MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Récit de la naissance (sans péri) du futur Maître du Monde

voilà, faîtes en ce que vous voulez les futurs mamans.
mais, mon choix m'appartient et je ne souhaite pas lire des bétises genre: " accoucher sans anesthésie est du masochisme".
je l'ai  
assez entendu durant la grossesse.


Aprés une grossesse particuliere et assez difficile, j'avais décidé d'accoucher le plus naturellement possible.
ma DPA était le **/**:2010....voici le récit de la naissance de notre fils, né le **/** 2010.


vendredi **/**, je n'étais pas bien, douleurs de règles fortes, estomac et intestins super sensibles,une envie d'aller aux toilettes permanente et pas pour de vrai..

Surtout, je ne me sentais pas bien, pas dans mon assiette, avec la bougeotte et une grosse envie de tout récurer...le moindre poil de chat me rendait dingue...


On passe une soirée pas top, je cuisine , pliée en 4.
à la sortie de mon bain, vers 20H00, un peu d'eau s'écoule de mon vagin. Je ne m'affole pas, ça peut être l'eau du bain..
on se couche et je passe une nuit d'enfer, envie de pipi, des contractions régulières, gênantes, douloureuses ou pas toujours. Mais une vraie gène.


À 4h, toilettes encore...Et là, encore un peu d'eau dans mon pyjama...
je retourne au lit, les contractions se rapprochent...on est à 15 mn d'intervalle.


À 5 heures, je dis à mon homme que, peut être, il va falloir y aller..mais, je ne veux pas y aller pour rien, je prends des spasfons ( j'en suis à 6 sur les dernières 12 heures) mais rien n'y fait..


je me love contre mon homme, je profite de sa chaleur et je mets en place la technique de respiration vue avec ma SF lors de la préparation.
J'ai mal mais c'est supportable...c'est surtout cette sensation de pesanteur dans le vagin qui est désagréable..

à 6 h, on décide de partir, à 6h20, on est en route..tout était prêt pour le départ.


J'arrive à la mater à 6h50, on sonne aux urgences. on attendra 5 mn pour être pris en charge, 5 longues minutes pour moi... " vous venez pour quoi???" me demande un gars à l'interphone..
moi " attendez, c'est une maternité, je suis enceinte de 9 mois, à votre aviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis"



On m'accueille, on m'installe pour un monito...
Là, je dis que je viens pour contrôler car j'ai des contractions et que je me sens patraque..mais que j'ai encore le temps pour accoucher, car la chambre de BB n'est pas prête... et on est invités le midi même pour l'anniversaie d'une amie.

La nana fait un test pour voir si c'est du liquide amniotique et m'examine..à l'aide d'un coton-tige géant.

elle se marre et nous annonce: « vous êtes dilatée à 4, la poche des eaux est fissurée,vous ne repartez pas, c'est pour aujourd'hui »......


le choc

Là, tout est allé vite...on me monte en chambre, je fais du ballon, je me douche , je "respire", je regarde la TV, on papote avec l'homme....


à 10h00, je me sens de moins en moins bien, les contractions sont de plus en plus rapprochées, on est à moins de 5 mn..
une nouvelle SF est arrivée entre temps, elle vérifie...je suis à un petit 7 de dilatation...


elle me dit que mon gynéco arrive et que, à 11h00, on va en salle de travail.


à 10h20, Je vais aux toilettes, et là, splashhhh, la poche des eaux se rompt tout à fait..
impression bizarre, j'ai vérifié que le bébé n'était pas tombé dedans...

les contractions deviennent intolérables, je suis à 4 pattes sur mon lit, je respire, je demande une bassine car je vomis...

mon homme part chercher la SF , ne la trouve pas, et sonne...là, elle m'entend hurler dans l'interphone et arrive de suite avec le fauteuil roulant...je ne peux plus marcher...je me concentre uniquement sur la douleur, mon enfant et mon homme.

je m'excuse pour les hurlements, elle me rassure: "c'est rien ma puce, vous faites un super travail, vous avez le droit de crier"

il fallait avoir une bonne dose d'empathie pour appeler ma puce la nana hystero et hurlante que j'étais à ce moment.


Il est 10h40, je suis en salle de travail...je demande pour quand ce sera, j'en peux plus, la SF me dit:
« il est là votre BB »

mon Gynéco arrive, regarde, s'écrit: « j'ai pas le temps de mettre ma blouse »...l'enfile quand même..
mon homme met de la musique...j'accoucherai sur « quand j'étais chanteur » de Delpech..et sur « ma chouette » de Linda Lemay..


tout va très vite, je sens l'envie de pousser, je pousse à chaque contraction. Mon homme est là, m'encourage.
je fatigue sur la 2eme grosse contraction, je pousse, mais pas assez longtemps, le bébé remonte..je sens que mes intestins lachent, ça me gene, là aussi, la SF me rassure, ce n'est rien, il faut pousser!!

