MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Au revoir Anne Fleur

34 ans Entre ici et là bas 2237
Hello vous toutes,

cela fait un bon mois que le bébé que nous attendions est parti; un mois mais c'est comme si c'était hier. alors je me décide à ouvrir  
ce post, je ne sais pas trop dans quel objectif, pouvoir échanger avec d'autres femmes qui ont vécu la même expérience, savoir comment on remonte la pente...

Notre bébé est parti fin février, à 7 semaines de grossesse. Nous nous rejouissions depuis un mois. Nous ne savions pas si c'était une fille ou un garçon, mais avons choisi de l'appeler Anne Fleur.
J'y pense sans cesse. Je repense toute le temps à ce petit oeuf qui est tombé dans les toilettes cette nuit là, avec le placenta, que je suis allée rechercher et déposer dans un bocal. Je ne voulais plus la quitter et la garder auprès de moi, j'avais peur qu'elle aie froid.
On l'a finalement enterré dans le jardin. Je repense à sa petite têt qui était déjà formé avec ses petits yeux, à son petit coeur, ses petits bras...

Je ne pensai pas que c'était aussi difficile, même quand il part si petit.

Je ne supporte plus toutes ces personnes qui disent que ça arrive à plein de femmes... bordel, c'est sans doute vrai, mais est que ça enlève un morceau de ma douleur? on perd bien TOUS ses parents, pour autant est ce facile?
Je ne supporte plus ces gens qui me dise que la nature est bien faite, et que..., pour autant moi je sais qu'elle est juste partie.
Je ne supporte plus tous ces gens qui disent qu'on aura d'autres, et que... oui, je l'espère... mais pas elle, notre premier enfant

J'écoute souvent la chanson de Polnareff "ça n'arrive qu'aux autres"; je sais je me fais du mal toute seule, mais c'est tellement vrai ces paroles.

Je n'avais déjà pas la grande forme (burn out depuis début janvier) mais là je n'arrive pas à remonter.

Je n'arrive plus à trouver de l'énergie, à travailler avec le burn out, et je ne sais pas non plus faire de bébé...

ça ne sert pas à grand chose tout ce que j'écris là; je me demande juste comment est ce qu'on remonte maintenant?

Le retour de couche a été une terrible épreuve, comme pour me rappeler que mon ventre était bien vide, ce sang qui me rappelait cette terrible nuit...

Je suis désolée de ce roman funeste. Comment font les autres femmes. comment oser essayer d'en refaire un après? comment avoir confiance que ça ne se reproduira pas? comment ne pas projeter sur le 2ème, cette grande soeur qui ne sera jamais? comment savoir que ce ne sera pas juste un bébé consolation?...?
48 ans 729
C'est terrible ce que vous avez vécu.
Anne fleur, c'est un très beau nom.

:kiss:
O
96 ans 10517
comment on remonte ? il faut laisser le temps faire son oeuvre et te faire aider par un psy si tu vois que tu/vous n'y arrivez pas seuls.

je crois que si tout ce qu'on te dit, te met en colère c'est normal, tu es encore en phase de déni de ce qui t'est arrivé, et il y a de quoi être en colère...

petit à petit, cette expérience reprendra une proportion plus rationnelle dans ta vie mais aujourd'hui, elle prend toute la place, c'est normal !

je ne te dirai pas que tu oublieras parce que je pense qu'on oublie jamais (je n'ai pas vécu exactement ça mais perte d'un bébé aussi et je n'ai jamais oublié malgré les trois suivants, il aurait eu 15 ans cet été).

Je t'embrasse et souhaite que le temps adoucisse un peu ta peine...
35 ans Tours 2247
Les jours à venir vont etre douloureux et j'en suis désolée.

Suite à ma fauche couche j'ai du prendre rendez vous avec une psy. Je n'arrivais plus à remonter la pente toute seule.
Elle m'a conseillé de ne pas me precipiter pour refaire un autre bébé. Le "risque" étant que ça marche et qu'on vive cette nouvelle grossesse comme la continuité de la precedente.

L'évenement est tout recent, mais au fil des mois, ta douleur s'apaisera.
Mais surtout n'hesites pas à te faire aider. Il n'y a pas de honte à ça.

Bon courage à toi et à ton homme.
O
96 ans 10517
bien d'accord avec l'avis de la psy

à l'époque on nous avait conseillé le contraire... donc perte de bébé à 28 SA enchaînée avec une autre grossesse suivante 2 mois après. Trèèès compliquée, trèèès mal passée, j'ai failli perdre le bébé car début de travail à 22SA. Bien fini heureusement. Bcp de travail psy par la suite...

se donner le temps... serait mon seul conseil.
33 ans 886
Ton histoire m'a mis les larmes aux yeux :cry:

Je ne pourrais pas te répondre grand-chose mais je pense que tu as bien fait de l'écrire pour t'aider à accepter ce qui s'est passé. Et les filles ont raison, il ne faut pas hésiter à consulter pour t'aider à surmonter cette épreuve.

Beaucoup de courage pour la suite et toutes mes pensées :kiss:
M
35 ans 86
Bonjour.
Je viens souvent lire les forums, mais je n'ai jamais participé. ton histoire me touche tellement que je me lance.
j'ai perdu mon petit "bébé ange" le 6 mars à 4 mois et demi de grossesse. j'ai tellement mal moi aussi, et je ressens les memes choses que toi. je te souhaite bcp de courage pour te remettre de cette épreuve.
34 ans Entre ici et là bas 2237
Merci pour tous vos messages, et pensées particulières à toutes celles qui ont perdu aussi un petit.
On dit souvent qu'il faut du temps, qu'avec le temps ça ira mieux.
Je l'espère, je l'espère de tout coeur.

