MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Terrible nouvelle, angoisse et dilemme

34 ans Niort 1181
Tw : Mort

Ahlala je suis bien embêtée avec mon sujet, j'ai une peur bleue de bouleverser les nouvelles mamans... Vous qui lisez, attention à vous...

Une amie proche a accouché la  
semaine dernière de jumelles. L'une d'elles est décédée hier.

(je suis moi même nouvelle maman depuis 3 semaines)
Quand j'ai appris la nouvelle hier, j'ai fondu en larmes. J'ai enchainé direct sur une crise d'angoisse. J'étais seule à la maison avec ma fille, et j'ai dû la poser vite dans son transat... Ça ne lui a pas plu, elle hurlait, et plus elle hurlait moins je pouvais la prendre, trop peur de la laisser tomber... Bref pas cohérent du tout...

Je suis dévastée pour mon amie, je ne sais pas comment on peut gérer un événement pareil, comment tenir le coup et être en joie pour celle qui est là, et dire adieu à celle qui est partie...

Du coup j'ai très envie, et chatonchaton aussi, d'aller aux obsèques...
Et là c'est ma soeur qui dit non : "tu ne peux pas encore laisser ta fille, surtout pour vivre une grosse peine comme celle là, pour le moment ce qui compte c'est ta fille"...

De toutes façons je ne sais pas encore ce que mon amie souhaite, peut être préférera t'elle, ou son conjoint, l'intimité. Je lui ai envoyé un message pour évoquer cela et elle m'a répondu qu'elle n'en savait rien encore (comme on se sent déplacée d'envoyer un simple message ! J'ai tellement peur de la déranger, et en même temps je voudrais tellement lui donner mon soutien...)

J'ai déjà connu le deuil, pour moi et pour les autres, mais là je ne connais ni comprends les réactions très fortes que je vis... C'est violent d'être maman !

Et même là j'ai l'impression d'en faire des caisses sur moi alors que c'est elle qui vit le drame... Je me sens pas bien...
87 ans 9468
ce qui compte, c'est ce que TOI tu veux. Ta fille pourrait être gardée avec un biberon, même juste à proximité de la cérémonie si ça te stresse de trop t'éloigner.
Le deuil périnatal est un deuil comme les autres, et souvent les gens ont des réactions bizarres ("ce n'est qu'un nouveau né"). La réaction de ta soeur fait sûrement partie de ces celles-là… c'est tellement inacceptable, aberrant, qu'on préfère fermer les yeux.
Ta peine, tu la vis, que tu ailles ou pas à la cérémonie...

Te poserais tu la question si l'enfant avait 2, 10 ou 20 ans ? Si c'est une amie proche, tu irais, non ?

Et pour ta réaction, tu viens juste d'être mère, c'est normal que ça te brasse autant…

Condoléances pour ton amie, et courage à toi :kiss:
42 ans région parisienne 5831
C'est très dur, et encore plus bouleversant pour toi qui vient juste d'être maman (et qui es encore en plein chamboulement hormonal, en plus).

Si tu as envie d'aller aux obséques et si la maman de la jumelle décédée souhaite faire une cérémonie publique, moi, je pense qu'il faut y aller: bien sûr, ça va être un moment difficile, mais d'un autre côté, ça permet aussi de faire une sorte de deuil. En restant chez toi, tu peux avoir l'impression que l'affaire n'est jamais réglée, et ça peut te bouffer. Tu peux aussi te sentir coupable vis-à-vis de ton amie.

Bref, un enterrement, ce n'est pas uniquement un gros chagrin, c'est aussi un moment pour dire "au revoir", un moment pour digérer cette atroce nouvelle, un moment pour dire à ton amie que tu es là, c'est utile.

Gros bisous à toi. :kiss:
38 ans 1214
Cc Lapo,
Je suis triste de lire ton post :(
Mais je te dirais aussi de suivre ton instinct et d'y aller si c'est cela que tu souhaites... (si c'est également le souhait des parents). Ta petite peut être gardé par quelqu'un en qui tu as totale confiance (comme cela tu auras l'esprit tranquille de ce côté là).
C'est ton amie, elle a besoin de soutien et toi de lui montrer que tu es là.
Aucun mot ne pourra apaiser la peine de ton amie, mais montre lui que tu es là.
Plein de courage à toi :kiss:
Viens nous donner de tes nouvelles, tu nous manques :)
34 ans Niort 1181
Je vous aime les filles :kiss:
J'attends des nouvelles de mon amie ;)
S
46 ans suisse 932
J'ai vécu cela il y a des années. Mon fils avait quelques mois je l'allaitais. Le fils d'une amie est décédé, il avait un an, il se remettait d'une infection bronchiques et de retour à la maison en quelques heures septicémie et décès c'est elle qui l'a trouvé en se levant le matin.


J'étais effondrée et en plus de la culpabilité d'avoir un enfant vivant j'angoissais pour a'venir du mien. J'ai écrit des messages. Une amie est venue pour garder mon fils car je voulais aller à la cérémonie. Au dernier moment j'ai renoncé.

Ca a été une cérémonie très forte de ce qu'on m'a raconté, les parents avaient demandé que chacun vienne avec un petit jouet en guise de fleurs.

Cet événement a modifié les rapports des uns et des autres, ça a ravivé des tensions, elle est très vite retombée enceinte etc.....

Aujourd'hui je me dis juste que ce genre d'événements est vécu très brutalement alors que dans le fond ça fait partie de la vie, Je ne sais pas ce que je ferai maintenant?

Suis tes intuitions et les messages je trouve toujours bien,je me souviens d une lettre écrite à ce moment là.
B I U


?>