Je suis épuisée, je me décourage, mon gynéco me dit que le plus dur est fait, que ce serait dommage de sortir les forceps pour eviter que BB ne souffre...quoi, quoi????


quel défi il me lance là!! moi qui n'ai pas voulu de péri pour aider mon enfant à naitre sans souffrance!!

j'apprendrai pus tard que c'était du bluff, il a voulu me booster, ça a marché!!


11h20 ou dans les environs, une grosse contraction arrive, je le dis à mon Gynéo ,il me dit que non, le monito ne la montre pas...
la SF confirme...les contractions, on les sent quelques dixièmes de secondes avant la machine!!!


je pousse de toutes mes forces, je pense à mon homme , à notre amour, à cet enfant tant attendu...
que ça fait mal, que ça brule, mais, rien , à cet instant, ne m'arrêterait.... (toute façon, c'est impossible, hein, de s'arrêter..)


et il est là, il arrive, dans un grand calme, émet un petit hoquet furieux..on me le tend, on se regarde, tout s'arrête, j'embrasse mon homme..j'embrasse notre bébé.


je suis mère, nous sommes une famille......

il est 11h25, A. est né en 3 contractions, 9 poussées....sans péri, sans stress..
ma délivrance se fait en 3 mn, on me recoud, la douleur est insupportable, je ne supporte plus rien..
j'ai menacé le gynéco de mort 2 fois en 3 points de suture.

nous passerons quasi 1h15 en salle de travail à nous émerveiller devant notre fils..un bébé sage et calme, à 1000 lieux du démon gigoteur que je sentais bouger dans mon ventre...

la suite démontrera que Mouflet a caché son jeu 8 mois post naissance...

voilà..
37 ans oise 1060
merveilleux récit ! je suis toute émue :oops:
G
48 ans 1626
Idem, un très beau récit
Toutes mes félicitations, :kiss: :kiss:
34 ans dans ma chambre 663
Plein d'humour en tous cas!!
28 ans Tours 2857
C'est adorable ! Magnifique récit !
943
Merci madame oh que d'émotions !!!! Que d'amour ...
41 ans chez moi, devant mon PC 343
blueberrycat a écrit:
voilà, faîtes en ce que vous voulez les futurs mamans.
mais, mon choix m'appartient et je ne souhaite pas lire des bétises genre: " accoucher sans anesthésie est du masochisme".
je l'ai assez entendu durant la grossesse.


Aprés une grossesse particuliere et assez difficile, j'avais décidé d'accoucher le plus naturellement possible.
ma DPA était le **/**:2010....voici le récit de la naissance de notre fils, né le **/** 2010.


vendredi **/**, je n'étais pas bien, douleurs de règles fortes, estomac et intestins super sensibles,une envie d'aller aux toilettes permanente et pas pour de vrai..

Surtout, je ne me sentais pas bien, pas dans mon assiette, avec la bougeotte et une grosse envie de tout récurer...le moindre poil de chat me rendait dingue...


On passe une soirée pas top, je cuisine , pliée en 4.
à la sortie de mon bain, vers 20H00, un peu d'eau s'écoule de mon vagin. Je ne m'affole pas, ça peut être l'eau du bain..
on se couche et je passe une nuit d'enfer, envie de pipi, des contractions régulières, gênantes, douloureuses ou pas toujours. Mais une vraie gène.


À 4h, toilettes encore...Et là, encore un peu d'eau dans mon pyjama...
je retourne au lit, les contractions se rapprochent...on est à 15 mn d'intervalle.


À 5 heures, je dis à mon homme que, peut être, il va falloir y aller..mais, je ne veux pas y aller pour rien, je prends des spasfons ( j'en suis à 6 sur les dernières 12 heures) mais rien n'y fait..


je me love contre mon homme, je profite de sa chaleur et je mets en place la technique de respiration vue avec ma SF lors de la préparation.
J'ai mal mais c'est supportable...c'est surtout cette sensation de pesanteur dans le vagin qui est désagréable..

à 6 h, on décide de partir, à 6h20, on est en route..tout était prêt pour le départ.


J'arrive à la mater à 6h50, on sonne aux urgences. on attendra 5 mn pour être pris en charge, 5 longues minutes pour moi... " vous venez pour quoi???" me demande un gars à l'interphone..
moi " attendez, c'est une maternité, je suis enceinte de 9 mois, à votre aviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis"



On m'accueille, on m'installe pour un monito...
Là, je dis que je viens pour contrôler car j'ai des contractions et que je me sens patraque..mais que j'ai encore le temps pour accoucher, car la chambre de BB n'est pas prête... et on est invités le midi même pour l'anniversaie d'une amie.

