MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Bébé dans la chambre des parents, c'est grave ?

37 ans Briis sous Forges 2597
ninette66 a écrit:
comme nous n'avions pas le choix , ma fille aura dormi avec nous jusqu'à ses 2 ans et 1/2 , sans problèmes , nous avons déménagé  
en septembre et elle est passée de suite dans sa chambre sans aucuns soucis :)

Merci tu me rassures !
35 ans Montréal, Qc 433
Je trouve vos témoignages rassurants aussi, car nous sommes dans la même situation ici. Bébé partage notre chambre faute d'espace jusqu'à notre prochain déménagement en juin prochain (où nous aurons un logement 2 chambres, la demande a déjà été faite au proprio) et je me demandais quel impact ça aurait sur lui. Je suis contente de voir que de faire chambre à part plus tard se passe bien, car j'avais entendu parler de mauvaises expériences par rapport à ça.
37 ans Briis sous Forges 2597
J'ai une amie qui a gardé ses 4 enfants jusque 2 ans 1/2 et ce sont les enfants les mieux élevés que je connaisse mais bon je voulais d'autres avis !
37 ans 5
Bonjour,

je me suis créé un compte juste pour répondre à ce message (je passe de temps en temps pour lire certaines infos/conseils) parce que je pense que mon témoignage peut pencher dans la balance concernant ta décision... Je précise que je n'ai pas lu les trois pages mais quelques messages.

Contrairement à d'autres qui ont dormi jusque tard dans la chambre de leurs parents, moi qui ai vécu la même expérience, je ne l'ai pas DU TOUT bien vécu.

Nous avions une grande maison mais aucune chambre n'a été aménagée pour moi avant mon arrivée, ce que je trouve déjà fort problématique s'il y a la place et s'il y a l'argent pour (ce qui était le cas).

Dès ma naissance, j'ai dormi dans un berceau à côté du lit parental, avec le doigt de ma mère dans ma main. Ca a duré des années.
Mon premier souvenir :
J'avais entre un an et deux ans (oui, si jeune). J'étais couchée dans mon deuxième berceau, plus grand que mon couffin, qui avait été créé par mon oncle, qui s'était suicidé le jour de mon premier anniversaire. A deux ans, j'ai eu mon lit d'enfant, déjà.
Je me suis réveillée une nuit, dans le noir, avec juste suffisamment de lumière pour que je distingue les dessins que mon oncle avait peints sur l'intérieur de mon berceau blanc : Donald & Mickey, en l'occurrence. J'entendais ma mère crier, hurler, je pensais qu'on l'agressait. J'ai voulu parler, bouger, me lever mais j'étais incapable de tenir des propos compréhensibles expliquant ma peur et de me lever de manière autonome (j'étais donc entre le 12ème et le 13ème mois probablement). J'ai pleuré, je pense, j'ai dû émettre quelques sons et ça s'est arrêté. J'ai été angoissée pendant longtemps et j'ai fini par me rendormir. Personne n'est venu me bercer, ni quoi que ce soit.

Ensuite, depuis mon plus jeune âge, au moins une fois par semaine, j'entendais des bruits suspects dans le lit d'à côté. Je n'ai compris ce que ça signifiait que vers sept, huit ans, peut-être.
J'étais paniquée quand ça arrivait, je disais "maman ?" et on me disait "chut, dors".

A partir du moment où j'ai compris, j'étais dégoûtée, j'ai réclamé une chambre à corps et à cri. J'ai parlé des bruits que j'entendais, du fait que ce n'était pas normal et que mes copines voulaient voir ma chambre quand elles venaient à la maison. On m'a refusé une chambre. J'ai bataillé pendant des années pour ça.
Je déployais des stratégies pour éviter de devoir entendre tout ça : boules quiès, tousser pendant que ça se passe, me retourner, éternuer, faire du bruit et à une occasion, j'ai quitté la chambre en leur criant qu'ils étaient dégoûtants et je suis allée dormir avec ma grand-mère qui dormait dans une autre chambre.

Finalement, ce n'est qu'à l'adolescence que j'ai eu droit à ma chambre. Ce que j'ai ressenti ? De la honte, de la culpabilité, l'impression d'être salie et dégoûtante.

