MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Les jus frais de fruits et légumes : Juicing et RA

42 ans Barcelona (Espagne) 24101
Bonjour à tous,

Depuis 3 ans j'ai découvert les jus frais de fruits et légumes, cela a complètement changé ma façon de manger tout en respectant ma faim et ma satiété.
Je  
vous invite d'ailleurs à voir ce documentaire de Joe Cross qui m'a ouvert les yeux sur le sujet : Fat Sick and nearly dead

Au départ mon but était de soulager mon syndrome du colon irritable mais j'y ai trouvé bien plus.
Avant le juicing, mon SCI m'empêcher de manger beaucoup de choses comme les fruits secs et de nombreux légumes, sans parler des douleurs, tout cela a disparu.
J'ai maintenant une façon de manger à vie qui me permet d'avoir beaucoup plus de fruits et légumes, j'ai aussi beaucoup plus d'énergie qu'avant.

Quelqu'un par ici connait-il le juicing ?
42 ans Paris 9863
Aucune idée de ce que c'est mais je vais aller voir... car ma "colopathie fonctionnelle" (autre nom pour le SCI si j'ai bien compris?) m'éloigne souvent des fruits et légumes, sous peine de sévère crise :cry:
42 ans Barcelona (Espagne) 24101
poupoule a écrit:
Aucune idée de ce que c'est mais je vais aller voir... car ma "colopathie fonctionnelle" (autre nom pour le SCI si j'ai bien compris?) m'éloigne souvent des fruits et légumes, sous peine de sévère crise :cry:


Le principe est simple, je commence ma journée avec du thé, de l'eau et du jus.

Du coup c'est un peu comme si je mangeais une grande salade dès le matin, sauf que je serais incapable de manger cette quantité dès le matin autrement qu'en jus.
Je fais le plein de nutriments et vitamines, comme il s'agit de jus (attention pas smoothie) je n'ai pas les fibres donc la digestion est facilité pour le corps, pas de douleurs et je gagne en energie que mon corps ne depensent plus en digestion matinale.

Bon après moi mon but c'est de soulager mon corps et de continuer à manger de tout, donc pas de fasting, je fis parfois un jus en guise de repas mais l'idée est que je mange "normalement" le reste de la journée
Sauf que surprise, comme mon corps reçoit ce qui apparement lui manquait ben j'ai beaucoup mais alors beaucoup moins faim qu'avant.

Au début j'ai eu un peu peur des ces mélanges barbares, la première semaine j'ajoutais du miel dans mon jus ou je restais sur des basiques genre pomme gingembre carotte concombre
Mais autre surprise, avec le temps mon goût aussi à évolué, non seulement je fais des jus de Kale, poivron, laitue etc mais j'ai aussi commencé à mangé moins salé, moins sucré et à avoir de plus en plus de mal avec tout ce qui est chimique.

Evidement j'ai aussi changé de taille de vêtements, ce qui ironiquement ne m'arrange pas car j'avais enfin une garde robe qui me convenait :lol:
Mais surtout mon corps a été boosté, j'ai aussi diminué la quantité d'autres aliments comme tout ce qui es à base de farine de blé et j'apprécie de pouvoir déjeuner dehors et manger ce que je veux sans interdits et sans peur de douleurs

Certaines personnes disent que l'on peut guérir le corps avec l'alimentation, j'en suis convaincue maintenant, des personnes de mon entourage qui ont vu les changements en moi si sont mis aussi et on aussi vu une amélioration net dans leurs vies.

