MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Réunion entre mamans et futures mamans

32 ans Paradise 559
Hello


Voilà, je suis une jeune maman de deux petites filles, la dernière a presque tout juste un mois et je me sens un peu esseulée maintenant que le papa a  
repris le travail.

Je suis encore en plein "blues", j'ai un peu de mal à retrouver mes marques, à trouver un nouveau rythme. Je suis déjà passé par un épisode de blues à mon ainée et je me disais que ce serait pas mal de se réunir pour en parler.

J'habite dans le Nord, à Valenciennes, et je serais heureuse de faire connaissance avec des personnes de mon coin, déjà maman ou non. On pourrait se retrouver de temps en temps autour d'une patisserie pour papoter de tout et de rien et échanger nos impressions sur la vie de maman.

J'ai pas mal potasser le sujet de la dépression post partum, du baby blues et j'aimerais par la suite créer une asso d'entraide entre mamans déprimées.
C'est un sujet qui est encore pas mal tabou je trouve, les mamans ont du mal à accepter que parfois, tout n'est pas rose et se laissent abattre toute seules dans leur coin.

Si ça vous interesse vous pouvez m'envoyer un mp ;)
Je serais ravie de vous accueillir chez moi un aprés midi !
C
45 ans 345
C'est une bonne idée.
Je ne suis malheureusement pas de ta région, et donc ne pourrais participer mais on eput échanger sur le forum ou alimenter un blog peut être.

Moi aussi j'ai connu un babyBlues pour ma fille et ça c'est transformé en dépression postep jusqu'aux 1 ans de ma fille.

J'avoue que je n'en ai parlé à personne à l'époque et c'était très dur. Un jour j'ai craqué dans le cabinet du médecin où j'allais pour une visite de routine pour ma fille.

C'est le sujet des Maternelles de ce matin qui t'ont donné l'idée ?
42 ans dans le neuf trois 2870
idem que Claire. je suis passée par post partum pour mon premier donc n'hésite pas
30 ans 399
Ah dommage, j'aurais adoré qu'on se rencontre autour d'un chocolat chaud !

S'il y a des maman d'Alsace, nous sommes déjà 3 nouvelles mamans à se réunir de temps en temps, on s'est rencontré pendant les séances de préparation à l'accouchement, et depuis la naissance de nos petits bouts on a gardé contact ;)

Ca nous fait du bien de papoter, se rassurer sur plein de choses, et surtout d'être avec des femmes dans la même situation que nous !

Bon courage anaElia, ta démarche est super !
32 ans Paradise 559
Je suis tombée sur la fin du sujet justement je n'étais pas sure que c'était sur ça justement, il faut que je le regarde en replay !

En fait j'ai déjà fait un big baby blues pour mon ainée, c'est parti au bout de 3 mois environ.
J'ai vu une psy etc, je connais à peu prés mes faiblesses.
Je savais que j'en referais un obligatoirement à la naissance de ma seconde mais je ne pensais pas que ce serait aussi dur.

C'est plus "facile" dans un sens, ma deuxième est plus calme que mon ainée, je me connais bcp mieux donc je sais que c'est passager, que c'est une question de temps, d'adaptation, que je dois accepter d'être novice dans la gestion de deux enfants

Mais là y'a une différence en plus, j'ai l'impression d'être déconnectée, de pas avoir d'objectifs, de buts, j'ai envie de rien, je tourne en rond et je pense que d'en parler avec d'autres mamans ça pourrait m'aider, et les aider aussi du coup.
67 ans 3528
Je trouve aussi que c'est une excellente idée. Je ne sais pas si tu trouveras forcément des mamans proche de chez toi sur ce forum, mais il doit bien y avoir d'autres biais.
Je me suis rendue compte depuis mon congé mater que certaines mamans en arrêt (congé maternité/parental) de la classe de ma grande se retrouvent pour un café après avoir amené les enfants à l'école.
Il y a peut être des associations/café poussette etc. où tu pourrais rencontrer d'autres mamans : halte garderie, lieux parent-enfant (ma caf organise des réunions pour les futur/nouveaux parents 2 fois par mois), jardins publics ?...

Sinon, d'autres lieux pour mettre des annonces, plus "locaux" qui te permettraient de réellement rencontrer des gens ?
C
45 ans 345
AnaElia tu as raison en parler c'est bien, ça permet de se rendre compte de ce qui se passe, de voir que c'est courrant, de relativiser, d'aprendre que certaines ont trouvées des solutions ....

Moi bébé n'arrive que dans 1 mois et j'appréande déjà cet état, d'autant plus que j'ai déjà des épisodes de "blues" en étant enceinte, chose que je n'avais pas pour ma fille.
C
45 ans 345
mamisha a écrit:
Il y a peut être des associations/café poussette etc. où tu pourrais rencontrer d'autres mamans : halte garderie, lieux parent-enfant (ma caf organise des réunions pour les futur/nouveaux parents 2 fois par mois), jardins publics ?...

