MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Les victimes d'abus sexuels : ai-je tort de réagir ainsi ?

L
20 ans 0
Bonsoir tout le monde. :lol:

Je ne suis pas exactement nouvelle ici, je consulte ce site depuis quelque temps déjà, mais n'ai jamais pris le temps de m'inscrire. Maintenant  
c'est fait. :lol:

Voici mon problème : il y a un certain temps je suis tombée sur un blog tenu par une femme survivante d'abus sexuels étant jeune, et qui disait dans l'un de ses articles qu'elle avait ressenti du plaisir dans ces actes-là et qu'elle-même demandait à ce qu'on l'abuse.

Cela m'avait tout d'abord choquée ; j'ai fait plus amples recherches et ai constaté que cela n'était pas rare et que c'était seulement une réaction physique à la stimulation de nerfs.

(J'ai perdu le lien, vous m'excuserez alors du manque de précision dont je fais preuve :oops: , j'écris tout ça de mémoire, et en plus de cela cette femme est semble-t-il américaine et a donc rédigé ses articles en anglais )

Elle s'est alors mise à dire quelque chose dans les lignes (c'était je crois une femme américaine, ce n'était pas écrit en français, pardonnez-moi encore :oops: ) "qu'on ne cherche pas à assouvir les envies sexuelles d'un enfant comme on ne cherche pas à donner un bonbon à un enfant lorsqu'il en demande un, car l'un comme l'autre entraîne des séquelles ; seulement l'une est phychologique tandis que l'autre est physique [...]"

Là j'ai comme complètement oublié les mots qui ont précédé ceux-ci (je les ai malheureusement trop bien retenus, ceux-là :?) : "être gros n'est pas attirant. On ne veut pas son enfant gros [...]"

Ces mots-là m'ont fait mal. Je suis restée un petit instant à relie la phrase (j'ai failli pleurer). Et là (je sais que c'est bête) je me suis mise à la traiter de "p*te" et de "sal*pe" intérieurement, j'avais envie de lui dire qu'elle-même enfant n'était peut-être pas si belle que ça et qu'elle avait peut-être était abusée parce qu'elle avait tout simplement le bon air de victime ; j'avais envie de laisser un commentaire rempli d'insultes, je bouillais réellement de rage. J'ai fini tout de même par me calmer, mais depuis ce jour-là je n'arrive tout bonnement plus à ressentir une once de compassion à l'égard de victimes d'abus sexuels, ma vision sur la pédophilie a changé.

(Je vais me faire huer là) Je n'arrête pas de me dire qu'au fond elles l'ont bien voulu, et que ces gens-là ne sont au final que des gens... Normaux. :? Bah oui après tout, si ces personnes-là n'ont pas aussi souffert qu'elles veulent bien le dire, pourquoi s'apitoyer sur leur sort ? Les abus sexuels, finalement, c'est pas seulement un phénomène de société ?

Bon j'exagère un peu là, mais c'est seulement pour vous dire qu'à présent je me sens mal, je me sens mal parce que je vois bien que j'essaye de légitimer la pédophilie (et ce n'est pas réellement ce que je veux après tout), mais, et c'est triste à dire, je me sens encore plus mal parce que j'ai du coup l'impression que les victimes d'abus sexuels se "vantent" (ce verbe est peut-être mal choisi) d'avoir été suffisamment beaux pour avoir été abusés, et je me demande comment on pourrait ressentir la moindre compassion pour des gens que l'on qualifierait donc de "prétentieux".

Voilà.

Excusez-moi mon post est peut-être indigeste, mais je me devais de l'écrire ; et plus encore, j'ai besoin de réponses:

ai-je tort de réagir ainsi ?
C
42 ans là 2187
Oui tu as tort, car apparemment tu as construit ton opinion à partir du témoignage et des idées d'une seule personne sur la planète entière. Et parce que personne ne te confirme que ce que cette femme affirme dans son blog est réel.
K
39 ans 703
J'espère que tu es un troll.
L
20 ans 0
Bonjour.

