MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

bébé est arrivé... l'idéalisé VS la réalité

27 ans 481
Bonjour tout le monde.
Je suis la toute jeune maman de Baptiste né le 27 février dernier.
C'était un enfant désiré et même miraculeux puisque l'on m'avait dit que je ne pourrais  
pas en avoir sans passer par la PMA.
Ce fut une grossesse superbe, qui m'a fait perdre 10 kilos durant le premier trimestre et qui m'en fait prendre 10 au kilos après... donc parfait pour mon "petit" corps. J'ai aimé mon corps comme jamais, j'étais ronde pour une bonne raison.
J'ai été très en forme jusqu'à la fin, je pense même que Beyoncé et Shakira auraient pu m'envier car je suis sûre que je dansais mieux qu'elles à 9 mois de grossesse (c'est bon pour l'égo de se le dire !^^)
Bref, à la fin, j'avoue j'en avais marre, mais pas de la grossesse, j'étais juste impatiente de voir mon fils, ma chair, mon sang, ma vie.
Et le voila arrivé un jour avant terme...
Euphorie pour tout le monde. Un accouchement qui s'est franchement bien passé et un personnel soignant extra avec moi...
Pas de babyblues à la maternité, j'étais en très grande forme le soir même de mon accouchement jusqu'a la sortie.

OUI MAIS, nous sommes revenus à la maison juste après avoir fait le chèque pour la mater... autant vous dire que j'ai eu l'impression d'avoir payé 681 euros pour avoir ce bébé... genre promo chez leclerc. En fait j'ai eu direct l'impression que Baptiste ne m'avait jamais appartenu... terrible sensation.
Puis à la maison, nouveau rythme, nouvelle vie. OUI MAIS. J'adorais ma vie à la maison avec Chérichou... et l'arrivée de Bébé m'a rendue encore plus amoureuse que jamais de chéri sauf que je ne peux pas profiter de lui puisque bébé a besoin de moi/nous..
Comme une sensation que je ne veux pas aimer bébé de peur de perdre mon chéri. Avant bébé, on ne sortait pas souvent mais juste d'être que tous les 2 nous suffisait. Bébé est là et arrive comme un intrus dans notre vie.
On le savait mais le vivre réellement est différent.
J'ai des pensées morbides qui me viennent à son égard. Lui que j'ai tant espéré me fait regretter de l'avoir eu si vite/tôt. Si j'avais su que je pourrais l'avoir "facilement" j'aurais attendu..
Oui mais il est là et je ressens déjà le besoin qu'il soit grand, moins dépendant de nous.. retrouver ma vie d'avant...
et en pensant ça je me sens mère ignoble et incapable. alors j'explique à mon bébé que c'est de ma faute et en aucuns cas de la sienne et qu'il n'a rien demandé à personne
J'ai beaucoup de mal à m'en occuper. Lorsqu'il est propre, rassasié, et dans mes bras et qu'il pleure, je me sens démunie et complètement dépassée.

Je me demande comment on va s'en sortir. J'aurais aimé trouver du travail mais comment faire avec un bébé. Avant je pouvais trouvé du travail en CDD sans horaires fixes et sans avoir a chercher de nounou qui acceptent nos horaires à la con. Aujourd'hui je ne sais pas comment je vais trouver un travail et pourtant j'en aurais besoin pour me couper un peu du monde de bébé.

Je pleure sans cesse, je ne mange plus. j'ai perdu 12 kilos depuis mon accouchement.La nuit lorsque j'entends bébé qui pleure, je me mets direct à pleurer tellement je me sens fatiguée d'avance et que j'ai peur de mal faire. je pensais que ça passerait mais c'est de pire en pire.
Je n'arrive plus à vivre dans le présent. Je repense à cette aventure fabuleuse de la grossesse où j'étais la plus heureuse et la plus comblée et la plus optimiste (alors que je ne l'avais jamais été). J'avais des solutions à tout, mais vraiment à tout !
Les solutions aujourd'hui me semblent completement absurdes.. Je subis ma vie avec mon fils...
Et en même temps, paradoxalement, je ne peux pas imaginer une seule seconde me séparer de mon fils.. même si j'ai l'impression que lui ne m'aime pas (en même temps il aurait raison je dois sans le vouloir lui envoyer le plein de ma souffrance en peline figure !)
Heureusement Chérichou est là. Il sait prendre le relai quand il me voit fébrile. Il est très calin avec moi des qu'il le peut pour pouvoir me dire qu'il m'aime et que je suis formidable avec lui et Baptiste.. Tout ce qui me dit aurait pu etre une psy qui le lui aurait conseillé de me dire. Il fait tout bien... et est vraiment extra avec notre fils... je le jalouserai presque !
Il a pris son congé pat mais j'appréhende deja quand il me laissera seule avec bébé sans que je puisse passer le relai...

