10 semaines de grossesse

31 ans 423
Bonjour,

je suis contente enfin si je puis dire de trouver cette rubrique car bien sûr c'est quelque chose qui est loin d'être joyeux, contente plutôt dans le sens de pouvoir  
trouver et surtout oser en parlé avec des personnes capable de me comprendre chose que jusque là je n'ai pas réussis a faire mis a pars avec mon mari, comme si c'était honteux ou tabou dans notre société ? Je ne sais pas..

Pour vous expliquez mieux depuis deux ans et demi avec mon mari nous essayons d'avoir notre premier enfant, ça duré en long en large car 6 mois après avoir pris notre décision d'avoir un enfant j'ai perdu ma maman et je suis tombé en dépression donc pas vraiment en condition pour la conception de bébé, mais en ce début d'année je commençais a allé mieux psychologiquement, a me remettre du décès de ma mère et surprise courant mars 2011 nous apprenons que je suis enceinte, nous avons mis du temps a le voir car je n'y croyais plus vraiment, les symptômes : 2 kg de pris alors que mon poids était stabilisé et de grosses fringale, un retard de règles aussi mais ça je ne m'y suis pas vraiment fiée car il y a quelques années je n'avais plus de cycles régulier donc j'ai tout simplement pensais que ça recommencer bon suite a tout ça mon mari doute et m'achète un test de grossesse, effectivement je l'étais et de 7 semaines déjà !

Suite a ça les rendez vous s'enchainent médecin, gynécologue, ma gynécologue me redirige vers une échographiste pour daté plus précisément ma grossesse car celle ci est seulement équipé de vieux matériel, elle m'a fait une échographie de contrôle, par le ventre elle ne voit rien donc décide de passer par voie vaginale et là je la trouve soudainement étrange mais ne me dit rien donc je tique mais garde tout de même espoir de m'être juste monter la tête sur sa réaction, quelques semaines plus tard j'ai rendez vous avec l'échographiste, qui sont particulièrement long a obtenir, donc première échographie officielle et là la nouvelle tombe, la grossesse c'est arrêter a 10 semaines alors que je devais être a 12 semaines lorsque je passe celle ci, la première et dernière image que j'ai de mon bébé c'est celle d'un fœtus mort, je suis alors effondré et mon corps me dégoute car depuis deux semaines j'ai l'impression que mon corps est un cercueil, oui car je ne l'ai pas perdu naturellement, il a fallu se rendre a l’hôpital où ils n'ont pu me prendre qu'une semaine après dans leur clinique de jour ou j'ai subis une aspiration de l'utérus sous anesthésie générale car la grossesse est trop avancé pour que je puisse le faire par voie médicamenteuse.

J'ai vraiment très mal vécu cette première expérience, mon mari essaie de me remonter le moral en me disant que c'est la nature, qu'il vaut sûrement mieux ça qu'avoir un enfant qui aurait pu avoir de lourde complication mais je ne peux pas m'empêcher de culpabiliser, de me demander si je n'ai pas fait quelque chose de mal a un moment donné, de tout remettre en question car j'ai également arrêter de fumé radicalement du jour au lendemain dès lors que j'ai appris que j'étais enceinte, pensant bien faire, j'ai également demandé a mon médecin s'il n'était pas possible d'obtenir des patch afin de m'aider, il m'a dit que non il fallait que je fasse seulement avec ma volonté, chose que j'ai faites mais le jour où je me suis fais opérer j'ai tout de même vu des affiches comme quoi il existe des patchs pour les femmes enceinte, trop tard mais je m'en veux car je n'arrête pas de lire maintenant que lorsqu'on est enceinte il ne faut pas arrêter aussi brutalement mais plutôt diminué sa consommation car cela engendre beaucoup de stress qui n'est pas bon pour le bébé mais comme mon médecin ne m'avais rien dit par rapport a mon choix, je pensais bien faire, je ne sais pas si c'est une raison de ma fausse couche et ne le saurais probablement jamais car il peut y avoir des tas de raison mais le ressentis que j'ai a l'heure actuelle c'est de ne pas avoir était bien entouré médicalement par le manque de conseil et d'analyse, quand on est néophyte en la matière on se retrouve vraiment bête et perdu, durant ma grossesse j'ai également fait ma première sciatique qui a durée trois semaines, auquel mon médecin ne m'a rien prescrit pour me soulager, pas même de séance de kiné si ce n'était des médicaments qu'il pouvait me donner.