(j'ai remarqué que j'avais posté deux fois le même sujet ; excusez-moi.)

Je m'attendais un peu à ce genre de réaction, à vrai dire. C'est vraiment dommage que j'aie perdu le lien ; ce blog et cette femme sont pourtant bien réels (elle a posté plusieurs photos d'elle-même et a affiché ce qui semble être son véritable nom ; je n'ai pas fait plus amples recherches, mais je ne vois vraiment pas l'intérêt d'ouvrir un blog complet sur les abus sexuels et de poster des choses fausses).

Cool40 par "ce qu'elle affirme dans son blog", tu te réfères au plaisir sexuel que peuvent prendre les enfants durant un abus sexuel ? Dans ce cas-là, sache que cela est tout à fait possible. C'est même très courant selon des sources très sûres - à présent si tu ne me crois pas, il ne tient qu'à toi t'entreprendre tes propres recherches.

Excuse-moi je semble un peu brut de décoffrage : tu as pourtant eu la gentillesse de me répondre. Je t'en remercie. :)

"une seule personne"... Eh bien dans les commentaires de cet article personne ne semblait en désaccord avec ce qu'elle présentait, cela m'a d'ailleurs énervée encore plus... D'autant plus qu'on peut être un enfant en surpoids et subir des abus sexuels, non ?

Ce qui me gêne le plus c'est de constater l'ignorance des personnes victimes d'abus sexuels... Je ne sais trop comment l'expliquer (et pourquoi je pense ainsi), mais selon moi elles devraient "mieux savoir" :? ...

(Encore une fois j'étais passablement énervée hier quand j'ai écrit ce post, j'y semble peut-être un peu agressive... Ce n'était pas mon but. J'aime réellement cette communauté, et je n'aimerais pas faire quelque chose qui puisse lui déplaire. J'exprime dans mon message ce que je ressens dans les moments les plus sombres quand je repense à cette histoire...)

Enfin merci tout de même de vos réponses. :)
K
39 ans 703
N'importe qui peut raconter n'importe quoi sur un blog.
A
33 ans 3124
Bonjour,

Sur Internet il y a de tout, des choses intéressantes, des choses indigestes, il faut faire la part des choses...beaucoup de propos me font bondir également, seulement, il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre.

Je dois avouer que ton post me choque un peu...pourquoi mettre toutes les victimes d'abus dans le même sac sachant que chaque histoire est différente ? Pourquoi tant de haine envers ces victimes juste parce que tu es tombé sur un blog degueu?

Je trouve tes propos trash et ça peut franchement heurter des victimes d'abus....alors je comprend que ce qui a été dit ta fait mal, mais hélas la grossophobie existe et je conçoit que c'est pas simple d'y être confronter.

Peut être que le blog était pas " cool" mais tes propos ne le sont pas non plus...
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Tu aurais dû rédiger ce message hier soir et différer son envoi.
L
20 ans 0
Bonjour. :)

J'ai conscience que mon post peut choquer, mais après tout c'est ainsi que je me sens - et je sais que c'est mal -, et je veux rapporter mes émotions comme elles le sont.

Si je suis dure envers les victimes d'abus sexuels, c'est parce que j'ai à présent l'impression qu'elles sont le genre de personnes qui font semblant de se plaindre de quelque chose que d'autres trouveraient enviable.

