MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Renoncer à avoir des enfants ?

87 ans 9576
euh j'ai 45 ans et je pète la forme pour ce qui est du sport, des activités physiques… en revanche, être réveillée toutes les deux à trois heures pendant des  
années, je ne pourrai pas faire face aujourd'hui sans tomber dans une grave dépression.

Il y a tard et tard, vouloir avoir procréé avant trente ans comme je l'ai fait peut aussi amener à des regrets… regret de ne pas avoir vécu avant, de ne pas les avoir fait avec un papa qui en avait vraiment envie, et regret de n'avoir pas réfléchi sur le long terme quand j'ai voulu concevoir. Si j'avais eu l'idée d'une seule de mes journées actuelles avec mon aîné qui va sur ses 18 ans, je me serai fait ligaturer les trompe dans la minute ! pas besoin d'avoir ses enfants tard pour le regretter… Oui je choque sûrement, mais je vous le prête une journée, si vous voulez… non, c'est pas que de l'amour, ce que je vis aujourd'hui, insulte, vol, dénigrement permanent, menace de tribunal deux fois par semaine minimum, c'est pas que du bonheur et ça à 25 30 ans on ne le sait pas forcément. NB je n'ai pas donné une éducation permissive, je ne suis pas une mère démissionnaire.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
C'est quand on voit comment cela se passe chez les autres que cela console de ne pas en avoir soi-même.

Pour les apprécier toujours tout p'tit, autant bosser dans une école maternelle.
83 ans 4491
Pompom1988 a écrit:
Bonjour,

Je vous écris aujourd'hui car, plus le temps passe, plus je me dis que je n'aurai jamais d'enfants...

Je vais avoir 33 ans, mon compagnon me dit n'être pas prêt pour cela... et mon horloge biologique tourne !

Ayant quelques soucis gynécologiques également, je sens qu'aujourd'hui, la maternité est une chose à laquelle je devrais renoncer... de force.

J'ai toujours imaginé ma vie (comme toutes les jeunes filles), se marier, avoir des enfants, avoir une maison, le cliché quoi !!!
Et voir tout mon entourage, de femmes plus jeunes avoir des enfants etc... je ne les prends pas pour exemple mais quand tout le monde obtient quelque chose que vous-même désirez mais ne pouvez pas l'avoir ça frustre !!!

Aujourd'hui, je n'ai rien de tout cela !! Et quand je commence à penser que certaines choses ne sont peut-être plus accessible, ça me déprime.
J'ai peur d'entrer en dépression et ruiner mon couple. Mais comment réussi à vivre en renonçant à quelque chose qu'on a voulu/imaginé toute sa vie ?

Si quelqu'un à des conseils à me donner pour me remonter un peu le moral, n'hésitez pas :) Merci



Personnellement je comprends tout a fait que tu ne veuilles plus attendre trop longtemps il y a un cote biologique effectivement. La fertilite diminue en vieillissant. J ai eu mon premier a 28 et le deuxieme a 31 ans et je ne suis pas tombée enceinte facilement. Nous voulions un troisieme enfant que nous avons essayé de faire de 34 a 40 ans et il n est jamais venu. Alors il y avait des soucis de nos cotes mais c est pr dire que je n aurais pas pu imaginer avant de les faire puisque dans ma famille ma mere et mes soeurs tombaient enceinte meme sans le vouloir donc.

J aurais ete prête avant pour avoir des enfants mon conjoint pas. A un moment donne j ai quand meme pose des questions assez claires sur le fait de savoir s il en voulait un jour et j ai exprime que pour moi cela serait avant 30 ans. Nous etions en couple depuis mes 21 ans.

Il y a donc eu deux etapes la premiere ou il a dit qu il en voulait mais pas tout de suite et ensuite moi qui ai dit que je devais reflechir à ce desir d enfant, savoir si dans le fond je resterais avec lui sans enfant. Au depart je me suis dit que non je ne pourrais pas rester avec lui s il ne changeait jamais d avis. Quelque chose dans mon attitude et mes paroles ont du lui faire prendre conscience qu il devait avancer dans sa reflexion plus que "plus tard ". Je n etais pas revendicatrice ni agressive pourtant juste que je lui parlais de mes ressentis profonds et assez regulierement.

