MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Besoin d'aide sos violence conjugale pour une amie

A
47 ans Corbeil Essonnes 11327
Je cherche désespérément ce soir, pas demain, ou lundi, de l'aide pour une amie qui vit de la violence conjugale, avec 3 jeunes enfants.

Tous les numéros, 3919, ou sos conjugale  
ou encore les centres d'hébergements de notre région sont sur répondeur, OUI OUI REPONDEUR!!! En demandant que nous rappelions lundi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:

ce soir elle a été bousculé et secoué elle en porte des marques je dois lui venir en aide ce soir...elle est ma voisine donc chez moi ce n'est pas possible son mari va débarquer...

Avez-vous des idées...le commissariat m'a dit de venir dans la journée demain faire une plainte, et qu'ils verront par la suite, si y a des suites à donner...il m'a dit vous savez parfois les femmes changent d'avis etc et nous on fait notre boulot pour rien!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:

Je lui ai dis mais vous savez elles ont PEURRRRRRRR et déposer plainte pour que 12h après il revienne à la maison pour continuer...


BREF SOS BESOIN D'aide!!!!!!!!!!!!!!!!
44 ans Out of nowhere 2718
Un peu de courage de ta part, accueille la chez toi pour la nuit. A la moindre incartade du mari (genre vouloir entrer chez toi) tu appelles la police et tu déposes plainte dans la foulée.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Une chambre d'hôtel premier prix...
36 ans très au sud 6899
Comment c'est passée la nuit?
50 ans 2261
amie_lune_ a écrit:
le commissariat m'a dit de venir dans la journée demain faire une plainte, et qu'ils verront par la suite, si y a des suites à donner
Ce n'est pas à toi de porter plainte.
C'est à la victime de porter plainte.

Si possible avec des marques évidentes et photografiables de coups.

Je rappelle pour mémoire avoir une certaine expérience en "violences conjugales".

Le problème de la "peur" est un faux problème.

Accompagne ton amie pour porter plainte (pas uniquement une main courante).

Bon courage pour la suite.
50 ans 2261
... Je note dans ta signature...

"Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d'erreurs... "

Eh bien la problématique des violences conjugales est assez parallèle : il faut agir sans délai, et aller vers les gens qui pourront le + efficacement aider à faire comprendre au mari que ce sont des comportements à bannir.

Attention : méthode : efficacité. Ne pas laisser refroidir.
La fuite n'est pas nécéssaire.
Eviter de prévenir le mari qu'une plainte est faite contre lui.

(reste la problématique de couple qui a amené à ces violences...)
28 ans La Ville Rose 2064
Comment s'est passée la nuit, quelle décision as-tu prise ?

Bon perso je pense que je lui aurais fait prendre une chambre d'hôtel ( si elle en a les moyens ) ou vraiment au pire elle aurait passé la nuit chez moi mais en faisant ultra gaffe à ce que son mari ne la voit pas chez moi.

Je te suggère de discuter avec elle pour qu'elle porte bien plainte d'une part et surtout surtout qu'elle ne se rétracte pas derrière ( parce que sinon tu auras fait tout ça pour rien, si le mec apprend que tu l'as aidée il t'en voudra, et elle semblerait moins crédible en cas de plainte future ).
Précise bien que quoiqu'elle fasse il faut absolument qu'elle parte avec ses enfants ! Toujours.

Tiens nous au jus
87 ans 9576
les services des Urgences sont ouverts dimanche et jours fériés, H 24. Pour faire constater les blessures et constituer un dossier pour plus tard, quelle que soit les suites que ton amie souhaite donner.

Après la piste du formule 1 me semble idéale, parce que chez un voisin/proche le mari aura vite fait de la retrouver.

Idéalement poser plainte immédiatement…
35 ans Qqpart en France 676
tiens, moi je connais le pb inverse avec un pote aimant désespérément une femme maltraitante (ses enfants + lui).
il se plaint mais ne fait rien ... j'espère qu'elle ne changera pas d'avis ... lui le fait à chaque fois depuis des années ...
50 ans 2261
Selune07 a écrit:
tiens, moi je connais le pb inverse avec un pote aimant désespérément une femme maltraitante (ses enfants + lui).
Tu ne donnes guère de détails ; et il serait bien + intéressant d'avoir l'avis direct des personnes concernées (comme pour amie_lune_ dont on a aucune nouvelle...)
Mais ce que tu présentes ne me semble pas du tout le même scénario des violences conjugales?

