MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Il ne veut pas s'engager avec moi ..

24 ans 5
Bonjour,
Je souhaite vous raconter mon histoire qui me fait toujours mal à l'heure actuelle.

Mon copain et moi sommes sortis ensemble pendant deux mois. Deux mois magnifiques où il a tout  
fait pour me séduire, me faire plaisir, m'a rassuré, on avait ce genre de feeling naturel, qu'on rencontre rarement dans une vie. Il avait ses défauts mais me convenait parfaitement.

Mais. Il sortait d'une relation de 5ans avec son ex qui l'avait trompé.
On s'est rencontré quatre mois après.
Il me disait qu'il avait fait son deuil mais au début il l'insultait mais pensait à elle quand même quand on était ensemble.
J'ai toujours réagi par rapport à ce genre de choses en le mettant au pied du mur. C'est moi ou on arrête. Ce qui fonctionnait.

Il proposait même qu'on s'installe ensemble ! Disait qu'on affronterait les difficultés tous les deux parce que j'étais une fille rare. Il ne voulait pas me perdre.

Deux mois après, il n'a plus fait de projets avec moi, me ressortait mes défauts (des défauts ridicules en plus .... )

Il a terminé par me dire qu'il ne voulait pas d'une relation à long terme maintenant parce qu'il en sort mais qu'il m'aime. Il ne veut pas me laisser.

Me dit qu'ensemble il pense à nous mais seul il pense à son passé.
Il était perdu. Il voulait une pause pour réfléchir à une vraie raison parce que c'était confus.
J'ai rompu, je me doutais à l'avance de sa réponse ...
Il m'a dit que ce n'était pas de ma faute mais de la sienne.
Qu'il a préféré ces deux mois avec moi qu'avec son ex et que je l'ai fait grandir.

Il est venu chercher ses affaires, il avait une mine de déterrer parce qu'il avait pleuré.
Il s'est remis à pleurer au moment de partir plusieurs fois ce jour là mais m'a dit qu'il avait supprimé mon numéro.
Puis est vraiment parti.
On s'est quitté en gardant ce même feeling du début en ne se détestant pas.
Mais il est parti. Comment est ce qu'on peut aimer une personne et la quitter, voilà ma question. Pourquoi ne pas juste vivre parce que je ne lui avais pas promis la lune mais son ex si ...
Comment faire face à cette décision.

Je précise qu'il n'a pas connu beaucoup de filles et tient à la fidélité.
Merci de votre aide.
P
50 ans 2885
La réponse à ta question se trouve au début de ton récit : une rencontre 4 mois après une liaison de 5 ans est plus qu'hasardeuse. Il était quasiment impossible qu'il l'eût oubliée aussi vite. Il se sentait seul, perdu, il a trouvé en toi du réconfort mais ce n'était sûrement pas de l'amour au sens noble. Tu l'as aidé à effacer quelques souvenirs, à lui faire penser à autre chose, à lui donner du plaisir, mais en fait, il me semble qu'il se mentait à lui-même, puisque cette proposition d'installation ensemble était précipitée.

Tout le monde ne sera certainement pas d'accord, mais pour moi, tomber dans les bras d'une femme pour en oublier une autre est une fuite en avant qui est presque toujours vouée à l'échec.
83 ans 4491
veti82 a écrit:
Bonjour,
Je souhaite vous raconter mon histoire qui me fait toujours mal à l'heure actuelle.

Mon copain et moi sommes sortis ensemble pendant deux mois. Deux mois magnifiques où il a tout fait pour me séduire, me faire plaisir, m'a rassuré, on avait ce genre de feeling naturel, qu'on rencontre rarement dans une vie. Il avait ses défauts mais me convenait parfaitement.

Mais. Il sortait d'une relation de 5ans avec son ex qui l'avait trompé.
On s'est rencontré quatre mois après.
Il me disait qu'il avait fait son deuil mais au début il l'insultait mais pensait à elle quand même quand on était ensemble.
J'ai toujours réagi par rapport à ce genre de choses en le mettant au pied du mur. C'est moi ou on arrête. Ce qui fonctionnait.

Il proposait même qu'on s'installe ensemble ! Disait qu'on affronterait les difficultés tous les deux parce que j'étais une fille rare. Il ne voulait pas me perdre.

Deux mois après, il n'a plus fait de projets avec moi, me ressortait mes défauts (des défauts ridicules en plus .... )

Il a terminé par me dire qu'il ne voulait pas d'une relation à long terme maintenant parce qu'il en sort mais qu'il m'aime. Il ne veut pas me laisser.