Apres une annee il a pu me dire qu on se lancait. Au final cela n a pas marche de suite et a un moment donne je me suis dit et si cela ne marche pas physiquement et que nous n avons pas d enfant vais-je rester avec lui et, à ce moment la, je me suis rendue compte que j etais assez heureuse avec lui pour qu on essaie de construire autrement au cas ou et le mois d apres je suis tombee enceinte.

Il a ete un papa tres investi et c est encore un pere proche de nos fils qui sont adultes maintenant alors que vu sa relation avec son pere cela lui faisait peur de reproduire ce schéma.

Apres on ne sait jamais comment sera la vie avec nos enfants et notre couple c est sur ,comme dit ano, mais c est le cas de tous les parents qui se lancent dans la parentalite, mieux vaut ne pas avoir trop d idees recues et voir au fur et mesure.

Parfois cela se passe bien, parfois cela se passe mal mais quand on se lance on a tendance a se dire qu on fera face sinon on se lance pas, pour nos enfants on a des ressources qu on puise on ne sait ou. J ai trouve tres difficile le manque de sommeil quand ils etaient petits et surtout de ne jamais avoir de grasse matinee. Car maintenant la semaine je dors tres peu mais je compense le week end et cela fait une grande difference.

A 51 ans je n ai plus la meme energie c est sur, quand je garde des enfants le soir je suis bien contente de les rendre car je suis sur les genoux. Mais en meme temps c est des moments que j aime beaucoup vivre car ils m aident a ne pas trop reflechir et a vivre l instant present. J ai apprecie cela quand mes enfants etaient petits je trouvais les choses plus simples car j etais tres occupee et j ai repare l enfant en moi en m occupant d eux.

Tout cela pour te dire que je pense que c est dommage de ne pas parler de tout cela avec ton conjoint avec tes tripes pour qu il se positionne plus clairement pour que tu puisses decider ensuite librement ce que tu vas faire. Tu peux trouver des etudes sur la baisse de la fertilite feminine avec l age pour mieux lui faire comprendre pourquoi tu as besoin d en parler cash avec lui.

Je te souhaite le meilleur pour la suite.
34 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 120
Oui ano je ne voulais pas dire qu'à 45ans on était foutu (Et désolée si j'ai pu le laisser entendre :O )
juste qu'on a sans doute moins d'énergie, en tout cas j'ai constaté ça chez moi avec le temps :p :)

oui la parentalité ce n'est pas qu'amour et calins, il y a plein de "difficultés" qui jalonnent le chemin,
c'est pourquoi je reste persuadée qu'on doit avoir suffisamment de ressources avant de se lancer
(J'avais créé un post à ce sujet d'ailleurs :p)

Désolée que tu traverses de telles épreuves avec ton ainé,
ça n'est pas le sujet mais as tu envisagé la piste éduc en libéral, en cabinet ou via une assos par exemple, ça peut aider à gérer les conflits :-)

saralou merci pour ton partage d'expérience :-)
tu disais : "Il y a donc eu deux etapes la premiere ou il a dit qu il en voulait mais pas tout de suite et ensuite moi qui ai dit que je devais reflechir à ce desir d enfant, savoir si dans le fond je resterais avec lui sans enfant. Au depart je me suis dit que non je ne pourrais pas rester avec lui s il ne changeait jamais d avis. Quelque chose dans mon attitude et mes paroles ont du lui faire prendre conscience qu il devait avancer dans sa reflexion plus que "plus tard ". Je n etais pas revendicatrice ni agressive pourtant juste que je lui parlais de mes ressentis profonds et assez regulierement."

comme je l'ai dit dans mon premier post c'est une démarche très difficile pour moi, sujet super sensible oblige,
peux tu nous dire comment tu as réussi à faire passer le message sans être submergée par tes sentiments ou sans faire ressentir à ton mari une pression,
une sorte d'ultimatum du genre "c'est tu me fais des enfants ou je te quitte" ,
j'ai toujours très peur que mon compagnon entende ça de mes propos alors qu'une chose est sure
je veux des enfants mais pas avec un homme qui n'en veut pas et qui aurait sauté le pas juste pour ne pas perdre son couple,
je ne crois pas que ça soit bien pour les enfants

