MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Arrêt des soins de Vincent Lambert

44 ans Out of nowhere 2709
Le CHU de Reims, où est hospitalisé Vincent Lambert, engage une nouvelle procédure d'arrêt des traitements de ce patient handicapé, accidenté de la route en 2008?
Pour ou contre?
58 ans ile de france 7907
pour

et perso, je n'aimerais pas avoir des parents comme lui

sauver à tout prix ça me parait inutile

un ami de mon fils 32 ans se retrouve tétraplégique suite à la chute d'une personne tombée d'un camion , elle lui est tombée dessus , il roulait à moto

se retrouve tétra, , on l'opère du dos , on ne fait pas grand chose car rien à faire , 2 jours après on l'opère de la tête car gros hématomes, pression intra crânienne, on ne peut pas le laisser comme ça , il va mourir
au final , on lui annonce vous êtes tétraplégique , on ne peut rien faire pour vous , on va vous transférer , 2 jours avant transfert problème respiratoire , on le met sous
respirateur , lui veut mourir , ne souhaite que cela et au final , il est mort 10 jours après son transfert

il a beaucoup souffert moralement de savoir qu il allait rester tétraplégique , sous respirateur ...
87 ans 9549
s'il ce que dit son entourage est vrai, c'est à dire qu'il avait bien spécifié dans ce cas ne pas vouloir d'une vie de légume, je trouve ses parents ignobles.
36 ans Sous les pins!!! 7588
Ça me paraît dur de dire que ses parents sont ignobles. C'est leur fils et ils refusent de le voir partir.
Je suis pour l'arrêt des soins car j'ai vu mon cousin a 30 ans rester 5 ans comme un légume quasiment suite à une rupture d'anévrisme. 5 ans a l'entendre nous dire qu'il voulait mourrir mais bien sur on ne pouvait rien faire et je pense que personne n'en aurait eu le courage. Il est décédé au bout de 5 ans des suites d'une infection pulmonaire et ses parents avaient bien demandé qu'il n'y est pas d'acharnement de soin.
Pour Vincent Lambert les parents je pense n'accepte pas de le laisser partir. Ça prend des proportions immenses avec l'implication des médias et je n'ose imaginer la souffrance de sa femme face à tout ça. La décision d'arrêter les soins , même si elle était du fait de Vincent Lambert, ne doit vraiment pas être simple à prendre pour elle.
58 ans ile de france 7907
ce n est plus leur fils , il n est plus le garçon qu'il était
il ne fait plus rien , il doit souffrir quand on doit l'aspirer et cela , tous les jours .... horrible


ton cousin parlait donc son cerveau fonctionnait , il ne pouvait rien faire du tout ? la Suisse ne pouvait rien pour lui ?

j'ai souvent en tête cette possibilité

en France , ça va devenir compliqué d'avoir une aide car trop de médecins , infirmières vont au procès
36 ans Sous les pins!!! 7588
Oui son cerveau cerveau fonctionnait mais juste ça, il ne bougeait pas et avait des crises neurologiques de temps en temps où il perdait la tête quelques temps. De lui même il ne pouvait rien faire et on avait toujours un faible espoir de récupération minimum vu son jeune âge. Mais par contre des le début ils avaient spécifié qu'ils refusaient l'archarnement thérapeutique. Cela a pris du temps mais il a fini par partir sans souffrance physique ou presque.
87 ans 9549
mais il est déjà parti Faustine… et il avait expressément demandé à ne pas être maintenu en vie dans ces conditions si ça se présentait…
58 ans ile de france 7907
Faustine83 a écrit:
Oui son cerveau cerveau fonctionnait mais juste ça, il ne bougeait pas et avait des crises neurologiques de temps en temps où il perdait la tête quelques temps. De lui même il ne pouvait rien faire et on avait toujours un faible espoir de récupération minimum vu son jeune âge. Mais par contre des le début ils avaient spécifié qu'ils refusaient l'archarnement thérapeutique. Cela a pris du temps mais il a fini par partir sans souffrance physique ou presque.



mais de la souffrance morale puisqu'il avait conscience de son état

le frère d'un copain à fait un très gros avc , il est resté dans le coma 2 mois , il s en est sorti avec de grosses séquelles , il est paralysé , parle difficilement , perte de mémoire , se débrouille pour manger seul mais faut lui couper ses aliments etc
Avc à 36 ans , il ne récupèrera rien d'autre, ses proches ne savent pas s'il est heureux , il n 'exprime rien à ce sujet
36 ans Sous les pins!!! 7588
Mais je suis pour l'arrêt des soins. Mais malgré tout j'arrive à comprendre ses parents et je ne souhaiterai pas être à leur place. Leur religion aussi rentre en ligne de compte pour eux du coup ça ne facilite pas les choses.
J
36 ans Paris 1840
Moi en fait, j'ai surtout du mal à être "pour ou contre", je trouve étonnante la façon dont l'auteur formule la question.