Me dit qu'ensemble il pense à nous mais seul il pense à son passé.
Il était perdu. Il voulait une pause pour réfléchir à une vraie raison parce que c'était confus.
J'ai rompu, je me doutais à l'avance de sa réponse ...
Il m'a dit que ce n'était pas de ma faute mais de la sienne.
Qu'il a préféré ces deux mois avec moi qu'avec son ex et que je l'ai fait grandir.

Il est venu chercher ses affaires, il avait une mine de déterrer parce qu'il avait pleuré.
Il s'est remis à pleurer au moment de partir plusieurs fois ce jour là mais m'a dit qu'il avait supprimé mon numéro.
Puis est vraiment parti.
On s'est quitté en gardant ce même feeling du début en ne se détestant pas.
Mais il est parti. Comment est ce qu'on peut aimer une personne et la quitter, voilà ma question. Pourquoi ne pas juste vivre parce que je ne lui avais pas promis la lune mais son ex si ...
Comment faire face à cette décision.

Je précise qu'il n'a pas connu beaucoup de filles et tient à la fidélité.
Merci de votre aide.



Je pense qu il n y a pas de regles precises pour sortir avec quelqu un.

J ai rencontre mon conjoint nous etions tous les 2 en couple avec qqun d autres. Je me suis d abord trouve celibataire et ensuite lui et il est venu chez moi la premiere fois je crois que cela faisait une semaine que c etait termine avec son ex.

Par contre la grande difference c est que je n attendais pas un engagement special de sa part c est a dire qu il a pu me parler de son ex, de ce qui l' avait fait souffrir et de plein d autres choses. Nous etions deja des amis et pour moi c est pas tabou de parler de son passe et de sa souffrance, je lui ai parle aussi de certaines choses de mon passe.

Par contre j avais 21 ans et je ne me voyais pas vivre avec lui. On a vecu separement jusqu a notre mariage en fait 7 ans plus tard.

Dans un certain sens tu lui a demande de tourner trop vite la page au lieu de profiter de jolis moment que vs viviez ensemble. De ce que j ai compris en te lisant quand il te parlait de son ex tu lui disais c est elle ou moi alors qu il te parlait.

En janvier cela a fait 30 ans qu il est venu chez moi. Et pour nous la fidelite est importante egalement.

Mais je ne pense pas que ni lui ni moi sommes sortis ensemble pour oublier nos ex respectifs on s attirait on s appreciait, on s est pas poses plus de questions a l epoque. On s en pose bien tard, par rapport a un choix de fonder une famille.
36 ans très au sud 6891
Il avait ton âge ?
Parce que tu es jeune, en sortant d'une relation de 5 ans (s'il a à peu près le même âge que toi) il était très jeune quand il c'est mis en couple. Il y a fort à parier qu'il a construit son identité adulte avec elle. Et là il doit apprendre à se construire tout seul et faire le deuil de cette relation dans laquelle il c'était construit.
Peut être a t il voulu se rassurer en se projetant dans une vie avec toi parce qu'il ne sait pas encore se construire autrement qu'en couple...?
Il te le dit lui même il grandit, mais c'est pas facile de grandir.
Et surtout il a été trompé, donc trahit dans une relation où il se construisait, c'est pas évident de se remettre en couple après (même si tu n'es pas son ex hein).

Pour répondre à tes questions oui on peut aimer et quitter quelqu'un parce que ce n'est pas le bon moment. Tu peux quitter pour ne pas faire de mal parce que tu sais que tu vas nuire à l'autre (et là paradoxalement quitter est un geste d'amour), à toi même aussi.
Il a peut être compris qu'il doit savoir qui il est lui avant de se remettre en couple. Que sans cela ça ne sera pas épanouissant ni pour lui ni pour toi. Ne pas faire la même erreur 2 fois (ici ne se construire qu'avec l'autre dans un couple) est plutot sage au final non...?
M
87 ans 1565
Relation pansement...
50 ans 2261
... Toutes les heures blessent et la dernière tue...
[je reviens faire ma réponse, 2 secondes]
S
28 ans 3465
reinette81 a écrit:
Il avait ton âge ?
Parce que tu es jeune, en sortant d'une relation de 5 ans (s'il a à peu près le même âge que toi) il était très jeune quand il c'est mis en couple. Il y a fort à parier qu'il a construit son identité adulte avec elle. Et là il doit apprendre à se construire tout seul et faire le deuil de cette relation dans laquelle il c'était construit.
Peut être a t il voulu se rassurer en se projetant dans une vie avec toi parce qu'il ne sait pas encore se construire autrement qu'en couple...?
Il te le dit lui même il grandit, mais c'est pas facile de grandir.
Et surtout il a été trompé, donc trahit dans une relation où il se construisait, c'est pas évident de se remettre en couple après (même si tu n'es pas son ex hein).

