MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Etrangère dans mon propre corps, la recette du dégoût de soi

34 ans 9
Bonsoir,

Fraîchement débarquée sur vos posts et fils en tout genre, j'ai pris le temps de parcourir certains sujets et je découvre une différence très marquée entre vous(populations de VLR) et  
moi(qui ne suis réellement personne, soyons honnête) qui nécessite que je m'exprime car je réalise soudain à quel point le malaise est profondément ancrée dans mon cœur et dans ma tête.
Je ne suis pas là pour trouver le chemin de l'acceptation, je suis pas en quête de rédemption, et je ne cherche pas du tout à être heureuse comme je suis. Au contraire je me dégoûte profondément et hais chaque fibre de mon corps physique (ajoutez à cela que je n'ai aucune estime pour mon esprit et ma personnalité, mais c'est hors sujet), je ne chercherais donc JAMAIS à faire la paix d'une quelconque façon avec ce monstre de laideur que je suis devenue. Pourquoi venir ici dans ces conditions me direz-vous? Hé bien pour deux raisons, d'une part je me découvre soudain un besoin irrépressible de m'exprimer, d'autre part peut être que grâce à vous et en échangeant avec vous je réussirais enfin à éclaircir un mystère me concernant et qui me pèse.
Peut être certains parmi vous connaissent-ils cette sensation de ne pas être dans le corps qui devrait être le leur? Cette certitude que "Non je ne devrais pas du tout être comme ça!" C'est ce que je ressens chaque fois que je croise un miroir, c'est ce que je pense chaque fois que je sens sur moi le regard froid ou méprisant des gens les rares fois ou je côtoie encore des humains, c'est ce que je souffre chaque fois que je suis incapable de courir, de bouger ou de faire librement n'importe quel mouvement qui me passerait par la tête simplement parce que j'en ai eu envie.
Je ne devrais pas être comme ca! Pire, je ne VEUX pas être comme ca! Mais c'est un fait je suis courte sur patte, grosse et au mieux banal physiquement, au pire sans intérêt...
C'est un fait établi et inaltérable, je suis comme je suis. Oui j'ai essayé de changer, oui je veux encore et plus fort que jamais changer, et oui chaque tentative finis par me laisser toujours plus grosse, plus moche et plus persuadée que jamais que je suis repoussante pour le monde entier en commençant par moi-même.
D'où ma présence ici pour aborder une problématique simple qu'on pourrait résumer en une phrase : "Comment se supporter soi-même quand on est devenu plus large que haut?" Certes j’exagère un peu, dans un souci d'objectivité je vais préciser que je mesure 1m60 pour un nombre qui frôle les 3 chiffres, je ne suis pas ENCORE plus large que haute, mais vous avouerez que quand on tente de visualiser mes mensurations on en est pas loin, moi c'est vraiment comme ca que je me sens.
Grosse, pataude, maladroite, pas à ma place dans mon corps, prisonnière de mes propres limitations. Privée d'accès à certaines choses que j'aime vraiment beaucoup (essayez donc de devenir un as des arts martiaux avec le physique de Casimir -_- ), et privé de tout estime de soi ou de confiance, totalement incapable d'affronter le regard des autres, sans cesse en attente d'un jugement méprisant ou pire condescendant.
Je ne l'ai jamais vraiment supporté jusqu'ici, je me suis contenté de fuir cette réalité inconfortable et dérangeante et j'ai sombré dans l'auto-apitoiement, la paresse et une certaine forme d'autodestruction qui me pousse à ne même plus me soucier de mon état l'aggravant graduellement, rendant chaque jour plus dur toute tentative de me reprendre en mains. Sans travail et sans ami, je vis encore temporairement avec mon ex-mari par commodité, cependant notre situation financière ayant rejoué avec beaucoup de brio le Titanic et son inexorable naufrage, je vais désormais perdre mon "refuge". Confrontée de nouveau à la dure réalité, je ne sais pas comment je vais survivre... comme je l'ai dit j'ai sombré dans la paresse la plus totale, n'ai pas eu à travailler depuis 10 ans et suis dans un tel état d'épuisement moral et physique que je ne vois PAS DU TOUT comment je pourrais m'en remettre.
Comment affronter la vie à nouveau, et ne pas simplement tout abandonner quand ce dont je dispose comme outil pour faire face est cette espèce de masse de chair informe et disgracieuse dans laquelle je suis emprisonnée en guise de corps?
Je n'en ai pas la moindre idée, pire pas la moindre envie... A vous tous qui semblez incroyablement plus fort et courageux que moi, je pose cette question.

Merci de m'avoir lu, et peut être de me répondre.
Jizza
27 ans La Ville Rose 2013
Du coup qu'est ce qui empêche une perte de poids chez toi ?

Imaginons que tu deviennes minces, comment vivrais-tu selon toi ?

Pour le taf rapproche-toi de centre de formations, de pôle emploi, inscris-toi en intérim ...
B I U


Discussions liées
?>