MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Toujours pas de bébé: le défouloir!

E
36 ans Toulon 296
Bonjour tout le monde,

des années que j'essaie le 1er bébé (bientôt 7), des années que j'essaie tout (naturel, PMA, sport, 'règimeuh', positivité...) et toujours pas de bébé à mes 35  
ans, en ayant commencé à 28...

Et comme beaucoup , j'ai tellement eu envie de hurler, de pleurer, de péter un plomb et d'en vouloir au monde entier...
Mais la plupart du temps je me raisonne, en me disant que tout ça n'avancerait à rien.
Mais aujourd'hui j'ai envie d'hurler ma colère par écrit et je me dis que d'autres auraient peut-être envie aussi d'extérioriser leur frustration sur ce post.



...J'ME LANCE...

*QU'EST CE QUE J'AI FAIT POUR MERITER CA???
Je suis polie, je respecte les gens, les lois, je mange sainement (le plus souvent possible), je trie mes poubelles, je marche en forêt, je suis courtoise en voiture, et je ne jette jamais un papier par terre! Alors pourquoi moi! (en fait ce n'est pas une question puisque j'ai déjà la réponse: ça n'a rien à voir...)

*JE NE VEUX PLUS ENTENDRE: "SI TU ARRETES D'Y PENSER CA MARCHERA TOUT SEUL"!!!
D'une, au début des essais je n'y 'pensais' pas et ça ne marchait pas quand même! De deux, si tous les problèmes d'infertilité étaient là on aurait pas inventé les "techniques médicales" pour palier à ça! Et de trois, si vouloir quelque chose faisait que ça n'arrivait pas, il faudrait ne pas vouloir qqchose pour l'avoir? Donc auraient droit d'avoir des enfants que ceux qui n'en voulaient pas?! N'importe quoi!

*J'ESSAIE DE NE PAS, MAIS JE SUIS JALOUSE...
j'ai du mal à voir des femmes enceintes dans la rue, à la télé, dans la famille ou chez les copines, les voir ou les savoir accoucher puis pouponner... et même si j'essaie de me dire qu'il n'y a pas un nombre limité d'enfants et qu'une autre enceinte ne m'empêchera pas de l'être, je suis jalouse de ne pas avoir, moi, le droit de vivre ça!

*MOI AUSSI JE VEUX 'SOUFFRIR'!!!
je veux avoir les nausées, je veux ne plus pouvoir voir mes pieds, je eux "accoucher dans la douleur" - "heu je vais quand même vous prendre une petite péridurale s'il vous plait, oui "sur place"! - Je veux avoir les seins craquelés par l'allaitement, être réveillée 8 fois/nuit par bébé qui ne dort pas, je veux être aux anges quand surbookée par bébé j'arrive enfin à me faire un après-shampooing pour la 1ère fois du mois! Je veux passer mon temps entre les cacas et les vomis, avoir des lessives par dessus la tête, devoir déménager 8 m3 de sacs et poussettes pour aller simplement acheter une baguette de pain! Bref je veux être "Maman"! Je signe tout de suite pour 'souffrir' comme ça!

*SI JE NE SUIS JAMAIS MAMAN, JE NE SERAI JAMAIS GRAND-MERE!
Déjà privées de tout ce qu'apporte, d'agréable ou de chiant, l'état de "Maman", j'aurais la double peine: pas Grand-mère non plus! Donc privée de tout ce qu'apporte, d'agréable ou de chiant, l'état de "Grand-mère"!

Quelle injustiiiiiiiiiiiiiiiiiiice!!!

AAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRGGGGGGGGGGGGGGGGGHHHHHHHH!!!!!!!!!!
C
42 ans là 2187
La vie peut être tellement riche en dehors de la maternité, c'est malheureux de n'avoir jamais pu vivre cette expérience, mais tu peux rendre ta vie pleine de tellement d'autres façons.