Je m'exprime peut-être un peu mal ici : en gros j'ai l'impression qu'elles arguent le fait qu'elles ont été abusées pour montrer qu'elles ont un physique agréable. Par exemple j'ai lu -sur un forum parfaitement étranger au blog - un homme anciennement victime qui disait qu'"il devait être très mignon pour avoir attiré autant de pédophiles" ; je sais que cela devait être ironique, mais je n'ai pas pu m'empêcher de penser qu'il devait tout au fond de lui-même ressentir une once de fierté.
Je n'ai pas non plus compris l'intérêt de cette remarque ; un enfant laid ne peut donc pas être sexuellement abusé ?
Lorsque j'ai lu ce message - peu de temps après avoir lu l'article du blog - j'ai ressenti une espèce de (je sais que je vais encore choquer) "colère" envers de cet homme, et soudainement j'ai éprouvé de l'empathie à l'égard de son abuseur ; je me disais qu'"il avait mérité d'être abusé, car ses mots montrent de toute évidence que ce n'est pas un homme bien".

Le_Chat je sais que ce sujet t'est particulier - je suis donc désolée si tu te sens blessé par mes écrits, néanmoins je ne peux pas les couvrir ; je ne peux pas tout garder pour moi, car cela me ronge terriblement.

Je me devais d'envoyer ce message tel quel afin de vous montrer mes sentiments les plus vifs et que vous me conseilliez ainsi au mieux.

Enfin merci de votre lecture et de vos messages ; je trouve ici un peu de soutien. :)
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Non, je dis simplement que tu as écrit à minuit passé, et que sachant que ton texte pourrait heurter des sensibilités - sans parler de provocation gratuite - tu aurais pu attendre ce matin pour te relire.

Apprends surtout à relativiser ce que tu lis sur internet : Ce n'est pas parce qu'une ou plusieurs personnes s'agglutinent autour d'une idée vaseuse que cela la crédibilise pour autant, sans parler de scénarios développés au long cours par certain(e)s.
M
87 ans 1563
En fait,le déclencheur de cette espèce de haine envers les victimes d'abus sexuels,c'est qu'UNE victime d'abus sexuels a dit qu'être gros n'était pas attirant j'ai l'impression.
87 ans 9467
j'ignorais que seuls les enfants beaux et minces étaient abusés…

j'espère que cette discussion est une mauvaise blague. Vraiment, vraiment.
L
20 ans 0
Le_Chat, je ne sais pas vraiment si cela aurait changé quelque chose. Il fallait que j'expose mes sentiments, et ils auraient de toute façon choqué.

Je sais que je devrais relativiser, peut-être était-ce la petite critique gratuite de trop ?

(enfin concernant la provocation... N'en était-ce pas de la part de la femme qui a écrit ce blog ? Ne pensait-elle pas que certaines personnes en surpoids étaient susceptibles de la lire ?)

MaudK, peut-être, oui, peut-être. Ce serait absolument stupide, je le conçois.

a-nnyme, c'est justement l'idée que je contredisais dans mon précédent message. L'intervenant semblait penser que son physique agréable avait été la cause de ses abus.
36 ans très au sud 6773
LittleGreyMouse, réalise-tu que tu as la vision d'une personne qui en plus peut certainement être perturbée dans sa vie d'adulte par ce qu'elle aurai (vous le voyez le conditionnel là?) vécu enfant est ton référent?
Déjà plusieurs choses, il faut dissocier les réaction physiologiques des réactions "mentales" le corps peut réagir en envoyant des signaux de plaisir sans que la tête n'en prenne vraiment. Et c'est justement cela qui est culpabilisant pour beaucoup de victime et très déstabilisant, de là les fameux "c'est de ma faute" "c'est pas si grave" "après tout il a pu penser que je le voulais" et j'en passe.
Ces victimes d'abus qui pensent l'être parce qu'elles sont plus belles qu'une personne X, ben si ça leur fait plaisir et leur donne une (très maigre) consolation, ben même si c'est faux, si la réconforte hein... Je pense qu'avant de penser aux autres elles ont déjà pas mal à faire avec elles mêmes!

