MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

de la difficulté de se sentir une maman plus appréciée

53 ans calvados 16079
Claustrophobie :je vais y réfléchir ... :lol:
C
32 ans 955
Coucou,

Je me mets à la place de ton fils. Même si le cas n'est pas comparable, ma mère souffre d'une maladie psychiatrique et ce depuis avant même ma naissance. J'ai 31 ans et le projet d'être mère et je vois dans le comportement de ton fils quelque chose de similaire à ce que j'ai pu ressentir encore récemment et qui s'apaise avec le temps : un sentiment que tout ce qui n'allait pas chez moi et que je souhaitais rectifier avant d'envisager faire un enfant, était imputable à ma mère, à l'éducation et la non-éducation qu'elle a pu me transmettre. L'enjeu pour moi était de pouvoir être psychologiquement prête à "faire famille", donc, de définitivement couper le cordon. Cette étape passée, je me rapproche doucement de ma mère, parce que je comprends aussi que ma mère fera nécessairement partie de la vie de mon enfant.

Cela dit, je suis une femme et les relations avec sa mère sont différentes selon le genre, je crois. Néanmoins, à 26 ans, il y a peut-être aussi de cela chez ton fils.
27 ans La Ville Rose 2030
Coucou ^^

Bon je n'ai pas une énorme expérience sur le sujet mais une idée m'a traversée l'esprit en lisant ton sujet ( je n'ai pas lu toutes les réactions et commentaires précédents, s'il y a redondance je m'en excuse ).

Se pourrait-il que ton fils soit satisfait de sa situation financière/matérielle actuelle au point de se sentir "différent" de toi/vous (reste de sa/ta famille), au point de se désolidariser ainsi ?

Par contre pour le coup de ne pas t'amener aux urgences, à moins que tu sois hypocondriaque et que tu aies déjà généré des déplacements inutiles ... Je ne comprends pas la raison de ce refus ... Je ne te cache pas que ça me peine pour toi.

Je ne pense pas qu'il ne t'aime plus mais soit il " t'en veux " pour quelque-chose, soit il met volontairement cette distance entre vous pour montrer qu'il est différent voire mieux ( auprès de la belle-famille ).

Désolée, je sais que mon commentaire distille une idée assez délicate mais c'est ce qui m'a fait tilté. Ce sont des choses que j'ai déjà vu.

Bisous !
53 ans calvados 16079
@zouzou :

"Se pourrait-il que ton fils soit satisfait de sa situation financière/matérielle actuelle au point de se sentir "différent" de toi/vous (reste de sa/ta famille), au point de se désolidariser ainsi ? "

C'est exactement ça, une histoire de position sociale où il s'y retrouve mieux.
Ne t'inquiète pas pour ta réponse, je connais le sujet qui fâche puisqu'il n'est pas nouveau, même s'il ne l'aborde pas directement.
Il est également très dur avec les personnes ayant un métier "de base" ou celles qui ne travaillent pas, le contraire de la façon dont je l'ai élevé en fait :roll:

Pour les urgences, non non je ne suis pas hypocondriaque ;)

Je commence à avaler la pilule et la boule dans la gorge est partie; en parler ici, avec ma belle-fille et mon frère ce soir m'a pas mal aidée.
37 ans Dans un arbre à Tecolotlan 915
ClauBreizhPolska a écrit:

C'est exactement ça, une histoire de position sociale où il s'y retrouve mieux.


En même temps, tu dis toi-même que vous n'échangez pas beaucoup, et j'imagine que ton autre belle-soeur n'est pas non plus sa confidente, donc attention à ne pas projeter sur lui des intentions ou des pensées qui ne sont pas les siennes.

Vous avez vécu des choses très dures familialement, la distance instaurée par ton fils est peut-être juste une façon de se protéger face à des souvenirs difficiles à digérer et pas quelque chose de spécifiquement tourné contre toi.
28 ans 189
je ne veux pas blesser ou jouer l'avocat du diable mais ton post m'a fait penser à des anciens des dernières années. Si je n'ai pas rêvé (mea culpa si je confonds) tu avais fait une sévère dépression suite au décès de ta fille, accumulé pas mal de soucis de santé et il me semble qu'il t'avait reproché d'être hypocondriaque quand tes soucis étaient malgré tout réels et que tu as eu des histoires assez compliquées et agitées côté amoureux.

Cela me fait penser à l'ex d'une amie ainsi qu'à mon meilleur ami en fait donc les mères doivent souvent être soutenues et portées sur le plan sentimental, santé,psychique etc. Pourtant ce ne sont pas de mauvaises mères dans l'absolu et ils les aiment quand-même mais ils ont eu plusieurs fois l'impression au fil de leur vie de devoir eu jouer le parent et du coup ça se manifeste au final par un gros recul voire rejet, marre "de soutenir". En quelque sorte ils leur reproche d'être trop fragiles.

Je ne sais pas si ça peut être une piste #-o :-k
53 ans calvados 16079
@minelina oui, sauf que je n'ai pas été portée par mes enfants au moment de ma dépression, je faisais semblant "d'aller" en leur présence.
S'il est une situation à laquelle je me suis toujours refusée, c'est bien d'être un poids pour eux.
J'ai joué le rôle de mère de ma mère dès mon enfance alors ça pas question.
Il y a quelques années, mon grand et son amie m'ont même reproché gentiment de leur cacher quand ça n'allait pas.
( à mon avis ils ont eu assez de peine avec le décès de leurs soeur sans leur demander de me gérer)

Et c'est bien le même fils qui avait rejeté mes soucis de santé du moment oui :?
Mais bon là, plus d'histoires foireuses (même pas des agréables lol), plus de médicaments pour les nerfs et un équilibre personnel retrouvé depuis environ un an.

@Tecolote : il a changé aussi vis à vis de son frère/sa compagne et leurs enfants(il est moins proche)
Mais il échange plus avec eux qu'avec moi et eux ne se font pas rembarrer ... :?

Pas le choix que de laisser le temps faire son oeuvre.
B I U


?>