Concernant le SCI ou Colopathie fonctionnelle il y a beaucoup à dire sur le sujet, stress, nourriture ... Il y des choses à savoir mais on peut en parler dans une discussion.
31 ans 1530
J'aime beaucoup les jus de fruits et légumes frais. Ma préférence de consommation est aussi le matin et pendant et/ou après un entraînement sportif.
Je n'ai pas expérimenté un jus matinal quotidien par défaut de temps le matin mais je trouvais aussi cela très vitalisant. Perso un des effets était aussi d'avoir une bonne mine même quand j'étais malade.
Cela me manque vraiment cet hiver (j'ai prêté mon extracteur temporairement). J'ai super hâte de retrouver les jus frais!
42 ans Barcelona (Espagne) 24101
papille a écrit:
J'aime beaucoup les jus de fruits et légumes frais. Ma préférence de consommation est aussi le matin et pendant et/ou après un entraînement sportif.
Je n'ai pas expérimenté un jus matinal quotidien par défaut de temps le matin mais je trouvais aussi cela très vitalisant. Perso un des effets était aussi d'avoir une bonne mine même quand j'étais malade.
Cela me manque vraiment cet hiver (j'ai prêté mon extracteur temporairement). J'ai super hâte de retrouver les jus frais!


Bonjour papille,

Si tu as un extracteur lent et pas une centrifugeuse tu peux faire le jus avec de l'avance sans perdre tous les bienfaits.
Du coup moi je me fais une grande bouteille et cela me fait au moins le petit dej et un repas (souvent le diner).
Parfois si je sais que je n'aurais pas de temps, je fais le jus la veille au soir.
36 ans très au sud 6843
Je vais être moins disons... optimiste que vous!
Surtout devant le documentaire. Nous sommes dans une optique RA et ce gars là il ne boit que des jus pendant 60 jours... il s'impose des choses et ensuite des mois de restriction alimentaire au cas où ça ne suffirait pas hein.

Du point de vue écologique. Ok pas de viande dans les jus donc moins de pollution oui enfin bon si c'est pour jeter les 2/3 de ce qui est produit je ne vois pas bien où est le progrès surtout quand on sait par exemple qu'il faut 1000L d'eau pour produire 3 beaux avocats... donc gaspiller 600 litres d'eau mouais...

Ensuite il va falloir que je retrouve les sources mais le juicing a de nombreux détracteurs parmi les spécialistes de la santé.
Trop de fruits = trop de sucres et une glycémie yoyo car détaché des fibres (entre autre) le sucre est beaucoup plus vite assimilé en bonus. Et sans fibres et glucides lents (céréales/ légumineuses) le taux de sucre descend aussi vite qu'il est monté. Bref pas top du tout pour la glycémie!
En cause aussi le manque de fibres (bon je sais certaines pathologies contre indiquent les fibres) et de protéines. D'ailleurs tout comme les végétaliens (non bien plus qu'eux en fait) les adeptent du mono juicing présentent de nombreuses carences dont d'importantes en B12. Santé vous dites...?

Ensuite la RA repose sur la mastication des aliments, une des bases que de ralentir le rythme des repas pour les apprécier. Euh comment on mâche un jus? Avaler une boisson pour manger et parler de RA... là j'ai beaucoup mais alors beaucoup de mal.

Enfin quand je me rappelle les bases des livres que j'ai lu sur la RA il n'est pas question de cataloguer les aliments en bon et pas bon pour la santé. Bon ben là nous sommes en plein dedans avec le juicing! Non seulement on exclue des catégories d'aliments mais en plus on les transforme toujours sous la même forme...

Bref à mes yeux le juicing est un régime comme les autres. Et ce n'est pas parce que le loup avance masqué (c'est pas pour maigrir c'est pour être en forme!) que ce n'est pas un loup... surtout au regard de la vidéo partagée!
31 ans 1530
Oui Anne c'est bien un extracteur lent. J'ai plutôt tendance à faire le jus pour le déguster après car c'est là que je l'apprécie le plus. En tout cas c'est vraiment un plaisir très chouette au niveau gustatif et les "mélanges barbares" ne m'ont jamais trop fait peur car c'est toujours bon même si la couleur est parfois pas très jolie selon les légumes. ;)

Reinette, à part dans la vidéo caricaturale je ne crois pas qu'on parle ici d'une alimentation à base de jus uniquement. Je rejoins le sentiment qu'il y ait de gros risques à ce type d'alimentation exclusive mais je ne crois pas que ce soit le sujet.
Perso je ne parle pas des jus du côté santé car je n'ai pas utilisé ça dans ce sens là particulièrement donc je n'ai pas de témoignage particulier de ce côté.

