MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

La dureté du jugement des autres et des parents de ma copine

N
30 ans Val d'Oise 0
Bonjour tout le monde,

Je viens ici parler d'un sujet qui m'a toujours plus ou moins suivi, et qui finalement a fait de moi ce qu'il était, à savoir le  
regard des autres.

J'ai toujours plus ou moins été en surpoids, du moins à partir de l'âge de 8 ans. Un médecin a décrété que mes 2 kilos en trop étaient alarmants, m'a fait mettre au régime sec. J'ai perdu 4 kilos, j'en ai repris 15. A partir de là, les moqueries, les insultes et les commentaires se sont enchainés, me plongeant dans une spirale infernale de perte d'estime de moi-même, de mal-être, et de décompensation sur la nourriture. Aujourd'hui, je fais 1m85 pour 140kg. Mais je me considère comme 'chanceux", j'ai des épaules larges et un corps assez naturellement musculeux (genre bûcheron canadien qui aurait un peu trop mangé de tiramisu)

Il m'a fallu du temps pour accepter mon corps tel qu'il était, et aujourd'hui à 28 ans j'y suis plus ou moins arrivé. La ou j'ai le plus de mal c'est, comme je le dis plus haut, d'accepter le regard des autres.

Même passé l'adolescence et les remarques à la con, j'ai continué à recevoir ça et là des remarques désagréables, que ce soit de membres de ma famille (pleins de bonnes intentions, qui savent mieux que moi ce qui est le mieux pour moi) ou de gens croisés dans la rue (mais la, ça s'articule plus sous la forme de "gros tas")

J'ai toujours été très timide avec les membres de la gent féminine, à cause de ça. Capable de parler de tout, de rien, des heures durant, avec tout le monde (si la personne m'intéresse bien sur), mais dès qu'il s'agissait d'aller parler à une fille et de "draguer", la plus personne. Que voulez vous, la confiance en soit qu'on n'a pas pu se bâtir des années durant, elle ne vient pas par magie malgré l'acceptation de soi.

Toujours est-il que j'ai finalement trouvé ma perle rare, la fille qui me rend heureux, et que je suis en couple avec elle depuis un peu plus d'un an. Elle est fine (pas maigre, mais mince), et même si elle voudrait que je fasse des efforts pour ma santé (ah, la fameuse préoccupation des autres pour notre santé), elle m'accepte tel que je suis, et reste délicate sur le sujet.

Cela étant dit, ce n'est pas le cas de sa famille. Pour tout vous dire, c'est ce qui m'a poussé à m'inscrire ici et à poster ce pavé.

J'ai plutôt une bonne relation avec la famille de ma copine (qui, cependant, sont tous du côté "bas" de la courbe de poids), mais récemment quelques évènements m'ont un peu énervés.

Tout a commencé lorsque j'ai rencontré le frère de ma copine et la copine de celui-ci pour la première fois il y a quelques semaines. Ce fut une après-midi sympathique, mais alors que je quittais le salon ou nous étions pour aller au toilette, j'ai entendu le frère et sa copine faire quelques réflexions sur moi en chuchotant (oui j'ai une très bonne ouïe), demandant à ma copine qu'est ce qu'elle faisait avec moi, si elle était heureuse malgré mon poids, etc...

Un autre exemple, mais qui n'était pas directement dirigé contre moi, c'était lors d'un reportage sur des gens qui payaient des fortunes pour venir faire leur photo de mariage à Paris. Et dans les gens filmés lors de ce reportage, il y avait un couple canadien, avec un homme grand et musclé, et sa femme ronde (que je trouvais relativement mignonne d'ailleurs, et on voyait qu'elle était heureuse). C'est ce moment que choisit le père de ma copine pour dire "Combien de temps va t-il falloir au mec pour se rendre compte qu'il a fait une erreur?"

Enfin, exemple final, hier. Alors que j'ai ma copine au téléphone pour parler de notre journée, elle me fait part d'une réflexion de sa mère par rapport à mon poids, laquelle lui a demandé "tu es sure de vouloir être avec lui? Ne va pas risquer ton bonheur à cause de ça".

Et ça, ça m'exaspère. Je connais un peu l'historique amoureux de ma copine. Elle a eu un certain nombre de relations, parmi lesquelles un mec totalement froid et apathique avec lequel elle est restée 3 ans, et avec lequel elle n'étais pas heureuse. Elle est aussi restée quelques mois avec un mec qui profitait du fait qu'elle était en dépression pour abuser de sa confiance, et se servait d'elle comme un porte-monnaie (elle n'est pas riche, mais lui a quand même payé son loyer durant tout ce temps). Et bien qu'elle ne soit pas très attirée par le sexe, aucun de ses ex n'a tenu compte de ses désirs et étaient lourdement insistants, du coup elle cédait sans en avoir envie.