Sinon, d'autres lieux pour mettre des annonces, plus "locaux" qui te permettraient de réellement rencontrer des gens ?

Le souci souvent c'est que lorsque bébé est là les premiers mois c'est bébé, PMI, Pédiatre et pas grand chose d'autre. Mêmee pas l'envie de chercher autre chose car si il y a baby "blues" il n'y a plus trop d'envies.
67 ans 3528
Ben c'est justement le principe de ce post ;) Proposer de sortir/rencontrer d'autres personnes pour se soutenir dans cette période cahotique et éviter l'isolement. A moment donné, il n'y a pas le choix, il faut faire un premier pas, puis un autre etc.
il est certain que l'idéal c'est d'être bien entourée, dès la grossesse et encore après, malheureusement, ça n'est pas toujours le cas. Surtout en France où je trouve que les gens (hors famille) "n'osent pas déranger" quand une femme vient d'avoir un bébé. Ou alors on les voit à la maternité et plus du tout pendant les mois qui suivent...
C
45 ans 345
mamisha a écrit:
Ben c'est justement le principe de ce post ;) Proposer de sortir/rencontrer d'autres personnes pour se soutenir dans cette période cahotique et éviter l'isolement. A moment donné, il n'y a pas le choix, il faut faire un premier pas, puis un autre etc....

Ce que je veux dire c'est qe dans cet état là (que malheureusement j'ai bien connu) il faut un but pour pouvoir bouger, limite y être forcé.
Dire à la maman faut que tu sortes que tu vois du monde me sert malheureusement pas à grand chose car la plus part du temps elle dira "oui, oui" mais au moment de faire le 1er pas, elle rmetta ça à plus tard.
Le fait d'avoir lier des liens par blog, net ou autre avec des mamans et de se fixer toutes un rdv, peut être une sorte d'obligation pour rencontrer du monde .... et hop le 1er pas est fait, le rdv se passe super bien et les suivant s'enchaines avec de moins en moins dappréantion, de contrainte. Ca devient un plaisir.

Moi pour ma fille la pemière sortie hors médecin ça a été la PMI. Je disais toujours "oui oui je vais y aller" mais avais toujours ne raison pour ne pas m'y rendre.
Et un jour la puéri de la PMI m'a appelé et m'a fixé un RDV. Là j'ai été oblié d'y aller. Ca a été le décliue.Tout c'et bien passé, on a parlé lontemps, j'ai rencontré d'autres mamans et du coup c'est devenu un rdv toutes les semaines où je retrouvais certaines mamans.
Sans ce RDV imposé par la puéri, je pense que je n'aurrais pas fait le 1er pas.
C
45 ans 345
Désolée pour les fautes de frappes, mon clavier est fatigué. :-(
32 ans Paradise 559
Oui voilà, c'est exactement ça.

La volonté d'en sortir, je l'ai, ça pas de doutes. Mais les envies ne suivent pas toujours. Heureusement que mon mari me booste beaucoup, que je suis bien entourée par ma famille.

Mais j'avoue, sortir de chez moi ne me tente pas, surtout toute seule. En fait ça me fait culpabiliser encore plus quand je ne suis pas là pour "gérer".
Mon conseil à moi pour reprendre pieds c'est justement de se lancer dans le grand bain le plus tôt possible. Repousser l'échéance c'est encore pire.

J'ai un mari hyper papa poule, limite plus maternel que moi. Il a été là pdt un mois, il a repris le boulot hier seulement. Il a énormément géré, il a tout fait pour m'aider, pour m'alléger, même plus.
Ben du coup la chute n'en a été que plus brutale.

Hier j'avoue ça a été l'enfer. Sans savoir réellement pourquoi, parce que gérer, je gère. Mon quotidien n'est pas abominable, je ne me sens pas dépassée, enfin parfois si, mais c'est pas une catastrophe.

Là c'est pas la peur de ne pas gérer qui me stresse, ça vient d'autre chose, la peur de ne pas savoir gérer les deux, de donner plus à l'une qu'à l'autre, et surtt j'ai l'impression d'être déphasée avec mon ainée.
Je l'ai quitté elle était mon bébé, je la retrouve elle est une petite fille.
Avec la naissance d'Elia je me suis rendue compte que mon ainée était grande. Et en une semaine d'absence à la mater elle a encore évolué.
J'ai l'impression de ne plus savoir comment la prendre, je ne sais plus jouer avec elle, l'occuper. En fait j'ai du mal à passer du pouponnage aux enfantillages lol.

