MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Arrêt des soins de Vincent Lambert

M
87 ans 1565
Patty a écrit:


Et dans un registre un peu différent du sujet de base, je me suis toujours demandée si les personnes qui refusaient le don d'organe étaient en  
revanche prêts à en recevoir un en cas de besoin ?

Mais bien sûr,le respect de l intégrité du corps,ça ne marche que pour soi et ses proches. Ils devraient être éliminés d office ceux là je trouve,il n y a pas de raison que ce soit à sens unique.
Peut être qu il faudrait que les gens opposés au don d organes perdent un proche faute de don.
58 ans ile de france 7907
on a déjà évoqué la notion de coût , en disant que dans l'avenir les grippes et autres seraient probablement à notre charge afin de continuer à pouvoir soigner les personnes atteintes de maladies graves nécessitant des soins très coûteux
K
39 ans 703
Des cas "Vincent Lambert", il y en a plusieurs en France. Mais ils ne sont pas médiatisés. Les médias devraient cesser de parler de cette histoire. Je pense que la médiatisation ajoute de la tension dans cette histoire de famille.

Les parents ont décidé de porter plainte une nouvelle fois. Une des personnes contre laquelle ils portent plainte, entre autres pour assassinat, est leur propre belle-famille. Et là je suis sur le c*l. Car, si on réfléchit bien, ils insinuent que les familles qui décident d'arrêter l'alimentation artificielle d'un proche en fin de vie ou en état végétatif sont des assassins. Ont-ils réfléchi une seconde à la douleur des familles qui font ce choix ? Les familles décident de laisser partir un proche, certaines se sentent coupables.

Ces "parents" n'ont absolument aucune empathie pour les autres. Ils se servent de leur fils pour faire passer leurs idées.
36 ans très au sud 6846
Au fait un petit complément d'info. J'ai eu la chance de discuter avec des bénévoles d'ADOT et ce fut très instructif. J'ai moi aussi ma carte de donneur, et maintenant que je vais être passée je suis sure que chéri respectera cette volonté là. Jusqu'à présent la décision serait revenue à mes parents et à ma grande surprise ma mère m'a dit il y a quelques années qu'elle n'était pas pour le don d'organe, que c'était trop mutilant, trop dur d'imagier qu'on toucherai mon corps, sa petite fille. Pourtant elle a bossé 30 ans à l'hôpital et est donneuse de sang et de plasma...
Bref le texte de loi dit en fait que si une personne ne c'est pas inscrite sur la liste des refus de don d'organe, ses organes peuvent lui être prélevés. Rien de plus. Dans les faits le corps médical ne prélève pas sans l'accord des familles même si la loi le leur permettrai, pour des raisons éthiques et de respect des proches.
En même temps le prélèvement automatique serai t il souhaitable? Je ne pense pas. Mais par contre l'équivalent de la liste des refus, celle des donneurs consentis du vivant devrait avoir la même valeur.
Le bénévole m'expliquait qu'avec 10 à 15% de dons en plus, cela permettrai d'optimiser le cycle des greffes en ne greffant pas que (ou quasi que) des personnes qui sont propulsées en ultra priorité mais avant que leur état empire jusque là. Du coup les greffes auraient plus de chance de prendre sur des personnes moins affaiblies.

Pour Vincent Lambert, ce que je trouve choquant c'est qu'à chaque procédure lancée, cela provoque un stand by. Même s'il est évident que la réponse sera non. La famille joue sur cette faille du système judiciaire et elle a visiblement choisi d'aller jusqu'à épuisement des recours. Je me demande même s'ils croient sincèrement qu'on va leur donner raison, je pense plus qu'ils essaient juste de gagner du temps et ça c'est très limite. Ils jouent avec le système judiciaire et médical sous couvert de moralité...
44 ans Out of nowhere 2709
Le CHU de Reims décide pour l'instant de ne pas interrompre les soins.
Les parents devraient réclamer prochainement son transfert vers un établissement spécialise, voire leur domicile.

En m'intéressant à ce sujet, j'ai appris que Vincent Lambert était capable de déglutir, et donc d'avaler de lui-même certains aliments ou liquides. A priori, c'est un élément nouveau, une sorte de progrès dans l'état du patient.

Dans ces conditions, je comprendrais difficilement que son traitement ne soit pas maintenu et qu'on ne puisse pas le transférer dans un lieu adapte.
58 ans ile de france 7907
Déglutir ??? il fait des fausses routes

s'il sent les choses , sa vie n est que souffrance par les soins , s il ne sent rien , à quoi lui sert sa vie ?

il profite de quoi ?

pour moi, ce n' est pas ça vivre
B I U