MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Post inutile, besoin de me vidé

24 ans 34 124
Je n'ai pas envie d'avoir de réponses particulières à ce post.
C'est juste que j'ai besoin de me vidé.

Ça fait un mois que je suis enfermée chez ma mère  
à attendre patiemment de pouvoir ENFIN partir. Que j'ai l'espoir qu'à la fin du mois de septembre, je pourrais enfin rentrer chez moi pour continuer mes études. Qu'après tout ce long calvaire qu'ils m'infligent à me dicter leur manières de voir les choses, la BONNE manière de vivre, que les gros c'est dégueu et que la santé c'est signe de minceur et tout le bordel. Sachant que je n'ai pas le droit de mettre un pied dehors et que ma seule opportunité de toucher le sol c'est quand je sors de la voiture de mon frère et que je marche jusqu'à la porte pour accéder à la salle de sport.
Mon frère part aux Etats Unis pour apprendre l'anglais. Il repasse par la France et j'apprends qu'il va vider mon appart.
Oui voilà. On ne me dit rien, on ne m'explique rien. Parce-que ça n'en vaut pas la peine, je subit comme toujours. Pourquoi avoir à me donner des explications ? Je n'en vaut tellement pas la peine. Pourquoi me demander mon avis après tout ?
Je n'ai plus aucun espoir de rentrer cette fois. Ils m'ont eue. Tout ça pour une histoire de poids.
Mais je n'ai pas le droit de me plaindre. Je l'ai cherché. C'est à cause de mon gras.
J'avais kapa mangé. J'avais ka faire du sport. J'avais ka contrôler mon corps.
J'ai déçu tous le monde, je suis un horrible monstre qui allait sûrement mourir si ma famille de super héros n'était pas là pour me sauver. Woaw, MERCI. Merci encore ! Vraiment !
Je n'ai rien le droit de dire, ils détiennent la vérité absolue sans compter qu'ils ont sûrement un diplôme de médecin, de coach sportif aussi, de nutritionniste.
Le dialogue n'ai jamais possible. Je n'ai rien le droit de faire, je n'ai rien le droit de dire.
"Elle est trop jeune, elle sait rien"
Je sais jamais rien. Quand j'aurais 40 ans, je saurais jamais rien non plus, parce-que je serais trop jeune et immature.
Je n'ai pas le droit d'avoir de copain non plus. Et un français! Oh mon dieu, mais qu'ai-je fait ?
Les français sont ceci , ils sont comme ça ... blabla
Mais pas que hein ! Au moins 90% des autres cultures de la planète c'est pareil à leur yeux. Rien n'est trop beau pour eux, et rien n'est à leur hauteur. Il faut nous mériter, vous comprenez ?!
Mais j'en avais un de copain. Et ça faisait trois ans qu'on était ensemble. On avait trouver un appartement pour tous les deux.
J'avais promis que j'en glisserais un mot à ma mère en revenant, histoire qu'elle soit au courant.
Tu parles. J'ai su à la seconde où j'ai franchie le pas de la porte que ça ne serait pas possible. Il a compris il m'a dit ok.
Et puis mon retour doit être retardé qu'ils m'ont dit. Je dois perdre du poids au plus vite. Les plans de notre appart sont tombés à l'eau. Il en a eu marre.
Alors ça s'est finis. Parce-que j'ai peur de ma famille et que mon couple s'en est trouvé asphyxié.
Encore et toujours la famille. Pas de bonheur pour les gros chez nous.
J'aurais bien voulue partir, mais j'ai pas de sous. Et je suis trop lâche. Et puis le dialogue n'est jamais possible. C'est comme ça. C'est la vie.
Voilà. Juste pour dire que j'en avais plein mon cul.
Alors je vais continué à aller faire du sport et à maigrir. Parce-que c'est tout ce qui les intéressent. Je vais faire la boniche de mon frère aîné qui n'est pas foutu de débarrasser son assiette à table. Qui reste assis sur le canapé tous les jours et qui va brunché avec ses amis parce-que ça fais jeuns. Qui va faire du sport mais qui grignote sans arrêt. Sûrement parce-qu'il s'emmerde. Mais ça lui plaît surement.
Et je vais devoir me coltiner ma mère, ses sermons, ses commérages de vieilles, encore des sermons et des discours de mère-martyr. Et le fait qu'elle passe tout à mon frère aîné et qu'elle s'en occupe comme si c'était un gamin de 4 ans et demi. Et après elle s'en plaint.

