MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Non, je n' y arrive pas ! A vivre pour moi

53 ans calvados 16079
Je n' ai pas trouvé de rubrique adaptée, le poids n' étant pas le facteur principal de ce sujet. Mais bien plus mon être entier.
D' ailleurs qui suis-je ?  
:? Sujet plutôt destiné aux anciens et merci de ne pas m' envahir de "yaka, faukon" ;)

A bientôt 52 ans, je ne parviens pas à trouver un chemin de vie, rien qu' à écrire ces mots ça fiche la trouille.
Déjà, je ne sais pas qui je suis, on ne peut se définir que par le passé et vu que mon présent est vide.

Intégrer une assoc ? Pas trouvé le truc qui me plaît.
Travailler ? Les soucis de santé s'accumulant, je suis mal partie pour y parvenir; sans parler des contraintes financières personnelles et de la loi du marché actuel.
Pratiquer une activité ? Tentative l'an passé et ça n' a pas été concluant au vu de l' âge des participants (trop jeunes et association visant sa promotion à tout va)


Quand je disais que ce sujet était plus pour les anciens, c'est justement parce qu' il fait écho à quoi faire de soi quand on est seul ?
Toujours habituée à m' occuper des autres, j'avoue ne pas savoir quoi faire avec moi, pour moi.
Aujourd'hui fatiguée par un tas d'embûches et accidents de la vie, je ne VEUX plus penser qu'aux autres ...mais je ne sais rien faire pour moi.

On va me dire : sors, etc ... ben oui et seule on fait comment ?
Exit les sites de rencontres (pas nécessairement à visée amoureuse) car plus le temps passe plus c'est la cata.
Il ne faut pas rêver non plus, une quinqua pas dans le moule avec des kg en trop ça ne fait pas rêver.
Car pour se faire ne serait-ce que des amis, il faut avoir des choses à dire, donc pratiquer des activités.
On ne tournerait pas en rond là ?

La dernière personne que j'ai rencontrée c'était en mars :lol: , ouahhh ! Ben non, ça ne fonctionne pas d'un niveau entente avec les gens, je dois être "anormale".
Mais c'est dur aussi de vivre totalement seul même si on est anormale.

Ah oui, je ne me sens pas bien du tout dans mon appartement, ça n'aide pas non plus. Mais déménager ça ne se fait pas comme ça, dans ma ville les loyers sont assez chers et c'est compliqué au vu de mon statut de personne pas salariée.

Et je vais ajouter que côté santé j'ai été recalée au CT technique (humour de mon doc)
Je vous passe les détails mais en gros avec le physique qui est bien usé et la suspicion de maladie dégénérative cognitive 8)

Je n'attends pas de solutions ou conseils, plus des échanges si le sujet vous parle.

Et si j'attendais d'avoir 60 ans pour aller en maison de retraite ? :lol:
58 ans ile de france 7907
je ne travaille plus et finalement , je ne le regrette pas

j'apprécie énormément d'avoir du temps

je me suis inscrite dans une association , je ne vais qu'au cercle de lecture et atelier culinaire , 1 fois toutes les 5 semaines

mais je participe aux soirées organisées et dans l'ensemble , je trouve très sympa de rencontrer des gens que je ne connais pas pour échanger

il y a énormément de choix pour se distraire , je suis étonnée des possibilités dans les associations , beaucoup d'animations festives également et pas forcément payantes

tu habites une grande ville ,il n'y a vraiment rien qui pourrait te convenir ?

perso, il était hors de question que je vive recluse en m installant dans un village de 3500 habitants
B
48 ans 121
Tu vois actuellement tout en noir, je suis persuadée qu'il y a quand même des choses positives dans ta vie.

Tu connais le site On va sortir ? Peut-être que tu y trouveras des personnes esseulées comme toi et dans ta région. Il y a aussi un autre site, mais je me souviens plus du nom.

Moi j'aimerais bien avoir du temps au lieu de bosser mes 39H, essaye de voir le bon côté de la chose.
82 ans 4477
ClauBreizhPolska a écrit:

A bientôt 52 ans, je ne parviens pas à trouver un chemin de vie, rien qu' à écrire ces mots ça fiche la trouille.
Déjà, je ne sais pas qui je suis, on ne peut se définir que par le passé et vu que mon présent est vide.