Pour répondre à tes questions oui on peut aimer et quitter quelqu'un parce que ce n'est pas le bon moment. Tu peux quitter pour ne pas faire de mal parce que tu sais que tu vas nuire à l'autre (et là paradoxalement quitter est un geste d'amour), à toi même aussi.
Il a peut être compris qu'il doit savoir qui il est lui avant de se remettre en couple. Que sans cela ça ne sera pas épanouissant ni pour lui ni pour toi. Ne pas faire la même erreur 2 fois (ici ne se construire qu'avec l'autre dans un couple) est plutot sage au final non...?


Je suis assez d'accord avec la partie que j'ai souligné en gras. Parfois, même si on a des sentiments, ce n'est pas le bon moment. Les problèmes sont (ou paraissent) plus forts que l'amour.

Ce qui est certain, c'est que même s'il t'aime, il ne t'aime de toute évidence pas assez pour rester avec toi. Dans ces conditions, qu'il t'aime ou pas, ça ne change rien.
50 ans 2261
[mon post pourtant travaillé s'est 'pouf!!' disloqué... Je le refais + court, + mieux...]

Poirier a dit : "Le passé, c'est la loose".

Les exs, faut les laisser tranquille.
La question est : à quoi ça sert un ex?
Bon perso, j'en ai pas encore, d'ex!! alors peut-être suis-je mal placé pour en discourir?? (ou sinon je les ai oublié, va savoir..)

Mais quand même, j'en pense qu'il faut faire comme s'ils n'existaient plus ; c'est des trucs qui te parasitent, qui viennent te hanter comme des spectres de cauchemar, ça sert à rien de penser à eux, à part que l'on tire l'expérience que ça n'a pas marché entre nous : c'est un échec.
Echec sentimental.
Echec de communication.
Quand on quitte un travail pour un autre, on se fait pas autant de cirque??
Bon l'allusion au travail comparé à l'amour, c'est hardi, mais je vise ici la décision en elle-même ; le souvenir que l'on en a...

Bref ; je conseille d'adopter une attitude éco-responsable :

Les exs >> bac marron >> poubelle!!!
Ils sont périmés, la dlc est foutue, des fois tu as l'emballage qui a gonflé, pas bon ça, pas sain, je sais pas y'a des moisissures...

Beurk!!
Avant l' "alerte contamination" : 1 seul geste!!

LE geste : le réflexe : Poubelle!!
50 ans 2261
Sibell a écrit:
Ce qui est certain, c'est que même s'il t'aime, il ne t'aime de toute évidence pas assez pour rester avec toi. Dans ces conditions, qu'il t'aime ou pas, ça ne change rien.


Désolé je n'ai pas TOUT lu...

Ce n'est pas spécialement pour rebondir sur ton intervention, Sibelle, mais juste cette petite réflexion, en te faisant remarquer quand même que je ne suis strictement PAS D'ACCORD avec le passage cité :

Oui c'est vrai, on n'aime jamais assez. On aura beau se couper en rondelles, se torturer, se vider de son sang, on n'aurait jamais assez de force pour exprimer tout notre amour...

En fait, on perdra sa vie en tentant de se la sauver!! (en concrétisant notre demande d'amour, qu'on souhaiterait réciproque.. En tentant d'accéder à un bonheur insaisissable, et qui semble nous être défendu malgré nos efforts incessants...)

Il est vraiment difficile de savoir ce qu'il y a dans la tête et dans le coeur des gens.
En amour, "toujours" voisine avec "jamais" et "nevermore" rime avec "encore"...

Bref (j'ai pas le temps aujourd'hui), je finirai par :

Les gens qui s'apprécient et qui veulent vivre ensemble
y parviennent.