Je te comprends, moi c'est pour une autre raison que je suis sans enfant, et ça m'est arrivé et ça m'arrive encore parfois d'en avoir de la peine. Mais... tu es + libre qu'une maman, profites-en pour vivre tes autres désirs et tes autres envies. Ainsi tu vivras ou feras des choses que les mamans n'ont jamais eu l'opportunité ou le temps de vivre ou de faire.

Bisous.
E
36 ans Toulon 296
Merci pour ton message Cool40,

mais tant que je serai en "âge de procréer" je n'abandonnerai pas, je n'ai pas fait le deuil de la maternité car je pense que je peux y arriver, alors je continue les efforts. Je ne veux pas me résigner à ne jamais être maman...

J'avais simplement envie de râler sur le forum, ça défoule ;)
35 ans 566
ex country doll, quelle bonne idée que ce posT

je me retrouve dans ce que tu écris , surtout dans le passage concernant les copines qui ont des bb, ces moments ou tu es heureuse pour elle mais ou tu as envie de crier et moi????????

j'aurais 35 ans dans 2 mois, le temps passe, l'age de procreer aussi... et quand je vois dans mon entourage ces filles qui ont des enfants à la pelle mais qui ne s'en occupent pas, ou te parlent + d'alloc qu'autre chose... grrrrrrrrrrr

on va y arriver, yes on va y arriver
32 ans Laura 65
Je vous comprends tellement les filles j'ai ressenti ça aussi, surtout que depuis j'ai des "amis" à qui je ne parle plus car on s'était embrouillés à cause de ça, toute mes copines tombaient enceinte et pas moi.

La remarque "n'y pense plus ça viendra tout seul" mais qu'est-ce que t'as envie de foutre des baffes aux gens qui te disent ça !!!! ca me fait penser à la chanson de Charlotte Marin "Fiv'heure".

Bref, toutes les personnes autour de toi n'arrivent pas forcément à comprendre ce besoin viscéral, cette envie irrépressible d'être mère, et ça fait mal.

Mais tout arrive, je l'espère pour vous en tout les cas.

Des bisous et bon courage ! :kiss:
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Passage chez Leroy Merlin ce matin pour acheter un peu de visserie.

Un papa accroupi en train de prendre des notes à haute-voix pour tenir une pseudo-conversation avec un garçonnet tout blond mignon comme tout qui s'était mis en tête d'aligner les boites de vis.

Absolument craquant...

Je m'éloigne m'occupant de mes propres affaires puis j'entends au bout de quelques minutes le père hausser le ton pour que l'enfant cesse de brasser le rayon.

Je me suis dit que cela ne serait pas forcément évident de mener à bien le moindre bricolage avec un gosse dans les pattes, quand bien même on rêverait de complicité quelques années plus tard, en supposant que le gamin s'intéresse plus aux clous et aux vis qu'aux Pokemon.

(J'ai relu deux fois ce message avant de l'envoyer.)
E
36 ans Toulon 296
"Kinla" et "Laurakaory":

Et oui les copines...

Il y a celles qui tombent enceintes en 1 claquement de doigts: "j'ai arrêté la pilule et 15 jours après, ouf, j'étais enceinte"
- "super, t'as de la chance dis-donc..."

Il y a aussi les "galériennes": "oh lala il m'a fallut 4 mois pour tomber enceinte, j'te dis pas dans quelle angoisse j'étais!"
- "Ouais ça a dû être dur..."

Et il y a les "EX-qui-n'y-arrivaient-pas": elles aussi ont espéré et désespéré pendant des années, du coup on se comprenait, on vivait le même problème. Puis elles y sont arrivé, cool pour elles, mais là on commence à ne plus vivre les mêmes choses, à avoir un état d'esprit différent, des préoccupations différentes, puis on se comprend de moins en moins, voire on les saoule avec notre problème puisqu'elles n'ont plus envie de se prendre la tête avec ça, elles sont heureuses et nous on ne fait que "casse l'ambiance", alors souvent elles préfèrent se rapprocher des copines qui ont des enfants. Mais le pire c'est que dans un sens je les comprend un peu... (j'essaie de me mettre à la place de tout le monde, pas qu'à la mienne)


Bref il ne faut pas oublier que l'infertilité affecte TOUS les aspects de notre vie, malheureusement...

