MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Génération Con-sommation

S
35 ans PARIS 20
Je ne pourrais pas être aussi agressive que lui, je n’ai pas la télévision, je n'achête pas de magazines, je tente malgré la tentation, de vivre et non pas de  
survivre.

Attendez cinq minutes que je vous explique pourquoi.

Une rue, je me balade avec une amie. Un homme et une femme arrivent en face de nous, je me décale pour laisser passer l’homme qui tient une petite fille dans ses bras.
En passant à mon niveau, il dit dans un souffle « Allez, pousse toi grosse vache »
-Pardon ? La stupéfaction, c’est le mot, je reste interdite de tout mouvement.
-Ouais, casse toi gros tas, t’es pas belle, espèce de boudin, grosse vache, allez, casse toi, va te cacher.
Un doigt d’honneur, et mon amie me retiennent de lui casser la gueule.
Oui, l’injustice gratuite, la méchante bêtise gratuite m’horripile, surtout quand elle est dirigée contre moi.

Une fois calmée, je me demande pourquoi ce mec là a réagit comme ça.
Dressons un tableau psychologique du bonhomme. A peine 25 piges. Blanc, un vocabulaire restreint et une voix de taulard. Deux gosses, une femme black. Une allure de mec de cité couplé avec un fils à papa loupé.
N’a pas eu le bac, travaille certainement dans le milieu du bâtiment, plutôt petit et complexé par sa taille, il regard le foot à la télé, la star académie et sa mère pèse plus de 100 kilos. Père absent. Tête de con.
A force de voir et revoir la vie qu’il rate à la télévision, dégage t’il une haine aussi énorme pour les gens qui semblent réussir, avoir réussi, ou à même de pouvoir réussir?
Ou considère t’il comme beaucoup de gens, que je suis riche parce que je suis grosse, et que je mange sa part du gâteau dans la société ?
S’est-il fait battre par un gros méchant garçon au collège d’éducation spécialisé ?
As t’il tout simplement essayé de draguer une grosse un jour, et s’étant fait refouler rejette sa haine contre la première grosse venue ?

Je ne le saurais certainement jamais vraiment, et je n’ai pas envie de savoir ce qui fait que ce gars là en particulier semble avoir été fini à la pisse.
On ne naît pas tous dans une famille où la télévision n’a pas sa place.. Où les livres sont obligatoires et où les gros mots tendent à être exceptionnel. Mais je ne l’excuserai pas en rejetant toute la faute sur son éducation et sur ses parents.
La case manquante semble être la société, la culture dans laquelle il vit.
Paris. Ah, Paris, règne consacré de la mode, de l’apparence, des choses superficielles et inchangeables. Et, voilà la preuve flagrante d’un racisme anti-gros, et pro-connerie.

C’est bien la première fois que cela m’arrive, et je souhaiterai que ça recommence, pour pouvoir réagir avec plus de prestance et d’intelligence. En lui sortant ses quatre vérités en pleine gueule, en ne prenant pas cela les larmes aux yeux, comme si j’avais fait quelque chose de mal. Car dans ce cas là, je n’y suis pour rien. Je n’ai rien fait pour mériter ça pourrai-je dire. Je ne subis que la stupidité d’un mec, qui n’a pas d’autre référent que le bigdil dans la vie, et qui n’aura certainement jamais d’autre distraction que le foot à la télévision une fois par mois. Quoique la fréquence des matchs est plus importante aujourd’hui.

Le problème, c'est qu'à force de réagir à chaud sur ce genre de sujets, je deviens aussi conne, ou presque qu'un type comme ça, en le casant dans une toute petite case, comme lui l'a fait en m'insultant.

Il avait peut être appris une mauvaise nouvelle quelques instants auparavant, et me voilà encore en train de lui trouver des excuses...

Merde !
S
35 ans PARIS 20
Enfin, avis et réactions sont les bienvenus.
J'espère que cela ne se reproduira plus...ni pour moi, ni pour l'une ou l'un d'entre vous... *doux rêve*
36 ans 69 4262
Reaction....ben euuh alors j'ai lu ton texte que j'ai trouvé tres bien ecrit, me revoltant au fur et a mesure..etc.......et je n'ai pas repondu tout de suite esperant que qq mn de reflexion me permettrait de le faire davantage....