La nana fait un test pour voir si c'est du liquide amniotique et m'examine..à l'aide d'un coton-tige géant.

elle se marre et nous annonce: « vous êtes dilatée à 4, la poche des eaux est fissurée,vous ne repartez pas, c'est pour aujourd'hui »......


le choc

Là, tout est allé vite...on me monte en chambre, je fais du ballon, je me douche , je "respire", je regarde la TV, on papote avec l'homme....


à 10h00, je me sens de moins en moins bien, les contractions sont de plus en plus rapprochées, on est à moins de 5 mn..
une nouvelle SF est arrivée entre temps, elle vérifie...je suis à un petit 7 de dilatation...


elle me dit que mon gynéco arrive et que, à 11h00, on va en salle de travail.


à 10h20, Je vais aux toilettes, et là, splashhhh, la poche des eaux se rompt tout à fait..
impression bizarre, j'ai vérifié que le bébé n'était pas tombé dedans...

les contractions deviennent intolérables, je suis à 4 pattes sur mon lit, je respire, je demande une bassine car je vomis...

mon homme part chercher la SF , ne la trouve pas, et sonne...là, elle m'entend hurler dans l'interphone et arrive de suite avec le fauteuil roulant...je ne peux plus marcher...je me concentre uniquement sur la douleur, mon enfant et mon homme.

je m'excuse pour les hurlements, elle me rassure: "c'est rien ma puce, vous faites un super travail, vous avez le droit de crier"

il fallait avoir une bonne dose d'empathie pour appeler ma puce la nana hystero et hurlante que j'étais à ce moment.


Il est 10h40, je suis en salle de travail...je demande pour quand ce sera, j'en peux plus, la SF me dit:
« il est là votre BB »

mon Gynéco arrive, regarde, s'écrit: « j'ai pas le temps de mettre ma blouse »...l'enfile quand même..
mon homme met de la musique...j'accoucherai sur « quand j'étais chanteur » de Delpech..et sur « ma chouette » de Linda Lemay..


tout va très vite, je sens l'envie de pousser, je pousse à chaque contraction. Mon homme est là, m'encourage.
je fatigue sur la 2eme grosse contraction, je pousse, mais pas assez longtemps, le bébé remonte..je sens que mes intestins lachent, ça me gene, là aussi, la SF me rassure, ce n'est rien, il faut pousser!!

Je suis épuisée, je me décourage, mon gynéco me dit que le plus dur est fait, que ce serait dommage de sortir les forceps pour eviter que BB ne souffre...quoi, quoi????


quel défi il me lance là!! moi qui n'ai pas voulu de péri pour aider mon enfant à naitre sans souffrance!!

j'apprendrai pus tard que c'était du bluff, il a voulu me booster, ça a marché!!


11h20 ou dans les environs, une grosse contraction arrive, je le dis à mon Gynéo ,il me dit que non, le monito ne la montre pas...
la SF confirme...les contractions, on les sent quelques dixièmes de secondes avant la machine!!!


je pousse de toutes mes forces, je pense à mon homme , à notre amour, à cet enfant tant attendu...
que ça fait mal, que ça brule, mais, rien , à cet instant, ne m'arrêterait.... (toute façon, c'est impossible, hein, de s'arrêter..)


et il est là, il arrive, dans un grand calme, émet un petit hoquet furieux..on me le tend, on se regarde, tout s'arrête, j'embrasse mon homme..j'embrasse notre bébé.


je suis mère, nous sommes une famille......

il est 11h25, A. est né en 3 contractions, 9 poussées....sans péri, sans stress..
ma délivrance se fait en 3 mn, on me recoud, la douleur est insupportable, je ne supporte plus rien..
j'ai menacé le gynéco de mort 2 fois en 3 points de suture.

nous passerons quasi 1h15 en salle de travail à nous émerveiller devant notre fils..un bébé sage et calme, à 1000 lieux du démon gigoteur que je sentais bouger dans mon ventre...

la suite démontrera que Mouflet a caché son jeu 8 mois post naissance...

voilà..


mais comme je t'admire... merci pour ce récit !
et ce que je retiens, c'est les larmes quand ton bébé est là... c'est trop.... wow !

Rassures-moi, t'a plus mal hein ;)
pour l'épisio?
ça date maintenant, mais, j'ai eu mal qqes semaines, disons.
2 ou 3.
les douleurs de l'accouchement ont céssé des la sortie du Mouflet.

et les nausées aussi!!un miracle aprés 8 mois à vomir.

je suis fière de cet accouchement, car, je suis considérée comme une chochotte et j'ai tenu.
mais, rien que pour cela.

accoucher, c'est naturel. j'ai eu une chance énorme:
ma SF, en libéral, était aussi la femme de mon gynéco...
donc, mes désirs ont été particulierement réspectés.
O
55 ans 4229
merci blueb pour cette belle histoire :D
mouflet power :multi:
32 ans 3170
J'avais fais une longue réponse qui s'est effacé à cause d'une mauvaise manip :?

