MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Etre ou ne pas être...

N
38 ans Nantes 36
Bonjour,
pour rester dans la même lignée que ma théorie (sur la mémoire d'un miroir) vu que j'aime philosopher sur des thèmes un peu étrange, voir complétement farfelue...

Je vous fait donc  
partager une théorie sur le regard nouveau bonne lecture en espérant que se ne soit pas trop compliqué à comprendre...



Tous les jours, je passe devant mon boulanger...Oh, que sa vitrine est magnifique !

Un échantillon de ses spécialités, denrées traditionnelles en passant par les pains aux diverses céréales, les pâtisseries...en petite douceur sucrée.

Le choix, serait il son seul atout ?

Non car, ce boulanger a très bien compris l’importance du visuel et a misé sur une décoration épurée, incitant le regard à si déposer, et sur une vitrine laissant planer le vice de la gourmandise.



Chaque matin est pour moi un vrai délice de pouvoir regarder, contempler... que dis-je admirer, cette fenêtre ouvrant sur l’appétit, mais tellement désespérant pour mon porte feuille qui semblerait percer à jour la liquidité de notre quotidien.



Cette boulangerie, se trouve à deux pas de chez moi, donc j’ai l’obligation de passer devant et impossible pour moi de ne pas jeter un œil sur cette vitrine aussi décorative, mais bien que sa perfection soit attrayante, la devanture a juste pour défaut une fissure dans le coin gauche de son visuel, cette imperfection existe depuis près de 2 ans, mais n’enlève en rien l’apparence.



Comme tous les jours depuis 2 ans, je m’arrête un instant devant cette vitrine. Je la regarde sans vraiment la regarder. Ce matin, je jette un coup d’œil pour repartir quelques instants après, mais en partant je rebrousse chemin pour m’arrêter une nouvelle fois devant la vitrine et m’apercevoir que la fissure a disparu !


Pendant un instant j’ai eu le regard nouveau !



Mais que cela peut-il donc être ?



C’est un regard non routinier, un regard neuf, comme si c’était la première fois que l’on découvrait les choses.
On pourrait même mettre en liaison le regard d’un enfant, qui reste tout le temps émerveillé, car en pleine découverte...un regard un peu naïf en somme mais positif




Nos vies, bien que plus riches et divertissantes que celles de nos pères, pourraient paraître ordinaire, monotone, car chaque jour, on fait un peu la même chose.

Même si cette monotonie reste déconcertante, elle n’en reste pas moins essentielle dans la vie, car sécurisante aussi.



Il est difficile surtout par les choses insignifiantes, de ne pas y être fatigué, voir pour d’autres blasés. La complexité de l’être humain c’est de s’habituer assez rapidement au quotidien, qui nous entoure.



Imaginons à présent, que l’éveil que j’ai contracté à m’apercevoir que la vitrine avait été réparée au bout de 2 semaines, pourrait me servir dans ma vie de tous les jours et surtout d’y être plus intense (d’une assez grande durée).

Cela pourrait résoudre les abattements qui peuvent survenir, passer outre une monotonie, aller de l’avant face aux aléas de la vie...en bref rester positif.



Comment développer ce regard nouveau ?



Tout d’abord, comme je l’écrivais à l’instant, il est synonyme avec un regard d’enfant, donc pour développer cette instinct il faut garder en soi une âme d’enfant, être curieux des choses, s’intéresser à tout, être surtout ouvert sur le monde qui nous entoure. Mais aussi quant je parle du regard nouveau, je ne parle pas que de la vue (je parle aussi du regard de considérer, d’envisager de telle ou telle manière). Je parle du regard dans tous les sens du terme, ne pas se bloquer sur un avis, ne pas comprendre ce que l’on a envie ou juger de percevoir, et je parle aussi des 5 sens, savoir s’émerveiller du chant des oiseaux, s’ouvrir à la douceur du vent caressant la peau, gouter un fruit comme si on découvrait sa saveur ou la première fois qu’on le touchait.





VIVRE AUTREMENT
B I U