Et j'ai demandé à ma copine hier, sous le coup de l'émotion, ce qu'avait dit sa mère à leur propos, et visiblement elle ne lui a rien dit.

Je résume donc, elle a été des années avec des mecs qui ne la rendaient pas heureuse, voire même qui profitaient d'elle, et sa mère ne lui a à aucun moment demandé si elle était sure de ses choix de relations, ou ne l'a mise en garde vis à vis de son bonheur.

Et aujourd'hui, alors qu'elle est avec moi et qu'elle dit à ses parents qu'elle a retrouvé le sourire et le bonheur dans notre relation, c'est à ce moment la qu'ils choisissent de la mettre en garde vis à vis de la personne avec laquelle elle est en couple? Parce que mon tort est d'être en surpoids?

Excusez moi de la longueur de mon message et de l'organisation parfois un peu aléatoire de mes pensées, mais je suis aujourd'hui sur les nerfs, et j'avais besoin de pousser un coup de gueule. :evil:

Cela dit, dans toutes ces circonstances, ma copine a pris ma défense quitte à s'engueuler avec ses parents, et je lui en suis extrêmement reconnaissant pour ça. Et à chacune de ces circonstances, j'ai pu lui en parler et lui dire que ça me choquait, me gênait ou m'énervait sans jugement de sa part (je vous le dit, c'est la bonne).
N
30 ans Val d'Oise 0
Excusez moi, comme le message a mis du temps à s'afficher, j'ai cru qu'il avait buggé et j'en ai rédigé un autre. Je vais demander à un modérateur si il peut supprimer celui-ci.
27 ans En Indochine 519
Bonjour à toi !

Tu sais malheureusement, tu ne pourras pas y faire grand-chose je pense. J'ai connu ça avec mon ex, j'étais sa première copine (et lui était aussi mon 1er). Quand son père m'a vue en photo, il ne s'est pas gêné pour lui faire tout un tas de réflexions, qui avaient fini par presque mettre notre histoire en péril. Mais quand il a vu que c'était du sérieux, et quand mon ex a fini par pousser un bon coup de gueule, ça s'est apaisé et ils n'en ont plus parlé. Alors c'est vrai, ça n'a certainement pas empêché cer abruti de penser ce qu'il voulait de moi, et j'avoue que je n'étais pas à l'aise quand j'allais chez eux (mais comme c'était assez rare, je le vivais pas trop mal xD).

Mais si ta chérie te défend et qu'elle est heureuse avec toi, elle ne se laissera pas dicter sa conduite et sera de ton côté. Ca a l'air d'être déjà le cas, donc si vous pouvez compter l'un sur l'autre, c'est important. De toute manière, si tu avais été mince ils auraient pu trouver autre chose à te reprocher, quand les gens ont envie de critiquer, ils trouvent toujours.

Aimez-vous, et les autres on s'en fout ! ;-)
N
30 ans Val d'Oise 0
Je sais pas justement. Je sais qu'elle a des sentiments pour moi, mais malgré ses trente ans, elle n'est pas indépendante de ses parents.

Je veux dire, que ce soit elle ou moi, nous vivons chacun chez nos parents respectifs (les joies d'habiter à Paris et de ne pas avoir de salaire fixe), mais alors que je me fâche régulièrement avec mes parents et que je remets systématiquement (ce qui est un de mes gros défauts) en question ce qu'ils me disent, elle est plus sous l'influence de ses parents. Après je lui fait confiance et elle m'a déjà beaucoup prouvé qu'elle tenait à moi et qu'elle m'aimait, et que mon poids n'était pas un obstacle (au pire quelque chose qu'elle aimerait voir évoluer, mais pas rédhibitoire), mais alors que j'avais du respect pour ses parents, ces derniers évènements m'ont quand même sacrément refroidis.

Après oui, on s'en fout de ce qu'ils pensent. Ce qui m'énerve c'est que visiblement, être un gros bienveillant qui rend ta fille heureux semble être beaucoup plus grave qu'être un mince toxique qui la plonge dans la dépression, et c'est un constat sur toute la société qui me gonfle. Beaucoup.
42 ans région parisienne 5831
Je comprends ton énervement: à ta place, je serais très énervée moi aussi. certaine personne n'ont décidemment pas les yeux en face des trous: entre un mec mince mais qui exploite sa copine ou un mec gros mais qui la rend heureuse, je ne comprends même pas pourquoi il y a hésitation! Faut vraiment être idiot pour s'imaginer que la minceur est une qualité suffisante pour faire un couple heureux, ou qu'à l'inverse, le surpoids est une qualité qui empêche un couple d'être heureux et stable.