Intégrer une assoc ? Pas trouvé le truc qui me plaît.
Travailler ? Les soucis de santé s'accumulant, je suis mal partie pour y parvenir; sans parler des contraintes financières personnelles et de la loi du marché actuel.
Pratiquer une activité ? Tentative l'an passé et ça n' a pas été concluant au vu de l' âge des participants (trop jeunes et association visant sa promotion à tout va)


Quand je disais que ce sujet était plus pour les anciens, c'est justement parce qu' il fait écho à quoi faire de soi quand on est seul ?
Toujours habituée à m' occuper des autres, j'avoue ne pas savoir quoi faire avec moi, pour moi.
Aujourd'hui fatiguée par un tas d'embûches et accidents de la vie, je ne VEUX plus penser qu'aux autres ...mais je ne sais rien faire pour moi.

On va me dire : sors, etc ... ben oui et seule on fait comment ?
Exit les sites de rencontres (pas nécessairement à visée amoureuse) car plus le temps passe plus c'est la cata.
Il ne faut pas rêver non plus, une quinqua pas dans le moule avec des kg en trop ça ne fait pas rêver.
Car pour se faire ne serait-ce que des amis, il faut avoir des choses à dire, donc pratiquer des activités.
On ne tournerait pas en rond là ?

La dernière personne que j'ai rencontrée c'était en mars :lol: , ouahhh ! Ben non, ça ne fonctionne pas d'un niveau entente avec les gens, je dois être "anormale".
Mais c'est dur aussi de vivre totalement seul même si on est anormale.

Ah oui, je ne me sens pas bien du tout dans mon appartement, ça n'aide pas non plus. Mais déménager ça ne se fait pas comme ça, dans ma ville les loyers sont assez chers et c'est compliqué au vu de mon statut de personne pas salariée.

Et je vais ajouter que côté santé j'ai été recalée au CT technique (humour de mon doc)
Je vous passe les détails mais en gros avec le physique qui est bien usé et la suspicion de maladie dégénérative cognitive 8)

Je n'attends pas de solutions ou conseils, plus des échanges si le sujet vous parle.

Et si j'attendais d'avoir 60 ans pour aller en maison de retraite ? :lol:


Ce que je ressens quand je te lis, c'est que tu dis que ta vie est vide.

Est-elle vide car tu n'as pas de compagnon ? car tu ne travailles pas ? Car tu es passionnée de tricot non ? et tu as quand même créé une famille, tu as des petits-enfants.

Tu n'as pas de relations sociales du tout ?

Bien sur que ma situation est différente, je ne suis pas seule, mais en tant que femme au foyer, mes enfants étant grands, j'ai pas mal de temps libre maintenant.


J'ai travaillé comme nounou de jumeaux pendant une année et franchement je me suis éclaté, garder des enfants ta santé te le permettrait ou pas ?

Bon le souci étant que comme je les ai eu de 6 mois a 18 mois, je les ai beaucoup portés et j'ai eu une capsulite à la deuxième épaule (la première n'étant pas guérie ). J'ai donc du arrêter.

Après m'étre un peu soignée j'ai décidé d'investir du temps pour du bénévolat avec une personnes âgée. Je ne fais aucun soin,mais je lui tiens compagnie, je l'accompagne faire les courses, je prends du temps de manière tranquille, sans stress et c'est une activité très enrichissante. Je ne sais pas si cela pourrait te parler ?

Autrement, je fais pas mal de ballades avec ma chienne , un petit chien cela pourrait te parler ?

Association pourquoi pas ? je préfère le bénévolat, car je n'arrive pas bien à m intégrer dans un groupe, enfin j'y arrive, mais cela me demande trop d'énergie et cela ne me dit plus trop maintenant, tandis que le bénévolat, on est en relation avec une personne à la fois, c'est pas mal.