Des fois avec difficulté. Des fois avec facilité.
Il leur faut :

la volonté.
On peut vouloir plein de trucs dans la vie. J'ai remarqué qu'il y a trop de personnes qui ne se donnent même pas la possibilité de vouloir...
24 ans 5
Citation:
La réponse à ta question se trouve au début de ton récit : une rencontre 4 mois après une liaison de 5 ans est plus qu'hasardeuse. Il était quasiment impossible qu'il l'eût oubliée aussi vite. Il se sentait seul, perdu, il a trouvé en toi du réconfort mais ce n'était sûrement pas de l'amour au sens noble. Tu l'as aidé à effacer quelques souvenirs, à lui faire penser à autre chose, à lui donner du plaisir, mais en fait, il me semble qu'il se mentait à lui-même, puisque cette proposition d'installation ensemble était précipitée.


Oui il se mentait à lui même. Cette décision était précipitée et j'y est plus vu une proposition pour éviter d'être seul, ne pas affronter la solitude après avoir vécu avec une personne pendant cinq ans. J'ai voulu le faire pour lui avant tout ...


Citation:
Je pense qu il n y a pas de regles precises pour sortir avec quelqu un.

C'est une très belle histoire.
J'ai été insistante mais ... écouter une personne auquel on tient évoquer ses souvenirs avec une autre personne : je trouve sa blessant. J'ai cru que je l'aiderai un tout petit peu en mettant des barrières (pas TOUT LE TEMPS non plus), je ne voulais pas que sa devienne une habitude ....

Sur la question de l'engagement, je ne voulais pas qu'on se pose la question du couple à long terme, pour la vie ... Il était prévu qu'on fasse un bout de chemin ensemble mais il s'est ravisé je crois.



Citation:
Il avait ton âge ?
Parce que tu es jeune, en sortant d'une relation de 5 ans (s'il a à peu près le même âge que toi) il était très jeune quand il c'est mis en couple. Il y a fort à parier qu'il a construit son identité adulte avec elle. Et là il doit apprendre à se construire tout seul et faire le deuil de cette relation dans laquelle il c'était construit.
Peut être a t il voulu se rassurer en se projetant dans une vie avec toi parce qu'il ne sait pas encore se construire autrement qu'en couple...?
Il te le dit lui même il grandit, mais c'est pas facile de grandir.


A peu près oui. Il a dit exactement le même chose que toi, mot pour mot. Il a toujours fait les choses en fonction de quelqu'un, maintenant il veut faire les choses pour lui. Il veut se reconstruire lui même.

Citation:
Et surtout il a été trompé, donc trahit dans une relation où il se construisait, c'est pas évident de se remettre en couple après (même si tu n'es pas son ex hein).

Il croyait qu'il allait finir sa vie avec elle. Sa vision du couple a donc changer. Pour lui, rien n'est définitif maintenant.

Citation:
Pour répondre à tes questions oui on peut aimer et quitter quelqu'un parce que ce n'est pas le bon moment. Tu peux quitter pour ne pas faire de mal parce que tu sais que tu vas nuire à l'autre (et là paradoxalement quitter est un geste d'amour), à toi même aussi.
Il a peut être compris qu'il doit savoir qui il est lui avant de se remettre en couple. Que sans cela ça ne sera pas épanouissant ni pour lui ni pour toi. Ne pas faire la même erreur 2 fois (ici ne se construire qu'avec l'autre dans un couple) est plutot sage au final non...?


Il a dit que si l'on s'était rencontré à une autre moment, les choses auraient été différentes. Il avait tellement de problèmes dans sa vie (pro, perso. ...).
Mais qu'il serait heureux de me revoir dans 6 mois même si j'ai quelqu'un et lui aussi (a t-il ajouté).
Merci. Je me rends compte que c'est un mal pour un bien maintenant.


Citation:
Bref ; je conseille d'adopter une attitude éco-responsable


Dis de cette manière :lol:


Inconsciemment mais vraiment inconsciemment, on était vraiment attaché l'un à l'autre.
Il a beaucoup plus pleuré que moi et j'ai pleuré pour lui (je n'ai jamais pleuré pour un garçon quel qu'il soit).
C'était une relation pansement certes mais c'était beau, pour lui comme pour moi.
Je vais continuer ma vie sans lui et la construire. C'est mieux pour tous les deux.
50 ans 2261
veti82 a écrit:
Il a beaucoup plus pleuré que moi et j'ai pleuré pour lui (je n'ai jamais pleuré pour un garçon quel qu'il soit).
C'était une relation pansement certes mais c'était beau, pour lui comme pour moi.
Je vais continuer ma vie sans lui et la construire. C'est mieux pour tous les deux.
J'ai déjà fait le commentaire qui-va-bien sur les heures qui blessent ; c'est une maxime en latin, je la mets pas ce serait rébarbatif!!