Tu n'en es pas là, j'en ai bien conscience, tu ne fais pas ce choix par facilité, en tout cas je ne le pense pas.
Toutefois, ce que je te conseille :

- Si tu ne peux pas faire sans avoir ton bébé dans la chambre, trouve d'autres endroits pour votre intimité.
- Si non, mettre le bébé à proximité avec babyphone évidemment dans le salon, un hall de nuit, dans un endroit cozy aménagé expressément, un petit coin sympa, c'est faisable aussi, j'imagine (je ne connais pas ton appartement mais je trouve que ce serait mieux).
- Lui permettre de faire ses nuits de manière indépendante. Ma mère m'a tenu la main jusque mes 5, 6 ans.

Aujourd'hui, j'ai la trentaine et je viens seulement d'apprendre à parler de ce que j'ai vécu. Je suis en couple depuis dix ans et j'en ai parlé à mon mari pour la première fois il y a six mois. Personne ne savait. Je trouve que c'est une forme d'agression sexuelle de type exhibitionniste. Je n'oublierai jamais ce que j'ai vu (plus tard, pénombre oblige) et surtout entendu.

Voilà, désolée si ça choque qui que ce soit, mais c'est de salubrité publique.
87 ans 9425
c'est une forme de maltraitance, on parle de climat incestuel.

par contre je suis surprise de souvenirs si anciens, j'en ai entre deux ans et demi et trois ans, ce qui a déjà étonné ma psy...
37 ans 5
Tout à fait, le contexte incestuel est d'ailleurs considéré par certains psychologues comme plus dangereux encore pour l'état psychologique futur de l'enfant qu'un inceste réel ayant lieu une seule fois (ce qui ne minimise pas la portée de l'inceste avec passage à l'acte).

Je suis étonnée également et j'en ai parlé à ma psychothérapeute/psychologue qui m'a clairement dit que c'était dû au traumatisme, à la peur énorme que j'avais ressentie, ce que mon mari psychologue également me confirme. En dehors de ce souvenir, tous mes plus anciens souvenirs remontent à mes 2 ans et demi trois ans environ.
87 ans 9425
oui ma psy explique aussi l'existence de souvenirs très anciens comme ça, parce que contexte très particuliers. Je ne pensais pas que ça puisse remonter si loin.
36 ans 215
coucou

Y a pas mal de tribus ( et même en france y a pas si longtemps) ou toute la famille vit et dort dans la même pièce et tous les enfants ne sont pas traumatisés pour autant. Après effectivement, si tu avais demandé ta chambre et que tu pouvais l'avoir je vois pas pourquoi ils ont refusés :cry:
37 ans 5
Il y a aussi beaucoup de tribus dans lesquelles la violence faite aux enfants est tolérée voire encouragée (d'ailleurs, dans certaines familles européennes également), dans lesquelles on considère que l'enfant peut même tout voir et dans lequel le mariage est toléré à partir de sept ans. Je ne pense pas que ces certaines tribus puissent être un modèle, sans ethnocentrisme aucun, à ce niveau, pour nos sociétés européennes qui fonctionnent d'une autre manière. Les processus psychiques sont d'ailleurs tout à fait différents en Afrique, en Asie et ici-bas...
37 ans 5
Ceci étant, ces propos ne sont utiles que si la créatrice de ce post envisage de vivre son intimité dans la même chambre que celle où l'enfant dort au moment-même où il est présent, pour en revenir au sujet. Je ne voudrais pas lancer un débat parallèle sur "est-il bien ou non de faire l'amour en présence de ses enfants", pour lequel ma réponse évidente est "non".

Mais, juste, préciser aussi que si moi j'ai demandé ma chambre, il m'a fallu un temps assez important pour justifier ma demande par les bruits que j'entendais et les choses que je voyais dans la pénombre. Parler de la vie sexuelle de ses parents à sa mère, ce n'est pas du tout sain. Un enfant ne devrait pas avoir à faire ça. D'ailleurs, je suis persuadée que beaucoup ne l'ont pas fait par crainte ou parce qu'ils se sentaient coupables ou parce qu'ils n'ont pas identifié le comportement comme malsain (ce qui est plus dangereux encore que de l'accepter comme tel car un comportement malsain non identifié comme tel sera probablement reproduit à la génération suivante).

Sur les impacts que cela a eu sur ma vie et que ça a sur ma vie actuelle : j'ai souffert d'insomnie pendant des années, j'ai découvert la sexualité beaucoup trop rapidement et surtout, j'ai tout gardé pour moi pendant des années ce qui s'est transformé en angoisses. Maintenant que j'en parle ouvertement, je me sens vraiment mieux et tout le monde me dit que c'est horrible. J'en ai récemment parlé à la meilleure amie de ma mère, ma mère étant décédée il y a peu, et elle a été tellement choquée qu'elle n'a pas dormi pendant deux jours.

