MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Problème de coeur

30 ans Dijon 585
Bonjour à tous,

Je n'ai pas pour habitude de lancer des discussions, mais je suis dans une situation qui devient de plus en plus difficile à gérer, et j'essaie de récolter  
un max d'avis et de conseils pour prendre du recul et agir sans trop de regrets.

Il y a environ un an, le destin a mis sur mon chemin un garçon que je connaissais et qui m'intéressait beaucoup depuis un certain moment, et que je ne savais pas comment aborder. J'étais avec une amie, il était avec une copine/collègue, on s'est croisé, on a passé un bout de la soirée tous ensemble dans un bar. J'ai eu le courage de lui demander son numéro, ce qui m'a permis de le revoir maintes fois dans des bars, concerts, dîners chez moi, à deux en mode "date", ou parfois avec des amis. Peut-être me suis-je fait des films, mais pour moi, ce n'était pas purement amical.
Au bout d'environ 6 ou 7 mois, on a commencé à devenir intime. Je l'aimais déjà bien auparavant, autant vous dire que je suis tombée folle amoureuse. On a continué plusieurs mois à se voir, en tout bien tout honneur, ou pas. Récemment, j'ai fini par lui dire que cela commençait à devenir chaud pour moi. Il m'a expliqué qu'il a toujours été incapable de vraiment se projeter et s'engager, et qu'il en culpabilisait. Il a aussi dit s'être attaché à moi. Il m'avait déjà avoué ses difficultés affectives. Il m'a dit que je pouvais lui demander de prendre des distances si je voulais, j'ai décidé de ne pas être raisonnable en lui répondant que je ne pourrais pas le lui demander puisque je désirais exactement l'inverse.

Cette situation me fait souffrir, et je devrais y mettre fin. Je commence à envisager une rupture, au moins sexuelle, parce que j'aimerais éviter de le virer complètement de ma vie. On a une bonne complicité et il est vraiment intéressant. A chaque fois que j'essaie de lui parler, mon discours est déstructuré, et peu clair; la panique me fait perdre les mots. Je m'étais déjà ouverte par sms, et j'envisageais le mail (que j'ai déjà préparé) pour lui dire tout ce que j'ai sur le coeur, mais ça m'embête vraiment de faire ça par mail. J'aimerais pouvoir lui parler. Je le vois mardi soir, à l'extérieur, et je me tâte même de lui envoyer un message pour le voir aujourd’hui, s'il est dispo. Ce qui me dérange, c'est que je sens que je vais oublier la moitié de ce que je veux lui dire, que je vais être maladroite, et que de son côté, il y a de grande chance pour que cela le bloque, comme il a beaucoup de mal à parler de lui.
Et j'ai peur, car même si je ressens encore un peu d'espoir, je sais au fond que cela n'aboutira pas sur une vraie relation de couple, et que je vais perdre une partie de ce qu'on a, voir tout ce qu'on a.

Je sais qu'on est tous différents, mais je me demandais ce que vous feriez à ma place, ce que vous en pensez.

Merci mille fois (et bravo^^) de m'avoir lue jusqu'au bout.
S
28 ans 3465
Je crois que tu as les réponses dans ton poste. Tu le dis toi-meme; de ton côté, ce n'est pas amical. Partant de là et connaissant sa position à lui sur le fait de former un couple (avec toi), pourquoi ériger uniquement une "rupture sexuelle"? Au fond, ce n'est pas son amitié que tu veux. Donc... Tu as envie de te faire du mal?

Je peux me tromper sur ce qui va suivre parce que bien sûr, chaque cas est différent, mais d'après mon expérience et ce que j'ai pu observer, un homme qui prétexte des problèmes affectifs pour justifier des difficultés à se projeter, ce qu'il ne te dit pas, c'est que c'est avec toi qu'il n'arrive pas à se projeter. Crois moi que le jour où il sera vraiment amoureux, il ne se posera pas ces questions. Et de surcroix, il te présentera sa futur femme parce que vous ne serez restés "amis".