En fait pour moi se consacrer aux autres, c'est pas un problème quand on en a envie et que cela nous procure du plaisir, si c'est que pour ne jamais affronter notre intérieur, cela peut etre problématique, donc je ne sais pas ce que tu veux dire dans le fait de ne te consacrer qu'aux autres ?

Plein de courage en tout cas, quand la santé flanche en plus c'est pas simple !
35 ans On my black cloud in a white heaven 7469
J'ai beau avoir presque 20 ans de moins que toi, je te comprends Clau :kiss:

Oui, j'ai un amoureux. Mais, en termes de relations sociales, à part ma meilleure amie à 2h de route, je n'ai personne ici. Enfin si, il y a ma famille, mais j'ai pas grandi dans un trip "famille super proche à se voir tous les 3 jours". Tu rajoutes à ça le phénomène dont je parle dans mon post sur le handicap social (être solitaire tout en en souffrant mais en repoussant les autres par peur de pleins de trucs, tu vois le genre :roll:) ben ça me fatigue.

Et puis c'est plus profond que ça. Y'a cette fichue impression latente de ressentir qu'on est pas construites, qu'il manque un truc, qu'on ne se connaît pas. Et du coup, on ne fait pas grand chose de son temps libre puisqu'on ne se connaît pas, donc on s'occupe comme on peut, sans grande satisfaction. Et on a beau tourner le problème dans tous les sens, ben on trouve pas le début de la queue du problème pour y répondre :/


Bref, je ne serai d'aucun conseil, mais juste :kiss: :kiss:
551
Coucou Clau

Je n'ai pas de conseils ni de remedes miracle. Tout comme Stefania je me reconnais dans ton discours.

C'est flippant de voir que ca arrive à tout age.

C'est pas facile d'aller vers les autres en essayant de penser à soi aussi. Pas facile de se faire des amis, de partager de bons moments et de se sentir bien alors qu'on ne sait pas vraiment qui on est.

Courage Clau, concentre toi sur le positif, regarde tout ce que tu as déjà accompli dans ta vie. On a toujours des raisons de se rejouir.

Bisous Clau
42 ans région parisienne 5831
Je remarque que tu parles beaucoup de choses qui pourraient ou non se faire à l'extérieur de chez toi: rencontrer des gens, sortir, aller dans des associations... Mais peut-être que tu pourrais trouver quelque chose à faire chez toi, au lieu de chercher à sortir?

Le tricot te plait toujours? tu n'as pas envie d'essayer une autre activité du même style? Qu'est-ce qui te plairait?

Perso, je ne sors pas des masses, mais je fais plein de trucs chez moi, et ça me convient bien. Bon, c'est vrai que mes enfants sont petits, ça occupe un peu quand même, mais même quand ils ne sont pas là, je fais des trucs que j'aime chez moi: je couds, je lis, je regarde des videos, je construis des trucs, je bricole... ;)
53 ans calvados 16079
Merci à toutes pour vos réponses bien fournies (me faudra du temps pour vous répondre personnellement). Je vais donc résumer vis à vis de ce que j'ai perçu.

Pour les associations, je n'ai rien trouvé qui "tilte" non, la seule activité était fermée aux inscriptions dès le 1er jour :cry: (sophrologie).

OVS non, j'y suis inscrite et je regarde de temps à autres les sorties mais booof.

Un chien ? Mon chat ne voudra pas :lol: et moi non plus, pas en appartement.

Le seul truc qui me donne une impression de vie sociale mais virtuelle c'est le tricot et le crochet, j'échange pas mal via FB sur des groupes dédiés mais ça reste virtuel et ne comble pas le reste.

Garder des enfants non, je l'ai fait des années (ass mat agréée) et côté santé je ne tiendrais plus et mon logement n'est pas adapté.
Je garde mon petit-fils de 3 ans1/2 tous les mardis et franchement c'est dur dur !
J'ai un début de scoliose, des tendinites chroniques et tendance aux bursites = je ne peux plus rien porter.

En fait c'est creux dans ma vie sociale et sentimentale, un double en somme, je ne fais jamais rien à moitié !

