MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Insultes liés à votre poids. Quelle est la plus fréquente ?

97 ans 591
Autant je pense que c'est important de se défendre et de riposter face aux attaques des gens... autant je trouve que dans le cas de Zouzou on peut passer outre  
et pardonner, surtout quand il y a des excuses derrières.. Pourquoi être si rancunière ? :?
28 ans La Ville Rose 2060
Je suis partie du principe que je n'avais rien fait/dit pour mériter ce propos, devant mes autres collègues en plus, par deux fois.
Je ne lui en veut pas de m'avoir dit qu'on peut faire des tentes avec mes culottes, je suis grosse c'est un fait. Ça ne m'a pas blessée non plus. En revanche c'était irrespectueux, il le savait et l'a dit 2 fois.
Je n'en voudrais jamais à quelqu'un de me trouver grosse/moche, le manque de respect en revanche c'est une autre histoire.
Il a eu le temps de réfléchir à ce qu'il a dit, de penser à le redire donc non je n'excuse pas. Il m'aurait dit ça il y a 4 ans j'aurais été effondrée sur mon lieu de travail. J'aurais sans doute démissionné.

Je pèse mes mots et mesure mes actions tant que faire se peut afin d'être cool avec tout le monde, j'estime de ce fait pouvoir demander la même chose en retour.
Excuser quelqu'un pour ça c'est lui ouvrir la porte pour des comportements du genre dans le futur.

A ce jour je n'ai pas reparlé à ce collègue, je ne lui reparlerai jamais. Et oui je l'avoue je suis extrêmement rancunière aussi.
97 ans 591
Ce que j'en dit.. C'est que c'était peut être juste une blague maladroite qui visait à se rapprocher de toi en taquinant.. Pas obligatoirement pour amuser la galerie. Parfois y a des actions nulles qu'on fait et après qu'on regrette, ce qui semble être son cas.
Après tu t'en fiche c'est sur, c'est juste un collègue, lui parler ou l'ignorer c'est égal.
22 ans 26
Je suis d'accord avec Zouzou, le manque de respect n'est pas excusable et il a sortit sa *** deux fois, donc oui, il y a un peu réfléchi.
Et Crakhead, taquiner en insultant, c'est tout de même carrément limite, non ?
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Les mecs ne sont pas toujours malins pour retenir l'attention d'une fille.
28 ans La Ville Rose 2060
Il ne cherchait pas à retenir mon attention. Les hommes n'ont pas ce genre de délire avec moi.
Il a voulu faire l'intéressant je pense.
Quelque soit le motif c'était mesquin de sa part je pense.
Vu de l'extérieur je passe peut être pour une con****e mais bon ...
82 ans 4491
Personnellement je comprends tout a fait ta reaction zouzou.

Que celui qui est assez con, s il veut attirer l attention d une fille, en lui disant un truc aussi stupide, ma foi tant pis pr lui, c est pas parce qu on est grosse qu on est obligee de tout avaler sous pretexte d etre eventuellement flattee.

Et oui c etait mesquin tu l as mal pris, ben voila peut etre qu il tournera sa langue 7 fois dans sa bouche la prochaine fois qu il veut faire un gag de ce genre.
34 ans 9
En ce qui me concerne je n'ai que deux souvenirs de ce genre qui ont eu le "mérite" de marquer ma mémoire :

- Un épisode bête mais extremement énérvant à l'école quand une camarade s'est piqué d'aller lui faire remarquer que "sa mère était grosse et moche"... en soi c'était déjà vexant (oui je déteste mon physique) mais en plus ma fille l'a vraiment mal pris et s'est sentie obligée de venir s'excuser auprès de moi comme si elle se sentait responsable de l'idiotie de sa copine. Ca m'a fait du mal pour ma fille... je ne veux pas être une source de honte pour elle.