J'ai du mal avec les appels excessifs à l'euthanasie, et la façon dont bcp semblent penser que la vie de celui qui n'est pas valide à 100% ne vaut pas le coup. Mais j'ai aussi bcp de mal avec le fait de ne pas respecter les volontés du patient.

Du coup, mon avis, c'est que j'ai bcp de compassion pour ce Monsieur, sa famille, et l'équipe médical qui doit gérer tout cela.
87 ans 9549
ah mais Just, je me prononce sur ce cas exclusivement et dans l'hypothèse où sa demande avant l'accident, de ne pas être maintenu en vie artificiellement si ça arrivait, serait vérifiée.

Pour les autres je n'ai pas d'avis, j'en ai un pour moi-même c'est déjà pas si mal ! ;)
44 ans Out of nowhere 2709
Justdontknow a écrit:
Moi en fait, j'ai surtout du mal à être "pour ou contre", je trouve étonnante la façon dont l'auteur formule la question.

J'ai du mal avec les appels excessifs à l'euthanasie, et la façon dont bcp semblent penser que la vie de celui qui n'est pas valide à 100% ne vaut pas le coup. Mais j'ai aussi bcp de mal avec le fait de ne pas respecter les volontés du patient.

Du coup, mon avis, c'est que j'ai bcp de compassion pour ce Monsieur, sa famille, et l'équipe médical qui doit gérer tout cela.

Oui ça paraît abrupte comme s'il fallait choisir un camp, mais bon quoi qu'il en soit, il s'agit bien ici d'une décision à prendre. Faut-il ou non arrêter les soins?
C'est vrai que c'est complique, et je ne suis pas du tout sur que Vincent Lambert ait clairement exprimé ses volontés en cas d'accident. Il est facile de faire le bravache quand on est en bonne santé et que la mort est très hypothétique, voir totalement improbable (rien n'est plus difficile a admettre que l'on est mortel). Ce n'est pas du tout pareil quand on est confronté a la réalité d'une confrontation avec la mort. Aucune situation n'est identique, et rien ne nous permet d'affirmer aujourd'hui qu'il souffre ET qu'il veut en réellement en finir.
27 ans La Ville Rose 2060
Je ne connais pas très bien l'affaire, au départ j'ai cru comprendre que c'était le souhait de Vincent Lambert, par la suite j'ai cru comprendre qu'il ne pouvait plus s'exprimer ...

Maintenant, pour ou contre c'est difficile. J'ai déjà dit à ma mère par exemple que si un jour j'ai un problème de santé/accident qui me laisse de graves séquelles ou un handicap lourd, si la situation se présente, de me laisser partir. Mais c'est facile à dire ... Tout est facile en Théorie, en région Yakafokonilsuffitde ...
Je comprends les parents qui préfèrent encore avoir leur enfant avec eux, même dans cette situation ( il me semble qu'ils sont catholiques pratiquants, du coup ces raisons s'ajoutent aux personnelles/sentimentales ), je comprendrais aussi le cas contraire ( qu'ils préfèrent le laisser s'en aller afin qu'il ne souffre plus ).

C'est très difficile ce genre de situations, je ne me permets pas de juger. J'espère juste que toutes les personnes touchées par cette affaire s'en sortiront d'un point de vue émotionnel parce que ça doit être dur, je sais que j'aurais été totalement vidée perso ...
36 ans très au sud 6840
Ce qui me gêne dans tout cela c'est que c'est à la famille de prendre la décision pour une personne.
Dans un monde idéal la famille connait bien la personne et agit en fonction de ce que la personne aurait choisi elle, pour elle.
Sauf que dans les faits déjà la famille peut ne pas connaître vraiment les souhaits de la personne voir s'y opposer (pour toutes sortes de raisons). Qu'administrativement la personne la plus proche du patient n'est pas toujours celle qui l'est dans les faits.
L'affaire Vincent Lambert illustre parfaitement cela et au final c'est le patient qui souffre (j'ose même pas imaginer s'il comprend la situation sa souffrance morale).

Dans le même registre j'ai aussi appris grâce à l'association ADOT pour le don d'organe que même si l'on a sur soi une carte de donneur, la décision revient aux proches. Par contre si on s'inscrit sur la liste des refus là pas de soucis on ne nous prélèvera rien... pourquoi dans un sens et non dans l'autre? Pourquoi ne pas respecter la décision du vivant pour lui même?
36 ans Sous les pins!!! 7588
je le savais pour le don d'organe, j'ai fait faire la carte malgré tout et je l'ai dit à tous mes proches. Etant mariée maintenant la décision appartiendra à mon mari et je sais qu'il respectera mes décisions comme je respecterai les siennes.
B I U