MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Marre des commentaires d'autrui

N
30 ans Val d'Oise 0
Bonjour tout le monde,

Je suis ici pour poster un coup de gueule.

Mais commençons par le commencement voulez vous?

Comme je le disais dans mon message de présentation, je m'appelle David,  
et j'ai aujourd'hui 28 ans. Architecte de profession et de passion, pianiste à mes heures perdues, et anciennement pilote d'avion (mais plus d'argent ni de temps pour entretenir cette passion, ça fait deux ans que j'ai pas touché un manche :( ). Tout ça pour dire que j'aime ma vie, et que finalement, je fais un peu ce que je veux sans trop me soucier de ce que pensent les autres.

Cela dit, ça n'a pas toujours été vrai. J'ai commencé à prendre du poids aux alentours de 8 ans. Mon médecin trouvait que mes 2 kilos en trop étaient alarmants, et a conseillé à mes parents de me mettre au régime. Ca a très bien marché, j'étais au bord de la déprime de voir les autres manger à leur faim et d'être pour ma part aux carottes crues. J'ai perdu 4 kilos.
Bon par contre j'ai repris 15 kilos par la suite, et suis entré dans la spirale infernale des moqueries et insultes, avec la décompensation sur la nourriture qui va bien, et rebelotte. Aujourd'hui je fais 1m85 pour 140kg. Cela dit j'ai des épaules naturellement larges et un constitution assez musculeuse.

J'ai durant longtemps subi le regard des autres, qui m'a toujours mis mal à l'aise. J'ai appris à m'en défaire et à vivre pour qui j'étais, sans me soucier de ce que disaient les autres. C'est comme ça que j'ai conquis un début d'estime de moi et que j'ai commencer à voir que parfois, avec certaines personnes, ce n'était pas mon poids qui me définissait.

Cela dit, j'ai toujours subi quelques remarques, que ce soit de la part de membres de ma famille (parce que les gens savent toujours mieux que nous ce qui est mieux pour nous, leur bonté les perdra, et peu importe que la seule fois ou j'ai perdu du poids, je me suis senti malheureux) ou de parfaits inconnus (qui n'a pas envie de se voir appeler "gros tas" par deux personnes croisées au hasard des allées d'un supermarché).

Bref, si mon estime de moi était une chose en cours d'acquisition, le regard des autres en revanche continuait de me marquer. Cela a surtout été une catastrophe pour ma vie amoureuse. Si j'arrivais à avoir une vie amicale riche, je me suis toujours dit que mes rondeurs me rendaient absolument horrible pour la gent féminine, et que personne n'accepterait jamais mes avances.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je n'ai fait d'avances à personne pendant mes 25 premières années, et que même quand j'ai commencé, c'était avec la timidité et la maladresse d'un gamin de 15 ans (c'est toujours plus ou moins le cas aujourd'hui. Je suis finalement en couple, mais si demain ça venait à finir, je pense qu'il me faudra bien quelques décennies avant de retrouver quelqu'un). Parce que même si l'estime de soi revient, la confiance en soi qu'on n'a pas pu se bâtir durant ses années d'adolescence, elle, bah elle est plus dure à conquérir.

Mais j'ai trouvé! Le pire étant qu'elle était juste sous mon nez (enfin c'est plus compliqué que ça, elle a été ma première, ça n'a pas marché, puis on s'est revu et la ça a collé). Cela fait maintenant 1 ans et 2 mois qu'on est ensemble, et même si ce n'est pas toujours magique (mais ça c'est normal), je l'aime et elle m'aime, et c'est génial.

Cependant, je ne peux pas en dire autant du regard de sa famille. Il faut d'abord savoir que dans sa famille, ils sont assez sportifs, et minces limite maigres. Ma copine n'échappe pas à la règle, et même si mon poids ne la dérange pas trop, je sais qu'elle aimerait que je perde des kilos et que je me mette au sport. - Figurez vous que je ne suis pas un grand sportif. Rien ni personne ne m'a jamais donné l'amour du sport, mes profs à l'école m'en ont plutôt dégouté à vrai dire. Mais c'est vrai que les encouragement c'est pour les faibles, il vaut mieux un prof qui t'engueule et se moque de toi pour te donner l'amour de l'effort. Malgré tout, je ne suis pas oisif, je ne rechigne pas à marcher 10 km par jour, je fais mes 80 longueurs à la piscine plus vite que la plupart des gens qui y sont. En revanche n'espérez pas me faire courir.

