MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

PMA à l'étranger pour célibataire

J
36 ans Paris 1840
Bonjour,

Ces derniers temps, je réfléchis beaucoup à l'opportunité d'une PMA à l'étranger, étant célibataire.

J'ai 33 ans, et un mec qui n'envisage pas d'avoir d'enfant.

Or, même si je ne me vois  
pas mettre entre parenthèse ma carrière avant 4 ou 5 ans, je n'envisage pas de ne pas avoir d'enfant.

Les hommes qui ont partagé ma vie n'étaient pas des pères potentiels. J'ai passé la fin de ma vingtaine sur ma thèse, et j'ai plein de projets et d'ambitions professionnelles pour les années à venir.

Cependant, je me dis que si je ne veux pas être rattrapée par ma date de péremption, il faudra, si ma situation sentimentale ne change pas d'ici là, que je prenne une décision et que j'agisse d'ici quelques années.

En l'état, la loi française ne me permet pas de recourir à la PMA- il semblerait que l'on trouve cela plus immoral que de faire un enfant à un mec contre son grès... bref... J'envisage donc, d'ici quelques années, de me tourner vers la médecine belge- plus près que l'Espagne depuis Paris.

Est ce que certaines d'entre vous ont suivi ce parcours, en tant que célibataire? Quelles sont leurs impressions là dessus, avec le recul?

Merci!
87 ans 9553
je ne comprends pas bien, tu veux faire un bébé toute seule parce que tu penses ne pas poursuivre avec ton actuel compagnon , ou tu veux faire un enfant rien qu'à toi en restant avec lui ? tu ne penses pas qu'à l'âge que tu as tu puisses encore rencontrer un homme qui soit à la fois un bon compagnon et un papa potentiel ?
J
36 ans Paris 1840
Je réfléchis juste à l'avenir.

Je suis lucide. Je ne veux pas un enfant maintenant. Mais je ne veux pas me retrouver bloquée à 38 ou 40 ans, trop tard, . Alors, comme je pense que c'est une décision à mûrir, je réfléchis, et je me renseigne, sur la PMA et sur l'adoption.

Peut être que les choses avec mon mec actuel vont bien évoluer. Peut être pas; Peut être que l'on se séparera, à cause de cela, ou d'autre chose. Peut être que je rencontrerai un père potentiel d'ici la date de péremption.
Mais peut être pas.

Je suis lucide: 33 ans, ce n'est plus si jeune. Je travaille beaucoup, et cela va sûrement s'accélérer encore dans les années à venir, quand je créerai mon cabinet; j'ai beaucoup de mal à trouver un homme assez intéressant pour avoir envie de m'investir avec lui. Sans vouloir faire ma Rachel pleurant avant ses trente ans, le temps joue contre moi, je suis lucide: je vais me retrouver très vite à 36-37 ans, et très probablement sans enfant

Alors je réfléchis. Les choix de carrière que je vais faire d'ici deux ou trois ans influeront aussi sur cette question et sur mon mode de vie ensuite.

Je préfère avoir bien réfléchi et m'être informée, au cas où, plutôt que de me trouver démunie et prise de court si je n'ai pas de compagnon et pas d'enfant autour de 38 - 40 ans.

D'où ma question.

Cela semble si étonnant?
J
36 ans Paris 1840
Sur la question de la date de péremption, au passage: http://www.causette.fr...e-procra-ation-da-passa-e.html
J
36 ans Paris 1840
Ce qui me conduit à vouloir me renseigner aussi auprès de mon gynécologue sur les tests hormonaux quant à la réserve d'ovocytes et la conservation d'ovocytes, histoire de voir l'avenir un peu plus sereinement.

Mes études, ma carrière, ma vie sentimentale ne collent pas trop aux exigences biologiques jusqu'à présent, si je peux anticiper un peu et mettre toutes les chances de mon côté pour plus tard, je ne voix pas pourquoi ne pas le faire.

Je trouve d'ailleurs que le caractère illégal de la congélation d'ovocytes en France, en dehors de certaines hypothèses médicales, est totalement misogyne et injustifié.
87 ans 9553
je suis très d'accord avec toi, je dirai même qu'après 35 ans c'est pas évident (je vois mes copines).
perso je voulais avoir bouclé le dossier procréation à trente ans, bon j'ai merdé, pochette surprise à 31 ans :oops:

ta réflexion m'étonne MOI, avec mon vécu... l'envie d'enfant en ce qui me concerne, n'était possible que dans le cadre d'une histoire avec le papa. Après, je ne suis pas du tout une fille prévoyante donc c'était pas du tout mon genre de faire des plans à long terme.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Tu as prévu la date et l'heure de l'accouchement, histoire de ne louper aucun rendez-vous client ?...
J
36 ans Paris 1840
Ah mais je ne suis pas du tout prévoyante. Je ne me suis jamais posé la question de la maternité avant mes 28 ans je crois, j'ai essentiellement suivi mes envies, sans rien prévoir. Là, je suis simplement lucide. Et tout à fait dans l'analyse, comme très souvent ^^ Et un peu militante aussi.