En attendant, c'est une lutte contre soi pour ne pas y penser sans cesse, pour ne pas sombrer plus encore.
M
35 ans 86
oui, il parait que le temps fait son oeuvre. il faut aussi être soutenue par son entourage et ne pas écouter les réflexions blessantes des gens(et il y en a un paquet!!!) essayer de prendre du recul et de pendre soin de soi. je comprends que tu aies du mal au boulot car moi je n'ai pas encore eu la force de reprendre(je reprend lundi)
et puis c'est tellement dur de gérer toutes ces émotions qui nous submergent, et tellement dur de continuer a avancer...
34 ans Entre ici et là bas 2237
mima06 a écrit:
oui, il parait que le temps fait son oeuvre. il faut aussi être soutenue par son entourage et ne pas écouter les réflexions blessantes des gens(et il y en a un paquet!!!) essayer de prendre du recul et de pendre soin de soi. je comprends que tu aies du mal au boulot car moi je n'ai pas encore eu la force de reprendre(je reprend lundi)
et puis c'est tellement dur de gérer toutes ces émotions qui nous submergent, et tellement dur de continuer a avancer...


oui... plein de courage pour reprendre lundi.
En fait, je suis en arrêt depuis 3 mois car burn out (dépression liée au travail), et autant la grossesse m'avait redonné du peps, autant la perte du bébé m'a remis bien bas en terme d'énergie.
M
35 ans 86
je comprends que tu sois crevée. moi, j'en ai été malade. du coup ça fait une semaine que je m'oblige a me reposer vraiment. et puis de pas avoir le moral, ça aide pas a retrouver de l’énergie. moi perso, totale perte d'envie, je fais les choses car obligée d'assurer le quotidien, c'est comme un cercle vicieux, pas le moral, pas envie, pas d’énergie, donc pas le moral, et donc on rumine...
n’hésite pas a te faire aider, même si aujourd'hui, c'est peut être encore trop dur de faire la démarche(c'est mon cas), je pense qu'un soutien psy peut être aidant.
en tout cas, je trouve que tes mots sont tellement justes quand tu exprimes ce que tu ressens, et ça me touche énormément.
34 ans Entre ici et là bas 2237
mima06 a écrit:
je comprends que tu sois crevée. moi, j'en ai été malade. du coup ça fait une semaine que je m'oblige a me reposer vraiment. et puis de pas avoir le moral, ça aide pas a retrouver de l’énergie. moi perso, totale perte d'envie, je fais les choses car obligée d'assurer le quotidien, c'est comme un cercle vicieux, pas le moral, pas envie, pas d’énergie, donc pas le moral, et donc on rumine...
n’hésite pas a te faire aider, même si aujourd'hui, c'est peut être encore trop dur de faire la démarche(c'est mon cas), je pense qu'un soutien psy peut être aidant.
en tout cas, je trouve que tes mots sont tellement justes quand tu exprimes ce que tu ressens, et ça me touche énormément.


:kiss:
39 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
C'est triste. Je suis vraiment navrée pour vous. :(
Bon courage et prend soin de toi malgré cette épreuve.
T
34 ans 113
Bonsoir

je ne sais pas e quand date se poste et même si on me lira.

Je vais commencer par le début essais bébé il y a 5ans première grossesse après un peux plus d'1an mais malheureusement grossesse a arrêté à presque trois mois. On me donne du cytotec pour que l’expulsion se passe a la maison.

Tous cela ne se passe pas comme prévu grosse hémorragie feotus coince dans le cool j'ai crus que j’allai y rester. 2eme grossesse 8 mois après a peine appris deja fini la on se dit deja bon une deuxième la prochaine c'est la bonne.

Puis le soir du 31 décembre2011 je perd du sang j’apprends que je suis enceinte mais qu'une fausse couche et deja engagé.
puis aprés 2ans d'attente je suis enceinte on se dit c'est la bonne et ben non grossesse arrêté a 9sa je m’apprête a faire ma 4eme fausse couche.
Je ne sais plus comment avance et ne veux surtout plus entendre c'est la nature. Sinon certain parent ne devrais ê parents.
voila j’arrête mon roman.
34 ans 677
Titi c'est très dur. Tu sais, 1 Fc c'est fréquent et tres dur ok ( je vais pas te sortir c'est la nature etc...) mais 4 FC c'est clairement inhabituel donc il faut que ton médecin engage des examens pour savoir comment et te permettre de prendre un traitement qui baissera les risques pour la prochaine grossesse ( par exemple il y a des problèmes de coagulation qui font que certaines femmes font des FC à répétitions, des fois il faut liquifier le sang avec de l'aspirine ou des anticoagulants etc)

Mais je crois que pour le moment, ça va être dur :/ en tout cas, quand on sait pkoi ça se passe comme ça, on peut agir étroit prévenir au mieux les FC.

Donc Titi, courage pour tout ça, tu sais ne pas réussir à faire des gamins, que ce soit FC ou autre, ça a rien à voir avec une question de mérite selon moi. Rien a voir avec le psychologique, rien a voir avec le fait detre capable ou non. Des fois le corps déconne un peu (y'a pas que la "nature") et y'a des trucs pour aider!
Je te souhaite de te "remettre" au mieux, et de trouver avec ton médecin pourquoi ça se passe comme ça.
Courage
B I U