Après pas mal de réflexion sur moi-même je me suis rendue compte que j'ai énormément donné tout au long de ma vie, que j'ai toujours pris tout en main. Mais maintenant que les enfants sont indépendants il ne me reste rien.
Se consacrer aux autres c'est ce qui a longtemps donné un sens à ma vie, mais qui pense à moi ??? Ce que je veux dire c'est que j'aimerais bien aussi recevoir un peu.

Penser à retrouver une vie sentimentale s'éloigne de plus en plus, je me sens complètement inintéressante alors je ne vois pas comment ça pourrait se faire.
Bon j'y suis habituée au célibat,avec tout ce temps passé seule :?
Les derniers "amis" ont fui il y a 8 ans, je n'ai plus aucun ami non; plus de parents et pas de cousins, etc.


Ca va faire 8 ans le mois prochain que ma fille est décédée et que j'ai cessé de travailler, certes j'ai bien progressé vis à vis du deuil et de la douleur mais il y a encore du boulot.
Il y a eu des moments très durs et très limite, des moments de joie aussi avec mes 2 petits-fils et mes enfants mais aussi des peines.
Je ressens que mon dernier fils à du mal avec ma situation, que "ça ne fait pas bien" vis à vis du monde où il évolue et ça me peine beaucoup. Les liens se distendent de plus en plus :cry:

Voilà donc en vrac, ce que je peux dire pour le moment.

Je ne sais pas trouver la motivation pour moi-même, c'est ça le noeud du problème je pense.
53 ans calvados 16079
mamykro a écrit:
Je remarque que tu parles beaucoup de choses qui pourraient ou non se faire à l'extérieur de chez toi: rencontrer des gens, sortir, aller dans des associations... Mais peut-être que tu pourrais trouver quelque chose à faire chez toi, au lieu de chercher à sortir?

Le tricot te plait toujours? tu n'as pas envie d'essayer une autre activité du même style? Qu'est-ce qui te plairait?

Perso, je ne sors pas des masses, mais je fais plein de trucs chez moi, et ça me convient bien. Bon, c'est vrai que mes enfants sont petits, ça occupe un peu quand même, mais même quand ils ne sont pas là, je fais des trucs que j'aime chez moi: je couds, je lis, je regarde des videos, je construis des trucs, je bricole... ;)


Ah mais chez moi je ne m'ennuie pas, jamais. J'ai toujours des tas de choses en cours. Même si mes manques font que j'ai moins de motivation pour mes activités je dois l'avouer.

Mais c'est surtout le manque social : un resto, une bonne soirée, un ciné, etc ... je ne me souviens plus depuis quand je ne suis pas sortie en bonne compagnie.
29 ans 663
Clau ! Ca faisait longtemps !!

Pour être resté un moment sans activités (que ce soit boulot ou loisir) je te comprends quand tu dis que tu te sens "inintéressante" pour les autres. C'est vrai qu'à part parler des programmes télé, ou des rares événements de la semaine amène ...à ne plus parler du tout. (Je ne dis pas que c'est ton cas!). J'avoue que je n'ai pas trouver de solution jusqu'à ce que je re travail.
Ce qui m'a quand même permis de faire de nouvelle connaissances c'est mes soeurs avec qui j'ai fait quelques sorties (ça sert de paravent!!) et petit à petit j'ai ré-intégré la vie sociale. Tu n'aurais d'amies, de familles..qui pourrais te servir aussi?

Ensuite tu dis que tu as toujours tout fais pour les autres. Ca fait longtemps que ce n'est plus le cas? Parce qu'il te faut peut être un peu de temps pour te retrouver.
En attendant :kiss:
53 ans calvados 16079
Orfees a écrit:
Clau ! Ca faisait longtemps !!

Pour être resté un moment sans activités (que ce soit boulot ou loisir) je te comprends quand tu dis que tu te sens "inintéressante" pour les autres. C'est vrai qu'à part parler des programmes télé, ou des rares événements de la semaine amène ...à ne plus parler du tout. (Je ne dis pas que c'est ton cas!). J'avoue que je n'ai pas trouver de solution jusqu'à ce que je re travail.
Ce qui m'a quand même permis de faire de nouvelle connaissances c'est mes soeurs avec qui j'ai fait quelques sorties (ça sert de paravent!!) et petit à petit j'ai ré-intégré la vie sociale. Tu n'aurais d'amies, de familles..qui pourrais te servir aussi?