Enfin BREF.
Voilà, ça fait du bien de dire tout ça. Merci à ceux qui auront lu.
Je ne cherche pas de solutions, de toute manière il n'y en a pas.
S
106 ans 3793
Tu as 22 ans ? Tu es majeure ? Tu es en France ? Alors, barre toi ! C'est tout. Je ne discourais pas sur la famille, la santé, les traditions/religions/origines,blablablabla pour moi ce sont des détails et dans certaines situations il faut passer outre...

Tu es prisonnière, tu veux la liberté ? La seule solution est de partir ! Après tout, étant majeure, ils ne peuvent pas te retenir.

Alors un peu de courage, prends tes affaires, sort de leur maison et va-t-en le plus loin possible. Si tu ne le fais pas c'est que tu es consentante pour tout ce qui t'arrive.

(Sur ce, je m'en retourne loin... pourquoi ai-je cliqué sur l'onglet forum plutôt que sur blog aujourd'hui ? Screugneugneugneu je m'agace toute seule...)
M
87 ans 1563
Victimblaming. Bravo.
On pourrait appeler ça "juger sans connaitre".
24 ans 34 124
Je ne suis pas en France. Je suis dans une île qui n'est pas française.
J'ai pensé à m'en aller mais (outre le fait que je n'ai pas le moyen de me payer un quelconque billet) il y a toute la culpabilité à laisser ma famille (pour de bon) et à envisager leur réactions.

"Si tu ne le fais pas c'est que tu es consentante pour tout ce qui t'arrive."

Ou alors que c'est plus compliqué que juste claquer la porte?
Et ce genre de propos m'angoissent plus qu'ils ne m'encouragent en fait.
S
28 ans 3465
Que tu ne puisses pas t'en aller, je peux le comprendre. A moins d'avoir un budget inépuisable, même si tu avais l'argent pour un billet, ce n'est pas évident de s'en aller sans savoir où on va et sans aucune perspective là où va atterrir.

Mais... Tu n'es peut-être pas obligée de leur obéir. Si tu essayais de t'affirmer un petit peu. Justement, de dire que pour toi, c'est comme ça et pas autrement et que s'ils ne sont pas content, qu'ils te laissent rentrer chez toi. Ils ne peuvent pas te forcer - physiquement - à faire ce que tu ne souhaites pas. Maintenant, c'est à toi d'essayer de t'affranchir psychologiquement du pouvoir qu'ils ont sur toi. Continue à vivre comme bon te semble et si ta manière de vivre ne leur plaît pas... Ma foi, ils comprendront peut-être qu'il vaut mieux que tu voles de tes propres ailes. Moi je leur ferai regretter de me vouloir avec eux.

Où est-ce que tu vis? Sans forcément quitter ton pays, tu ne pourrais pas aller dans une autre ville? Ou ne serait-ce que trouver un appartement et un travail?
50 ans Est 387
J'ai relu justement l'ensemble de tes messages pour ne pas te répondre n'importe quoi
tellement ton appel au secours me sert la gorge mais il me manque quelques éléments.

Travailler, tu crois que ce serait possible ? même un petit boulot, histoire de sortir et d'échapper quelques heures à l'atmosphère délétère de ta famille.
Ta famille accepterait-elle, après tout elle t'a payée des études, en principe c'est dans ce but.
Y aurait-il des possibilités pour toi à Madagascar ? Le fait que ce soit une île complique vraiment la donne.
Et puis nous ne connaissons pas les aides que tu pourrais avoir ou non sur place, c'est pas la France justement.
As-tu encore des amis sur lesquels tu pourrais compter, t'héberger éventuellement ?
Dans quel domaine faisais-tu tes études en France ? As-tu déjà un diplôme que tu pourrais monnayer chez toi ou ici ?