Pour résumer je disais que ça me file littéralement la chair de poule ton récit.

Que je rêve d'avoir aussi un accouchement naturel mais que je ne sais pas si j'aurai cette force physique et surtout psychique.
C'est très effrayant et rassurant : effrayant par la douleur qu'on peut ressentir par tes écrits et rassurant par le côté humain du personnel ''ma puce'' etc , j'imagine que ça doit faire du bien d'entendre ça dans ces conditions.

Sinon ton homme réagissait comment?
plutôt blême ou supporter équipe de foot : souffle souffle !!! allez go ma chéééééérrrrie ^^ ou encore un entre-deux peut être.

Je sais que je peux avoir un vrai sale caractère parfois et j'espère que si mon chéri d'amour essaie de m'encourager, je ne m’énerverai pas dessus en lui disant de prendre ma place s'il veut ... :roll: Puis je l'aime et il ne mériterai pas vraiment ça . ;)

Bref le self-contrôl c'est important dans ces moments.
O
55 ans 4229
Chantillyfraise a écrit:


Je sais que je peux avoir un vrai sale caractère parfois et j'espère que si mon chéri d'amour essaie de m'encourager, je ne m’énerverai pas dessus en lui disant de prendre ma place s'il veut ... :roll: Puis je l'aime et il ne mériterai pas vraiment ça . ;)

Bref le self-contrôl c'est important dans ces moments.


bah tu viendras nous raconter si t'as garder ton self control du début des contractions jusqu'à la fin fin de l'accouchement.
suis curieuse de savoir la maitrise de toi même que tu auras à ce moment là
41 ans chez moi, devant mon PC 343
blueberrycat a écrit:
pour l'épisio?
ça date maintenant, mais, j'ai eu mal qqes semaines, disons.
2 ou 3.
les douleurs de l'accouchement ont céssé des la sortie du Mouflet.


oui, c'était ça ma crainte.... qu'on ait tjs mal après. N'ayant pas vécu d'accouchement avec ma grande puce, et étant moi-même une chochotte, j'ai quand même envie d'essayer ! puis les quelques semaines de douleurs dues à l'épisio sont sans doute moins pénibles que l'accouchement en lui-même...

blueberrycat a écrit:
et les nausées aussi!!un miracle aprés 8 mois à vomir.


ça je n'ai pas... j'ai une grossesse sans trop de problèmes pour l'instant (HTA traitée, et DG à dépister dans les prochains jours)

blueberrycat a écrit:
je suis fière de cet accouchement, car, je suis considérée comme une chochotte et j'ai tenu.
mais, rien que pour cela.


tu peux l'être, franchement je suis réellement admirative... surtout que tout ce soit passé (enfin quasi) comme tu le voulais !

blueberrycat a écrit:
accoucher, c'est naturel .



oui, justement, c'est ce que je me dis ! ça fait des siècles qu'on accouche, le corps est prévu pour ! et d'ailleurs je me dis que si le cerveau n'a pas la mémoire de la douleur, c'est peut être aussi un peu pour ça !

blueberrycat a écrit:
j'ai eu une chance énorme:
ma SF, en libéral, était aussi la femme de mon gynéco...
donc, mes désirs ont été particulierement réspectés.


ce n'est malheureusement pas une généralité, surtout pour un premier accouchement. c'est qd même l'inconnue, et surtout on se fie à 100% au corps médical... après coup, (enfin surtout dans mon cas) on se dit "si c'était à refaire, je défendrai avec plus de conviction ce que moi je veux pour mon bébé" ! si tout se passe bien jusqu'à la fin, je laisserai la nature faire son TAF jusqu'au bout ! quitte à souffrir un bon coup ! sauf bien sûr si ça se complique... pour ça l'équipe médicale est là !
31 ans Drôme 3451
Merci Bluebe pour ce récit!!!!!!!
L
34 ans 5
Je suis une petite nouvelle, en te lisant j'en ai pleuré... vraiment. Merci pour ce joli partage!
34 ans Dans un petit village dans le Sud 2273
Un bel accouchement que tu as eu là! :D

Pour mon premier, j'ai pris la péridurale. Pour ma seconde aussi mais elle était nettement plus faible et surtout, je l'ai demandée au dernier moment. Je pense que si nous avons une jour un troisième, je tenterais sans péri: tonréçi fait envie!(sauf pour les points de sutures! :lol: )
B I U