MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

besoin de vos lumières !

36 ans je vis sur l'île de la Réunion 30
bonsoir à toutes et tous!
je vous explique ma situation elle est compliquée et je rame!
je me suis mariée il y a un an et demi =D> . Mon homme est  
papa d'une fillette de maintenant 7 ans.NOUS avons bataillé 2 ans pour la récupérer.NOUS nous sommes ruinés pour que mon homme puisse assister aux audience pour le droit de garde. Ma belle-famille et mon homme ont souffert de son absence presque 3 longues années.Depuis un an, elle vit donc avec nous, en sachant qu'elle a pleuré auprès du juge pour venir. :teddy:
Aujourd'hui nous nous retrouvons face à nous une gamine qui vous dit carrément qu'elle n'est venue QUE pour se venger de son papa et sa famille paternelle pcq mon homme a raté une audience par manque de moyens financiers. :puppydogeyes: Du coup: elle répond ,est insolente,vulgaires,violente,menteuse etc... :peur: :vamp:
Moi de mon côté, j'ai appris récemment que j'ai le SOPK(syndrome des ovaires polykystiques).Pour espérer une grossesse il me faut suivre un programme long et lourd :| .On nous demande une certaine ambiance avec sérénité et calme pour vivre au mieux ce programme ....Nous avons attendu que la situation s'améliore....nous attendons toujours ...
voyez -vous mon problème ?Je ne sais comment faire avancer les choses .voir une gamine de cette âge avec une telle rage de vengeance et faire souffrir me dépasse ...notre désir d'enfant s'en trouve bloqué ! :-$
Si vous avez des conseil des vécus...je suis preneuse!!!
MERCI d'avance !
44 ans à la maison ! 10072
Est-ce que vous êtes allés voir un pédopsychiatre ?
P
35 ans 11
Même question.

Cette enfant semble avoir besoin d'aide, d'écoute, de mettre des mots sur sa colère et sa rage. Cette rage n'est pas tombée du ciel, elle a dans son vécu quelque chose à faire payer aux adultes qui l'entourent, et elle le fait. Je dirais que c'est même plutôt une bonne chose, au moins elle s'exprime, autrement elle pourrait retourner la violence contre elle même ou exploser plus tard...

A vous de ne pas la laisser tomber et de l'aider à trouver un sens à tout ce qui s'est passé et se passe dans sa vie et qui lui fait suffisamment mal pour faire naitre une telle violence envers vous.
P
43 ans Sens (89) 126
Tout est dit dans l'exposé de la situation.... une enfant de 7 ans, 3 ans sans voir une partie de sa famille dont son père, 2 ans de bataille acharnée...

Tu mets en gras "NOUS", mais là c'est plutôt ELLE qui est en souffrance. Il est évident que cette gamine a besoin d'aide, de soutien, de réponses qu'elle puisse entendre et comprendre, et que la consultation d'un professionnel semble indispensable... pour vous tous!

Clairement, ça n'est pas simple à vivre pour vous, mais dis toi bien que ça l'est encore plus pour elle.

Bon courage.
47 ans Dans le Sud 484
Mon mari a vécu à peu près la meme situation...la gamine est venue vivre avec nous (suite à un acte fou de sa mère devant la gamine) non pas par choix mais par placement par le juge des enfants. On a vécu l'enfer pdt 3 ans. L'ase toutes les semaines, psycholoque et pédopsy idem... Un enfant qui a été conditionné durant les 3 premières années de sa vie a hair quelqu'un ne pourra, malgré tout ce qu' l'on peut mettre en place, changer d'avis. Dans sa tete persiste cette haine. Désolée de te dire cela... la gamine me disait enceinte "le bebe va mourir, le bebe va mourir"...puis quand le bb fut là elle l'a griffé au visage...puis ensuite avec un cheval en bois a tenté de lui briser un doigt....bref plein de violence et une haine impossible. Elle a voulu retourner chez sa mère lorsque le juge des enfants lui a proposé malgré l'avis défavorable de l'ase. Il en ressort aujourd'hui qu'elle est adulte, qu'elle est instable et tjs dans l'agressivité. Mon mari a fait le choix de ne plus la voir car leurs échanges étaient haineux. Pour le bien être de tous depuis 5 ans plus de nouvelles. Je te souhaite, je vous souhaite bon courage. Tentez un pedopsy mais c'est lourd et très difficile à gérer...et on ne peut la forcer à parler, à dessiner sachez le....
28 ans 2571
J'ai eu une élève cette année, qui avait vécu ça enfant. Elle était en plein désarroi et très perturbée, parce qu'arrivée à 14 ans, elle s'est rendu compte que peut-être sa haine pour son père (entretenue par sa mère depuis très longtemps) n'était pas si justifiée que cela. Elle ressentait un cocktail de culpabilité-haine-chagrin, elle avait l'impression de devenir folle, de ne plus savoir elle-même ce qu'elle ressentait ou ce dont elle se souvenait ou qu'on lui avait raconté...
On a beaucoup discuté de ça, et elle essaye de reprendre pied peu à peu. Mais je pense qu'il faudra du temps.
A l'adolescence, les choses changent aussi.