Bref désolée pompon je squatte ton post :$
As tu réfléchi à comment en reparler serieusement avec ton compagnon et à ce que sera ta décision s'il ne se sent toujours pas prêt ? :-)
42 ans gagny 3067
bonjour,

les clichés sur la maternité après 35 ans....humm

j'ai divorcé à 32ans.j'ai trouvé mon mari actuel à 33.bb1 à 35 ans et bb2 à 37 ans....il faut arrêter là quand même !

ce qui me chagrine dans tout ça c'est que toi tu te sens de renoncer à la maternité pour un homme :shock: ....

alors la discussion doit avoir lieu c'est clair et les choses posées et définit.parce que rester avec un homme qui n'est pas prêt, qu'il ne le sera pt être jamais....imagine la rancoeur dans qqes années ?

à toi de voir tes priorités et à 33 ans mon dieu, mais tu es jeune !!

je ne fais pas l'apologie des grossesses tardives mais tu en es très très loin quand même !!

qd j'ai rencontré mon homme, ce fuit je crois parmis nos premières discussions :lol: il était pour impossible de commencer une nouvelle relation avec qqun qui ne voulait pas d'enfant.

on ne sait pas pressé plus que cela, on savait ce que l'on voulait.on avait des jobs, un toît et ma foi l'amour aussi surtout :D

penses à toi d'abord et surtout.ne perds pas ton temps avec qqun qui ne veut pas la même chose que toi.

après ne pas être prêt, cela ne veut pas dire aussi ne pas en vouloir.

bon courrage ;)
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Une grossesse tardive, c'est aussi le plaisir du "2 en 1" pour l'enfant.
83 ans 4491
WDpowoa a écrit:


comme je l'ai dit dans mon premier post c'est une démarche très difficile pour moi, sujet super sensible oblige,
peux tu nous dire comment tu as réussi à faire passer le message sans être submergée par tes sentiments ou sans faire ressentir à ton mari une pression,
une sorte d'ultimatum du genre "c'est tu me fais des enfants ou je te quitte" ,
j'ai toujours très peur que mon compagnon entende ça de mes propos alors qu'une chose est sure
je veux des enfants mais pas avec un homme qui n'en veut pas et qui aurait sauté le pas juste pour ne pas perdre son couple,
je ne crois pas que ça soit bien pour les enfants




A 21 ans quand on s est connus j'ai toujours été claire que je ne me voyais vivre toute une vie sans enfant. ce qui fait que vers 25 ans environ j'ai commencé à redire que je n'avais pas changé d'avis, bien au contraire et que je ne savais pas si je pourrais construire quelque chose avec quelqu'un qui n'en voulait pas.

Pour certains cela peut être mettre la pression mais pour moi c'était simplement ne pas me nier.

J'ai toujours gardé mes neveux et nièces donc il en profitait également et il se rendait bien compte que les enfants l'aimaient facilement et qu'il avait plein de qualités. Il me voyait aussi très épanouie dans ses moments là. A une certaine période une de mes soeurs a eu des soucis dans sa vie et j'ai pris mon neveu de 2 ans souvent et parfois pendant plusieurs semaines. On a donc pu voir que cette vie avec un petit être a s'occuper avait des tas de côtés sympas et mon neveu était en plus très affectueux avec nous donc il craquait pas mal.

Mais je n'ai jamais eu peur de lui mettre la pression dans le sens ou pour moi cela n'était pas mettre la pression de lui dire que je ne pourrais peut etre pas rester avec lui s'il ne désirait pas d'enfant, je voyais plutôt cela comme de l'honnêteté.

Encore une fois je ne sais pas ce qui se serait passé au final puisqu'il s'est décidé, mais je trouvais important de lui dire ce que je ressentais vraiment.

Il peut se dire tu me mets la pression en me disant "je ne sais pas si je pourrais rester avec toi sans enfant" mais tu peux lui dire "si je reste avec toi en sacrifiant mon désir d'enfant en le niant et que passé le moment biologique pour le faire je me mets à te le reprocher, au final notre couple sera fini également. Si tu m'avais dit très clairement "je n'en voudrai jamais" il est possible que je ne me sois jamais mise en couple avec toi".

