MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Rupture qui me laisse à terre/ besoin de vous

37 ans Dans un arbre à Tecolotlan 918
J'ai vécu une grosse rupture qui m'avait bien secouée à l'époque. Les premiers mois, ce sont mes amis et mes collègues qui m'ont portée, et même si c'était très dur  
d'aller au travail, ça me donnait un cadre qui m'évitait de me morfondre toute la journée et m'obligeait à penser à autre chose.
Passés quelques mois de grosse tristesse, tout à fait normaux et nécessaires, j'ai commencé à développer une angoisse et une morosité grandissantes. Je suis allée voir une toubib qui m'a prescrit du millepertuis sous forme de cachets (Mild 8) c). C'est une plante qui a des effets anti-deprime reconnus, ce n'est pas du perlinpinpin, et d'ailleurs elle est rigoureusement contre-indiquée en cas de prise d'autres médicaments car elle réduit leur efficacité. J'ai pris ça pendant quelques mois, et ça m'a fait un réel effet, un peu comme si on m'avait enlevé un gros poids sur le coeur, et sans problème de sevrage, même s'il faut arrêter progressivement. Evidemment, pour une dépression, ce serait inefficace, mais pour un état passager, c'est pas mal. Peut-être une solution si tu laisses tomber le prozac ?

Courage. Comme pour une vraie blessure, il n'y a pas grand chose à faire à part prendre soin de soi en attendant que ça se referme....
L
33 ans 26
Malheureusement je viens à peine de changer de boulot donc impossible de m'épancher. Cette semaine d'arrêt était nécessaire pour moi.
J'ai tout de même 2 amies sur qui je peux compter et aussi mes sœurs qui sont là pour moi.
Merci Tecolote, je vais parler à mon médecin du millepertuis. Je la vois vendredi et je souhaite trouver autre chose que le prozac.
Il t'a fallu combien de temps pour t'en sortir.
34 ans Niort 1181
Alors de mon expérience, les antidépresseurs c'est minimum 6 mois.
Pour ma part, j'ai commencé à 24 ans et arrêté l'an dernier (32 ans) grâce à ma grossesse. Depuis, tout va beaucoup mieux.

Disons que si ton état se prolonge, ou si tu as des idées noires, vraiment noires, alors un traitement médicamenteux peut t'aider. Si c'est "plutôt" récent, et si, mis à part une grande détresse, tu n'es pas complètement apathique et au bord du suicide, tu peux peut être voir ce qu'en dit ta psy, et tenter de t'en passer ?
L
33 ans 26
Pour l'instant je ne sais pas.
Je ressens une profonde tristesse, détresse, un grand désespoir.
J'ai réussi à sortir faire les courses auj, mais c'est la seule chose que j'ai pu faire à part aller chez le médecin.
Du coup, je vais en parler avec ma psy et si elle pense que je peux m'en passer, je le ferai.
J'ai très peur de retourner travailler, et de craquer là bas
44 ans à la maison ! 10072
craquer est un droit, même au travail.
L
33 ans 26
C'est un tout nouveau boulot, donc déjà je commence très mal.
De plus, ils n'ont pas l'air très compréhensifs. Mon boss m'a envoyé un mail pour traiter des sujets alors que je suis en arrêt...
B I U


?>