Je ne dis pas qu'une amitié est impossible, mais quand il y a encore des sentiments, le mieux c'est de couper le contact quelques temps. Quand tu auras tourné la page, tu pourras l'envisager.
30 ans Dijon 585
Merci beaucoup Sibell pour ta réponse, pertinente une fois de plus .
J'ai vraiment l'impression que le blocage affectif est réel, mais effectivement, s'il était amoureux, j'imagine qu'il essaierait de faire avancer les choses...

Je n'arrive pas à me résoudre à le perdre complètement, mais même en restant amis, si j'en souffre, et surtout s'il se met en couple, je cesserai de le voir. Pour l'instant, j'ai un mal fou à m'imaginer que ça peut se finir complètement, et c'est pour ça que je bloque à chaque fois que j'essaie de lui parler. Faut vraiment je réussisse à avoir une discussion avec.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Sibell a écrit:
ce qu'il ne te dit pas, c'est que c'est avec toi qu'il n'arrive pas à se projeter.


Une tournure elliptique évite bien des confrontations directes.
97 ans 591
Des nouvelles ??
30 ans Dijon 585
Faible comme je suis, je n'ai pas réussi à couper les ponts.
J'essaie de mettre de la distance, mais j'ai du mal à refuser ce qui me fait du bien sur le coup, même si ça me fait du mal sur le long terme.
La grande différence, c'est qu'on ne couche plus ensemble, et c'est pas évident, mais je me dis que ça peut m'aider à me détacher.
Au fond, j'espère aveuglément qu'il changera d'avis, ce qui m'empêche manifestement de couper les ponts.
50 ans 2261
Frenchiefreak a écrit:
Il m'a expliqué qu'il a toujours été incapable de vraiment se projeter et s'engager
C'est marrant, cette phrase : imagine que tu as ton permis de conduire, tu conduis une voiture, et... tu es toujours incapable de vraiment te projeter et t'engager... Je crois qu'il vaut mieux dans ces dispositions, ces ambitions-là, serrer le frein à main abandonner l'idée...
Je suppose que la situation est toujours, de son côté, dans le flou, dans l'indécision, dans la quasi-dérobade...
Heum, "réveille-moi quand c'est fini!"

... Tu précisais prédécemment "Je n'arrive pas à me résoudre à le perdre complètement, mais même en restant amis, si j'en souffre, et surtout s'il se met en couple, je cesserai de le voir."

Visiblement ce n'est pas avec toi qu'il aurait éventuellement l'intention de se mettre en couple?

Tu demandais ce qu'on ferait à ta place.
Perso je suis un homme! Ceci dit dit, il faut que tu parviennes à formuler de manière précise et franche ce que tu souhaites ; quel rôle tu lui demande !!
S'il est d'accord : roule!
S'il se liquéfie : poule! (désolé c'est pour la rime!!! ça voudrait signifier quand même, comme au stand de tir, on te lance un disque d'argile et toi tu as le fusil et tu vises... Poule!)
50 ans 2261
Frenchiefreak a écrit:
Au fond, j'espère aveuglément qu'il changera d'avis
Moi aussi y'a plein de trucs que j'espère aveuglément... J'aime bien cette formule! On espère, mais on ne voit plus rien : on y croit à peine soi-même... T'es pas un lapin "pris dans les phares"? Sinon les "phares de l'amour" (c'est presque beau)...

Le problème est de rester tétanisé, sans volonté, sans capacité d'action.. Le temps s'arrête, tu penses plus à rien, tu est bloquée...

Pour moi, il te faut la volonté de voir en face la situation, et pas complètement à l'aveuglette :

Cet homme te veut-il?
Veut-il vivre avec toi?
C'est rasoir, les gens qui savent pas ce qu'ils veulent, hein!
30 ans Dijon 585
Merci pour ces conseils. J'ai déjà formulé mes sentiments et mes attentes, donc pas de mystère de mon côté.
Un jour je me dis que je dois mettre des distances, et lui dire qu'on devrait en rester là, et un autre jour, je me dis qu'on sait jamais, et puis il est quand même super gentil, intéressant et drôle, une bonne influence, etc...