Oui, dans l'idéal, évidemment que c'est mieux d'être deux. Mais enfin... l'idéal hein... je peux aussi être à deux, et que mon couple explose dans les deux ans de la naissance. Ou pas. De nos jours, le modèle de la famille nucléaire a quand même pris un sacré coup. Le père peut arriver après l'enfant, les familles monoparentales sont foison, les familles homos aussi, etc

Ce qui me freine, c'est que je ne voudrais pas avoir un enfant en "égoïste", juste pour combler un manque chez moi. J'y réfléchis, j'y réfléchis, j'analyse et pour l'instant il me semble que je ressens plus une envie d'enfant qu'un besoin égoïste de combler un manque que je ne ressens pas. J'aime ma vie, je ne suis pas seule, je kiffe chaque moment. Sans compter que, quand j'entends certains couples parler de leurs désirs d'enfants contrariés, de leur volonté de procréer à tout prix, de leur droit à l'enfant, j'y vois un truc bcp plus flippant et malsain qu'une réflexion sur les possibilités d'atténuer une réalité biologique.

Bon, et perso, j'ai un vrai pb sur la culpabilisation de la femme sur la non procréation dans la vingtaine; le gynéco qui joue à cela, qui me parle des risques, je me barre. Le risque principal, c'est la moindre fécondité. Des méthodes médicales existent pour le limiter, mais la France refuse de les mettre à disposition des femmes de ce pays. Soit.
87 ans 9553
il y a la question de la biologie tout court, mais aussi la question de la vie... être maman a 25 ou à 45 ans, c'est très différent... j'ai eu mes enfants relativement jeune (27 29 31) et j'ai déjà eu du mal à les supporter :oops: sil fallait remettre ça aujourd'hui ça serait juste... pas possible :?
J
36 ans Paris 1840
le_chat_du_cheshire a écrit:
Tu as prévu la date et l'heure de l'accouchement, histoire de ne louper aucun rendez-vous client ?...


Ah voilà, la remarque sexiste sur la femme carriériste :-)

Merci :)
J
36 ans Paris 1840
a-nonyme a écrit:
il y a la question de la biologie tout court, mais aussi la question de la vie... être maman a 25 ou à 45 ans, c'est très différent... j'ai eu mes enfants relativement jeune (27 29 31) et j'ai déjà eu du mal à les supporter :oops: sil fallait remettre ça aujourd'hui ça serait juste... pas possible :?


Et a contrario, beaucoup de gens ont des enfants tard et plus de patience que plus jeunes.

De toutes façons, c'est pas grave hein, je ne les verrai pas puisque je bosserai tout le temps, n'est ce pas le Chat :)
87 ans 9553
je me suis posée la question de la procréation à... 26 ans, en décidant de mettre en route ... avant ça n'avait pas de sens en tant que tel. Tu parles de la pression pour procréer dans la vingtaine, je dirai même qu'on subit une sacrée pression pour procréer tout court. Que bizarrement, les hommes ne subissent pas.

Je ne sais pas s'il faut s'offusquer que l'on aide pas à reculer l'âge de la maternité par la PMA sachant que c'est déjà bien booké pour les couples infertiles... eux ne choisissent pas d'être infertiles. Idéalement il faudrait que les moyens soient illimités mais on sait tous que ce n'est pas, que ça ne sera jamais le cas...
87 ans 9553
Justdontknow a écrit:
le_chat_du_cheshire a écrit:
Tu as prévu la date et l'heure de l'accouchement, histoire de ne louper aucun rendez-vous client ?...


Ah voilà, la remarque sexiste sur la femme carriériste :-)

Merci :)


;)
33 ans 886
Coucou, désolée je ne vais pas répondre à à ta question mais je m'interroge, comme apparemment tu n'as pas non plus une "irrépressible" envie d'enfant, n'envisages-tu pas de ne pas en avoir du tout tout simplement?

Sinon, en restant en France l'adoption par une femme célibataire est possible. Ça prend du temps mais si tu commences maintenant, ça pourrait tomber bien par rapport au planning auquel tu penses.
87 ans 9553
je sais pas si les vieux parents ont plus de patience que les jeunes parents, à ce que j'ai pu constater dans mon entourage... ils sont surtout bien plus permissifs donc les gosses râlent moins, donc moins dur de les supporter :lol:

bon et toi le chat tu procrées quand ?
B I U


Discussions liées