Bon alors me voila là à vous écrire... vous parler de la différence entre ce que j'avais idéalisé et ma dure réalité.

Et vous, comment avez vous fait face à tout ça ?

PS: Désolée pour le roman (pas forcément très interessant qui plus est ;) ) et désolée pour les fautes (j'avoue être très fatiguée pour me relire et les voir ! )
27 ans 799
Bonjour, alors laisse moi te dire une chose, ... c'est "normal" :)
j'ai été à peu près pareil.
A la maternité c'était merveilleux, j'étais comme dans une bulle avec bébé, pas de problèmes, toute l'attention pour nous puis on est rentrés à la maison, j'étais terriblement stressée, angoissée et fatiguée de ma césarienne.
J'ai fait un beau passage à vide, où j'en avais marre de voir ce petit bébé pleurer pour rien, où j'ne avais marre de m'en occuper, et même des regrets mais oui en effet paradoxalement je ne me voyais pas sans lui. Avoir un bébé c'est beaucoup de bouleversement, et on dira ce qu'on voudra mais avec une césarienne c'est différent, pour moi c'est pas uen "vraie rencontre".
Essaie de te reposer la journée quand il dort, la fatigue fait beaucoup tu sais, et si tu as de la famille qui peut venir t'aider aussi :)

Mais rassure toi quelque part c'est tout à fait normal :)
32 ans Strasbourg 607
Hello,

Tout d'abord félicitations, et bienvenue dans le rôle de maman :-)
Je ne serais pas de bon conseils, car même si, je pense on se reconnait toutes a un moment dans ton discours, on oublie vite. Arrive ce moment ou on a plus le choix, on doit être forte pour son bébé et on relève la tête et on avance!
je trouve ca très courageux de ta part de mettre les mots dessus et de nous en parler! c'est difficile d'admettre ce genre de choses, et surtout d'être si lucide! c'est que tu tiens le bon bout!

Je disais pas plus tard que ce WE, on croit s'avoir ce que c'est de vivre à 3, mais on découvre tous les jours que c'est pas comme on se l'imaginait!

Après la reprise du travail de ton homme, n'hésite pas a faire venir qqun qui fasse gouzi gouzi le temps que tu lances une machine, ou vide ton lave vaisselle, même mieux prendre une douche! ca fait du bien pdt 20 min de lacher prise, même si c'est pour faire la vaisselle :-)

Comme dit plus haut... mon post sert surement a rien car même si ca fait un an à peine, je ne me souviens plus de ces mauvaises nuits, de ces moments de stress pour ne se souvenir que des bons moments!
Et au final ce petit Baptiste, ca sera un peu de vous deux tout le reste de votre vie, même si vous êtes très proche, ca restera ce trait d'union entre vous.
36 ans Sous les pins!!! 7593
déjà la naissance de ton bébé c'est encore tout frais donc il faut relativiser!!
Tu étais habituée à votre vie à deux et voilà que vous êtes trois dont un qui demande beaucoup d'attention et d'investissement! C'est normal que ça chamboule tout!
Tu as la chance d'avoir un chéri présent et apparemment qui comprend bien par quoi tu passes. Essayes de rester zen, laisses le temps faire son affaire aussi et tu verras tu prendras tes marques dans ta nouvelle vie ;)
D'ici quelques temps tu seras habituée à ce nouveau rythme et toi et ton homme vous vous l'aurez approprié!
si vraiment tu n'arrives pas à reprendre pied fait toi aider!
Fait appel à une sage femme par exemple pour des visites à domicile quand ton homme aura repris le travail. Si tu en ressens le besoin va voir un psy qui pourra aussi peut être te faire du bien. Essayes de trouver via les réseaux sociaux ou forums spécialisé des groupes de mamans de ta région qui organisent des sorties ou des rencontres.
Surtout fait toi confiance! Ce bébé vous l'avez voulu, désirez et vous l'aimez donc y'a pas de raison de pas y arriver.
Tu traverses une période pas facile avec un petit babyblue mais ça arrive à beaucoup de femme ;)
26 ans Nord Finistère 187
Bonjour, tout d'abord je tiens à te féliciter pour ton petit garçon.