Ensuite tu dis que tu as toujours tout fais pour les autres. Ca fait longtemps que ce n'est plus le cas? Parce qu'il te faut peut être un peu de temps pour te retrouver.
En attendant :kiss:


Non, personne, c'est bien le hic.
En fait depuis 2010, je n'ai plus aucun enfant à charge, tout pendant que je vivais en couple ça allait mais là ça me pèse cette solitude.
Et oui, il me faut me trouver (c'est même pas me retrouver) :?
42 ans région parisienne 5831
ClauBreizhPolska a écrit:
Ah mais chez moi je ne m'ennuie pas, jamais. J'ai toujours des tas de choses en cours. Même si mes manques font que j'ai moins de motivation pour mes activités je dois l'avouer.

Mais c'est surtout le manque social : un resto, une bonne soirée, un ciné, etc ... je ne me souviens plus depuis quand je ne suis pas sortie en bonne compagnie.


ben justement, une découverte d'une nouvelle activité peut aussi entraîner la découverte de nouvelles personnes, même si tu pratiques l'activité chez toi! ;)

perso, en 2007, j'était un peu comme toi, j'avais l'impression que ma vie était vide, rien ne m'intéressait. J'ai fouillé un peu partout à la recherche d'une nouvelle activité à faire chez moi.

Après beaucoup de recherches, j'en ai trouvé une. Ca m'a plu, je me suis lancée. Puis, j'ai échangé sur internet avec d'autres personnes, puis certains ont lancé des rencontres IRL et après bien des hésitations (je ne suis pas une rapide) je me suis lancée!

J'ai découvert des gens hyper sympa, et franchement, maintenant, j'adore les rencontrer IRL. Je pense même faire peut-être encore d'autres trucs avez eux, bref, mon but n'était pas de rencontrer des gens à la base, mais au final, c'est pourtant le résultat. ;)

Et je pense que ça peut aussi être le cas pour plein d'autres activités: si tu te lances dans un truc nouveau, tu vas découvrir de nouveaux horizons et peut-être aussi de nouvelles personnes au final. :)
53 ans calvados 16079
@ mamykro : ok je vois, mais quoi ça #-o
33 ans 886
Clau de mon côté je trouve que tu as une vie assez remplie si tu fais le compte: tu t'occupes toutes les semaines de ton petit-fils, tu es responsable d'un animal, tu as une passion que tu partages sur internet, tu as plein d'activités chez toi qui font que tu ne t'ennuies jamais. C'est très bien déjà non? Mais je comprends que ce qui te manque c'est une copine ou 2 pour des sorties (tu n'aimes pas aller au cinéma seule?) et/ou des activités extérieures.
Tenir compagnie à une personne âgée c'est peut-être une bonne idée ? Sinon effectivement cibler une activité qui te ferait rencontrer des gens intéressants un club de lecture par exemple. Est-ce que tu lis des livres de développement personnel? Tu pourrais peut-être trouver des débuts de réponse dans certains. Récemment j'ai lu "l'art de ne pas travailler", ça pourrait t'intéresser.

(Mamykro je serais curieuse de savoir ce qu'est ton activité ;))
53 ans calvados 16079
@ Ali-a : disons que c'est le côté social qui manque, le fait de partager d'échanger. Et vu que j'ai toujours été multi-active (je ne pense pas que ça soit Français) là je me sens vide.

Non, le ciné seule je ne vois pas le bénéfice, autant regarder un dvd.
Pour tenir compagnie à une personne âgée, je ne sais pas je n'y ai réfléchi que d'un point de vue professionnel. :?:

Le développement personnel, ça me parle beaucoup depuis quelques mois, j'ai cherché vainement une association près de chez moi. :cry: J'aurais aimé pouvoir participer à des ateliers, des conférences, etc ...
Je n'ai rien trouvé alors je continue de fouiner sur le net mais je suis encore seule.
B I U


?>