Tu pourrais aussi leur faire constater le gâchis financier énorme - je ne parle même pas de l'humain pour le moment car apparemment ils ne sont pas capables de l'entendre -
de ne pas terminer tes études alors que tu as déjà fait 3 ans en France et jouer là dessus.

Si toi, tu n'as pas d'argent personnellement, par contre ta famille ne semble pas en manquer vu les voyages que peut se permettre ton frère.
Veulent-ils que tu restes à leur charge éternellement en te cloîtrant à la maison ? Et si tu ne maigris pas ?

Qu'est-ce qu'ils envisagent pour toi avec leur vision plus que bornée de la vie ?
car leurs histoires d'amaigrissement en plus d'être consternantes à plus d'un titre, médical, humain etc
sont vraiment des vues à court terme :
tu maigris contrainte et forcée et un an plus tard tu peux te retrouver au même point si c'est ton set-point justement.
24 ans 34 124
Bien que je ne m'attendais pas à avoir de réponses, je vous remercie d'avoir pris la peine d'écrire.
Je vais essayé de vous répondre assez clairement (je m'embrouille assez facilement)

Sibell a écrit:
Mais... Tu n'es peut-être pas obligée de leur obéir. Si tu essayais de t'affirmer un petit peu. Justement, de dire que pour toi, c'est comme ça et pas autrement et que s'ils ne sont pas content, qu'ils te laissent rentrer chez toi. Ils ne peuvent pas te forcer - physiquement - à faire ce que tu ne souhaites pas. Maintenant, c'est à toi d'essayer de t'affranchir psychologiquement du pouvoir qu'ils ont sur toi. Continue à vivre comme bon te semble et si ta manière de vivre ne leur plaît pas... Ma foi, ils comprendront peut-être qu'il vaut mieux que tu voles de tes propres ailes. Moi je leur ferai regretter de me vouloir avec eux.

Où est-ce que tu vis? Sans forcément quitter ton pays, tu ne pourrais pas aller dans une autre ville? Ou ne serait-ce que trouver un appartement et un travail?


J'ai essayée de m'affirmer. Mais ils ont toujours un argument. Et ils me traitent vraiment comme une enfant (ou une handicapée sévère au choix). Et ils ont toujours tout décidés à ma place en quelque sorte. Alors ils revendiquent ça comme un droit.

Et pour le fait qu'ils ne peuvent pas me forcer physiquement à faire des choses que je ne veux pas... Ca fait déjà un mois que je fais du sport, parce-qu'on m'a inscrite d'office.
Et ce que tu dis est vrai, il faudrait que je m'oppose et que je m'affirme mais c'est vraiment pas pour me faire plaindre, mais c'est dur. C'est très dur et ça m'angoisse rien qu'à l'idée.


Je vis à Madagascar. Ma famille est originaire d'ici. Ce détail est important parce-qu'ils connaissent tous le monde. (en tout cas, énormément de monde)
Et même si je suis née ici et que j'y ai vécu jusqu'à mes 12 ans, je n'ai jamais eu le droit de sortir seule, de me balader, d'aller chez des copines etc.. Le seul endroit que je connaisse vraiment ici, c'est mon ancienne maison. J'ai vécu enfermée toute mon enfance. Les seules fois où je sortais c'était toujours accompagné d'un adulte.
Je ne connais rien de Mada même si je suis née ici.
Et pour ce qui est de trouver un appartement, ça reviendrais au même : pas de sous. J'ai quelques euros qui traînent dans mon portefeuille mais il faut les échanger. Et je n'ai pas du tout le droit de sortir.
M
87 ans 1563
Je te souhaite bon courage Amnésia,même si c'est dérisoire!
Tiens nous au courant :kiss:
24 ans 34 124
Renarde a écrit:
Travailler, tu crois que ce serait possible ? même un petit boulot, histoire de sortir et d'échapper quelques heures à l'atmosphère délétère de ta famille.
Ta famille accepterait-elle, après tout elle t'a payée des études, en principe c'est dans ce but.
Y aurait-il des possibilités pour toi à Madagascar ? Le fait que ce soit une île complique vraiment la donne.
Et puis nous ne connaissons pas les aides que tu pourrais avoir ou non sur place, c'est pas la France justement.
As-tu encore des amis sur lesquels tu pourrais compter, t'héberger éventuellement ?
Dans quel domaine faisais-tu tes études en France ? As-tu déjà un diplôme que tu pourrais monnayer chez toi ou ici ?