Dans ton exemple (il s'agit + d'un papotage de coin de table visiblement...), j'ai du mal avec ton expressionSelune07 a écrit:
il se plaint mais ne fait rien ...
Alors faudrait savoir : il se plaint (à qui)? ou il fait rien (qu'est-il censé faire)?
Le point est que tu signale "aimant désespérément une femme (maltraitante :roll: ?)...
D'après moi que c'est un homme qui aime bien se faire plaindre (on peut se plaindre d'être mal à son travail et sans jamais chercher à en changer!).
C'est + une posture.

Sinon j'ai pas compris le reste...Selune07 a écrit:
j'espère qu'elle ne changera pas d'avis ... lui le fait à chaque fois depuis des années ...
87 ans 9576
les hommes maltraités existent Poirier, psychologiquement j'en connais plusieurs, et physiquement, ça existe aussi mais c'est encore plus tabou que l'inverse… J'ose pas imaginer un grand gaillard qui irait expliquer qu'il se fait démonter la tête par sa femme de 50 kilos, chez les flics… les stéréotypes en prennent un coup. Mais ça existe.
35 ans Qqpart en France 676
Poirier a écrit:
Selune07 a écrit:
tiens, moi je connais le pb inverse avec un pote aimant désespérément une femme maltraitante (ses enfants + lui).
Tu ne donnes guère de détails ; et il serait bien + intéressant d'avoir l'avis direct des personnes concernées (comme pour amie_lune_ dont on a aucune nouvelle...)
Mais ce que tu présentes ne me semble pas du tout le même scénario des violences conjugales?
je n'ai pas envie d'en donner, pour en dire plus je dirais juste violences psy et physique sur lui et leur trois enfants.

Dans ton exemple (il s'agit + d'un papotage de coin de table visiblement...), j'ai du mal avec ton expressionSelune07 a écrit:
il se plaint mais ne fait rien ...
Alors faudrait savoir : il se plaint (à qui)? ou il fait rien (qu'est-il censé faire)?
Le point est que tu signale "aimant désespérément une femme (maltraitante :roll: ?)...
D'après moi que c'est un homme qui aime bien se faire plaindre (on peut se plaindre d'être mal à son travail et sans jamais chercher à en changer!).
C'est + une posture.
je me suis relue, mon ton n'était pas le top du top, après tu as ptetre raison il aime se faire plaindre car malgré nos conseils il ne fait clairement rien et pour l'excuser il dit "je l'aime"
on lui a propose d'appeler pour lui le fameux numéro, de l'héberger mais rien ... je m'arrêterais là dans les détails



Sinon j'ai pas compris le reste...Selune07 a écrit:
j'espère qu'elle ne changera pas d'avis ... lui le fait à chaque fois depuis des années ...
50 ans 2261
a-nonyme a écrit:
les hommes maltraités existent Poirier, psychologiquement j'en connais plusieurs, et physiquement, ça existe aussi mais c'est encore plus tabou que l'inverse… J'ose pas imaginer un grand gaillard qui irait expliquer qu'il se fait démonter la tête par sa femme de 50 kilos, chez les flics… les stéréotypes en prennent un coup. Mais ça existe.
Eh oui je le sais bien que ça existe.

Maintenant il faut dénouer et différencier :
-des violences conjugales homme contre femme, femme contre homme, et qui existent même dans des couples homosexuels.
-des comportements dans le couple peu équilibrés, avec rapport dominant - dominé qui perdurent des années et des années, et qui semblent bien :roll: être leur fonctionnement "normal" bien qu'il ne le soit guère au sens commun... Mais bon : chacun mène et gère sa vie privée comme il l'entend. Il est assez simple à comprendre qu'un des 2 soit "entiché" de l'autre et accepte son sort...
Je suppose que l'homme en question dans l'exemple succinct de Selune, voit bien + d'avantage et de bénéfice dans cette relation, et que la rompre serait bien + douloureux!
83 ans 4491
Poirier a écrit:
Mais bon : chacun mène et gère sa vie privée comme il l'entend. Il est assez simple à comprendre qu'un des 2 soit "entiché" de l'autre et accepte son sort...
Je suppose que l'homme en question dans l'exemple succinct de Selune, voit bien + d'avantage et de bénéfice dans cette relation, et que la rompre serait bien + douloureux!



Ce n'est pas parce que c'est un homme que c'est moins grave que quand c'est une femme, les hommes qui subissent des violences conjugales ne sont pas entendus à juste titre, c'est un exemple de sexisme dont les hommes sont victimes.
A
47 ans Corbeil Essonnes 11327
Je prends le temps de lire tous les postes pour vous répondre....Désolée mais nous avons été très prit par tout cela, mais je ne manquerai pas de vous donner la suite...
B I U