Pour le côté RA, j'ai aussi eu à travailler la dégustation avec les liquides. C'est plutôt logique je trouve.
Et surtout avec les jus, que ce soit à l'extracteur ou au presse agrumes, il y a un vrai plaisir sensoriel de préparation, de choix, d'imaginer les saveurs que ça donnerait, les couleurs et le craquants à la découpe, le son formidable de l'extraction de la carotte, l'odeur qui se dégage de certains végétaux, bref pour moi c'est un plaisir bien différent au delà du gustatif que celui que procure une brique de jus du commerce qu'on ouvre et qu'on sert. On profite encore plus de ce qu'on goûte. C'est pour ça aussi qu'en général j'en prépare quand j'ai le temps de le faire et de le déguster. C'est comme le plaisir que j'ai à faire le café à la cafetière à piston qui pour moi est différent de la cafetière à capsule car il n'y pas le même "rituel sensoriel". Du coup je me dis que peut être que cela pourrait même aider des personnes à prendre conscience de ce que représente tel aliment ou telle préparation, car les gens en général aiment beaucoup voir "l'avant" du jus et sont beaucoup plus attentifs aux saveurs du jus en cherchant à distinguer les saveurs etc. Mais là on parle de rééducation si on veut travailler sur la conscience etc.

Le tout au final, qui dépend ni de l'aliment ni de la façon dont il est transformé, c'est que l'alimentation soit régulée de façon sensorielle et émotionnelle sans difficulté particulière.
Anne semblait dire que le contenu de son alimentation (des jus parmi autre chose) avait un effet sur la régulation sensorielle du comportement alimentaire(faim, satiété, goût), je trouve ça intéressant comme je trouve des contenus issus de la nutrition intéressants. Dire que le café excite, que le sucre blanc donne un pic d'énergie suivi d'une baisse de forme et que les oranges pressés ravigotent, c'est pas anti RA, c'est observer les effets sur son corps. Tout dépend le discours qu'on sert avec ces faits si on se met à dire que ça c'est bien ça c'est mal etc.

Anne, pourquoi avoir proposé ce reportage ?
36 ans très au sud 6843
Tu minimises énormément le documentaire Papille! Anne l'a mis car "il lui a ouvert les yeux sur le sujet" ce n'est pas anodin du tout!
Et je ne parle pas de la propension de ce type de doc à vendre des extracteurs & co à prix d'or!

là Anne parle tout de même de systématiquement remplacer 1 à 2 repas (déjeuner automatique et dîner parfois) par des jus.

ce qui me gêne aussi c'est cette idée d'absorber plus de vitamines. Ce concept d'avaler toutes les vitamines de ces légumes/ fruits alors qu'on est incapable de manger cette quantité... ben c'est pas pour rien si le corps ne peut pas ingérer cette quantité! Il est pas con notre corps (une des bases de la RA tien!)
Mais si tu préfères jouer sur les mots et te dire que c'est des effets que tu constates hein... entre dire que la vitamine C booste l'énergie et consommer une orange pour avoir un coup de boost autant appeler un chat un chat: l'aliment est consommé pour ses effets par raisonnement, ce qui n'est pas de la RA.

Et les effets sur la santé encore une fois c'est pas bisounours land loin de là... la glycémie entre autre ne vous dit pas merci quand le jus devient un substitut de repas (tien mais ça alors, comme dans les régimes, un substitut de repas...!)
31 ans 1530
Je suis d'accord sur le glissement très présent culturellement du "manger santé" assimilé à la minceur/grosseur et source de beaucoup de restriction cognitive. Et le risque que ce genre de contenu peut avoir à s'inscrire dans ce glissement là.