Et en fait je ne trouve rien à te dire.....que des banalités et des enfoncements de portes ouvertes (ca se dit "enfoncement"? non hein)...


"tu vaux mieux que lui"
"faut pas parler aux cons ca les instruit"
etc....

Je ne peux dire qu'une chose, je suis d'accord avec toi et je suis desolée que le destin ait mis un pv type sur ton chemin aujourd'hui.... :(


Je te fais un poutoux si tu veux....soupir...je sais ca change rien mais c tout ce que je peux t'apporter pour l'instant....
35 ans Manage, Belgique 277
N’a pas eu le bac, travaille certainement dans le milieu du bâtiment

euh oui ok c'est dég ce qui s'est passé.
Mais euh moi mon homme non plus n'a pas de diplome et travaille dans le bâtiment comme maçon Q1.
Je vois pas trop le rapport avec ce que tu as vécu :?
48 ans contre le mur, face à mon écran 3178
shaly a écrit:
Je ne pourrais pas être aussi agressive que lui, je n’ai pas la télévision, je n'achête pas de magazines, je tente malgré la tentation, de vivre et non pas de survivre.

:arrow: Et tu as entièrement raison.
shaly a écrit:
Blanc, un vocabulaire restreint et une voix de taulard. Deux gosses, une femme black.

:?: Là, j'avoue ne pas comprendre le rapport avec la couleur de sa femme. Développe STP, çà m'intéresse.
shaly a écrit:
A force de voir et revoir la vie qu’il rate à la télévision, dégage t’il une haine aussi énorme pour les gens qui semblent réussir, avoir réussi, ou à même de pouvoir réussir?

:arrow: C'est souvent çà hélàs qui rend les gens aigris. Il ne leur viendrait pas à l'idée que tout le monde n'est pas né avec une cuiller en argent dans la bouche et que les gens qu'ils croisent dans la rue et qui (selon leurs critères) ont "réussi", sont peut-être arrivés là où ils en sont à force de sacrifice, de travail et de persévérance. Il est tellement plus facile de se cacher derrière sa médiocrité en beuglant à tout va : C la faute de la société si j'ai la loose attitude...
shaly a écrit:
Ou considère t’il comme beaucoup de gens, que je suis riche parce que je suis grosse, et que je mange sa part du gâteau dans la société ?

:arrow: Le moyen âge a duré 1 000 ans. Certaines croyances ont la peau résistante...
shaly a écrit:
On ne naît pas tous dans une famille où la télévision n’a pas sa place.. Où les livres sont obligatoires et où les gros mots tendent à être exceptionnel.

:arrow: Non C vrai, mais çà n'empêche pas d'essayer de savoir ce qui se fait de bien ailleurs.
Qui plus est, même dans une famille où la TV trône en bonne place, les livres peuvent aussi être obligatoires. Et C encore plus frustrant quand on est enfant et que l'on veut faire comme TOUT LE MONDE. lol
shaly a écrit:
Mais je ne l’excuserai pas en rejetant toute la faute sur son éducation et sur ses parents.

:arrow: Entièrement d'accord avec toi, ce serait trop facile. Même si nos parents façonnent nos premiers pas et nous donnent les bases, il ne nous est pas interdit, arrivé à l'âge adulte de développer notre curiosité intellectuelle et d'aiguiser notre appétit de connaissances.
Rien ne nous empêche non plus de nous ouvrir aux autres et de rectifier le tir si on s'aperçoit qu'on n'est qu'une boule de haine. Mais encore faut t'il en être conscient.
shaly a écrit:
La case manquante semble être la société, la culture dans laquelle il vit.
Paris. Ah, Paris, règne consacré de la mode, de l’apparence, des choses superficielles et inchangeables. Et, voilà la preuve flagrante d’un racisme anti-gros, et pro-connerie.

:arrow: Voir ma question sur le fait que tu juges utile de signaler la couleur de sa femme.
shaly a écrit:
C’est bien la première fois que cela m’arrive, et je souhaiterai que ça recommence, pour pouvoir réagir avec plus de prestance et d’intelligence. En lui sortant ses quatre vérités en pleine gueule, en ne prenant pas cela les larmes aux yeux, comme si j’avais fait quelque chose de mal.