Tu pourrais aussi leur faire constater le gâchis financier énorme - je ne parle même pas de l'humain pour le moment car apparemment ils ne sont pas capables de l'entendre -
de ne pas terminer tes études alors que tu as déjà fait 3 ans en France et jouer là dessus.


J'y ai pensé pour le travail. Je suis dans l'infographie et par un sacro saint miracle, il y a une boîte de 3D ici!
Mais si j'en parle ils me diront "plus tard". Parce-que je dois d'abord me concentrer sur ma perte de poids et rien d'autre.
Je suis encore trop monstrueuse pour être montré à la vue de tous (je n'exagère pas. Ma mère ne veut pas m'emmener avec elle lorsqu'elle fait les courses ou quoique ce soit, parce-que ma corpulence lui fait honte.)

Ma famille se fiche d'avoir dépensé autant de sous, ma mère dit : La santé d'abord, au diable les études.
Elle m'a dit que si je voulais, je pourrais les reprendre l'année prochaine... ( j'ai concrètement finis mes 3 ans d'études, mais je tenais à faire la quatrième obligatoire qui apprends des choses qui sont très demandés sur le marché du travail actuellement.)
Mais je n'aurais pas le courage après un an de blanc comme ça..! Et surtout, à quoi ça sert ? Autant chercher du travail dès maintenant. Un an quasi sabbatique dans un C.V c'est pas la meilleure chose qui soit.

Je n'ai aucune idée des aides qu'on peut percevoir ici. Il me semble que c'est établi sur les mêmes bases que le système français. (si je ne dis pas de bêtises attention)
Je me souviens au collège, il y avait des boursiers. C'est la seule aide que je connaisse.
Et j'ai perdue contact avec mes amis d'enfances. J'ai regardé sur les réseaux sociaux, ils ne sont pas ici cette année pour les vacances (ils sont tous majoritairement en France)


Renarde a écrit:
Si toi, tu n'as pas d'argent personnellement, par contre ta famille ne semble pas en manquer vu les voyages que peut se permettre ton frère.
Veulent-ils que tu restes à leur charge éternellement en te cloîtrant à la maison ? Et si tu ne maigris pas ?

Qu'est-ce qu'ils envisagent pour toi avec leur vision plus que bornée de la vie ?
car leurs histoires d'amaigrissement en plus d'être consternantes à plus d'un titre, médical, humain etc
sont vraiment des vues à court terme :
tu maigris contrainte et forcée et un an plus tard tu peux te retrouver au même point si c'est ton set-point justement.


Après ses études, mon frère reviens ici y habité. Mon frère aîné est déjà surplace, et ils comptaient sur moi venir les rejoindre aussi... Histoire qu'on soit tous là...
Donc concrètement, que je vive éternellement à leur charge, je crois qu'ils s'en fichent complètement.
Mon frère aîné n'a pas de travail. Il ne cherche pas. Il est bien.
Travailler pour les autres c'est pas son truc... :roll:
Ca me sidère, mais ce n'est pas mon problème.

