MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Comment gérez-vous les cons?

39 ans 1114
Bonjour!
Suite à un petit incident, j'aimerais savoir comment vous accueillez les différents conseils, remarques et critiques déguisées (ou pas) concernant la manière dont vous vous occupez de votre enfant.
On m'avait  
bien dit que les remarques pendant la grossesse n'étaient que le prélude à ce qui m'attendait une fois bébé venu au monde, (à savoir une étude plus ou moins objective du comportement de la Mère avec son enfant, menée par des experts plus ou moins compétents dans des conditions cadrant plus ou moins avec un contexte donné).
Je ne suis pas déçue.
Juste histoire de me plaindre, voici un résumé de ce qui m'est arrivé hier. Ce n'est certes pas la première remarque que je me prends, par contre c'est la première venant d'un parfait inconnu.
Pour poser le cadre, il faut savoir que j'allaite Pépette. Je ne bois donc pas d'alcool, sauf exceptionnellement et en petite quantité, pour les occasions. Si je prévois de boire sans faire attention, comme c'est arrivé une fois, je tire puis jette mon lait le temps que l'alcool disparaisse de mon lait (cf tableau trouvé sur Google) et attendant je lui donne soit du lait tiré auparavant, soit du LA.
Hier soir donc, anniversaire d'un ami de mon compagnon.
En arrivant je vais allaiter la petite, et juste après la tétée, apres avoir été présentée aux autres invités, que je ne connaissais pas, je me suis octroyée une bière.
Environ une heure et demi plus tard, nous décidons de partir car l'Infante commençait à réclamer beaucoup d'attention.
Nos hôtes sortent le gâteau à ce moment là, donc nous restons finalement le temps de chanter joyeux anniversaire pour ne pas être impolis.
Je reçois donc une assiette de gâteau, que je ne touche pas car je ne mange plus de produits laitiers(cf mon post sur la fatigue de l'allaitement) et une coupe de champagne.
Pour ne pas me faire encore remarquer, (deja que je ne mange pas de gateau), je ne dis rien et me dis que je tremperai mes lèvres dans la coupe au moment du toast, et que je la reposerai discrètement sans plus y toucher.
Je n'avais pas plus tôt porté la coupe à mes levres qu'un des invités, que je connaissais pas deux heures avant, et avec qui je n'avais pas échangé deux mots, m'a balancé que une bière et une coupe de champagne ça faisait beaucoup, vu que l'alcool que je buvais, la petite le buvait aussi.
Il ne me connait pas, ne sait rien de moi ni de la maniere dont nous gerons les choses, et se permet de porter un jugement basé sur ses notions rudimentaires de l'allaitement. Et de sous entendre devant témoins que je fais courir des risques à ma fille.
Sans compter qu'il faut n'avoir que ça à foutre pour compter les verres des autres.
J'ai levé les yeux au ciel, c'est mal élevé mais pas plus que lui après tout, et mon compagnon a répondu pour détendre l'atmosphère que la petite était habituée. J'ai surenchéri en disant que oui, elle etait habituée, vu que je m'enfilais une quille de vin par jour.
L'autre a marmonné que même si c'est pas tous les jours et blablabla, et là un autre invité a intelligemment coupé court en demandant à prendre la petite dans ses bras.
Ça vous arrive souvent ce genre d'incidents? Comment répondez vous? Et ça vous touche ou pas du tout?
36 ans Sous les pins!!! 7626
malheureusement ça arrive assez souvent. J'ai eu droit de la part d'une de mes tantes a mainte et mainte fois des conseils et autres reproches quand à la manière de faire avec ma fille quand elle était bébé. En général je dis oui oui et je laisse couler pour froisser personne. Venant d'un inconnu j'envoie balader direct en leur faisant remarquer que je leur demande pas comment il fonctionne eux, et si c'est bien ou mal.
Le principal est d'être sur de soit et de savoir que on agit bien pour notre enfant. Les autres ne connaissant pas le quart du tier de notre façon de faire, leurs conseils et autre réprimande ils peuvent se les garder surtout quand on demande rien.
31 ans Orgrimmar 6480
Alors, ça m'est arrivé plusieurs fois.