:arrow: Dans son K, le doigt d'honneur était il me semble la seule réponse appropriée. Je parle d'expérience. Une femme en tailleur qui fait un doigt d'honneur à un malotru çà a toujours son petit effet garanti. ;)
Et puis, aurait-il seulement compris le quart des mots que tu aurais formulés? Je n'en suis pas sûre.
shaly a écrit:
Merde !

:arrow: Amen !!!! :lol: :lol: :lol:
13610
Eh ben, que dire?
Je sais pas trop en fait, je me dis juste que c'est qu'un pauvre mec qui à la limite peu juste réussir à me faire pitié...
M
35 ans 3727
Ambre208 a écrit:
Eh ben, que dire?
Je sais pas trop en fait, je me dis juste que c'est qu'un pauvre mec qui à la limite peu juste réussir à me faire pitié...


exactement...
P
40 ans 1611
Moonbeam a écrit:
Ambre208 a écrit:
Eh ben, que dire?
Je sais pas trop en fait, je me dis juste que c'est qu'un pauvre mec qui à la limite peu juste réussir à me faire pitié...


exactement...


D'accord aussi... a force de penser aux raisons qu'il a eu de te parler comme ça (qui, quelqu'elles soient, n'ont aucun interet tellement elles doivent etre tristes), il y a quand meme quelques idees reçues qui s'infiltrent dans ton propre raisonnement, et qui ne sont pas tres adequates non plus :roll: . Comme tu dis, ce serait dommage de tomber a son niveau, alors laisses tomber tout simplement.
C
33 ans Bordeaux 70
comme le dit très justement Paola je pense que tout simplement il faut laisser tomber ce genre de comportement parfois l'ignorance est le plus grands des maux....
X
77 ans 2365
Les préjugés que tu as sur ce bonhomme sont un peu injustifiés selon moi, tu l'as catalogué, est-ce vraiment la solution pour se sentir mieux ?

Il est con, c'est un fait, mais je ne crois pas qu'aller chercher les causes de sa connerie soit plus intelligent :cry: . On ne nait pas con, certes on le devient parfois, mais une fois qu'on l'est, on l'est, peu importe le parcours de vie, y'a des cons dans tous les milieux sociaux, et je serais même prête à parier que les plus cons ne sont pas du côté des gens les moins riches, et qu'il y en a beaucoup moins du côté de ces gens que du côté des hautes sphères de la société. (enfin, c'est qu'un avis personnel)

Une réaction à avoir, mais très peu pris au sérieux à mon avis, c'est aller faire une déposition à la police carrément. Je sais ça peut paraître peu crédible ce que je dis, voire extrême, mais y'a aucune interdiction à aller le faire, même si la police ne s'arrête pas à ça et qu'elle a toujours "d'autres choses plus importantes à faire", ça peut soulager. Car il s'agit d'une forme de racisme, du harcèlement à la limite. A croire que les gens ont besoin de se rassurer en nous confirmant ce qu'on sait depuis des lustres: oui, on est grosse, je trouve qui a pas besoin de nous le répéter sans cesse.

Je voudrais profiter de ce sujet et y greffer justement une question qui me trotte dans la tête, à propos de la connerie. J'avais l'intention d'ouvrir un sujet, hésitez pas à me dire si cette question doit faire l'objet d'un sujet à part entière.