Ta question (en gras) me retourne un peu. J'en sais rien... Maigrir c'est tout ce que j'entends de leur bouche. Il faut que je maigrisse. Voilà, c'est ce qu'ils imaginent pour moi dans le long terme.
Et je ne peux PAS, ne pas maigrir. Ce n'est pas envisageable. C'est irréalisable, c'est impossible, ce serait bien trop affreux à leur yeux.
J'ai déjà maigrie, assez depuis un mois. Mais ma mère s'attends certainement à ce que je devienne mince, comme elle. (je ne l'ai jamais été de ma vie)
72 ans 309
Bonjour,

En ce moment, ta situation paraît sans issue. Mais avec le temps, les choses changeront. Que penses-tu que tu pourrais faire pour qu'elles changent selon ce que tu veux ?

Dans un monde idéal, quels seraient tes objectifs à 5 ans ? J'imagine que tu souhaites être indépendante, avoir pu finir tes études, et travailler.

Comme je vois la situation (certainement de manière incomplète, je ne sais que ce que tu nous en a dit), tes parents t'infantilisent, parce que selon eux, tu n'as pas su t'assumer comme une adulte (tu as pris du poids). Si tu essaies de t'opposer à eux maintenant, alors que tu n'en as que peu les moyens, il y a fort à parier qu'ils considéreront ton attitude comme puérile, et ça les confortera dans leurs décisions. Mais comment coopérer avec eux pour avoir ce que tu veux sur le long terme ?

Peux-tu essayer d'avoir cette discussion avec eux ? "Papa, Maman, j'ai compris que je vous avais déçus. Je fais ce que vous voulez maintenant. Mais que se passera-t-il dans un an ? Pouvons-nous faire des projets pour mon avenir ? "

Tu as manifestement accès à Internet (et si c'est ton blog, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire, je t'encourage à en faire plus). As-tu recherché des solutions de cursus par correspondance ? Ou à Madagascar ? Peux-tu leur proposer que tu trouves un travail ?

Comme je l'ai écrit sur ton autre sujet, tes parents doivent comprendre que tu es une adulte. Leur plan n'est certainement pas de t'avoir chez eux et de te traiter comme une enfant toute ta vie. Alors vois avec eux, si possible calmement, quel est ce plan. Il y a sans doute moyen de négocier.

Une de mes citations préférées (librement traduite) : "Il est nécessaire d'avoir des objectifs à long terme pour ne pas être découragé par les échecs sur le court terme." (Charles Noble)

Courage !
24 ans 34 124
Quatrième année facultative* pardon



Merci beaucoup MaudK, je vais en avoir besoin :kiss:
24 ans 34 124
Mellyne a écrit:
Bonjour,

En ce moment, ta situation paraît sans issue. Mais avec le temps, les choses changeront. Que penses-tu que tu pourrais faire pour qu'elles changent selon ce que tu veux ?

Dans un monde idéal, quels seraient tes objectifs à 5 ans ? J'imagine que tu souhaites être indépendante, avoir pu finir tes études, et travailler.

Comme je vois la situation (certainement de manière incomplète, je ne sais que ce que tu nous en a dit), tes parents t'infantilisent, parce que selon eux, tu n'as pas su t'assumer comme une adulte (tu as pris du poids). Si tu essaies de t'opposer à eux maintenant, alors que tu n'en as que peu les moyens, il y a fort à parier qu'ils considéreront ton attitude comme puérile, et ça les confortera dans leurs décisions. Mais comment coopérer avec eux pour avoir ce que tu veux sur le long terme ?

Peux-tu essayer d'avoir cette discussion avec eux ? "Papa, Maman, j'ai compris que je vous avais déçus. Je fais ce que vous voulez maintenant. Mais que se passera-t-il dans un an ? Pouvons-nous faire des projets pour mon avenir ? "

Tu as manifestement accès à Internet (et si c'est ton blog, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire, je t'encourage à en faire plus). As-tu recherché des solutions de cursus par correspondance ? Ou à Madagascar ? Peux-tu leur proposer que tu trouves un travail ?

Comme je l'ai écrit sur ton autre sujet, tes parents doivent comprendre que tu es une adulte. Leur plan n'est certainement pas de t'avoir chez eux et de te traiter comme une enfant toute ta vie. Alors vois avec eux, si possible calmement, quel est ce plan. Il y a sans doute moyen de négocier.