Courage à nous...


"Le_Chat_Du_Cheshire":
J'suis pas sûre de bien comprendre, est-ce que ne pas avoir d'enfant pour pouvoir bricoler tranquillement est un argument pour ne pas en faire?
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Je reformule :

Pris par bribes, c'est mignon comme tout, le gentil papa qui passe du temps avec son joli petit blondinet, lui laissant une marge de liberté.

Mais il suffit de quelques minutes de plus pour donner à réfléchir sur le temps et l'énergie que cela peut drainer.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Pardon, j'ai répondu pour le sujet d'à coté.("bonnes et mauvaises raisons")

:oops:
E
36 ans Toulon 296
Ah d'accord je comprend mieux ;)
Oui c'est sûr les enfants ce n'est pas que des bonnes choses, mais comme le couple, le travail, la famille, rien n'est idéal et c'est aussi ce qui fait la vie :D
35 ans 566
ex-countrydoll a écrit:
"Kinla" et "Laurakaory":

Et oui les copines...

Il y a celles qui tombent enceintes en 1 claquement de doigts: "j'ai arrêté la pilule et 15 jours après, ouf, j'étais enceinte"
- "super, t'as de la chance dis-donc..."

Il y a aussi les "galériennes": "oh lala il m'a fallut 4 mois pour tomber enceinte, j'te dis pas dans quelle angoisse j'étais!"
- "Ouais ça a dû être dur..."

Et il y a les "EX-qui-n'y-arrivaient-pas": elles aussi ont espéré et désespéré pendant des années, du coup on se comprenait, on vivait le même problème. Puis elles y sont arrivé, cool pour elles, mais là on commence à ne plus vivre les mêmes choses, à avoir un état d'esprit différent, des préoccupations différentes, puis on se comprend de moins en moins, voire on les saoule avec notre problème puisqu'elles n'ont plus envie de se prendre la tête avec ça, elles sont heureuses et nous on ne fait que "casse l'ambiance", alors souvent elles préfèrent se rapprocher des copines qui ont des enfants. Mais le pire c'est que dans un sens je les comprend un peu... (j'essaie de me mettre à la place de tout le monde, pas qu'à la mienne)


Bref il ne faut pas oublier que l'infertilité affecte TOUS les aspects de notre vie, malheureusement...

Courage à nous...

Voilà, ex country doll , tout est dit; tu résumes très bien ce que je ressens....



"Le_Chat_Du_Cheshire":
J'suis pas sûre de bien comprendre, est-ce que ne pas avoir d'enfant pour pouvoir bricoler tranquillement est un argument pour ne pas en faire?
35 ans 566
Zut mon message ne s'est pas envoyé

Je disais que ex country doll tu résumes tout à fait ce que je pense et ressens...
E
36 ans Toulon 296
Bon... comment venir dire sur le post que j'ai créé pour me défouler sur mon infertilité de 7 ans, que je suis enceinte... d'autant que ça arrive à peine quelques semaines après que je l'ai ouvert...
Je sais tellement ce que c'est de voir les autres annoncer "la bonne nouvelle" les unes après les autres et pas soi...

Et même si je ne sais pas si ça va durer (fausse-couche à 2 mois l'année dernière) après avoir tout analysé je crois savoir ce qui a marché pour moi, mais c'est le genre de choses qu'on aime pas entendre, j'en savais qqchose... mais si ça intéresse qq'un je viendrais le dire.

En tout cas, je trouve que parler (ou écrire) de sa frustration fait du bien! Ca ne règle pas tout bien sûr mais ça soulage l'espace d'un instant, alors il ne faut pas s'en priver!
33 ans Toulouse 369
Félicitations! !!

Tiens nous au courant de tes nausees et vergetures ;)
E
36 ans Toulon 296
Emilou, je n'en aurais pas l'occasion, j'ai fait une fausse-couche la semaine dernière... retour au calvaire.
B I U


Discussions liées