Maintenant, étant donné que ce sont les parents de ta copine, je pense qu'il va falloir trouver une stratégie, parce que tu vas devoir les supporter... Malheureusement pour toi...
82 ans 4474
comme les autres je comprends ton énervement, mais je rejoins mamykro qui dit qu'il va falloir faire avec.

Ma belle-famille m'a toujours trouvée grosse,meme quand je ne l'étais pas, le physique ayant une très grande importance dans leur famille, et leur rêve aurait été une jeune fille de bonne famille assez grande, très mince, ne répondant pas, enfin faisant bien élevée. Il leur a ramené une petite brune pulpeuse, issue d'un milieu paysan pauvre, ne se gênant pas pour exprimer ses opinions (qui n'étaient malheureusement pas souvent les leurs ! ).

Bref, tout cela pour te dire, qu'à force de me critiquer, leur fils leur a dit clairement que même si je ne leur plaisais pas, il était heureux avec moi. Il y meme eu rupture par la suite pendant quelques temps, car si tu critiques le conjoint de ton enfant tu prends réellement le risque de le voir choisir (sans que l'autre le demande d'ailleurs) son conjoint et prendre de la distance. Je ne te parle pas du cas ou ton enfant serait avec un conjoint qui le bat, qui est violent, toxique etc.. ou là je pense qu'on peut donner son avis (sachant que cela ne marche pas toujours, je préférerais garder par tous les moyens le lien avec mon enfant pour que le jour où, il ose se tourner vers moi, mais bon cela n'est pas le propos, désolée).

Si ta copine doit te quitter uniquement par l'influence de ses parents, pour moi, cela voudrait dire que cela arriverait de toute façon, excuse moi de le dire de manière si directe. Faire un choix de couple adulte c'est aussi s'affirmer dans son choix indépendamment de l'avis de ses parents.

Ils n'en penseront pas moins, mais garderont leurs avis pour eux. Tu feras avec parce que c'est ta belle-famille, mais ils seront passés à côté d'une relation plus profonde avec toi, pas grave, car le principal c'est votre couple.

Et oui, quand vous pourrez quitter chacun vos parents cela sera déjà une étape salutaire.

Courage pour la suite.
42 ans région parisienne 5831
Après on peut essayer d'envisager les options qui s'ouvrent à toi:

- l'attaque frontale, au risque d'en arriver à une rupture

- ne rien dire et les laisser parler dans ton dos, au risque que cela devienne douloureux pour toi

- la discussion à coeur ouvert, mais pas tous ensemble, un par un, au risque que cela ne fonctionne pas pour certains et que cela mène aussi à une rupture

C'est toi seul qui peut savoir de quoi tu te sens capable, ce qui sera le plus simple pour toi, ce qui te rendra le plus heureux.

Maintenant, je ne suis pas devin, mais je pense que si ils commencent comme cela, à parler de toi derrière ton dos, ils vont, petite à petit, finir par te lancer de petites piques: d'abord toutes petites et gentilles, puis de plus en plus méchantes, en fonction de tes réactions. Je crois qu'il faut que tu sois prêt à cela et que tu envisages une stratégie...
23 ans Ici 284
Je suis du même avis que les autres, et je suis vraiment choquée que ses parents et sa "famille" se comportent d'une façon aussi idiote!

En te lisant j'en suis d'ailleurs venue à me demander si leurs piques à ton égard ne viendraient pas de la tournure sérieuse que prend la relation avec ta copine. Comme tu nous le racontes elle a eu quelques relations peu positives ou constructives -voire négatives-, et là hop tu débarques dans sa vie, tu la rends heureuse, vous tenez un à l'autre et vous semblez dans du sérieux. Bien sûr qu'ils n'avaient rien à dire au sujet des exs, à leur yeux c'était plutôt clair qu'ils allaient dégager tôt ou tard, alors que toi tu es là, tout plein d'atouts et de points positifs, du coup la seule chose qu'ils trouvent à te reprocher c'est ton poids! En gros j'aurais tendance à croire que ton tord n'est pas spécialement d'être en surpoids, c'est d'être trop bien pour leur fille! :roll:

J'ai vu que tu disais qu'elle s’oppose à ses parents pour te défendre, je trouve que c'est déjà un très bon point! Est-ce que se serait possible que ta copine touche un mot à ses parents, histoire qu'ils comprennent qu'ils peuvent avoir toutes les opinions qu'ils veulent à ton sujet, mais que ce serait bien qu'ils les gardent pour eux vu que ce n'est pas eux mais elle qui sort avec toi?