Tout ceci c'était il y a un mois et demi, je commence seulement a accepté l'idée de reprendre les essaies bébés tout en ayant d'énorme peur que ça recommence, a savoir si je saurais le supporter une deuxième fois, j'ai décidé de tout reprendre a zéro de changer de médecin généraliste ainsi que de gynécologue et de prendre les rendez-vous prochainement mais tout est tellement chamboulé dans ma tête, je me demande par quoi je dois commencé et quels questions je dois poser, également vis a vis de ma pilule que j'ai dû reprendre après mon aspiration de l'utérus prescrite par le gynécologue de l’hôpital pour me récréer un cycle, j'ai arrêtais celle ci lundi et je ne devrais pas tarder a avoir mes règles, je sens que mes ovaires me travaillent mais combien de temps doit on attendre après avoir arrêter la pilule pour reprendre les essaies bébés ? On m'a également prescrit de l'acide folique afin d'éviter les malformations du tube neurale, 4 semaines avant la conception et pendant les 8 premières semaines de grossesse.

Tout ça pour dire que c'est un choc terrible car nous nous projetions déjà, que l'idée de devenir maman après tout les évènements que vous avons traversé ces dernières années me remonter le moral, c'était enfin une bonne nouvelle pour nous, bonne nouvelle qui fût de courte durée. Je suis encore assez chamboulée par tout ça, je me demande si je dois reprendre les essaies ou encore attendre, j'ai peur de me finir par me fermer complètement a cette idée et ne plus vouloir recommencer avec la crainte que ça se reproduise en sachant pas comment je m'en remettrais...

Dans tout les cas je souhaite beaucoup de courage aux mamans ainsi qu'aux papas pour qui c'est également un choc et qui passe par cette mauvaise épreuve, car vraiment il en faut !
31 ans Plus loin vers l'ouest 3057
Je suis vraiment desole pour vous, c'est une épreuve difficile qu'il faut surmonter tant bien que mal.
Tout ce que tu ressens et toutes les questions que tu te pose je connais, j'y suis passé en 2007.
Tu n'as pas a t'en vouloir, tu n'y peux rien, c'est dur a encaisser cependant.

Nous avons commencés les essais bébé en juin 2007, nous avons déménagé en octobre de la même année et le lendemain je faisais ma fausse couche, je ne savais pas que j' étais enceinte sinon je n'aurai pas porté des choses aussi lourdes. Donc quand tu parles culpabilité je vois tres bien ce que c'est.
Depuis toujours pas de bébé mais on garde espoir puisque finalement ça a pris une fois.

Ca peut etre long pour sortir là tete de l'eau mais on y arrive.

pour ma part il m'arrive de penser a cet enfant qui aurait du naitre et qui aurait 3 ans aujourd'hui, mais j'évite de m'attarder.

Il faut du courage et je vous en souhaite pour surmonter cette épreuve :kiss:
36 ans paris 1304
ton arret du tabac n'est pas la cause de ta fc
ne culpabilise pas tu n'y es pour rien
je suis passée par la aussi
au mem stade que toi bébé envolé depuis 15 jours et le corps qui le " garde " curetage car moi je voulais pas voir l'embryon ca m'aurait demoli... deja voir ce foetus immobile sur l'ecran de l'echo et ce silence de plomb car pas de battement de coeur... c'etait affreux :cry:

prends bien ton acide folique et laisse faire les choses ;) ne te protege pas d'une grossesse faites des calins sans arriere pensée et dis toi que la foudre tombe rarement deux fois au meme endroit

apres ma fc j'ai eu deux beaux garcons en pleine santé qui ont un an d'ecart
j'ai eu peur aussi au debut de ma grossesse mais qq part " on a pas le choix "
sinon on fait une croix sur son desir d'enfant tu vois ce que je veux dire? ;)

malheureusement pour la sciatique enceinte a part des séances d'ostéopathie rien a faire :(

surtout enleve toi de la tete que tu as mal fait qq chose je t'asure que NON
ton mari a raison c'est triste mais il y avait un probeleme et la nature a stoppé le devellopement de cet embryon car aurait eu trop de problemes ou n'aurait pas été viable simplement

hesite pas a aller consulter ou sur les fofo pour lire des histoires comme les tiennes savoir qu'on est pas seule malheureusement y a bcp de mamanges ben ca fait du " bien "" part d'etre comprise... dans l'entourage les gens sont maladroits et souvent n'en parlent pas par peur de nos réactions alors que nous on voudrait parler de cette perte de cette projection dans l'avenir de notre vision des choses...