Une autre chose encore: beaucoup de personnes soufrant de TCA (et certains de ces TCA se manifestant par l'obésité ou au contraire l'anorexie et l'extrême maigreur) ont justement été victimes d'abus. Une fois que l'on a été victime, que l'on a du subir son corps, ne pas avoir son mot à dire à ce que l'on y faisait il existe une réaction courante qui est de tenter de maîtriser ce corps (de manière plus ou moins consciente). Soit on tente de le cacher derrière des kilos (et en trouvant du réconfort dans une nourriture qui nous cache des autres justement en nous rendant gros, bon je schématise hein) soit au contraire on peut tenter de gommer toute trace de féminité, tenter de le faire disparaitre.
Du coup un abus peut être à l'origine d'une obésité. Donc bon les propos du blog que tu cites me paraissent donc plus que discutable et ce de manière posée. C'était très facile de contre argumenter la personne.

Une dernière chose: le fait d'être une victime n'a jamais empêcher d'être un immonde truc-qui-finit-en-ure. Si seuls les gentils étaient des victimes, ça se saurait. Ça ne rend pas l'acte (ou tout autre acte qui rend une personne victime) excusable ou "moins pire" mais c'est un fait. Alors oui tu as aussi pu tomber sur le témoignage d'une personne certes abusée mais peu recommandable car intolérante. Comme je l'ai dit plus haut aussi elle peut, à sa décharge tenter de se reconstruire d'une façon qui nuise aux autres. Ou tout simplement être une mauvaise personne et ce en dehors du ou des abus.
42 ans région parisienne 5831
Une victime d'abus sexuels aura généralement une piètre estime d'elle-même, et elle se considérera comme complice ou même coupable du viol qu'elle a subi. Pour guérir des abus sexuels, la plupart des victimes doivent travailler sur leur estime d'elle-même ("non, je ne vaux pas rien") et aussi sur leur innocence ("non, je n'ai pas cherché à être abusée, ce n'est pas de ma faute si je l'ai été").

C'est un travail difficile et long, certaines n'y arrivent jamais entièrement... :?

Si certaines peuvent dire "c'est sûrement parce que je suis beau que j'ai été abusé", il est probable que ce genre d'idée fait partie du processus: cela restaure un peu leur estime d'elle-même, et cela prouve aussi leur innocence puisque c'est leur apparence qui aurait provoqué l'abus sexuel et non leur comportement.

Même si cela pourrait paraître prétentieux de dire "je suis beau", je ne pense absolument pas que ces personnes se vantent, elle essayent juste d'expliquer l'abus dont elles ont été victimes, de façon à se sortir de tout cela.

Par ailleurs, c'est aussi une réalité: certaines personnes sont belles, d'autres le sont moins. Pour moi, c'est une constatation pure et simple de reconnaître des qualités que l'on peut avoir, et en l’occurrence, on est absolument pas responsable de sa beauté, donc il n'y a aucune raison de s'en vanter ou de s'en servir pour se croire au dessus des autres, mais simplement constater "je suis beau", pour moi, ce n'est pas agresser ou insulter les autres.

Enfin, la grossophobie n'a rien à voir avec cela. C'est malheureusement très répandu dans la société, beaucoup de personnes pensent que les gros sont responsables de leurs poids et que c'est bien fait pour eux si on se moque d'eux ou autre. C'est évidemment une idée à combattre.

Les victimes d'abus sont comme tout le monde de ce point de vue: certaines sont grossophobe par habitude, parce qu'on les a élevées comme cela, sans avoir réfléchi à la question. Mais c'est pareil partout: tu vas rencontrer des dentistes grossophobes, des caissières, des mendiants, des noirs, des blancs, des grands, des petits, des célibataires... bref, énormément de monde qui vont te sortir des arguments grossophobes à la noix...

Si tu te mets à détester toute une profession ou une catégorie de personnes parce qu'une seule d'entre elle a été grossophobe, alors autant détester l'humanité toute entière dès aujourd'hui...
87 ans 9467
j'ignorais que seuls les enfants beaux et minces étaient abusés…

j'espère que cette discussion est une mauvaise blague. Vraiment, vraiment.
B I U


?>