MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Comment faire...

ça suffit d'embêter reinette, celle qui se prend pour la petite reine !
Si elle te roule dessus, vu la taille de ses fesses, ça va faire mal
K
39 ans 703
Anonymev a écrit:
MissWillow a écrit:
Dans un couple, on ne parle pas de soumission, mais on parle de concessions ou de compromis.

Soumission : Action de soumettre, de réduire à la dépendance, à l'obéissance par la force.

Si pour toi le couple est une lutte de position de force, alors tu es mal barré. C'est pas comme ça que ça marche, sorry, on est en 2016 maintenant.


Il n'y a pas de lutte. Que chaque membre du couple fasse ce qu'il a à faire pour que le couple dure. Que la femme sache écouter son mari et ne cherche pas à avoir raison sur tout. Quant au mari qu'il sache lui aussi écouter sa femme et prendre les décisions qui doivent être prises de peur que jamais rien ne soit décidé. Il s'agit bien d'un travail en commun. La femme doit accepter qu'elle peut se tromper et que la décision de son mari est en tel cas meilleure que la sienne. Le mari lui doit tenir compte également de l'avis de sa femme mais c'est lui seul qui aura la responsabilité de prendre la décision finale. Pourquoi ? Parce qu'il y a des moments où une décision doit être prise et qu'il faut savoir trancher. Simple question pratique.


Bienvenue en 1960 ! :lol: :lol: :lol:
S
46 ans suisse 932
Je vais de ce pas demander à mon mari la permission pour remplir mon bulletin de vote alors.......et l'autorisation d'avoir une carte bancaire. Dire que ma grand mère n'avait pas accès aux comptes......
551
Si seulement certains pouvaient s'étouffer avec un gateau ....

Recrudescence de trolls ??? C'est la saison ?
30 ans 35 1063
C'est les vacances scolaires pour certains, les trolls sont de sortis ou alors atteindre les 10 messages pour inonder de mp de jolies vlriennes
S
46 ans suisse 932
Les vacances finissent quand?
36 ans très au sud 6752
Vendredi pour la dernière zone, courage!

Et sinon anonyme 2 en 1, toujours pas trouvé mieux niveau provoc? :lol:
36 ans 36
Phoenix23 a écrit:
Bonjour à vous !

J'aimerais recevoir vos conseils/avis sur quelque chose qui m'est arrivé et qui je pense arrive à beaucoup d'entre nous..

J'ai 22 ans et je suis en dernière année d'étude. Du coup je connais très bien ma classe car cela fait 4 ans que nous nous côtoyons. Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans cette classe (pas de jugement au niveau physique), je me suis grandement amélioré au niveau de ma timidité quasi maladive, je parle à tout le monde, je fais de l'auto dérision, j'ai un bon groupe d'ami(e)s, je ne me suis jamais sentie aussi vivante que là. Mais à ça ce rajoute quelque chose de plutôt nouveau pour moi. En effet à 22 ans je n'ai jamais été avec quelqu'un, je n'ai même jamais ressenti ce sentiment "amoureux", juste de petites attirances, mais rien à côté de ce que je vis actuellement.. Il y a un homme, dans ma classe, à qui je parlais tranquillement aux débuts de la première année. Je le trouvais sympa, mais rien d'autre de plus. Mais au fur et à mesure des mois et des années, j'ai appris à le connaître, je le trouvais fascinant, intéressant et surtout différent des autres. Je suis littéralement tombée sous le charme de sa personnalité et ceux bien avant le physique, c'est venu après. On se parle tous les jours, on se voit presque tous les soirs (soit chez moi, soit chez lui, avec des potes ou non), j'avais ce sentiment de connexion, je pensais plus qu'à lui. Le plus drôle c'est que c'est tout l'inverse de mon "type" d'homme qui me plaît. (Bien que je ne crois pas en un type d'homme favori...).

Bref après des mois d'hésitation, de peur et d'appréhension, j'ai décidé de lui avouer mes sentiments. (Chose que je n'aurais jamais fait il y a quelques mois de ça). J'ai jamais eu aussi peur de ma vie, car je me disais que lui aussi c'était le cas, mais avec un gros doute quand même... Enfin sa réponse a été non, mais il m'a dit que ça changerait rien à notre relation en terme d'ami. J'étais à la fois très triste mais contente parce que je ne voulais pas perdre cette grande amitié.