courage et deculpabilise je te souhaite un beau ++++ très vite ( ici suis retombée enceinte 4 mois apres mon curetage)
85
Je suis désolée pour ta FC, mais il ne faut baisser les bras.
Je comprends que cette épreuve est très difficile à vivre pour toi, mais il faut aller de l’avant.
Tu vas toujours te poser des questions, ça tu ne peux pas t’empêcher, mais il ne faut pas faire un blocage sur ça.
Je dis ça, mais je suis pareil que toi…
« Il n’y a pas d’activité cardiaque »…ça raisonne toujours dans ma tête, alors qu’a la radio, j’avais l’impression d’entendre le cœur du bb.
36 ans mantes la ville(78) 4522
la peur n 'évite pas le danger , et si tu veux un bébé tu va être obliger de passer par l 'angoisse de la fc en début de grossesse , de plus la fc est très souvent un" bien" car l 'embryon n 'est pas viable .bonne chance
37 ans Campagne poitevine 2227
J'ai découvert la semaine dernière que je portais un œuf clair, alors je comprends assez bien ta détresse, même si, dans mon cas, il n' avait pas d'embryon mais juste un œuf vide. Mais quand on se fait une joie et qu'on se projette déjà avec un bébé dans les bras, c'est dur à encaisser.
La seule chose que je peux dire pour te consoler, c'est exactement ce qu'on m’a dit il y a quelques jours : la nature est bien faite. Tu n'as pas à culpabiliser, car tu n'as sans doute aucune responsabilité dans ce qui vous arrive, ça arrive et c'est tout, la nature fait un "tri" et "rejette" ce qui était anormal, ce qui n'aurait pas pu se développer correctement.
Le 2ème point, c'est que, même si cela a pris du temps, tu es tombée enceinte, donc cela veut dire que la machine fonctionne... et qu'elle fonctionnera encore. Pour l'éventualité d'une nouvelle grossesse, cela varie sans doute d'une femme à l'autre, mais le plus important est sûrement de le "sentir", d'être prête. Ma sœur (qui a eu des grossesses de rêve) m'a dit que dans tous les cas, je n'arrêterais jamais d'avoir peur, dès le moment où je serais à nouveau enceinte. A chaque écho, chaque examen, j’aurais l’appréhension car on veut plus que tout que le bébé aille bien. Finalement, je pense que c’est aussi inscrit dans la démarche qui fait qu’on devient mère…
Je te souhaite plein de courage dans cette épreuve. Et reviens en parler sur le forum dès que tu en ressens le besoin…
31 ans 423
C'est vrai que d'être tombé enceinte malgré ce qui est arrivé est tout de même encourageant depuis les années que l'on essayait donc on peut déjà enlevé la stérilité a tout ça.

Je vous remercie toutes pour vos messages de soutiens, de se sentir comprise par des personnes qui sont passés par la même chose ça fait franchement du bien.
28 ans 31
Brok a écrit:
Bonjour,

je suis contente enfin si je puis dire de trouver cette rubrique car bien sûr c'est quelque chose qui est loin d'être joyeux, contente plutôt dans le sens de pouvoir trouver et surtout oser en parlé avec des personnes capable de me comprendre chose que jusque là je n'ai pas réussis a faire mis a pars avec mon mari, comme si c'était honteux ou tabou dans notre société ? Je ne sais pas..