En attendant, toute cette souffrance... Il faut l'amener chez le psychiatre, j'en suis perduadée. Essayer au moins de l'aider, même s'il n'y a pas de garantie.
42 ans région parisienne 5831
Clairement, cette fillette a besoin d'un psy.

Je comprends parfaitement que tu la trouves insupportable, et peut-être que tu la détestes, c'est compréhensible, mais dis-toi bien qu'il ne s'agit que d'une fillette, perdue, désemparée, à qui on a monté la tête et qui ne sait probablement plus très bien où elle en est. Elle a besoin qu'on l'aide, même si son comportement donne plutôt envie de la taper. :roll:

Bref, il faut vraiment que tu pense que ce n'est qu'un enfant, pas une adulte qui fait des choix en toute connaissance de cause, elle est sans doute manipulée parce qu'elle-même n'arrive pas bien à distinguer le vrai du faux, donc elle n'est pas pleinement responsable de son comportement.

Bien sûr, elle n'est pas innocente, hein, ce n'est pas ce que je dis, ce que je dis, c'est qu'elle n'a pas vraiment les moyens de faire des choix totalement conscients, et il faut lui donner cette possibilité.
36 ans je vis sur l'île de la Réunion 30
un immense merci pour vos réponses!elles m'aident à y voir plus clair .alors pour répondre à certaines publications:
-la petite est déjà dans un système de suivi psy+éducatrice. le souci étant qu'on la dédouane automatiquement de ses frasques pour trouver ailleurs et surtout quelqu'un d'autres responsable.Elle se retrouve toujours comme victimes indirecte.Du coup pour elle maintenant les autres sont toujours les méchants ...
-effectivement, elle a un vécu particulier et difficile: séparation de ses parents, garde donnée à la mère malgré son inaptitude prouvée,droit de visite et d'hébergement non respecté, pont complètement coupé avec le père,la mère a refait sa vie avec un homme qui l'a violentée, œillère de la mère, placement judiciaire , mon homme n'a été informé du placement qu'un an plus tard et de tout le reste après encore, naissance de son demi-frère en décembre...
- le "montage de tête"!!! sa mère lui a menti sur tout, incombant la seule faute au papa, elle lui a refilé sa haine, son désir de je cite "le faire crever "
- je sais qu'elle est mal, qu'elle a besoin d'écoute , de parler évacuer ...elle a énormément de monde présent pour elle (famille et professionnels )...mais elle ne dit rien , ne dessine rien qui pourrait aider à comprendre .Comme dit plus haut :il est impossible de l'obliger à le faire si elle refuse d'avancer.
encore aujourd'hui elle a eu l'opportunité d'expliquer, de partager mais non elle a juste rejeté la faute sur sa mère, moi, les autres bref tous sauf elle.
Compliqué tout ça !!
P
35 ans 11
Cette petite fille a vécu un bien trop grand nombres d'expériences terribles: violence, mauvais traitement, placement, "abandon" (de son point de vue, j'entends) de ses parents... Elle est violente, en rage mais je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

Et même si aujourd'hui son environnement familial est beaucoup plus serein, ça ne va pas être simple pour elle de digérer ce vécu et de faire de nouveau confiance à un adulte. De son point de vu, son papa n'a pas été là pour la protéger quand elle en eu besoin et qu'elle était alors sans défense. C'est peut-être pour ça qu'elle teste autant vos limites, pour voir si vous aussi vous pouvez vous retourner contre elle et l'abandonner.
Je ne sais pas si sur ce forum, il y a des personnes qui ont un début de vie bien pourri, mais ce n'est pas le genre de chose dont on se remet facilement, si on s'en remet complètement un jour.