Mais en fait : vendeurs de pansement, vendeurs de kleenex : même combat!! Eh bé les hommes qui pleurent, ça fait quelque chose, quand même! (snif...)

Je voulais rebondir sur ton :
veti82 a écrit:
...qu'il serait heureux de me revoir dans 6 mois même si j'ai quelqu'un et lui aussi (a t-il ajouté).


C'est la raison pour laquelle le doute m'habite si votre histoire est bel et bien finie et morte, et que ce jeune homme va rejoindre le bac marron avec le geste éco-responsable...
Car il souhaite vraiment que tu es retrouvé quelqu'un??
Et toi tu souhaites vraiment qu'il aie retrouvé quelqu'un??

Heum...

Je suis surpris du côté "fleur bleue" ou des illusions précoces de certains/certaines qui pensent s'engager "pour toute la vie" (et je rajouterai pourquoi pas toute la mort tant qu'on y est?? ... Bôôô on va définir ça à "éternité", ok??)

Tiens ma femme m'a ENCORE rappelé son concept du type qui dit à sa dulcinée "tu es la femme de ma vie"...
Fort heureusement pour mes abatis, je ne me suis pas commis, en 25 ans de vie commune, à lui sortir cette formule bateau que certains n'hésitent pas à sortir à la première semaine!!!
Et ma femme de rétorquer : "non, je refuse. Je ne suis pas la femme de ta vie. Je suis la femme de personne. Je ne t'appartiens pas. Je suis la femme de MA vie!!"

Enfonceur de portes ouvertes que je suis (c'est ma profession), un couple en formation commence par la séduction où tout est rose. Ensuite vient une phase de réalité où l'on voit des défauts (AïË aïe...)...
Il y a ensuite une confrontation, le "duel", avant de trouver un "modus vivendi" partagé...

J'ai l'impression qu'il vous faut un petit tempo
avant de vous retrouver et de vous apprécier...
(il est optimiste, Poirier, hein!!)
50 ans 2261
Poirier a écrit:

[b]Car il souhaite vraiment que tu AIES retrouvé quelqu'un??

Wesh j'me relis pas, pis c'est dimanche, c'est permis...
50 ans 2261
veti82 a écrit:
Inconsciemment mais vraiment inconsciemment, on était vraiment attaché l'un à l'autre.

Je reviens tel le facteur qui sonne 3 fois : y'a comme un défaut?

L'inconscient est une partie du psychisme dont l'autre partie, consciente, elle, n'a PAS accès.
Si on se rend compte de quelque chose d'inconscient, qu'on en a conscience, ce n'est plus dans l'inconscient???

Je n'ai pas une formation personnelle ou professionnelle pointue en psychologie, mais je viens de me rencarder sommairement.

Bref : il doit s'agir d'une expression abusive de la posteuse, et si l'on est dans l'inconscient, il y a le "ça"... Alors, le "ça", c'est quelque chose!!

On ne saurait affirmer que le "ça" est un centre de vérité, que l'on peut y penser "vraiment" suivant ce mot mentionné...

En conclusion : mon petit conseil reste le même si la posteuse est toujours à l'écoute :

Temps mort de 3 mois, et remise à plat.
J'ai éludé les histoires de "problèmes difficiles"..
Eh si c'est pas le bon moment : ok : et dans 3 ou 6 mois, la situation aura changé, évolué... Dans le bon sens...

A réétudier..
S
28 ans 3465
Poirier a écrit:
Sibell a écrit:
Ce qui est certain, c'est que même s'il t'aime, il ne t'aime de toute évidence pas assez pour rester avec toi. Dans ces conditions, qu'il t'aime ou pas, ça ne change rien.


Désolé je n'ai pas TOUT lu...

Ce n'est pas spécialement pour rebondir sur ton intervention, Sibelle, mais juste cette petite réflexion, en te faisant remarquer quand même que je ne suis strictement PAS D'ACCORD avec le passage cité :

Oui c'est vrai, on n'aime jamais assez. On aura beau se couper en rondelles, se torturer, se vider de son sang, on n'aurait jamais assez de force pour exprimer tout notre amour...

En fait, on perdra sa vie en tentant de se la sauver!! (en concrétisant notre demande d'amour, qu'on souhaiterait réciproque.. En tentant d'accéder à un bonheur insaisissable, et qui semble nous être défendu malgré nos efforts incessants...)

Il est vraiment difficile de savoir ce qu'il y a dans la tête et dans le coeur des gens.
En amour, "toujours" voisine avec "jamais" et "nevermore" rime avec "encore"...