Comme toi, il y a ma tante qui m'a sorti, d'un air alarmé: "on ne doit pas boire si on allaite!!" lorsque je lui ai demandé un petit verre de rosé le 25 décembre. L'infant (j'aime beaucoup, du coup je te le pique :p)avait 6 mois et c'était la 1ère fois que je rebuvais un peu d'alcool depuis que j'avais appris que j'étais enceinte (on peut pas dire que je suis pas sérieuse sur ce point, quoi). Ca m'a agacée (surtout que la tante en question, que j'aime bcp par ailleurs, a été la 1ère à me dire qu'il fallait laisser parler les autres quand ils s'occupaient de ce qui ne les regardait pas).
Je lui ai juste répondu: "et ben moi, je le fais." Elle n'a pas moufté et m'a servi mon verre, namého. Mais ça m'a un peu gâché le plaisir.

Les autres fois, soit j'ai répondu par un sourire poli parce que c'était plutôt bienveillant ("oh mais vous allez le promener près de la fête foraine? Il va avoir peur!!" d'un parfait inconnu, ce genre de choses), soit par un regard très mauvais et avec le "occupe toi de ton cul" pret à sortir. Mais comme j'ai pas envie de me battre avec les autres mamans de la crêche, je me retiens...
Et oui, parce que les 2 fois où on m'a fait bien chier, c'est à la crèche. La 1ère fois, on m'a fait remarquer que bibou pouvait tomber qu'il fallait que je reste à côté!!! Alors qu'il savait déjà bien se tenir assis et qu'il était sur un banc pour enfant adossé contre le mur et moi à 50cm entrain de mettre ces putains de surchaussures. Bref, même s'il se cassait la binette et que je n'arrivais pas à le rattraper au vol (chance proche de zéro, donc), il tombait de 20cm, à 6mois, c'est pas non plus l'accident du siècle.
Et la 2e fois, je n'arrivais pas à plier ma poussette (je ne m'en sers quasiment jamais, d'habitude écharpe mais là exceptionnellement je devais l'avoir), et une grognasse me regarde faire d'un air condescendant, pendant bien 15secondes. Je me justifie (pas biennnn!!on n'a pas à se justifier!) comme quoi je ne la sors que les 36 du mois et cette pouf me répond "ah ben, le 36, c'est aujourd'hui!" mais pas d'un air aimable, je t'assure -_-. Bref! Au final je me suis barrée sans plier la poussette (j'ai trop fait ma rebelle, c'est intedit! hihi...).

Bref, les cons, je les ignorais jusqu'à présent mais je pense que je vais leur dire des petites phrases bien senties dorénavant, parce que bibou va se mettre à comprendre, et je ne veux pas qu'on me fasse passer pour une mauvaise mère devant lui.
Le plus dur va être de gérer l'agressivité et de pencher plutôt pour de l'humour noir ou de l'ironie...
31 ans Orgrimmar 6480
Ah, et oui, ça me touche, car j'ai tendance à me remettre en question naturellement, j'ai pas forcément besoin qu'on en remette une couche!
31 ans Orgrimmar 6480
Par contre, moi les conseils je les prends, sans forcément les appliquer mais j'aime bien avoir d'autres avis, quand ils sont donnés respectueusement et pas imposés.
36 ans Sous les pins!!! 7626
les conseils je les prends quand je les demande ! Quand ils arrivent sans que j'ai rien demandé et souvent avec un air de reproche je laisse couler!
Alors oui à la crèche je te rassure moi aussi j'en ai eu pleins de réflexion foireuse! Dans le désordre je suis une mère indigne car:
- je refuse de donner du lait de croissance
- ma fille est passer à 9 mois au lait de vache sur conseil de mon pédiatre
- je ne l'ai faite vacciner du ROR qu'à 3 ans

et j'en passe! A l'école aussi j'y ai droit mais bon perso je me permettrai pas de leur dire comment faire ou si c'est mal comme elles font donc vaut mieux qu'elles s'abstiennent de tout commentaire!
31 ans Orgrimmar 6480
Oui c'est fou... Et puis je ne comprends pas parce que moi je m'en contre-fiche de comment ils élèvent leurs mioches (à part si je vois de la maltraitance mais c'est pas le cas^^), ça ne m'intéresse absolument pas.