Pour vous expliquez mieux depuis deux ans et demi avec mon mari nous essayons d'avoir notre premier enfant, ça duré en long en large car 6 mois après avoir pris notre décision d'avoir un enfant j'ai perdu ma maman et je suis tombé en dépression donc pas vraiment en condition pour la conception de bébé, mais en ce début d'année je commençais a allé mieux psychologiquement, a me remettre du décès de ma mère et surprise courant mars 2011 nous apprenons que je suis enceinte, nous avons mis du temps a le voir car je n'y croyais plus vraiment, les symptômes : 2 kg de pris alors que mon poids était stabilisé et de grosses fringale, un retard de règles aussi mais ça je ne m'y suis pas vraiment fiée car il y a quelques années je n'avais plus de cycles régulier donc j'ai tout simplement pensais que ça recommencer bon suite a tout ça mon mari doute et m'achète un test de grossesse, effectivement je l'étais et de 7 semaines déjà !

Suite a ça les rendez vous s'enchainent médecin, gynécologue, ma gynécologue me redirige vers une échographiste pour daté plus précisément ma grossesse car celle ci est seulement équipé de vieux matériel, elle m'a fait une échographie de contrôle, par le ventre elle ne voit rien donc décide de passer par voie vaginale et là je la trouve soudainement étrange mais ne me dit rien donc je tique mais garde tout de même espoir de m'être juste monter la tête sur sa réaction, quelques semaines plus tard j'ai rendez vous avec l'échographiste, qui sont particulièrement long a obtenir, donc première échographie officielle et là la nouvelle tombe, la grossesse c'est arrêter a 10 semaines alors que je devais être a 12 semaines lorsque je passe celle ci, la première et dernière image que j'ai de mon bébé c'est celle d'un fœtus mort, je suis alors effondré et mon corps me dégoute car depuis deux semaines j'ai l'impression que mon corps est un cercueil, oui car je ne l'ai pas perdu naturellement, il a fallu se rendre a l’hôpital où ils n'ont pu me prendre qu'une semaine après dans leur clinique de jour ou j'ai subis une aspiration de l'utérus sous anesthésie générale car la grossesse est trop avancé pour que je puisse le faire par voie médicamenteuse.

J'ai vraiment très mal vécu cette première expérience, mon mari essaie de me remonter le moral en me disant que c'est la nature, qu'il vaut sûrement mieux ça qu'avoir un enfant qui aurait pu avoir de lourde complication mais je ne peux pas m'empêcher de culpabiliser, de me demander si je n'ai pas fait quelque chose de mal a un moment donné, de tout remettre en question car j'ai également arrêter de fumé radicalement du jour au lendemain dès lors que j'ai appris que j'étais enceinte, pensant bien faire, j'ai également demandé a mon médecin s'il n'était pas possible d'obtenir des patch afin de m'aider, il m'a dit que non il fallait que je fasse seulement avec ma volonté, chose que j'ai faites mais le jour où je me suis fais opérer j'ai tout de même vu des affiches comme quoi il existe des patchs pour les femmes enceinte, trop tard mais je m'en veux car je n'arrête pas de lire maintenant que lorsqu'on est enceinte il ne faut pas arrêter aussi brutalement mais plutôt diminué sa consommation car cela engendre beaucoup de stress qui n'est pas bon pour le bébé mais comme mon médecin ne m'avais rien dit par rapport a mon choix, je pensais bien faire, je ne sais pas si c'est une raison de ma fausse couche et ne le saurais probablement jamais car il peut y avoir des tas de raison mais le ressentis que j'ai a l'heure actuelle c'est de ne pas avoir était bien entouré médicalement par le manque de conseil et d'analyse, quand on est néophyte en la matière on se retrouve vraiment bête et perdu, durant ma grossesse j'ai également fait ma première sciatique qui a durée trois semaines, auquel mon médecin ne m'a rien prescrit pour me soulager, pas même de séance de kiné si ce n'était des médicaments qu'il pouvait me donner.