Une de mes citations préférées (librement traduite) : "Il est nécessaire d'avoir des objectifs à long terme pour ne pas être découragé par les échecs sur le court terme." (Charles Noble)

Courage !



Je pense que l'on a posté à peu près en même temps, j'ai répondu à tes questions dans le post précédent ;)

Je coopère actuellement. Je fais du sport, je mange ce qu'il y a à table et je perds du poids.
Sur le long terme, je sais qu'ils me laisseront re continuer mes études.
Mais après 3 ans, en sachant qu'il me reste un an d'étude, j'ai énormément de mal à abandonner tout ce que j'ai fais là bas. Après deux ans à galérer dans ces études qui m'ont donner du fil à retordre, la troisième année à été une vraie révélation pour moi. Le prof m'a félicité, m'a encouragé et j'ai prie ma revanche sur deux années médiocres et pleines d'angoisses (surtout quant aux question du style : est-ce que je suis vraiment faite pour ça ? Est-ce que je en train de me planté ? Est-ce que j'ai le niveau ?)
Et là... Il faut que j'abandonne en plein dans mon élan..?
Je peux postuler dans une seule boîte ici. Et encore faut-il que je le puisse. (le site internet de la boîte ne renvois qu'à la Belgique où ils sont implantés... impossible de contacter celle à mada :? via internet bien sûr, il faudrait que je me déplace pour)

(merci beaucoup pour le blog, c'est bien le mien :oops: )
72 ans 309
Amnesia, tu as donc déjà toutes les cartes en main ! Je sais que ce n'est pas facile et que ça te paraît long, mais je t'assure que cette année qui te paraît insurmontable maintenant, tu peux aussi en faire une opportunité formidable.

Continue ton blog, réellement, parle de ton expérience, de ce que tu fais etc ... Essaie de te perfectionner. Si tu savais ce que je donnerais pour avoir un talent artistique comme le tien ! Tu pourras éventuellement le mettre sur ton CV plus tard.

Garde le contact avec ce professeur dont tu parles (et d'autres aussi), avec les autres élèves de ta promo ... Vois quel est le curriculum cette année, et ce que tu pourrais essayer de découvrir par toi-même. J'imagine que vous travaillez avec des logiciels spécifiques. Est-il possible d'en avoir une copie ? Souvent, ils sont bien moins chers pour les étudiants. Ou alors l'équivalent open-source ?

Concernant l'entreprise qui est en Belgique, pourrais-tu essayer de la contacter, avec ton CV (surtout si la quatrième année est optionnelle, tu as déjà une qualification qui vaut quelque chose sur le marché) et une lettre de motivation expliquant que tu postules pour une première expérience à Madagascar. Peut-être feront-ils suivre ton dossier ...

Essaie aussi de profiter de cette année pour essayer de rebâtir la confiance entre toi et tes parents. Essaie de faire plus de choses avec eux, demande à ta mère de l'accompagner pour les courses. Elle te dira non au début, mais elle finira par te dire oui. J'imagine que ton père travaille (j'ai l'impression que ta mère non). Demande-lui si tu peux l'aider, faire des petites tâches ... Ont-ils des loisirs ?

Quand ton frère reviendra, peut-être que vous pourrez sortir ensemble ...

Je conçois que c'est difficile pour toi de faire une croix sur tous les projets que tu avais faits pour l'année prochaine. Mais c'est la vie, les projets que l'on faits partent souvent à l'eau. Et tu le dis toi-même dans ta signature, l'important, c'est d'essayer de nouveau. Tu es quelqu'un qui a d'énormes possibilités, tu as la tête bien faite, ne reste pas la tête sous l'eau, remonte à la surface, fais la planche un moment, et réfléchis à tout ce que tu peux faire, même dans ta cage dorée (essaie de trouver une copine à la salle de sport qui elle aussi le fait pour maigrir par exemple, la misère aime la compagnie, dit-on ...)

:kiss:
24 ans 34 124
Mellyne a écrit:
Amnesia, tu as donc déjà toutes les cartes en main ! Je sais que ce n'est pas facile et que ça te paraît long, mais je t'assure que cette année qui te paraît insurmontable maintenant, tu peux aussi en faire une opportunité formidable.