Je trouve qu'on a le droit d'avoir des projets de vie, même si au final on sait que parfois la vie ne se déroule pas toujours comme prévu.

Je te souhaite le meilleur également WDpowoa
34 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 120
Merci beaucoup saralou pour ta réponse :-)

je comprends mieux ton état d'esprit :-)
effectivement pour moi c'est aussi de l'honnêteté que de dire à son conjoint
qu'on ne sait pas si on pourra continuer si fonder une famille ne fait pas parti du projet de couple :-)

j'ai déjà abordé les choses comme ça avec mon compagnon,
il y a de ça presque 3 ans, je lui ai même proposé diverses options

Il avait su à l'époque me convaincre de me contenter d'un "pas pour le moment"
mais ce que tu dis là : "Pour certains cela peut être mettre la pression
mais pour moi c'était simplement ne pas me nier.
" résonne très fort en moi

Apparemment une discussion semblable s'impose à nouveau :/


Bref merci saralou nos échanges m'ont été très constructifs :-)

laetitia
87 ans 9576
HS WDpowoa mon aîné est un enfant précoce… donc comme beaucoup, bien casse bonbons… il part dans 5 mois, youhouuuu !!!
34 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 120
a-nonyme a écrit:
HS WDpowoa mon aîné est un enfant précoce… donc comme beaucoup, bien casse bonbons… il part dans 5 mois, youhouuuu !!!


bon courage pour les 5 mois à tenir alors :-)
avec l'éloignement et les leçons de vie qu'il va apprendre en faisant ses expériences
vos relations vont s'apaiser c'est fréquent :-)

oui enfant précoce c'est souvent synonyme de prises de tête, questions existentielles,
de "à quoi bon" surtout une fois ado :-)

au moins tu sais qu'en cas de chutes il a des ressources pour se relever,
maintenant qu'il est adulte à lui de prendre sa vie en main :-)

courage en tout cas :-)

(Juste un dernier mot :p c'est ton fils pour toujours ça pourrait être pas mal de vous donner une chance d'améliorer les choses
mais pour ça il faut être 2 à le vouloir je sais :-) )
87 ans 9576
WDpowoa a écrit:
a-nonyme a écrit:
HS WDpowoa mon aîné est un enfant précoce… donc comme beaucoup, bien casse bonbons… il part dans 5 mois, youhouuuu !!!


bon courage pour les 5 mois à tenir alors :-)
avec l'éloignement et les leçons de vie qu'il va apprendre en faisant ses expériences
vos relations vont s'apaiser c'est fréquent :-)

oui enfant précoce c'est souvent synonyme de prises de tête, questions existentielles,
de "à quoi bon" surtout une fois ado :-)

au moins tu sais qu'en cas de chutes il a des ressources pour se relever,
maintenant qu'il est adulte à lui de prendre sa vie en main :-)

courage en tout cas :-)


(Juste un dernier mot :p c'est ton fils pour toujours ça pourrait être pas mal de vous donner une chance d'améliorer les choses
mais pour ça il faut être 2 à le vouloir je sais :-) )


on verra plus tard, là j'ai juste besoin qu'il s'en aille car il faut qu eue survive pour élever ses deux petits frères. J'était une enfant précoce et j'ai pourri la vie de personne, c'est pas obligatoire, je crois qu'il est juste chiant, donc je lâche prise… et je croise les doigts pour sa mention au bac (j'y crois moyen) et sa réussite aux concours loin de la maison… y' science Po dans les dom tom ? LOL
32 ans Avignon 420
A-no, Bon courage avec ton grand !!

WDpowoa, j'aurai pu écrire ton premier message ;) Ça me réconforte de voir que je ne suis pas seule dans cette situation. Nos situations sont similaires, sauf que les discussion a ce sujet sont souvent lancées par moi, quand je ressens un trop plein et là, je balance... Je sais que ce n'est pas bien, c'est pris comme des reproches mais au final la discussion reste stérile aussi.

J'ai plus trop envie de relancer le sujet (pour le moment) car le dernier en date, date de semaine dernière et je ne souhaite pas être lourde et insistante, même si je dois déjà le paraître.