Mais à même pas un mois après lui avoir avoué, on se parlait encore plus, on se voyait tous les soirs, il faisait des sous-entendu, on rigolait bien, bref je me suis remise à me poser des questions... et plus tard je vois qu'il se met à sortir avec une fille, à qui il avait commencé à parler il y a à peine 3 semaines... Quand j'ai su ça, je me suis sentie très mal, à la fois honteuse, dévasté, abandonné... Je ne comprenais pas, je ne trouvais pas d'explications.. Pourquoi tout ça ? Pourquoi me donner des doutes et après être avec une autre ? Je me sentais presque trahie par tout ça...

Depuis ce moment je me sens comme une moins que rien, je n'ai pas encore eu de chances dans ça et maintenant que j'ai ressentit cette douleur qu'est l'amour, j'ai appris à aimer, à penser à l'autre avant soi-même, et tout ce que je ressens actuellement c'est une douleur dans la poitrine et une profonde honte... Une amie me voyant pleuré tous les soirs et ne plus sourire a demandé au gars pourquoi il m'avait dit non... Il a répondu qu'il me voyait seulement en ami, qu'il m'adorait mais que c'était juste purement amical. Mais qu'il voyait que ces derniers jours c'était bizarre du fait que je parle peu et qu'il comprenait, que ça le faisait chier aussi, mais que d'un côté il ne pouvait pas se cacher... Je le comprends absolument, je n'ai rien à dire sur sa vie, je n'ai jamais été avec lui, je suis même contente pour lui s'il est heureux avec elle, mais je ne peux m'empêcher d'avoir cette tristesse.. Du coup je lui ai présenté mes excuses sur mon comportement récent, car ce n'est pas à lui de subir ça, on ne peut pas obliger quelqu'un à nous aimer. Il a compris et nous restons amis comme avant, je pense qu'il me voit quasiment plus comme une soeur.

Mais c'est là que ma question se pose : Comment puis-je faire pour garder cette amitié que j'apprécie grandement, sans ressasser ce mal être de savoir que jamais je pourrais avoir plus avec lui ? ça me donne des insomnies, une perte d'appétit, un manque de motivation énorme. Surtout que parfois je me sens très bien, et dans la seconde qui suit je me sens dévastée...
Je pense que ce sera avec le temps, mais actuellement comment faire ?

Je sais que ma question semble bizarre ou difficile, j'ai écrit à coeur ouvert pour la première fois, je me sens bloqué entre le fait d'essayer d'oublier ce sentiment mais aussi de garder cette amitié que je trouve plus que précieuse, j'espère que je ne vous dérange pas avec ce pavé de mon histoire...

Merci d'avance !


Je vais essayer de te répondre le plus objectivement possible... Je pense qu'être amoureux de quelqu'un est quelque chose de normal et de naturel. Mais être obsédée par quelqu'un est une autre chose.

Le dicton "fuis moi je te suis, suis moi je te fuis", n'a jamais été aussi véridique.

D'autre part, il faut s'admettre qu'un amour va dans les 2 sens. Là tu es dans sa friendzone. C'est comme ça, et te torturer n'y changera rien, ça peut même se voir dans ton comportement, sans que tu ne t'en rendes compte. D'ailleurs, tu le décris toi même que ton attitude avait changé, et que tu t'étais renfermée quand il t'a dit qu'il ne voyait en toi qu'une amie.

Prends ce qu'il te donne pour l'instant, accepte de t'en tenir qu'à de l'amitié avec lui. Ca ne sert à rien, tu ne vas pas le forcer à tomber amoureux de toi.

Dis toi que ce n'est qu'un pote pour l'instant, sans que ça veuille dire que tu abandonne l'idée de le séduire. La séduction, c'est toute une stratégie, certains sont plus romantiques que d'autres, et ne tomberont pas amoureux... si facilement. Lance lui des pics de temps à autres, tends lui des perches, sans en faire trop, montre aussi que tu es entièrement indépendante, et que tu sais faire ta vie sans te préoccuper de lui. Va même vers d'autres mecs à la rigueur. Ca peut développer chez lui un sentiment de jalousie.

Si il a l'impression qu'il t'obsède, que tu cours derrière lui, ça va certes flatter son égo (ou le saouler), et il s'éloignera. Si tu t'éloignes et qu'il constate que subitement, tu n'en as plus rien à foutre de lui, soit ça lui va (et c'est révélateur malheureusement), soit il ressentira de la frustration, et il cherchera à attirer ton attention (et ne mords pas si facilement, continue à le balader).
24 ans 4
syl2 a écrit:
Je vais essayer de te répondre le plus objectivement possible... Je pense qu'être amoureux de quelqu'un est quelque chose de normal et de naturel. Mais être obsédée par quelqu'un est une autre chose.

Le dicton "fuis moi je te suis, suis moi je te fuis", n'a jamais été aussi véridique.