Pourquoi certaines personnes rondes se permettent de critiquer, d'attaquer verbalement d'autres personnes du même gabarit à propos de leur poids ? :shock: Les gens qui se ressemblent auraient-ils une tendance à s'agresser verbalement l'un l'autre sur ce qui justement les fait se ressembler ? Je l'ai vécu, il n'y aurait eu qu'une seule personne qui m'aurait embêtée avec ça, direct je mettais sur le compte de la connerie, mais il y a eu d'autres personnes. La connerie est-elle donc généralisée ou est-ce autre chose? A un moment, je n'osais même plus trop m'approcher de personnes comme moi, je les ai toutes considérées comme des connes, des filles sans cervelle qui se rendent pas compte qu'on est pourtant engagées dans un même combat: les kilos. Aurais-je commis un délit de sale gueule ? Et après ces personnes s'étonnent encore que je suis agressive, que j'ai un comportement limite violent quelques fois, mais si, au moins, on m'avait dit la raison pour laquelle je souffrais d'attaques de ces gens, j'aurais pu agir, réagir autrement. Un maigre qui critique une grosse, c'est presque normal (je dis normal, mais c'est un signe d'intolérance quand même, bien qu'il s'agisse d'une situation logique je vais dire). Mais une ronde qui critique une ronde? :shock: :shock: sans compter sur le fait qu'à la fin, sans se connaître avant, finissent par créer un clan anti-moi... ZUT quoi, ça j'aimerais qu'on m'explique. Suis-je la seule à qui c'est arrivé ? A croire que c'est moi le problème dans l'histoire, mais je constate quand même qu'en vivant ailleurs, y'en a pas qui viennent m'agresser comme ces "gentilles" rondes.

Comme quoi, pour en revenir au sujet principal, y'a des cons partout, et j'ai bien l'impression que le pire qui puisse avoir c'est de se faire attaquer sur un détail physique que l'attaquant a aussi.
48 ans contre le mur, face à mon écran 3178
Doudouille,
Pour répondre à ta question, il arrive en effet que des ronds(des) "agressent" d'autres ronds(des).
Ce sont souvent des personnes mal dans leur peau qui se reconnaissent physiquement dans l'autre et qui détestent ce qu'ils voient. C leur façon à eux de briser le miroir et de chasser ainsi l'image qu'il leur renvoie.
Leur échelle de valeur est calquée sur le modèle : T gros T moche, T moche T'as pas le droit de vivre.

Mais ce n'est pas qque chose de spécifique aux ronds et rondes. Tous les groupes sociaux qui sont rejetés à un moment ou à un autre ont dans leurs rangs des individus ne s'assumant pas et qui adoptent inconsciemment ce système "d'auto défense".
La société critique mes semblables car nous ne sommes pas dans la norme. En les critiquant à mon tour, je "rachète" ma faute. Je montre que je suis comme tout le monde puisque j'adopte le système de pensée du groupe dominant. .

C malheureux, mais C comme çà.

Pour ce qui est de la connerie, elle est universelle, mais çà ce n'est une nouveauté pour personne.
S
35 ans PARIS 20
Carmine> Merci pour le poutou, et pour le reste, parce que parfois il ne sert à rien de développer davantage une situation déjà bien complexe.

PetiteJess & Paola> Il y a eu mal-comprenage sur quelques termes à mon avis, ou sur le ton que j'ai employé pour écrire ce que j'ai ressenti, pensé sur le coup, et analysé ensuite.
Le fait de me poser certaines questions idiotes sur sa situation professionnelle, familiale, affective, était une réaction épidermique, et voulue dans ce texte, histoire de montrer qu'il est facile d'user et d'abuser de clichés pour descendre une personne. Le seul désavantage, si je puis dire, qu'on a, c'est que nous, notre différence se voit au premier coup d'oeil, et que n'importe quel ahuri remarque qu'on est "pas-comme-sur-les-affiches".

Dee>La couleur n'est qu'une information. J'aurai pu dire une femme blanche, pas de discrimination raciale.
Que ce soit clair. Pour préciser d'ailleurs davantage, j'aurais pu dire : une femme à la peau noire présentant apparemment quelques rondeurs de grossesse, des cheveux mi longs et poussant une poussette. :)

"Rien ne nous empêche non plus de nous ouvrir aux autres et de rectifier le tir si on s'aperçoit qu'on n'est qu'une boule de haine. Mais encore faut t'il en être conscient. "
Le réveil d'une longue inconscience peut être dure pour certains... :) Juste ! trés juste !