Niveau RA, je ne vais davantage déplier ce qui de mon côté en relève ou non et ce qui pour moi est à nuancer dans ce qui est dit à son propos.
42 ans Paris 9863
reinette81 a écrit:
l'aliment est consommé pour ses effets par raisonnement, ce qui n'est pas de la RA.


Pas faux.
En tout cas, l'association "juicing" et "healthy" me donne envie de partir en courant, je ne comprends pas comment un aliment serait plus sain/saint qu'un autre.
C
32 ans 958
J'ai un discours direct et peut-être réducteur, mais, sans mauvaise provocation, j'en ai marre de ces modes des jus, smoothies, eaux et boissons "détox" qui font de nous des bébés incapables de manger autrement que liquide. Il n'y a qu'à voir tous ces "bocaux" munis de paille qu'on veut nous refourguer à la caisse des boutiques de fringues. Tant que mes dents le pourront, je prendrais plaisir à croquer, non mais q
Il y a une tendance générale à la régression qui me dépasse.
42 ans Barcelona (Espagne) 24101
reinette81 a écrit:
Je vais être moins disons... optimiste que vous!
Surtout devant le documentaire. Nous sommes dans une optique RA et ce gars là il ne boit que des jus pendant 60 jours... il s'impose des choses et ensuite des mois de restriction alimentaire au cas où ça ne suffirait pas hein.

Du point de vue écologique. Ok pas de viande dans les jus donc moins de pollution oui enfin bon si c'est pour jeter les 2/3 de ce qui est produit je ne vois pas bien où est le progrès surtout quand on sait par exemple qu'il faut 1000L d'eau pour produire 3 beaux avocats... donc gaspiller 600 litres d'eau mouais...

Ensuite il va falloir que je retrouve les sources mais le juicing a de nombreux détracteurs parmi les spécialistes de la santé.
Trop de fruits = trop de sucres et une glycémie yoyo car détaché des fibres (entre autre) le sucre est beaucoup plus vite assimilé en bonus. Et sans fibres et glucides lents (céréales/ légumineuses) le taux de sucre descend aussi vite qu'il est monté. Bref pas top du tout pour la glycémie!
En cause aussi le manque de fibres (bon je sais certaines pathologies contre indiquent les fibres) et de protéines. D'ailleurs tout comme les végétaliens (non bien plus qu'eux en fait) les adeptent du mono juicing présentent de nombreuses carences dont d'importantes en B12. Santé vous dites...?

Ensuite la RA repose sur la mastication des aliments, une des bases que de ralentir le rythme des repas pour les apprécier. Euh comment on mâche un jus? Avaler une boisson pour manger et parler de RA... là j'ai beaucoup mais alors beaucoup de mal.

Enfin quand je me rappelle les bases des livres que j'ai lu sur la RA il n'est pas question de cataloguer les aliments en bon et pas bon pour la santé. Bon ben là nous sommes en plein dedans avec le juicing! Non seulement on exclue des catégories d'aliments mais en plus on les transforme toujours sous la même forme...

Bref à mes yeux le juicing est un régime comme les autres. Et ce n'est pas parce que le loup avance masqué (c'est pas pour maigrir c'est pour être en forme!) que ce n'est pas un loup... surtout au regard de la vidéo partagée!


Alors ce qu'il fait c'est une diète extrême du non de Fasting, sous controle medical pour un cas extrême.
Je ne le conseille à personne.

Oui il y a des détracteurs, et oui il y a aussi des gens qui le conseille.

Pour moi la démarche RA est primordial, dans mon cas le juicing n'est pas lié à une démarche végétarienne ou vegan, je continue à manger de tout en écoutant mes sensations de faim et de satiété.
J'ajoute que j'ai commencé il y a 3 ans, et je suis suivie pour des soucis de santé qui ne sont pas liés à mon poids et mes résultats sont bons, juste un manque de fer du à ma Ménorragie.