Ensuite je voudrais trouver les mots juste pour que tu prennes confiance en toi et en ton rôle de maman mais je ne sais pas j'y arriverai.

C'est quelques part normal que tu te sentes déboussolée voire désarmée face à cette petite personne qui demande tant d'attention, d'énergie, d'amour ... Il faut que tu te donnes le temps d'apprendre à connaître ton bébé! Tu vas apprendre à reconnaître ses pleurs, ses besoins ... Ce n'est pas inné! Et je ne pense pas que tu sois la seule femme à te dire que tu n'y arriveras pas mais tu verras que c'est faux, surtout que tu m'as l'air d'avoir un bon chéri, qui t'aime et qui t'aidera. Certes il reprendra le travail, et tu prendras le relai mais ça se passera bien.

Je te conseil de te reposer dès que bébé dort, déjà faut que tu récupère ta fatigue, puis faut te nourrir aussi. Si tu ne vas pas bien, bébé le sentira. Une fois que tu seras plus tranquille ça ira tout seule.

Pour ton travail, laisse un peu de temps, tu viens de mettre au monde un petit être, profites en! et crois moi ils grandissent bien plus vite qu'on ne le pense!
Bien sûr la maternité n'est pas toute rose, y a des hauts et des bas.

Mais prends soins de toi, apprends à connaître ton enfant et je suis sûr que ça ira mieux.

Je ne sais pas si mes mots sont juste, compréhensible ... mais en tout cas je te souhaite pleins de courage pour relever la tête et voir le bonheur d'être maman.

Camille
35 ans Paris 149
Salut,

Félicitation pour ton petit bout.

En te lisant, je me suis reconnu avec l'arrivée de ma fille. En fait, à l'époque, j'ai commencé à me sentir mieux dés que je me suis mis moins de pression.

Pourtant, je pensais être prête. Avant l'accouchement, j'avais "rationalisé" la différence entre le bb idéalisé et celui que j'allais tenir dans mes bras.
Et puis je me suis rendu compte que ce n'est pas le bb que j'avais idéalisé mais la façon dont j'allais "tenir mon rôle de mère".
Je voulais être parfaite, m'occuper de mon bb, de mon conjoint, de la maison, de ma vie sociale sauf que je n'y arrivais pas et cela me mettais dans un état déplorable. Quand j'ai décidé de faire ce que je pouvais faire tout c mieux passé. Je ne culpabilisé plus d'aller faire la sieste avec ma fille au lieu du repassage, par exemple.

En tout cas, il faut apprendre à se connaître et à se reconnaître et lâcher du lest.
27 ans 481
Je ne pensais pas que j'aurais des réponses bizarrement du coup merci les filles pour vos expériences qui me font penser que je ne suis pas seule...
Je sais que le temps est la réelle solution mais c'est dur à vivre au moment présent là ici et maintenant...
J'aime mon fils c'est indéniable, mais bizarrement en sortant de la maternité je pensais déjà à un deuxième... peut-être pour retrouver cet osmose durant la grossesse.. et en me disant que je saurai ce qu'il en est, que je serai déjà passée par là..


J'avais besoin juste d'écrire, parce que derriere un écran c'est plus facile que d'en parler oralement... Mais je suis très touchée par votre soutien et donc d'avoir été lue...
Ca me fait du bien,

J'ai compris: je me repose quand je peux et je relativise (je savoure cet instant _ surement éphémère _ où je suis enthousiaste )

milles mercis vous êtes des amours
34 ans 677
Moi pareil j'étais bien mieux enceinte que pendant les premiers mois. Chute hormonale...

Par contre tu sais si ce que tu ressens peut être normal, il faut faire attention à ne pas sous estimer une dépression post parfum sévère qui doit être pris en charge par un médecin. Ce qui malerte surtout ce sont les "pensées morbides".
Je pense que si tu arrives à exprimer tout ca, tu devrais prendre rdv chez ton gynécologue pour voir s'il te faut un avis de psy.
Ça peut faire peur mais la dépression post partum c'est une maladie sérieuse qu'il ne faut pas méconnaître. Tu as une grande force pour écrire ce message, ne reste pas dans ton coin a culpabiliser. Tu ne mérites pas de te faire du tracas comme ça, tu vas réussir à trouver l'équilibre dans ta nouvelle vie. Peut être plus difficilement que d'autres mais on s'en fiche !!

Ne reste pas dans ton coin, parles en rapidement à ton médecin, pour ne pas que ça aille plus loin et que ça se fixe dans cette situation!
Courage et bravo
B I U