Ca a commencé lorsque j'ai, pour la première fois, rencontré son frère et la copine de ce dernier, l'été dernier.
Une rencontre relativement agréable, à part lorsque je me suis levé pour aller au toilette, et que j'ai entendu les commentaires chuchotés de ces derniers à ma copine (oui, j'ai toujours eu une très bonne ouïe), ou ils lui demandaient qu'est ce qu'elle faisait avec moi, si elle était heureuse, etc... Je n'ai rien dit sur le moment, mais j'ai quand même dit à ma copine que je n'avais pas trop aimé.

A la décharge de ma copine, elle a toujours pris ma défense lors de ces évènements, quitte à s'engueuler avec ses parents. Et j'ai toujours pu en parler avec elle sans jugement.

La seconde fois, ce n'était pas directement dirigé envers moi. A la télé passait un reportage sur des couples venant à Paris pour faire des photos de mariage, quitte à dépenser des vraies fortunes. Parmi ces couples, deux canadiens, le mec fin et musclé, et la fille ronde (très mignonne :D ). Et la son père dit "Pauvre mec, qu'est ce que ça va être quand il se rendra compte de son erreur". Du coup je n'ai pu m'empêcher de me dire "si il pense ça de ce couple, que pense t-il de sa fille et moi ensemble).

Mais ce qui m'a vraiment énervé a eu lieu hier. Alors que j'étais au téléphone avec ma copine le soir à nous raconter notre journée, elle me dit à un moment que sa mère lui a parlé de moi. Qu'elle lui a fait une remarque sur mon poids, et lui a laissé entendre que peut-être, elle pourrait souffrir d'être avec moi. Parce que je suis en surpoids.

Alors je vous contextualise un peu la chose. Ma copine est très peu sexuelle (limite asexuelle), mais est sortie avec pas mal de mec (la pression de "il faut coucher pour être normale" notamment). Mais alors qu'elle exprimait son envie de ne pas avoir de rapports sexuels, aucun de ses ex ne l'a écouté, et tous ont insistés fortement, faisant fi de ce qu'elle désirait. En outre, elle est sortie avec certains énergumènes parfois très limites. 3 ans avec un mec froid comme la banquise avec lequel elle ne parlait jamais (quand elle m'en parle elle me dit "j'étais attiré par ce que je croyais être son côté mystérieux, mais en fait il était juste incapable de parler) et avec lequel elle n'a pas été heureuse. Puis un autre individu qui profitait du fait qu'elle était déprimée pour lui taxer son fric (elle lui a payé le loyer de son appartement pendant près de 6 mois, malgré le fait qu'elle est au smic et que lui était ingénieur).

Et vous savez quoi? A aucun moment sa mère n'a fait de remarque sur ces hommes, ne lui a dit qu'ils n'étaient peut-être pas les bons ou qu'elle risquait d'être malheureuse avec eux. Et la, alors qu'elle dit elle-même à ses parents qu'elle est heureuse avec moi et que notre relation lui a redonné une joie de vivre, sa mère vient la mettre en garde. Pourquoi? Parce que j'ai le trait de caractère horrible d'être en surpoids.

Je trouve ça un peu gros et carrément nul. Que ses parents s'inquiètent pour elle si elle rentrait chez elle en pleurant à chaque fois qu'on se voit, je comprendrais. Qu'ils la mettent en garde parce qu'elle a retrouvé le sourire, ça ça me laisse sur le cul.

Je suis désolé de la longueur de mon pavé, et du manque d'organisation de mon propos, mais je suis encore sous le choc et sur les nerfs aujourd'hui, et j'avais besoin de pousser ce coup de gueule :evil: .

Merci de votre attention en tous cas.
K
29 ans Normandie, represent! 100
Hello!

Parce que tu es gros tu la rendrai malheureuse??

J'ai du mal à comprendre la logique...

Réponds aux commentaires quand ils sont faits devant toi et pour le reste laisse couler.

Si toi et ta chérie êtes heureux, sa famille devrait s'en réjouir.

S'ils n'en sont pas capables c'est leur problème!
B I U


Discussions liées