- Un imbécile méchant et vindicatif avec qui j'étais en formation qui s'est permis un jour sans raison apparente de me traiter de "déménageur avec mes énormes bras"... en soi rien de bien épique, mais pas de bol je complexe énormement sur mes bras qui sont effectivement l'endroit ou je grossis en priorité a chaque prise de poids -_-

J'aimerais dire que j'ai réagis avec maturité et que je suis capable de m'élever au delà de telles expressions de méchanceté gratuite et de bêtise, mais en fait non. Ca m'a blessé, enervée et j'ai du prendre sur moi pour ne pas aller incendié la mere de la gamine qui ne n'avait de toute evidence jamais pris la peine d'inculquer la politesse à sa gamine, et je me suis pratiquement battue avec le jeune de ma formation, d'autres sont intervenu et m'ont empechés de l'agresser physiquement avant que je puisse passer à l'acte, sans quoi je lui aurais arranger le potrait avec beaucoup de satisfaction...
A l'evidence pour moi la touch zen, et la cool attitude avec mon apparence c'est pas encore gagné :/
22 ans 26
Jizza : Cette gamine aurait bien mérité un coup de pied aux fesses. Quand au mec de ta formation, oui, je comprend, lui refaire la tête au carré, ça défoule. Et c'est pas évident de garder son calme et j'ai le sentiment que tu as du caractère. Mais face à ce genre de crétin, répond avec intelligence, une pique bien sentie qui lui fait comprendre qu'il est allé trop loin et pas forcément besoin d'être sympa :p
A
33 ans Par ici 628
Je relance ce sujet et je me permet de me lâcher, car j'en ai ai besoin après avoir éclatée en sanglot. Je reviens d'un shopping en ville, et j'en suis encore toute tremblante.

Deux jeunes ados déchaînées m'ont littéralement insultée et moquée en sortant du bus. Je cite "tu peux pas te pousser? vache à lait", "t'as vu ces grosses mamelles" et une phrase liée à mon souci de taille de poitrine que je ne citerai même pas ici. J'encombrais juste la sortie des portes avec ma poitrine et je ne les pas vues ni entendues me demander de me pousser.
J'ai l'habitude des regards quotidiens, ça oui, on peut être étonné, surpris, c'est logique, je le conçois sans soucis. Et généralement les remarques sont dissimulées, chuchotées. Même si cela fait mal aussi, ce n'est rien en comparaison à l'insulte que j'ai vécue comme une véritable agression.

Je m'en remettrai... comme d'hab.

Enfin, j'analyse unpeu l'histoire comme ça : Le problème est que la poitrine a une connotation "sexuée". Et que lorsqu'elle est extrêmement forte, elle peut être perçue comme une chose provoquante ou vulgaire, alors que je n'y peut rien. Et probablement que cela justifie que l'on m'insulte. Comme une réponse à ma provocation (involontaire).

Peut être que cela vous est arrivé de ressentir cela ?
S
36 ans 343
Il n'y a rien qui justifie que l'on t'insultes. RIEN.

Ces deux ados ont peut être simplement été bercé trop près du mur et forcement ça laisse des séquelles.

Il y a un concept important dans l'estime de soi : "Les gens n'ont le pouvoir de te blesser que si tu le leurs donnes."

C'est pas évident les moqueries surtout quand ça touche au physique, en soit c'est bas et petit, ce sont de bases des gens étroit d’esprit qui le font et crois le ou non mal dans leur peau.

A coté de ça rien ne justifie qu'on t'insulte. Note toi ça dans un coin de la tête.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Un mec m'a parlé de "gras" un jour, mais j'avais dû le vexer en lui disant qu'il était frileux.^^

Sinon pas d'insulte. Plus une question de perspicacité que d'intelligence je pense.
22 ans 26
andrea74 a écrit:
Je relance ce sujet et je me permet de me lâcher, car j'en ai ai besoin après avoir éclatée en sanglot. Je reviens d'un shopping en ville, et j'en suis encore toute tremblante.

Deux jeunes ados déchaînées m'ont littéralement insultée et moquée en sortant du bus. Je cite "tu peux pas te pousser? vache à lait", "t'as vu ces grosses mamelles" et une phrase liée à mon souci de taille de poitrine que je ne citerai même pas ici. J'encombrais juste la sortie des portes avec ma poitrine et je ne les pas vues ni entendues me demander de me pousser.
J'ai l'habitude des regards quotidiens, ça oui, on peut être étonné, surpris, c'est logique, je le conçois sans soucis. Et généralement les remarques sont dissimulées, chuchotées. Même si cela fait mal aussi, ce n'est rien en comparaison à l'insulte que j'ai vécue comme une véritable agression.

Je m'en remettrai... comme d'hab.