Moi je te dis pas les yeux qu'elles ont fait quand j'ai dit qu'il n'avait pas de tutute...
42 ans région parisienne 5831
Moi, j'ai même eu droit à: "il y a des cinglés sur terre" à mon propos, par une dame que je n'avais jamais vu de ma vie! ca m'a énervée, mais ça m'a aussi fait rire, quelque part...

Franchement, élever un enfant, ce n'est pas facile. Si on ne sait pas ce que l'enfant et le parent a fait avant, ni ce qu'il va faire après, si on ne sait pas comment l'enfant est d'habitude, quel est son caractère...Etc... eh bien, je crois qu'il vaut mieux se taire, surtout si c'est pour annoncer des évidences.

Du coup, moi, je prends très souvent le parti d'ironiser: si on me dit que ma fille va tomber, je réponds: "Tant mieux, justement, j'en voulais une autre, celle-là ne me plait plus". Si on me dit que je ne dois pas boire d'alcool, je réponds: "mais j'ai envie que ma fille soit alcolo, si t'es pas alcolo à 1 an, t'as raté ta vie!", parce que je trouve que je n'ai pas à me justifier.
32 ans 1152
Belle répartie mamykro :)

Alors moi, ce qui me rends folle c'est les réflexions des médecins sur la future obésité de ma fille (Bas oui hein, autant la condamné dès la naissance des fois qu' elle n'aurait pas de tca) ... J'ai des réflexions à la pelle.

La dernière c'est le médecin qui remplit le carnet de santé et me dis : "bas dis donc elle a ENCORE bien pris depuis la dernière fois", connaissant très bien sa dernière pesée, je lui dit :"ah oui combien ?" et la le plouc regarde le carnet de santé, prends son air con et chance de sujet, je lui rétorque quand même que ce serais bien d'éviter les amalgames hein ... Bas oui, elle pesait 8,900kg il y a une mois et demi et là elle faisait ... 8,950kg ! Mais quel con sérieux !

Avant ça on avait une super pédiatre qui à chaque fois que ma fille rentrait dans le cabinet lui disait :"oh mais dis donc tu as beaucoup grossis toi!", au début, je pensais que j'étais parano, du coup j'ai fais gaffe à ce qu'elle disais aux enfants qui passaient avant et après moi, mais non, le :"tu as grossis" était réservé à ma fille... La dernière fois j'ai finis par lui dire qu'au vu des courbes elle était bien plus grande qu'elle n'est grosse donc ce serait bien de se limiter à un bonjour pour l’accueillir.

Mais bon,il faut vraiment que je prenne mon courage à deux mains pour répondre aux cons, je me force à le faire tant bien que mal car sinon je ressasse des heures et des heures.... M'enfin ne leurs parlons pas trop non plus hein, au risque de les instruire :)
39 ans 1114
Oui c'est bien vrai Rouge. Je songe d'ailleurs à porter un tea shirt avec cette merveilleuse citation lors de mes prochaines sorties. Du coup je risque de pas l'ouvrir souvent, moi, dans les prochaines années, parce qu'au vu de vos réponses j'ai bien l'impression que les bébés sont des aimants à cons...
Yuutsu prends, prends, c'est offert de bon coeur.
Quant au fait de se justifier alors là tu as 100000 fois raison, il ne faut surtout jamais faire ça! Malheureusement 9 fois sur 10 je tombe dans le panneau. Avant hier la remarque du beauf m'a tellement scotchée que je n'ai même pas envisagé de me justifier, mais si la critique est formulée sur un ton pas trop agressif ou condescendant, pof, je tombe dans le panneau et me dis que la discussion est possible. Du coup je me lance dans les Explications. Et immanquablement le message "fatal error" s'inscrit en lettres de feu dans mon cerveau au bout d'environ 1/4 de seconde. Mais c'est pas grave, ça ne m'arrête en aucun cas, je continue mes explications, j'en rajoute, je m'enfonce, et l'autre en face qui me regarde d'un air misericordieux avant de me rebalancer sa Sainte Vérité. Exactement comme si j'avais rien dit. Je suis irrécupérable.
En fait je vais plutôt me la faire tatouer, la citation, peut être que comme ça je m'en souviendrai mieux....
Mamykro oui très bonne répartie!
Je constate que l'alcool revient souvent dans les conseils fumeux. Les mères allaitantes seraient elles toutes alcoolo?
Faustine dès que ça touche à la vaccination ça part en vrille direct, pas le temps de s'échauffer, rien.
Pour répondre à ma propre question oui ça me touche, je fais la fière sur le moment mais en vrai toute ma journée du lendemain et plombée. Moi aussi je me remets trop en question.
Surtout quand c'est une remarque de l'entourage d'ailleurs.
Par exemple quand ma mère m'a sorti qu'on devrait carrément déménager parce que la maison n'est pas adaptée à l'Infante, ce juste après m'avoir expliqué que je devrais la passer au bib pour la regler parce qu'elle mange trop et trop souvent (le concept d'allaitement à la demande semble la perturber profondément).
Moi je dis faut avoir le coeur bien accroché...
39 ans 1114
Ah oui et les conseils je les prends aussi, quant ils ne sont pas assénés. J'en demande souvent d'ailleurs.
42 ans gagny 3067
on en est ttes là...