Pour moi la démarche de la RA repose sur l'écoute de ces sensation alimentaires et oui prendre le temps de savourer, je t'assure que je prends le temps de savourer mon jus matinal, je ne le gobe pas.

Le juicing n'exclu auncun aliment, il ne m'interdit rien, il ne donne pas d'étiquette de bien ou de mal, attention cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas des extremistes de l'alimentation vivante mais ce n'est pas mon cas.
Le juicing me permet simplement d'augmenter la quantité de végétaux et de fruits et surtout de soulager mon SCI qui lui par contre me mettait un gros sens interdit sur pleins d'aliments dont beaucoup de végétaux.

Je ne prends pas le juicing comme un régime minceur mais comme une autre façon de pouvoir manger de tout en écoutant mon corps.
42 ans Barcelona (Espagne) 24101
chapinette a écrit:
J'ai un discours direct et peut-être réducteur, mais, sans mauvaise provocation, j'en ai marre de ces modes des jus, smoothies, eaux et boissons "détox" qui font de nous des bébés incapables de manger autrement que liquide. Il n'y a qu'à voir tous ces "bocaux" munis de paille qu'on veut nous refourguer à la caisse des boutiques de fringues. Tant que mes dents le pourront, je prendrais plaisir à croquer, non mais q
Il y a une tendance générale à la régression qui me dépasse.


Je précise donc que je mange toujours solide.
Je ne fais que commencer la journée avec de l'eau, du thé vert et un jus.

Je n'achète pas les smoothies ou autre eau détox qu'on peut voir partout, si j'ai soif je bois de l'eau, si j'ai faim je mange.
En fait je peux parfois manger solide le matin si cela me prends, ou encore 1 heure plus tard si j'ai faim
42 ans Barcelona (Espagne) 24101
papille a écrit:
Oui Anne c'est bien un extracteur lent. J'ai plutôt tendance à faire le jus pour le déguster après car c'est là que je l'apprécie le plus. En tout cas c'est vraiment un plaisir très chouette au niveau gustatif et les "mélanges barbares" ne m'ont jamais trop fait peur car c'est toujours bon même si la couleur est parfois pas très jolie selon les légumes. ;)

Reinette, à part dans la vidéo caricaturale je ne crois pas qu'on parle ici d'une alimentation à base de jus uniquement. Je rejoins le sentiment qu'il y ait de gros risques à ce type d'alimentation exclusive mais je ne crois pas que ce soit le sujet.
Perso je ne parle pas des jus du côté santé car je n'ai pas utilisé ça dans ce sens là particulièrement donc je n'ai pas de témoignage particulier de ce côté.

Pour le côté RA, j'ai aussi eu à travailler la dégustation avec les liquides. C'est plutôt logique je trouve.
Et surtout avec les jus, que ce soit à l'extracteur ou au presse agrumes, il y a un vrai plaisir sensoriel de préparation, de choix, d'imaginer les saveurs que ça donnerait, les couleurs et le craquants à la découpe, le son formidable de l'extraction de la carotte, l'odeur qui se dégage de certains végétaux, bref pour moi c'est un plaisir bien différent au delà du gustatif que celui que procure une brique de jus du commerce qu'on ouvre et qu'on sert. On profite encore plus de ce qu'on goûte. C'est pour ça aussi qu'en général j'en prépare quand j'ai le temps de le faire et de le déguster. C'est comme le plaisir que j'ai à faire le café à la cafetière à piston qui pour moi est différent de la cafetière à capsule car il n'y pas le même "rituel sensoriel". Du coup je me dis que peut être que cela pourrait même aider des personnes à prendre conscience de ce que représente tel aliment ou telle préparation, car les gens en général aiment beaucoup voir "l'avant" du jus et sont beaucoup plus attentifs aux saveurs du jus en cherchant à distinguer les saveurs etc. Mais là on parle de rééducation si on veut travailler sur la conscience etc.