Continue ton blog, réellement, parle de ton expérience, de ce que tu fais etc ... Essaie de te perfectionner. Si tu savais ce que je donnerais pour avoir un talent artistique comme le tien ! Tu pourras éventuellement le mettre sur ton CV plus tard.

Garde le contact avec ce professeur dont tu parles (et d'autres aussi), avec les autres élèves de ta promo ... Vois quel est le curriculum cette année, et ce que tu pourrais essayer de découvrir par toi-même. J'imagine que vous travaillez avec des logiciels spécifiques. Est-il possible d'en avoir une copie ? Souvent, ils sont bien moins chers pour les étudiants. Ou alors l'équivalent open-source ?

Concernant l'entreprise qui est en Belgique, pourrais-tu essayer de la contacter, avec ton CV (surtout si la quatrième année est optionnelle, tu as déjà une qualification qui vaut quelque chose sur le marché) et une lettre de motivation expliquant que tu postules pour une première expérience à Madagascar. Peut-être feront-ils suivre ton dossier ...

Essaie aussi de profiter de cette année pour essayer de rebâtir la confiance entre toi et tes parents. Essaie de faire plus de choses avec eux, demande à ta mère de l'accompagner pour les courses. Elle te dira non au début, mais elle finira par te dire oui. J'imagine que ton père travaille (j'ai l'impression que ta mère non). Demande-lui si tu peux l'aider, faire des petites tâches ... Ont-ils des loisirs ?

Quand ton frère reviendra, peut-être que vous pourrez sortir ensemble ...

Je conçois que c'est difficile pour toi de faire une croix sur tous les projets que tu avais faits pour l'année prochaine. Mais c'est la vie, les projets que l'on faits partent souvent à l'eau. Et tu le dis toi-même dans ta signature, l'important, c'est d'essayer de nouveau. Tu es quelqu'un qui a d'énormes possibilités, tu as la tête bien faite, ne reste pas la tête sous l'eau, remonte à la surface, fais la planche un moment, et réfléchis à tout ce que tu peux faire, même dans ta cage dorée (essaie de trouver une copine à la salle de sport qui elle aussi le fait pour maigrir par exemple, la misère aime la compagnie, dit-on ...)

:kiss:


Merci beaucoup pour tous ces précieux conseils !

J'ai encore le goût amer en bouche du fait que je ne puisse plus repartir pour l'instant, il va me falloir un peu de temps pour m'accommoder.

Je vais essayé de contacter la boîte via la Belgique comme tu le dis, effectivement je n'y avais pas pensé comme ça !
Mais j'attends un peu car je sais que pour l'instant, je n'ai vraiment rien le droit de faire.. Dès que je verrais qu'ils me laissent plus libre c'est la première chose que je ferais (c'est aussi la première qui m'est venue à l'esprit en venant ici)

Je vais continué mon blog, c'est sur. C'est le seul moyen que j'ai de m'exprimer et ça occupe énormément de mon temps. :)

Pour la salle de sport, il n'y a que les habitués et ils ne me parlent pas beaucoup, mais je pense que ça viendras!

Mais honnêtement, rebâtir des liens saints avec ma famille... Je n'en ai vraiment plus envie. Ils m'étouffent.
Ma mère disait, "je serais tranquille je pense quand vous serez tous mariés." Ce qui veut dire que jusque là, je l'aurais toujours à dos. Et ça, il n'en est plus question. Et rester ici, ça me déprime d'autant plus que je n'en garde QUE des mauvais souvenirs.
Si je trouve un moyen de partir je le ferais, je pense que je le ferais.
28 ans 2571
Amnesia, je rejoins les conseils qui ont été donnés plus haut. Je souhaite seulement te témoigner tout mon soutien : ta situation doit être très difficile à vivre :(

Tiens-nous au courant, car nous risquons de nous inquiéter pour toi ;)
B I U


Discussions liées
?>