Ambre & Moonbeam> Il ne me fait pas pitié, pas le moins du monde. Sachant qu'il n'est peut être même pas conscient de sa bétise, je l'envierai presque. :)

doudouille> N'aurai-je pas le droit, sous prétexte d'un poil de bon sens, de cataloguer ce type à mon tour de manière écrite? Je ne lui fais aucun mal, je ne touche pas sa corde sensible, je ne l'affecte pas, au sens premier du terme. Je le décris, ou tente de le décrire avec toute l'émotion négative qu'il a pu me transmettre ce jour là.
Et je pense sincèrement, que pour ce genre de personnes, il n'y a pas de solutions...
"je serais même prête à parier que les plus cons ne sont pas du côté des gens les moins riches, et qu'il y en a beaucoup moins du côté de ces gens que du côté des hautes sphères de la société."
Pas sûr ça, on est toujours le con d'un autre de toute façon, comme disait l'autre, mais il y a les baiseurs, et les baisés. Rires.
S
35 ans PARIS 20
:arrow: Pour répondre à cette question, Doudouille, "Pourquoi certaines personnes rondes se permettent de critiquer, d'attaquer verbalement d'autres personnes du même gabarit à propos de leur poids ?" je pense qu'on peut aisément toutes se baser sur nos histoires personnelles.

Cette ronde, l'autre ronde du lycée, de la fac, du boulot qu'on ne cotoie pas, qu'on a peur d'aborder. Pourquoi? Parce qu'elle nous renvoie notre propre image? Parce qu'elle est plus ronde, moins ronde que nous? Parce que nous ne nous acceptons pas comme telle qu'elle? Parce que nous n'avons certainement pas cette image de nous même, ou que nous ne voulons pas entendre "ah, tiens, vla les deux grosses" au cas où nous deviendrions amies?
Ou bien parce qu'on sait que c'est difficile, qu'on ne veut pas remuer le couteau dans la plaie? Que nous en viendrions forcément à parler de notre poids? Etc etc, j'en passe et des meilleures.
Toutes ces questions me sont déjà venues en tête façe à ça.
Oui, ça.

C'est difficile, d'ailleurs. Mais de là à attaquer verbalement la personne?
Jalousie? Haine? De soi en définitive?

Certaines filles rondes aiment avoir des copines grosses, parce qu'elles se sentent rassurées. "Ah, ben, j'suis pas si grosse que ça!" D'autres aiment se sentir entourés de gens semblables à eux. Gros eux aussi. Parce qu'ils/elles comprennent. Peut être?

Enfin, je m'écarte de ta question, l'attaque verbale sur une apparence physique ne fait certes jamais preuve d'intelligence, de bon sens et n'a que trés peu d'intérêt, mais quand on touche là où ça fait mal, l'intégrité physique, ca craint du boudin quand même...(Sans mauvais jeu de mot ;) )
37 ans chez stan 208
shaly a écrit:

Ambre & Moonbeam> Il ne me fait pas pitié, pas le moins du monde. Sachant qu'il n'est peut être même pas conscient de sa bétise, je l'envierai presque. :)

et c' est bien ça le pire. je suis sure que ce con ( je ne trouve pas d' autre qualificatif assez correct pour ce genre d' individu :evil: )je suis sure qu' il n' a pas réaliser ce qu' il était entrain de dire ( eh oui chez l' homos débilus conus le systeme nerveux n' a pas rendu possible la connection cerveau-bouche....)
ceci expliquerai cela... enfinj' espere :roll:
gros gros bisou Shaly
35 ans Manage, Belgique 277
kikou Shaly j'avais oublié de te dire bienvenue ( même si t'étais inscrite avant moi) ( hihihi ça y est je me la pète :lol: ).

Bref, éffectivement on peut remarquer de part nos messages, que nous connaissont la tolérance NOUS :P , héhéhé.
T'inquiète pas j'avais bien compris ce que tu voulais dire dans ton message en parlant du métier et tout ça, y a pas de problème.
Puis ce que tu dis à propos des gens qui nous évitent, c'est vrai que c'est assez " stressant" pour restée polie hein.
Pour ma part étant ronde, j'ai des amies ( enfin copines) de toutes taille mais c'est vrai que la majorité est mince, voir même squeletique et perso, je n'ai jamais eu de problème par rapport à ça.
Pourquoi des amies minces? pourquoi des amies + enrobées? bah simplement parceque je m'en moque, c'est une question de sentiment pour moi et pas de poids.

Voili, voulou, vive la toléranceeeeeeeeeee :lol: :lol: ( j'milite là hihi)
B I U