Mais en effet, même si on fait pas mal de choses ensemble et qu'on a une bonne complicité, je ne pense pas qu'on ait un jour une relation de couple, même si je l'espère éperdument. Je ne sais pas s'il est tout simplement incapable de s'engager ou si c'est juste qu'il ne m'aime pas assez pour s'engager, mais il va falloir que je finisse par réussir à prendre de grosses distances. Je finirai bien par trouver la force de mettre ça sur le tapis.
50 ans 2261
Frenchiefreak : ...mais il va falloir que je finisse par réussir à prendre de grosses distances. Je finirai bien par trouver la force de mettre ça sur le tapis.

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs sur les forum, et moi, je n'ai pour l'instant jamais encore cessé une aventure sentimentale, ou l'avoir subie : alors un conseil de rompre, de rupture, serait sans doute malvenu?
Tu en restes à "grosses distances"... Allons! Du courage! Faut écrire "je me demande si je vais pas le larguer, le quitter, le benner, l'oublier..."
Tu sais qu'il y en a (h ou f) qui rompent avec 1 sms!! La "grosse distance" est vite parcourue!
Il est toujours délicat (pour nous intervenants virtuels quoiqu'à composants humanoïdes...) de conseiller à autrui de rompre!

Quand j'ai lu ton post et la phrase précise qui est citée, je lisais et imaginais d'avance ... "Je finirai bien par trouver la force..." ... de rompre, de le quitter pour me trouver un autre homme avec qui je pourrai enfin vivre à temps plein, avec qui ça sera pas "ceinture", avec qui je pourrai faire des projets de vie!!... Mais non : c'est pas ce que tu as écrit...
Ce que je pense savoir, c'est qu'on ne peut pas demander (et obtenir) à quelqu'un ce qu'il ne PEUT et ne SAIT pas faire : qu'il ait tous les sentiments pour nous, qu'il "obéïsse" (carrément!! Je me refuse rien en ce moment!), et qu'il obéïsse... Aveuglément... Qu'il soit raide dingue etc, que ce soit l'homme qui ira te décrocher la lune, et même celle de l'hémisphère sud (y'a des dindes dans une téléréalité qui m'ont bien fait marré là-dessus...)

On peut faire énormément de choses aveuglément. L'important, c'est d'être satisfait de ce qu'on fait : on est dans son trip, on "kiffe la life" et puis on est en démocratie...

Pour ce qui est d'"avoir la force de mettre ça sur le tapis", pour moi, on se bat pour le + important! La vie est une question de choix, de priorité.

Votre relation est devenue... Platonique... Appelons un chat... Un chat!
Soit ça va,
Soit ça va pas!

Si ça va pas, faut agir dans un sens ou dans l'autre!

Tout dépend ce que tu attend d'une relation?? Tu veux vivre en couple et avoir des enfants? Il est amplement temps! Ce n'est pas hors de propos...

ps : le halo de l'avatar, c'est de la fumée, le brouillard, ou la moutarde qui te monte au nez (lol dsl : localisation : ok c'est cliché, mais perso je suis "local de l'étape"...)
36 ans très au sud 6883
Frenchiefreak et si le soucis n'était pas une petite mésestime de toi même?
Au final tu attends soit qu'il vienne et ouvre les yeux sur ce que pourrait être sa vie avec toi, soit que le destin te mette pile sur ta route de quoi te le faire oublier (au hasard un gentil gars ?)
Mais et toi, quand est ce que tu agis? Pourquoi tu dois attendre et laisser à autre chose ou une autre personne les décisions pour ta vie?
Tu mérites une relation épanouissante, apaisante dans laquelle tu te sentes en confiance et qui te permette d'avancer et de construire ta personne et ton couple. Mais ce genre de relation se pointe rarement comme ça. Il faut s'y préparer sans pour autant l'attendre. C'est à dire être dans une situation perso saine qui fasse que tu vives bien ta situation de célibataire tout en ayant une porte ouverte pour une relation. Qui fasse que tu n'ailles pas vers le premier intéressé mais que tu permettes un choix, celui du coeur.
Tu ne changeras pas ce gars que tu connais, tu te fais du mal et tu le sais. Ce que tu ne sais pas c'est toutes les bonnes choses qui peuvent t'arriver sans lui ;)
28 ans La Ville Rose 2063
Bof tu peux rester pote avec, si tu es prête à ce qu'un de ces jours il se pointe avec une copine ( ça risque de te piquer un peu ).