Je ne veux pas paraitre pessimiste mais parfois les dégâts sont juste trop importants et à part beaucoup de patience, de bienveillance, la rassurer inconditionnellement, je ne vois pas ce que pouvez faire d'autre. En tous cas, il n'y aura pas de remède miracle.

Ce n'est pas qu'elle ne veuille pas avancer dans sa thérapie, c'est qu'elle s'est construite avec des repères violents et mortifères à un moment où elle était top immature pour en saisir quoique ce soit et s'en défendre. Elle ne peut pas avoir de recule, ni en changer d'un coup de baguette magique. Elle s'est construite avec ça et il va falloir qu'elle apprenne à vivre avec son passé et ses souffrances, ainsi que vous, et ce n'est pas simple du tout.

Ceci dit, ce n'est pas parce que vous avez l'impression qu'elle ne fait aucun progrès, qu'elle n'en fait pas. Un jour peut-être sans que vous compreniez exactement pourquoi elle ira mieux.

Sinon, si elle ne se sent pas à l'aise (ou vous) avec le psy actuel, n'hésitez pas à en changer. C'est pas facile d'en trouver un bon. Et si vous en ressentez le besoin, le papa et toi, vous pouvez aussi en discuter avec un psy, ça peut vous aider à comprendre certaines choses et évacuer la violence.

Bon courage en tous cas, ce n'est vraiment pas une situation facile.
28 ans 2571
Je trouve les mots de Pot-ag très justes.
Il faudra du temps pour qu'elle retrouve confiance en un adulte. La peur de l'abandon la conduit à vous tester.
N'existe-t-il pas des groupes de parole pour les parents confrontés à cela ?

Ne désespère pas pour l'instant, elle a encore plein d'opportunités de trouver à qui parler, un enseignant, un prof de sport ou l'art plastique... Est-ce qu'elle fait des activités en dehors de tout ça, juste pour le plaisir ?

Dans ma belle-famille aussi, il y a eu une enfant comme ça (père inconnu du fait du conflit parental pendant 15 ans). Aujourd'hui adulte, elle explique très clairement la haine qu'elle ressentait mais ça va mieux.

orana je comprends ton malaise par rapport aux éducateurs, parfois ils sont sourds aux souffrances des gamins, parfois c'est l'inverse et ils n'aident pas à avancer non plus. L'idéal serait de lui faire comprendre la différence entre "nous ne sommes pas contents de toi" et "nous ne t'aimons plus". Plus facile à dire qu'à faire...
36 ans je vis sur l'île de la Réunion 30
bonsoir!
je retrouve clairement ce que vous me dites dans ce que l'on vit avec la petite:les tests, le manque de confiance ...
on voudrait l'inscrire à la GRS mais la liste d'attente est longue!du coup,elle cuisine souvent avec son papa :)
concernant les éducateurs , le souci c'est qu'ils cherchent toujours une réponse chez les autres.et la gamine a déjà compris qu'il lui suffit d'orienter ses réponses pour "avoir la paix" et ainsi elle se retrouve systématiquement victime indirecte.je n'exagère ni ne fabule ni ne psychote c'est promis ! ;)
dans tout ça , je me rends compte de ce qui est à venir ... je ne cache pas que tout ça m'affole.ça peut paraître égoiste mais ...mon horloge biologique sonne de plus en plus fort ...J'ai déjà 34 ans, je sais que le programme que je dois suivre peut être long....j'ai peur que tout ce stress , cette cacophonie de sentiments et ressentiment, tout cela ne freine voir bloque complètement nos projets .....mon désir de femme :cry:
B I U


Discussions liées