Je suis assez introvertie et peut confiante en moi donc les cafés et autres réunions déjà pré établies ça me fait peur, peur de pas avoir ma place, peur de devoir faire mon trou.
Que là en invitant chez moi ça me stresse moins.
32 ans Paradise 559
C'est surtt aussi je trouve que l'on est trés mal informée par rapport au baby blues.

On a vite tendance à coller des étiquettes. Baby blues qui dure 3 jours, plus c'est une dépression etc...
Perso je pense pas être en dépression, enfin j'espère. Ptéte que je me voile la face. Pourtant ça fait un mois que ça dure. J'ai des hauts et des bas. Mais c'est surtt le fait d'être seule qui me fiche dedans. Quand mon mari est là, quand j'ai ma mère au tél, quand je sais que j'ai un but, un objectif, ça va. C'est l'ennui qui me stresse, parce qe ça me laisse le temps de cogiter.

Mais d'un coté je trouve pas les impulsions pr agir, pr faire des choses. Ca revient petit à petit, et heureusement d'ailleurs que j'ai mes filles et certaines obligations envers elles.

Pour moi dire à une maman qu'elle fait une dépression c'est l'enfoncer encore plus. Ma psy pr mon ainée m'avait assuré sur le fait que ça n'était pas une dépression alors que ça faisait bien deux mois que ça durait, et rien que ça, qu'est ce que ça m'avait soulagé.

A l'époque de mon ancien pseudo j'avais posté ici, et certaines m'avaient répondu en m'affirmant que je faisais une dépression et j'avais trouvé ça un peu too much de le dire. Même si c'est vrai. C'est clair qu'il ne faut pas se voiler la face mais je préfère voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide.
67 ans 3528
@claire : je comprends bien ce que tu dis, mais, partant de là, si aucune maman n'est à proximité d'anaelia, elle ne fera rien ? Il est possible qu'aucune de ces pistes ne la tente, mais peut être que ça peut servir à d'autres. Ou alors, une fois qu'elle aura fait un premier pas quelque part, elle trouvera sympa d'avoir d'autres opportunités de sortir. Tu parles aussi du fait qu'il est difficile de faire ce fameux 1er pas une fois qu'on est "dedans", je pense que ça peut permettre au futures mamans qui nous lisent de prendre un 1er contact, de penser au soutien qu'elles auront à la sortie de la maternité.
Perso, je ne pensais pas être encore + isolée cette fois ci par rapport à quand j'ai eu ma 1ère, à l'étranger. Et pourtant c'était (presque) le cas. Heureusement que j'avais un peu anticipé en prévoyant certaines choses.

Sinon, concernant le terme de dépression, cela dépend peut être de ce qu'on y attache. Il peut être déculpabilisant pour certaines et, au contraire, en effrayer d'autres. Malgré tout je pense que la dépression post partum est quand même un cas très particulier, ce n'est pas juste "une dépression" le "post partum" après est essentiel.
Il peut aussi juste y avoir des états de blues, de mal être etc. sans que ça soit une depression post partum. Cela, avec la fatigue et l'isolement, j'imagine que beaucoup le vivent.
32 ans Paradise 559
Oui c'est sur.

Je pense que le principal à se dire c'est qu'il faut vivre au jour le jour, tout en se projetant dans l'avenir, penser positif par rapport au fait que ça va passer.

Chez moi les hormones doivent jouer à fond, parce que je ne comprends pas grand chose.
Certains matins je me lève et ça va. Hier par exemple, ça allait, pourtant j'étais toute seule, comme la veille ou ça a été l'enfer.
Vers 13h on a du évacuer l'appartement, il y a eu un gros incendie dans l'immeuble en face, 3 apparts en feu, impressionnant.
Je suis donc partie en catastrophe chez ma mère, à pieds avec le landau. Mais ça allait.
J'ai passé l'aprém chez ma maman, avec qui je m'entends super bien. On est trés fusionnelles, on s'appelle une heure tous les jours, on se voit svt.
Elle est agée, elle m'a eue tard, elle approche des 80 ans. Mon ainée l'adore, et ma mère fait tout ce qu'elle peut pour m'aider, pour me rassurer, pour que j'aille mieux.

Et je sais pas pourquoi mais aujourd'hui, depuis que je suis levée, je ne pense qu'à ça, je pleure comme une madeleine parce que je suis contente, je suis heureuse de tout ça mais ça me fout les boules, j'ai peur de la perdre, peur que ma fille ne se souvienne pas de sa grd mère si elle part là dans les prochains mois.
C'est débile parce que tout va bien, elle est juste agée, mais elle n'a pas de gros problèmes de santé, elle a du mal à marcher mais sinon ça va à peu prés, mais je stresse.
D'hab aussi je stresse mais ça me mine pas autant que là.
Là c'est comme si je me disais que c'est arrivé, là, tout de suite.

C'est con d'être triste parce que je suis bien, et que j'ai peur de plus l'être !
B I U