Et puis j'ai pas envie de le quitter pour le moment, mais je me dis que si dans 3 ans rien à avancer et qu'on devait se séparer, là ça serait encore plus problématique... enfin je n'y pense pas pour l'instant.
Je suis plutôt paumée, j'attend, je fais rien ou je fais quelque chose, ....

Comment tu gères ça émotionnellement WDpowoa ?
83 ans 4491
WDpowoa a écrit:



Bref merci saralou nos échanges m'ont été très constructifs :-)

laetitia



Merci à toi pour le partage ????
83 ans 4491
Saralou a écrit:
WDpowoa a écrit:



Bref merci saralou nos échanges m'ont été très constructifs :-)

laetitia



Merci à toi pour le partage ????



Argh j avais oublie que les smileys ne fonctionnaient pas. C était pas des points d interrogation mais un smiley sourire
34 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 120
Bonsoir bonsoir :-)

haha oui saralou, les smileys ne fonctionnent plus mais j'avais compris :-)
de rien j'aime beaucoup te lire
et depuis peu je peux dire que j'aime beaucoup échanger avec toi :-)

ano j'avais compris mais je n'ai pas réussi à m'empêcher de le noter :$ ... J'espère que la situation va se décanter pour ta famille et toi :-)

ahlala pompom je crois qu'on est en phase, heu on n'aurait pas le même amoureux d'ailleurs ?! :o
(Je rigole hein :-))

pareil ici au début de notre relation c'est souvent moi qui lançait le sujet quand je craquais complètement,
c'était évidemment très peu productif puisque l'émotion rendait mes propos peu intelligibles
et lorsque mon compagnon m'exprimait son point de vue je n'étais pas ouverte à la discussion, bref c'était pas génial

Puis un jour j'ai décidé d'écrire ce que je ressentais, pas pour le lui faire lire mais pour mettre mes idées dans l'ordre et faire le tri entre le ressenti et le rationnel,
c'est pas parfait, ça n'a pas réglé les choses mais il y a du mieux :-)

par contre ici pas de reproches, je crois en vrai que chacun de nous entend et comprend le point de vue de l'autre sauf que pour le moment on n'arrive pas à converger,
je ne sais pas si on y arrivera un jour d'ailleurs :/

On en a reparlé hier, j'étais en train de répondre à ce sujet et il m'a demandé ce que je faisais, ça a amorcé la discussion :-)
je ne pose plus de question, je me contente d'accueillir ses mots, pour le moment il se pose beaucoup de questions
notamment sur l'age et son niveau de patience tout ça (je crois que j'ai déjà évoqué Ça sur ce post ?! :o )

je ne sais jamais comment lui répondre, je trouve ça bien qu'il ait un espace pour dire ses craintes, c'est normal qu'il en ait
Mais parfois j'ai envie de lui dire qui oui l'âge peut être un Frein et que justement ce n'est pas en attendant encore que ça va s'arranger, je me retiens :-)

voilà statu quo pour le moment

Comment je gère ça émotionnellement ?
Haha mais je ne gère pas, j'y pense tous les jours, j'en souffre tous les jours, ça me rend très triste
mais je fais avec en me répétant comme un mantra que je veux des enfants mais surement pas avec un papa qui lui n'en voudrait pas

Le quitter pour ça ?!,
ça n'est pas une option pour moi, c'est le seul homme que je n'ai jamais aimé,
le seul avec qui j'ai eu envie de fonder une famille (auparavant j'envisageais la maternité via une adoption solo)
puis ma "date de péremption personnelle" arrive là donc ça ne me permettrait pas de fonder une famille avec un éventuel nouvel amoureux,
par contre je sais que si je devais renoncer à la parentalité ça causerait la fin de notre couple, pas de suite mais je pense que je finirais par lui reprocher

Bref pas facile tout ça

Par contre si ma date de péremption me permettait d'envisager de tenter avec un autre homme je crois que je le ferais, enfin je dis ça parce que je ne suis pas dans ce cas

Voili voilou où sont les choses à cet instant c est pas brillant hein :p :-)

j'espère en tout cas que tu vas réussir à dialoguer pour de vrai avec ton amoureux et que d'ici peu vos envies vont converger vers un mini :-)

si tu veux papoter en mp je suis dispo, difficile d'entrer dans les détails en "public" j'suis timide moi :$

:-)
B I U


Discussions liées