Personnellement, je me sens nettement mieux et j'ai surtout replacé la faute sur les épaules qui devaient la porter.
36 ans 215
FlutterShy a écrit:
Il y a aussi beaucoup de tribus dans lesquelles la violence faite aux enfants est tolérée voire encouragée (d'ailleurs, dans certaines familles européennes également), dans lesquelles on considère que l'enfant peut même tout voir et dans lequel le mariage est toléré à partir de sept ans. Je ne pense pas que ces certaines tribus puissent être un modèle, sans ethnocentrisme aucun, à ce niveau, pour nos sociétés européennes qui fonctionnent d'une autre manière. Les processus psychiques sont d'ailleurs tout à fait différents en Afrique, en Asie et ici-bas...


Alors ça dans le genre cliché j'ai envie de dire bravo ;) c'est vrai tous les inuits sont mariés à 7ans, battus, maltraités et malheureux...sans ethnocentrisme bien sur :roll:
Bref comme tu le dis ca n'est pas du tout le sujet!
35 ans dans mon salon 374
Bonsoir,
Il me semble Fluttershy que tu confonds un peu tout ou alors tu n'a pas reflechi avant de repondre...Je suis très etonnée que ton premier souvenir remonte a tes 12 ou 13 mois car ce n’est qu’à partir de 2 ou 3 ans, mais souvent bien plus tard, que les souvenirs peuvent être conservés pour toute la vie. Certains pensent se rappeler des événements antérieurs, mais ce sont des souvenirs reconstruits à partir de récits, de films ou de photos, et qui paraissent réels.
Demande a ton mari...
Ton message est tres culpabilisant envers ses mamans et a la limite du racisme car pour toi tribu = pédophile en puissance je demande quelques explications...
Tes parents se sont peut etre montrer plus que defaillant mais ne confonds pas tout...
27 ans 799
Je suis enceinte, notre bb2 dormira dans notre chambre le temps de faire ses nuits (histoire de pas réveiller son grand frère) mais en aucun cas je ne ferais "zizi panpan" en présence de mon bébé c'est juste ignoble et je pense que c pareil pour les mamans qui ont répondu à ce post. Tes parents devaient avoir un soucis pour faire ça, sincèrement désolée de ce que tu as du vivre ....
42 ans région parisienne 5831
Perso, ma grande a dormi jusqu'à l'age de 3 ans avec nous, et ma petite dort encore avec nous, mais il ne m'est jamais venu à l'esprit de faire l'amour avec mon mari dans la chambre où elle dormait. C'est vrai qu'on m'a déjà dit qu'un bébé avait le sommeil lourd et n'entendrait rien ( :?: ), mais ma grande avait le sommeil hyper léger, et de toutes façons, je suis certaine qu'elle se serait réveillée si on avait fait du bruit dans la chambre (elle se réveillait pour moi que ça :roll: ).

Quoi qu'il en soit, nous avons un canapé très confortable et qui se déplie en lit hyper facilement (en réalité, ça a été mon lit pendant très longtemps, avant d'être notre canapé :lol: ), ça règle la question: on préfère largement faire ça tranquillement, sans stress, plutôt que d'essayer de la faire en silence et en remuant le moins possible: ça gâche carrément le plaisir, non? :lol:

FlutterShy, je suis désolée de ce que tu as vécu. Tu dis que tu entendais ta mère "crier et hurler", c'est quand même une situation largement incestuelle et heureusement très marginale: il est clair que tes parents désiraient être entendus par toi, et ça, c'est carrément malsain, c'est clair. :?
37 ans Briis sous Forges 2597
Heu ... Je suis navrée de lire ce que tu as pu vivre mais il ne faut pas tout confondre.

Mon message concerne le fait de faire dormir au max jusqu'à 2-3 ans notre petit dans la chambre et certainement pas au-delà.

Quant à l'intimité, c'est déjà choquant de savoir que ma belle-mère hurlait dans la maison alors qu'elle vivait avec ses enfants qui entendaient tout (en prime divorcée du papa donc avec ses mecs de passage) donc faire des câlins dans la même pièce que bébé certainement pas.
Comme le disais Faustine, il y a d'autres endroits !
B I U


?>