Bref (j'ai pas le temps aujourd'hui), je finirai par :

Les gens qui s'apprécient et qui veulent vivre ensemble
y parviennent.


Des fois avec difficulté. Des fois avec facilité.
Il leur faut :

la volonté.
On peut vouloir plein de trucs dans la vie. J'ai remarqué qu'il y a trop de personnes qui ne se donnent même pas la possibilité de vouloir...


J'avoue que je ne comprends pas très bien le sens de ton message, hormis le fait que tu n'es pas d'accord. Soit... Chacun sa vision de l'amour. Je suis quelqu'un qui préfère se focaliser sur ce que j'ai de concret. Et quelqu'un qui m'aime, mais qui me quitte, pour moi, c'est une personne qui ne m'aime pas assez. D'où mon intervention...

Alors, je suis d'accord. Parfois, tu peux tomber amoureux au mauvais moment, soit parce que t'es trop jeune et que tu n'as pas envie de te poser, soit parce que tu n'as pas encore cicatriser des blessures provenant d'une ancienne relation, soit parce que tu as x ou y problèmes qui t'empêchent de te projeter, momentanément, sur le plan sentimental...

Toujours est-il que si un problème te paraît insurmontable au point que tu quittes la personne que tu aimes, pour moi, ça signifie que tu ne l'aimes pas assez pour t'investir, finalement. Si ça te demande trop d'être en couple, c'est que même si tu aimes la personne, ce n'est pas assez ancré.

Je ne pense pas être trop radicale, sinon j'aurais dit qu'on ne quitte pas quelqu'un qu'on aime. Or, je pense qu'on peut aimer et pourtant s'en aller pour des raisons qui nous appartiennent.
50 ans 2261
Sibell a écrit:
Ce qui est certain, c'est que même s'il t'aime, il ne t'aime de toute évidence pas assez pour rester avec toi. Dans ces conditions, qu'il t'aime ou pas, ça ne change rien.


Oui : j'ai "tiqué" sur l'assemblage de tes 2 phrases :
1 première où il est question d'intensité, de force, où il y a un seuil (à définir!?) au-dessous duquel on ne reste pas ensemble, et si ce seuil MINIMAL est franchi : ok on peut vivre ensemble... Ouf!! On a passé la barre... Sauvé!

La 2ème phrase est à l'emporte-pièce ou à la je-ne-sais-pas-trop-quel-style, car tu pars du principe que si ça a cassé, il ne faut même plus se poser de question sur cette fameuse valeur "l" de l'intensité de son amour... Que son amour soit sincère ou simulé, on s'en balek : c'est mort : cette relation a cassé... Ben fallait pas, tant pis... Rideau...

Et donc je suis venu protester car :
Sommes-nous juges en intensité d'amour??

Dans ce forum, chacun donne son avis (évidemment encore faut-il que les choses nous soient présentées objectivement!!!....)

On ne peut aimer que déjà si l'on s'aime soi-même un minipeu critique, que l'on est satisfait de sa situation, de son image, certes, mais il est facilement compréhensible qu'une situation personnelle embrouillée, bancale, ne prédispose pas à avoir l'esprit serein et ouvert à la gaudriole et aux sentiments les + tendres, et aux projets.... Alors qu'on craint qu'un monde extérieur impitoyable risque de t'ensevelir, t'écraser comme un bulldozer ou un rouleau compresseur te poursuivant comme une boîte de conserve... (mais je m'égare, je m'égare...)

Pour moi (pour moi seul??), un homme qui pleure est
-soit un comédien habile qui aime les mélodrames et use de toutes les ficelles des sentiments... Heum : Pas top ça..
-soit quelqu'un pris dans une tourmente personnelle, professionnelle, ou pourquoi pas financière, avec des soucis que l'amour ne parvient pas à guérir, à occulter, à sauver

Personnellement, j'ai fait l'impasse volontairement sur les problèmes du jeune homme, mais nous manquons d'éléments qui seraient capitaux

Je conclurai par "wait & see".
Mieux vaut se quitter temporairement si c'est inextricable par ailleurs,
>>et éventuellement retenter le coup!!

Une relation doit se construire pas à pas ; il est étrange de dire que l'on veut s'engager "pour la vie" immédiatement ; c'est légèrement du pipeau, d'après moi. De + : ok on a dit ce qu'on allait faire dans les 60 ans à venir? ok... Ben c'est plus la peine de le faire, si tout est prévu d'avance??
B I U