Tout ceci c'était il y a un mois et demi, je commence seulement a accepté l'idée de reprendre les essaies bébés tout en ayant d'énorme peur que ça recommence, a savoir si je saurais le supporter une deuxième fois, j'ai décidé de tout reprendre a zéro de changer de médecin généraliste ainsi que de gynécologue et de prendre les rendez-vous prochainement mais tout est tellement chamboulé dans ma tête, je me demande par quoi je dois commencé et quels questions je dois poser, également vis a vis de ma pilule que j'ai dû reprendre après mon aspiration de l'utérus prescrite par le gynécologue de l’hôpital pour me récréer un cycle, j'ai arrêtais celle ci lundi et je ne devrais pas tarder a avoir mes règles, je sens que mes ovaires me travaillent mais combien de temps doit on attendre après avoir arrêter la pilule pour reprendre les essaies bébés ? On m'a également prescrit de l'acide folique afin d'éviter les malformations du tube neurale, 4 semaines avant la conception et pendant les 8 premières semaines de grossesse.

Tout ça pour dire que c'est un choc terrible car nous nous projetions déjà, que l'idée de devenir maman après tout les évènements que vous avons traversé ces dernières années me remonter le moral, c'était enfin une bonne nouvelle pour nous, bonne nouvelle qui fût de courte durée. Je suis encore assez chamboulée par tout ça, je me demande si je dois reprendre les essaies ou encore attendre, j'ai peur de me finir par me fermer complètement a cette idée et ne plus vouloir recommencer avec la crainte que ça se reproduise en sachant pas comment je m'en remettrais...

Dans tout les cas je souhaite beaucoup de courage aux mamans ainsi qu'aux papas pour qui c'est également un choc et qui passe par cette mauvaise épreuve, car vraiment il en faut !


Ton témoignage m'a beaucoup touché! Je te souhaite beaucoup de courage pour affronté ça, j'ai fais la mienne il y a un peu plus de 7 mois maintenant parfois c'est toujours dur mais "j'arrive" mieu à gérer la chose maintenant, et surtout personnelement de perdre notre bébé, ça nous à permis de nous rapprocher puissance 20000 ! On est vraiment accrocher, et plus que jamais sûr de notre couple ! Bon courage et toutes celles et tout ceux qui traversent cette très très dur épreuve !
45 ans 4
Bonjour,

En 10 ans, j'ai été huit fois enceinte.
J'ai eu une fille.

La première fausse couche (2001) fut très très douloureuse. Même si c'était un oeuf clair on se pose des questions.
J'ai rencontré une psychologue qui m'a aidé.
Deux autres suivirent la même année.
L'année suivante j'ai à nouveau été enceinte. J'ai eu un suivi très poussé par l'hôpital. A la fin de la grossesse, j'ai eu quelques complications qui ont amené mon gynécologue à me transférer vers un hôpital plus "performant", qui pouvait accueillir un enfant en néonatologie. Là aussi un super accueil et ma fille est née prématurément (au début du neuvième mois) ; elle faisait moins de deux kilos.
Pendant trois ans, j'ai porté un stérilet (la pilule m'a donné quelques kilos !). Au bout de trois ans, je fais enlever le stérilet.
Nouvelles grossesses. Nouvelles fausses couches.
Des oeufs clairs, mais aussi des embryons.
Le plus dur fut de supporter les curetages. Mais chaque fois je me suis fait aider.

Depuis, trois ans, rien ne se passe. Je me fais peut-être un peu vieille ; pour compliquer l'affaire, j'ai une incompatibilité de rhésus avec mon mari. Peut-être qu'un jour nous aurons un autre enfant...
Mais j'ai la joie d'avoir déjà une fille. Et je peux dire "C'est moi qui l'ai fait" tellement elle me ressemble.
37 ans RP 285
ma fc c'était une semaine après mon anniversaire en 2009 : je savais que c'était une fille et nous lui avions trouvé un prénom, et aujourd'hui je la pleure encore ! et pourtant j'ai un petit garçon de presque 2 ans et demi en pleine forme et je suis enceinte de 2 mois. On ne peut pas oublier, on a peur tout le temps quand on en a vécu une, mais pas le choix, il faut en passer par là. je suis retombée enceinte tout de suite et du coup j'étais préoccupée que par cette nouvelle grossesse, ça m'a fait beaucoup de bien.
Je suis du même avis que les autres, ce n'est pas à cause de l'arrêt du tabac, ce n'est pas la peine de culpabiliser, la nature est bien faite. Maintenant que tu as arrêtée la pilule, reprend l'acide folique et laisse la nature faire...
Bon courage !
B I U


?>