Sinon je rejoins le dernier post de Mamykro, en ajoutant un élément gênant tout de même: ce genre de manœuvres est assez délicat du point de vue des conséquences vu la situation de la copine du posteur (= toujours chez les dits parents), qui n'est certes pas éternelle mais peut encore durer un petit moment. (à moins que tu ne parles de rupture entre nanarchitecte et sa copine et là j'avais compris ton message de travers :oops: )
37 ans Dans un arbre à Tecolotlan 915
Je trouve que c'est ta copine qui doit régler le problème, pas toi. Vous formez un couple adulte, elle t'a choisi et elle t'aime, c'est à elle d'assumer ses choix devant sa famille et c'est à elle de te protéger de jugements aussi durs. Si sa famille ne veut pas comprendre qu'elle est heureuse avec toi, il y a toujours le moyen de ne plus mettre les pieds chez eux (pour toi, pas pour elle).
N
30 ans Val d'Oise 0
Black-Leather a écrit:
Je suis du même avis que les autres, et je suis vraiment choquée que ses parents et sa "famille" se comportent d'une façon aussi idiote!

En te lisant j'en suis d'ailleurs venue à me demander si leurs piques à ton égard ne viendraient pas de la tournure sérieuse que prend la relation avec ta copine. Comme tu nous le racontes elle a eu quelques relations peu positives ou constructives -voire négatives-, et là hop tu débarques dans sa vie, tu la rends heureuse, vous tenez un à l'autre et vous semblez dans du sérieux. Bien sûr qu'ils n'avaient rien à dire au sujet des exs, à leur yeux c'était plutôt clair qu'ils allaient dégager tôt ou tard, alors que toi tu es là, tout plein d'atouts et de points positifs, du coup la seule chose qu'ils trouvent à te reprocher c'est ton poids! En gros j'aurais tendance à croire que ton tord n'est pas spécialement d'être en surpoids, c'est d'être trop bien pour leur fille! :roll:

J'ai vu que tu disais qu'elle s’oppose à ses parents pour te défendre, je trouve que c'est déjà un très bon point! Est-ce que se serait possible que ta copine touche un mot à ses parents, histoire qu'ils comprennent qu'ils peuvent avoir toutes les opinions qu'ils veulent à ton sujet, mais que ce serait bien qu'ils les gardent pour eux vu que ce n'est pas eux mais elle qui sort avec toi?

Sinon je rejoins le dernier post de Mamykro, en ajoutant un élément gênant tout de même: ce genre de manœuvres est assez délicat du point de vue des conséquences vu la situation de la copine du posteur (= toujours chez les dits parents), qui n'est certes pas éternelle mais peut encore durer un petit moment. (à moins que tu ne parles de rupture entre nanarchitecte et sa copine et là j'avais compris ton message de travers :oops: )


J'ai plus l'impression que c'est ça (non pas que je sois trop bien pour leur fille, après tout j'ai une liste de défauts longue comme le bras (et j'ai des bras relativement longs), mais peut-être le fait que pour une fois, ce soit sérieux. On parle d'avenir, on commence même à parler d'enfants, d'habiter ensemble.

Du coup ses parents (surtout sa mère) s'inquiètent. Et quelque part je peux comprendre que des parents s'inquiètent, surtout que ses parents ne sont pas heureux en couple, que son frère (qui est sympa mais d'une superficialité aberrante, à ne vouloir sortir qu'avec des filles limite top-model aux gros seins, sans un pli de peau en trop) est dans une relation calamiteuse dont il n'arrive pas à sortir. Du coup sa mère (qui est la sensible du couple parental) s'inquiète de savoir si sa fille ne risque pas la même chose.

Après ça n'excuse pas qu'elle me remette en question pour mon poids, mais je comprends l'inquiétude d'une mère pour sa fille.

Enfin bon, on en a parlé hier avec ma copine, elle m'a soutenu durant qu'on en parlait, ça a été très cathartique, elle a avoué avoir été maladroite, à la fois dans le fait de me dire ce qu'avait dit sa mère, mais aussi dans sa manière de le dire. Mais je trouve que le simple fait qu'on puisse en parler, crever l'abcès, et ne pas laisser de rancoeur s'installer est un bon signe pour notre couple.

En tous cas, merci pour vos commentaires à tous, ça m'a fait du bien de vous lire et ça m'a permis de réfléchir un peu en dehors de ma propre perception des choses.
B I U


?>