moi je n'ai jamais voulut allaiter (sauf si bb avait été malade ou préma) et je l'ai tjrs dit ht et fort.pr les 2, j'y ai eu droit...

pr ma 1ere, mon gygy me l'a demandé 10 fois pdt ma grossesse si je voulais allaiter.... :?

mon poids et puce: mon ancien pédiatre calculait son imc ts les mois et au bout d'un moment cela m'a mis la puce à l'oreille.je lui ai dit un jour que j'étais la seule grosse de ma famille, que ce n'était pas génétique chez moi.il a arrêté avec ça qd le papa qui est lui grd et mince a accompagné puce pr sa visite mensuelle.dès lors, plus question d'imc, c'est marrant hein....


on est forcément touché puisque cela touche nos enfants.ok on l'ouvre, moi la 1ere, ms c'est fatiguant.moi puce me dit des fois que je devrais être plus gentille (elle a presque 5 ans) avec les gens.je lui ai dit que maman était polie et gentille avec ceux qui l'étaient avec elle, ms pas les autres.elle en a convenut.... :lol:

j'avoue que des fois cela me rend agressive.moi cela m'arrive de donner des conseils ms je finis tjrs pas dire à la personne concernée que ce ne sont que des conseils et que je ne suis pas à leur place.je parle de mon expérience et cela s'arrête là, pr les bobos, sommeil et autres trucs qu'avec 2 enfants je connais un peu.

pr l'allaitement, qd ma soeur était enceinte et forte de son choix la dessus et connaissant mes idées, elle hésitait à m'en parler.je lui ai dit: ton vente t'appartiens comme tes seins.elle s'est marrée ms je le pense tjrs.

les cons, ce n'est pas des mots qu'il leur faudrait des fois ms des claques, boudiou que cela ns ferait du bien ;)
35 ans Paris 149
Je crois qu'on est toute loger à la même enseigne :?

A savoir, selon ma belle-mère, je suis une mère incestueuse car j'ai allaité ma fille longtemps et elle panique à l'idée que je fasse pareil pour son petit fils et qu'il devienne homo :shock:

De toute façon, aucun ne sera jamais satisfait.
Du coup, j'ai décidé de laissé pissé.
Pour moi,le principal est de bien me sentir dans mes choix et que mon chéri soit d'accord.
39 ans 1114
C'est dingue. T'allaites pas c'est maaaal, t'allaites c'est bieeeeeen, t'allaites un peu longtemps c'est remaaaaaaal (m'enfin mère incestueuse là ça va loin quand même, elle a un pet au casque la belle doche).
Et si t'allaites tu dois te mettre sous cloche. Important.
Donc comme le disait si justement la marraine de ma fille: de toute façon ça n'ira pas, quoiqu'il arrive tout est de ta faute parce que tu es la Mère et es par conséquent histérique, névrosée, stressée, et si par miracle ta gamine tourne bien ça sera grâce au Père qui a tout bien fait ce qu'il fallait.
35 ans Paris 149
Il faut bien des coupables...

Le père fait tout ce qu'il faut mais attention, il ne faut qu'il câline trop ses enfants non plus !!!

Si j'avais rencontré ma belle mère avant de tomber amoureuse, je crois que je me serais enfui en courant :roll:
B I U


Discussions liées