D'autre part, il faut s'admettre qu'un amour va dans les 2 sens. Là tu es dans sa friendzone. C'est comme ça, et te torturer n'y changera rien, ça peut même se voir dans ton comportement, sans que tu ne t'en rendes compte. D'ailleurs, tu le décris toi même que ton attitude avait changé, et que tu t'étais renfermée quand il t'a dit qu'il ne voyait en toi qu'une amie.

Prends ce qu'il te donne pour l'instant, accepte de t'en tenir qu'à de l'amitié avec lui. Ca ne sert à rien, tu ne vas pas le forcer à tomber amoureux de toi.

Dis toi que ce n'est qu'un pote pour l'instant, sans que ça veuille dire que tu abandonne l'idée de le séduire. La séduction, c'est toute une stratégie, certains sont plus romantiques que d'autres, et ne tomberont pas amoureux... si facilement. Lance lui des pics de temps à autres, tends lui des perches, sans en faire trop, montre aussi que tu es entièrement indépendante, et que tu sais faire ta vie sans te préoccuper de lui. Va même vers d'autres mecs à la rigueur. Ca peut développer chez lui un sentiment de jalousie.

Si il a l'impression qu'il t'obsède, que tu cours derrière lui, ça va certes flatter son égo (ou le saouler), et il s'éloignera. Si tu t'éloignes et qu'il constate que subitement, tu n'en as plus rien à foutre de lui, soit ça lui va (et c'est révélateur malheureusement), soit il ressentira de la frustration, et il cherchera à attirer ton attention (et ne mords pas si facilement, continue à le balader).


Merci de ta réponse syl2.

Alors là pour le coup oui je suis vraiment dans la friendzone et je m'y suis fait on va dire, j'ai "accepté". Pour le moment je ressent encore de la tristesse mais ça s'est apaisée depuis peu. Je l'ai bien compris et on est toujours très bon amis.

Je remarque de temps en temps en cours, quand je ne suis pas à côté de lui et que je lui parle pas une bonne partie de la journée, il vient me voir de lui même pour parler et rigoler. On peut rester 1h à discuter de tout et de rien sans que je "cours derrière lui" aha. Il me parle même de se voir après la fin d'études, quand on cherchera du boulot, garder contact.

Je pense sentir parfois une pointe de jalousie, quand je regarde des photos d'acteurs (ou d'inconnus) qui me "plaisent", il commence à ronchonner et critiquer l'aspect des gens sur les photos, pour rigoler bien sûr mais j'ai remarqué ça récemment.

En tout cas je suis d'accord avec toi, c'est comme ça et puis c'est tout, c'est juste pas facile, mais la vie continue, peu importe ce qu'il ce passe ! :)
M
87 ans 1563
Anonymev a écrit:


Il n'y a pas de lutte. Que chaque membre du couple fasse ce qu'il a à faire pour que le couple dure. Que la femme sache écouter son mari et ne cherche pas à avoir raison sur tout. Quant au mari qu'il sache lui aussi écouter sa femme et prendre les décisions qui doivent être prises de peur que jamais rien ne soit décidé. Il s'agit bien d'un travail en commun. La femme doit accepter qu'elle peut se tromper et que la décision de son mari est en tel cas meilleure que la sienne. Le mari lui doit tenir compte également de l'avis de sa femme mais c'est lui seul qui aura la responsabilité de prendre la décision finale. Pourquoi ? Parce qu'il y a des moments où une décision doit être prise et qu'il faut savoir trancher. Simple question pratique.

:shock:

La femme "peut se tromper,doit écouter son mari et ne pas chercher à avoir raison sur tout"
Le mari "écouter sa femme et prendre les décisions qui doivent être prises de peur que jamais rien ne soit décidé" "mais c'est lui seul qui aura la responsabilité de prendre la décision finale." "la décision de son mari est en tel cas meilleure que la sienne. "
Tu as fait un voyage dans le temps depuis les années 50? C'est un post hallucinant de sexisme de bout en bout. Tu aurais mieux fait de dire que la femme doit obéir à son mari en toutes circonstances,ça aurait été plus hônnete. :roll: :roll:
27 ans La Ville Rose 2015
Y'a pas beaucoup de solutions en fait.

Soit tu prends sur toi, tu laisses le temps faire son oeuvre ( pour que tes sentiments pour lui s'estompent ) et vous restez potes.
Ce cas de figure aurait été encore plus simple si tu ne lui avais rien révélé mais ce qui est fait est fait.

Soit c'est émotionnellement trop difficile à supporter pour toi et tu prends tes distances gentiment.
B I U


?>