Déjà vous couchez plus ensemble c'est très bien. Et surtout, quand tu es amoureuse d'un gars qui lui ne l'est pas ou " ne veut pas se projeter ", ne couche pas avec. C'est tour bénef pour lui et toi tu morfles.

( Au passage y'a vraiment des personnes qui ne parviennent pas à se projeter. Si je rencontrais quelqu'un pour une relation sérieuse maintenant, je lui dirais que je ne suis pas prête, pas sentimentalement mais sur d'autres points. Donc si ça se trouve le mec est totalement sincère au moment où il confie ça à Frenchiefreak. Mieux vaut ça qu'il lui mente ... )
30 ans Dijon 585
reinette81 a écrit:
Frenchiefreak et si le soucis n'était pas une petite mésestime de toi même?
Au final tu attends soit qu'il vienne et ouvre les yeux sur ce que pourrait être sa vie avec toi, soit que le destin te mette pile sur ta route de quoi te le faire oublier (au hasard un gentil gars ?)
Mais et toi, quand est ce que tu agis? Pourquoi tu dois attendre et laisser à autre chose ou une autre personne les décisions pour ta vie?
[...]
Tu ne changeras pas ce gars que tu connais, tu te fais du mal et tu le sais. Ce que tu ne sais pas c'est toutes les bonnes choses qui peuvent t'arriver sans lui ;)


C'est exactement ça. J'aimerais qu'il réalise qu'on pourrait être très bien ensemble ou avoir un autre coup de coeur.
Je ne suis pas du genre, par contre, à me laisser porter par le premier mec qui veut bien de moi. Ce type là, ça faisait un moment qu'il m'intéressait, je le voyais sans trop savoir comment l'aborder, je lui parlais de temps en temps sur son lieu de travail où je suis usagère, et je l'ai croisé par hasard un soir lors d'une sortie entre copains. On a finit par passer un bout de la soirée ensemble, j'ai chopé son numéro et on s'est souvent revu. Les circonstances joyeusement hasardeuses me freinent aussi à mettre un terme à cette relation, moi qui ai une fâcheuse tendance à voir le "destin" partout.
Je reconnais que libérée de cette relation, qui est surtout avantageuse pour lui, il y aura plus de place pour une autre rencontre heureuse.
J'ai toujours eu du mal à éjecter des gens de ma vie cependant, surtout quand ils sont bienveillants. Parce que malgré ses difficultés sentimentales, je vous assure qu'il est vraiment bon, un super ami... :|
30 ans Dijon 585
reinette81 a écrit:

Tu mérites une relation épanouissante, apaisante dans laquelle tu te sentes en confiance et qui te permette d'avancer et de construire ta personne et ton couple. Mais ce genre de relation se pointe rarement comme ça. Il faut s'y préparer sans pour autant l'attendre. C'est à dire être dans une situation perso saine qui fasse que tu vives bien ta situation de célibataire tout en ayant une porte ouverte pour une relation. Qui fasse que tu n'ailles pas vers le premier intéressé mais que tu permettes un choix, celui du coeur.
Tu ne changeras pas ce gars que tu connais, tu te fais du mal et tu le sais. Ce que tu ne sais pas c'est toutes les bonnes choses qui peuvent t'arriver sans lui ;)


Merci d'ailleurs pour ces paroles réconfortantes :)
J'ai bien vécu le célibat ces trois dernières années, mais ça commence à peser. C'est probablement une des raisons pour lesquelles je m'accroche.
30 ans Dijon 585
ZouZou-X3Again a écrit:


Déjà vous couchez plus ensemble c'est très bien. Et surtout, quand tu es amoureuse d'un gars qui lui ne l'est pas ou " ne veut pas se projeter ", ne couche pas avec. C'est tour bénef pour lui et toi tu morfles.


Merci pour ton message. C'est fini ça, ça fait parti du processus de détachement, il le respecte. C'est pas facile, mais ça limite les dégâts pour le moment.
B I U


Discussions liées