Enfin, j'analyse unpeu l'histoire comme ça : Le problème est que la poitrine a une connotation "sexuée". Et que lorsqu'elle est extrêmement forte, elle peut être perçue comme une chose provoquante ou vulgaire, alors que je n'y peut rien. Et probablement que cela justifie que l'on m'insulte. Comme une réponse à ma provocation (involontaire).

Peut être que cela vous est arrivé de ressentir cela ?


Oui, cela m'est arrivé, cela m'arrive encore. Nous ne sommes pas des êtres insensibles et ne pas se sentir vexée/blessée par tout cela demande une force que personnellement je n'ai pas. Alors je me défend. C'est normal de se défendre quand on est insultée. C'est moins normal d'être insultée.
Ces ados mériteraient une bonne leçon pour s'en prendre à quelqu'un gratuitement.
Et quelque soit la connotation sexuelle de la poitrine, ou du corps des femmes, hyper-sexualisé en permanence, l'attitude de ces deux jeunes gens est INEXCUSABLE et INTOLÉRABLE. Il n'y a rien de plus à en dire et à aucun moment tu n'as mérité ce mépris sexiste et grossophobe.
36 ans très au sud 6842
Andrea, ce qui me sidère dans la situation que tu as vécue c'est le fait que personne autour de toi ne réagisse! La dernière fois que j'ai entendu deux ados en ville s'en prendre à une jeune fille en la traitant de thon je leur ai dit le reste, à savoir que non l'humanité n'est pas programmée pour plaire à leur insignifiante petite personne et d'autres choses mais pas dites aussi poliment ^^

Et non tu ne provoques pas! Tu vas pas t'excuser de devoir porter ta poitrine au quotidien non?! Ils s'excusent d'être des décérébrés eux?

Pour ma part ce n'était pas vraiment une insulte. Je suis allée dans la boutique Sessun de la ville d'Avignon pour voir la collection capsule de robes de mariées. Déjà grosse déception, ils ne l'avaient pas. Comme j'avais déjà repéré sur le site la robe que je voulais voir et une autre ayant une forme/ coupe similaire dans la collection "classique" je me suis dis que j'allais essayer la robe classique pour voir.
J'ai eu le temps de demander s'il y avait la collection mariée mais même pas le temps de demander pour l'autre robe... la vendeuse a cru bon de me préciser que
-Il faut aller à Aix en Provence pour voir la collection mariée et me regarder comme si j'étais la reine des idiotes pour ajouter "et il faut vous dépêcher ils sont en train de les enlever des magasins"
- ici on taille grand en longueur mais pas du tout en largeur hein, idem avec regard genre "non mais tu viens faire quoi ici?"
Elle a eu droit à la réplique que je venais de faire 60 kms pour cette boutique et que non j'allais pas en aligner 60 de plus. Que pour une robe à 350E je pense qu'elle peut me proposer de la faire venir de l'autre magasin merci.
Et pour la taille que merci mais j'ai déjà essayé des pièces de la marque et que quand c'est juste cintré à la taille et large en bas et en haut -comme la robe collection classique que je voulais essayer tien!- ça passe. Mais que du coup j'irai l'essayer chez un revendeur de la marque et que d'ici là je contacterai le service client pour expliquer mon expérience en boutique quand j'envisage d'acheter une robe à 350E d'ici une année et une autre encore pour confirmer mon futur achat...
33 ans 20
Plus que des insultes (heureusement personne ne se le permet), c'est plus les attitudes de certaines personnes que je trouve insultantes.

Ceux qui partent du principe que je cherche à mincir.
Ceux qui s'étonnent que je sois sportive.
Ceux qui sous entendent que "c'est dommage tu serais tellement canon si tu maigrissais"
Ceux qui voient le surpoids comme un problème et partent du principe que je suis mal dans ma peau.
Ceux qui complimentent si je perd du poids.

Dédicace au chirurgien esthétique que j'avais été voir pour une cicatrice sur le corps qui me complexait beaucoup et qui s'est étonné en ouvrant de grands yeux lorsqu'il a palpé mes abdominaux (et oui, la grosse, elle a de bons abdos!!!!) et qui m'a dit "Une fois la cicatrice attenuée, vous serez mieux dans votre peau, ça vous fera le déclic pour mincir, vous vous direz que c'est dommage de tout gacher"... :evil: Je n'y suis jamais retournée.
B I U