Le tout au final, qui dépend ni de l'aliment ni de la façon dont il est transformé, c'est que l'alimentation soit régulée de façon sensorielle et émotionnelle sans difficulté particulière.
Anne semblait dire que le contenu de son alimentation (des jus parmi autre chose) avait un effet sur la régulation sensorielle du comportement alimentaire(faim, satiété, goût), je trouve ça intéressant comme je trouve des contenus issus de la nutrition intéressants. Dire que le café excite, que le sucre blanc donne un pic d'énergie suivi d'une baisse de forme et que les oranges pressés ravigotent, c'est pas anti RA, c'est observer les effets sur son corps. Tout dépend le discours qu'on sert avec ces faits si on se met à dire que ça c'est bien ça c'est mal etc.

Anne, pourquoi avoir proposé ce reportage ?


Je n'aurais pas dit les choses mieux, c'est presque poétique.

Tout simplement parce que ce documentaire est le premier que j'ai vu sur les effets du juicing.
Quand je suis tombée dessus je recherchait des informations pour soulager mon colon et le discours de Joe Cross a raisonné en moi comme une évidence, comme la première fois que j'ai lu les articles sur la RA.

Notre alimentation en général est totalement influencée par les gros de l'alimentation, pain blanc, pates de blé, semoule de blé .... la diversité n'est plus là dans de nombreuses assiettes.
L'idée de guérir par la nourriture tout en suivant mes envies et ma satiété, de faire confiance à mon corps au lieu de me bourrer de produits chimiques m'a semblé logique.
42 ans Barcelona (Espagne) 24101
reinette81 a écrit:
Tu minimises énormément le documentaire Papille! Anne l'a mis car "il lui a ouvert les yeux sur le sujet" ce n'est pas anodin du tout!
Et je ne parle pas de la propension de ce type de doc à vendre des extracteurs & co à prix d'or!

là Anne parle tout de même de systématiquement remplacer 1 à 2 repas (déjeuner automatique et dîner parfois) par des jus.

ce qui me gêne aussi c'est cette idée d'absorber plus de vitamines. Ce concept d'avaler toutes les vitamines de ces légumes/ fruits alors qu'on est incapable de manger cette quantité... ben c'est pas pour rien si le corps ne peut pas ingérer cette quantité! Il est pas con notre corps (une des bases de la RA tien!)
Mais si tu préfères jouer sur les mots et te dire que c'est des effets que tu constates hein... entre dire que la vitamine C booste l'énergie et consommer une orange pour avoir un coup de boost autant appeler un chat un chat: l'aliment est consommé pour ses effets par raisonnement, ce qui n'est pas de la RA.

Et les effets sur la santé encore une fois c'est pas bisounours land loin de là... la glycémie entre autre ne vous dit pas merci quand le jus devient un substitut de repas (tien mais ça alors, comme dans les régimes, un substitut de repas...!)


Sauf que je ne choisit pas les fruits et légumes en fonction d'une liste de bienfait mais bien en fonction de mes envies.
J'ai souvent d'ailleurs été surprise de voir que si je regardais les bienfaits de tel ou tel aliment que je mettais dans ma centrifugeuse puis maintenant extracteuse , cela correspondait à ce qu'un nutritionniste m'aurait conseillé pour la faiblesse que j'avais à ce moment avec mon corps.

Ensuite ce n'est pas une obligation, je peux bruncher si je veux, prendre le temps d'un petit dej traditionnel si l'envie m'en prends, seulement si je reviens à des petits dej classique tous les jours le SCI aussi revient.
Enfin prendre un jus pour diner ou une soupe je ne vois pas le mal, l'important c'est que si j'ai envie de solide je mange solide, mais comme j'ai beaucoup moins faim et bien un petit verre de jus me suffit parfois.
B I U


Discussions liées